Sunday, July 29, 2018

aloyau


aloyau nm
definition image
translation:
sirloin

etymology: related to alouette — lark, perhaps because it was once roasted on a spit like that bird

examples:

Flaubert, Correspondance (1851)
“L’avis que je vous avais donné était bon ; il faut toujours, comme disait Phidias dans le temps, avoir un gigot et un aloyau.”

Flaubert, Madame Bovary (1857)
“Il y avait dessus quatre aloyaux, six fricassées de poulets, du veau à la casserole, trois gigots, et, au milieu, un joli cochon de lait rôti, flanqué de quatre andouilles à l’oseille.”

Hugo, Les Misérables (1862)
“Caligula faisait consul un cheval ; Charles II faisait chevalier un aloyau. ” [sir loin, interlingual pun]

Verne, Vingt mille lieues sous les mers (1870)
“Bon! monsieur Aronnax, répondit le Canadien, dont les dents semblaient être affûtées comme un tranchant de hache, mais je mangerai du tigre, de l'aloyau de tigre, s'il n'y a pas d'autre quadrupède dans cette île.”
(affûtées — sharpened)

Flaubert, Un Coeur simple (1877)
“Elle lui servit un déjeuner, où il y avait un aloyau, des tripes, du boudin, une fricassée de poulet, du cidre mousseux, une tarte aux compotes et des prunes à l’eau-de-vie.”

Huysmans, Croquis parisiens (1880)
“C’est alors qu’après avoir avalé sa soupe, tout en roulant dans une quotidienne sauce rousse les tronçons filandreux d’un aloyau sans suc, le célibataire cherche à endormir l’horrible dégoût qui lui serre le gosier et lui fait lever le cœur.”

Huysmans, À vau-l’eau (1882)
“Folantin enviait les solides mâchoires de ses partners qui broyaient les filaments des aloyaux dont les chairs fuyaient sous la fourchette.”





Blog Archive

About Me

This site goes hand in hand with my reading widely in 19th century French lit. It is an attempt to facilitate retention of the daunting vocabulary of realist and naturalist writing through visualization. You can reach me at hannaford@comcast.net