Tuesday, June 30, 2015

étourneau

étourneau nm
definition image
translation:
starling

note: also means a foolish young man

etymology: from Latin sturnus — starling



synonyms: linotte, sansonnet; fou, léger

examples:

Merimée, Colomba (1840)
“Quand l'épervier se lamente - devant son nid vide, - les étourneaux voltigent alentour, - insultant à sa douleur.”

Musset, Histoire d’un merle blanc (1842)
“Je me dirigeai d’abord vers un fossé où se rassemblaient des étourneaux. Ils faisaient leur toilette de nuit avec un soin tout particulier.“

Dumas, Les Quarante-Cinq (1848)
“Alors, monsieur, répondit Carmainges en appuyant ironiquement sur la qualification, alors monsieur est un étourneau.”

Feuillet, La petite Comtesse (1857)
“mes étourneaux vous font peur; vous êtes un homme sérieux.”

Gaboriau, L’Affaire Lerouge (1866)
“Mais nous ne pouvons pourtant pas nous lancer comme des étourneaux.”


Verne, Les Enfants du capitaine Grant (1868)
“Ces jolis oiseaux battaient gaiement de l’aile sans prendre garde aux étourneaux militaires qui paradaient sur les berges avec leurs épaulettes et leurs poitrines rouges.”

Goncourt, Journal I (1887)
“Les autres se jettent comme des étourneaux, et sans réflexion, dans une aventure.”

éventaire

éventaire nm
definition image
translation:
tray (for selling goods); shop display

etymology:  possibly related ro éventer — to fan or to vendre — to sell

synonyms:  étal, étalage, montre, plateau

examples:

Balzac, La Physiologie du mariage (1829)
“il y a par le monde des marchandes assises tout le jour entre de la chandelle et de la cassonade, des fermières qui traient les vaches … ou qui portent la hotte, la houe et l’éventaire.”
(cassonade —  brown sugar; houe — hoe)


Kock,  Jean (1835)
“Il courait se jeter dans l'éventaire d'une marchande; il s'emplissait les mains de colle et allait tirer un monsieur par son habit.”

Sue, Les Mystères de Paris (1842)
“La borgnesse me passait mon petit éventaire de sucre d’orge au cou, et elle me plantait sur le Pont-Neuf.”

Murger, Scènes de la vie de Bohème (1848)
“toutes les filles d’Ève qui vendaient jadis le fruit maternel sur un éventaire, et qui le débitent maintenant dans des boudoirs.”

Zola, Le Ventre de Paris (1873)
“Par les temps de pluie, ils se promenaient gravement, sous un immense parasol tout en loques, dont la marchande au petit tas avait abrité son éventaire pendant vingt ans.”

Barbey d’Aurevilly,  “La Vengeance d’une femme”, Les Diaboliques (1874)
“elle vint impétueusement à lui, et qu’elle lui poussa, à hauteur de la bouche, l’éventaire des magnificences savoureuses de son corsage,”

Daudet, “Un Teneur des livres”, Les Contes du lundi (1875)
“comme aux grilles des hospices et des squares, des éventaires étalés, avec des rangées de biscuits, d’oranges, de pommes.”














Monday, June 29, 2015

réveillon

réveillon nm
definition image
translation:
Christmas Eve dinner, New Year's Eve dinner

etymology:  from réveil — awakening

synonyms:  diner, fête, repas

examples:


Balzac, La Rabouilleuse (1842)
“On était à la veille de Noël, la Descoings devait nécessairement aller acheter quelques friandises pour le réveillon.”

Murger, Scènes de la vie de Bohème (1848)
“Parbleu ! dit Rodolphe, c’est aujourd’hui le réveillon.”

Daudet, Lettres de mon Moulin (1869)
“et enfin, là-bas, tout contre la porte qu’ils entr’ouvrent et referment discrètement, messieurs les marmitons qui viennent entre deux sauces prendre un petit air de messe et apporter une odeur de réveillon dans l’église toute en fête et tiède de tant de cierges allumés.”

Daudet, “Un Révellon dans le Marais”, Les Contes du lundi (1875)
“M. Majesté, fabricant d’eau de Seltz dans le Marais, vient de faire un petit réveillon chez des amis de la place Royale.”

Flaubert, Dictionnaire des idées reçues (1880, pub. 1911)
RÉVEILLON : C’est le boudin qui constitue le réveillon.”

Flaubert, Bouvard et Pécuchet (1880)
“Il avait été, selon sa coutume annuelle, à six lieues de là, près d’Iqueville, faire le réveillon chez un ami.“

Maupassant, “Un Réveillon”, Mademoiselle Fifi (1882)
“Tous les deux, en tête-à-tête, nous nous racontions des histoires de réveillons anciens, des aventures de cette nuit folle, les bonnes fortunes passées et les réveils du lendemain ?”










Sunday, June 28, 2015

river

river v
definition image
translation:
to attach, fasten, link, bind

etymology:   from French rive — bank (of a river) in the sense of “border”

synonyms:  assembler, assujettir,  attacher, boulonner.  enchaîner, lier, riveter

examples:

Dumas, Mes Mémoires (1856)
“On requit le serrurier chargé de river les fers des forçats.”

Verne, Le Comte de Chanteleine (1862)
“les deux hommes remontèrent la grande route pendant un quart de lieue dans le plus grand silence, Karval toujours rivé à Kernan. “


Daudet, Le Nabab  (1871)
“des filles étalant le prix de la honte, des diamants en cercles de feu rivés autour des bras et du cou comme des colliers de chien.“

Zola, Le Ventre de Paris (1873)
“Quelque machine vapeur, quelque chaudière destinée à la digestion d’un peuple, gigantesque ventre de métal, boulonné, rivé, fait de bois, de verre et de fonte.”

France, Le Crime de Sylvestre Bonnard (1881)
Que cet oisillon jaseur fasse sa thèse et la soutienne. Il trouvera mon collègue Quicherat ou quelque autre professeur de l’école pour lui river son béjaune.”
(oisillon —  youth (baby bird); béjaune — youth (young bird)

Loti, Le Roman d’un spahi (1881)
Rivé encore pour deux années de plus à ce pays, quand il eût pu être là-bas, s’en allant sur la mer, en route pour son cher village !”…

Maupassant, “La Main”, Contes du jour et de la nuit (1885)
“Autour du poignet, une énorme chaîne de fer, rivée, soudée à ce membre mal propre, l'attachait au mur par un anneau assez fort pour tenir un éléphant en laisse.”



Saturday, June 27, 2015

offusquer

offusquer v
definition image
translation:
to offend, shock; make obscure. make hard to see, dazzle

s’offusquer v to be offended, take offense

etymology: from Latin offuscare — to make obscure



synonyms: blesser. contrarier, déplaire, froisser, offenser, scandaliser; aveugler,  éclipser, obstruer

examples:

Chateaubriand, Itinéraire de Paris à Jérusalem (1811)
“Et ces vertus tempérées par la mort, comme ces vins généreux que l’on mêle, dit Platon, avec une divinité sobre, n’offusquaient plus les regards des vivants.”

Stendhal. Mémoires d’un touriste (1838)
“toutes les billevesées dont pendant quelques années M. Niebhur a offusqué l'histoire des commencements de Rome.”

Balzac, Les Illusions perdues (1843)
“En n’offusquant personne, ce garçon-là passera entre les ambitions rivales pendant qu’elles se battront.”

Baudelaire, “Le vieux Saltimbanque”, Petit Poèmes en prose (1869)
“il me sembla que mes regards étaient offusqués par ces larmes rebelles qui ne veulent pas tomber.”

Alexis, “Après la Bataille”, Les Soirées de Médan (1880)
“La draperie noire n’offusquait même plus ses regards ; elle avait fini par glisser entre le cercueil et le fond de la charrette.”

Zola, La Terre (1888)
“Ne regarde pas, si ça t’offusque… T’as donc bien envie d’en tâter, morveuse, que t’es toujours là-dessus ?”

Rostand, Cyrano de Bergerac (1897)
“Elle qu’Avril offusque,
Se laisse décider par l’automne, moins brusque.”

Thursday, June 25, 2015

souquenille

souquenille
definition image
translation:
frock, smock, dust coat

note: an overgarment made of course material, once used by coachmen and  grooms, for example

etymology:  from Middle High German sukenîe —coat



synonyms:  blouse, vareuse

examples:




Sue. Kernok le pirate (1830)
“il poussa du pied une vieille souquenille de matelot, toute tachée de goudron et de vin.”


Hugo,  Notre-Dame de Paris (1831)
“notre poète avait trop de bon sens et une souquenille trop râpée

Balzac, Le Médecin de campagne (1833)
“N’était le grabat, une souquenille pendue à un clou et des sabots garnis de paille, seuls vêtements du malade, cette chaumière eût paru déserte comme les autres.”

Sue, Mystères de Paris (1843)
“Presque tous étaient vêtus de longues souquenilles sordides en lambeaux”

Gautier, Le Capitaine Fracasse (1863)
“Cette tête de fantoche, servie sur une fraise de blancheur équivoque, surmontait un corps pendu dans une souquenille noire “

Daudet, “Le Turco de la Commune”, Les Contes du lundi (1875)
?Il y avait un peu de tout dans ces états-majors de la Commune, des souquenilles rouges, des mantes polonaises, des justaucorps hongrois, des vareuses de marin , et de l’or, du velours, des paillons, des chamarrures.”

Verne, Michel Strogoff (1876)
“Son dos voûté se bombait sous une vieille souquenille dont il s’enveloppait étroitement, malgré la chaleur.”






Monday, June 8, 2015

sorbier

sorbier nm
definition image
translation:
rowan,  rowan tree, service tree

sorbe nm  service-berry (the fruit of the tree)

etymology:  from Latin sorbum  — service-berry, from a root meaning reddish

examples:


Musset, Histoire d’un merle blanc (1842)
“c’étaient des grives qui, du haut d’un sorbier, me faisaient signe de venir à elles.”

Dumas, La Dame de Monsureau (1846)
“Saint-Luc répondit à cette sortie par un éclat de rire qui fit envoler toute une volée de moineaux qui picotaient les sorbiers du petit jardin du Louvre.”

Flaubert, L’Éducation sentimentale (1869)
“Elle s'était fait des boucles d'oreilles avec des baies de sorbier.”)

Sand, “L’Orgue du titan”, Contes d'une grand'mère (1873)
“C’était encore un sol plat couvert de bruyères et de buissons de sorbiers nains.”

Huysmans, Le Drageoir des épices (1874)
[J’] “aime ta bouche rouge comme une baie de sorbier, tes joues rondes et jaunes.”
(baie — fruit)

Daudet, “L’émotions d’un perdreau rouget” ”, Les Contes du lundi (1875)
“on m’appelle Rouget à cause de mon bec et de mes pattes couleur de sorbe.

Zola, La Faute de l’abbé Mouret (1875)
“à une des fenêtres, un gros sorbier se haussait, jetant des branches par les carreaux cassés, allongeant ses bourgeons, comme pour regarder à l’intérieur.”





Sunday, June 7, 2015

serpolet

serpolet nm
definition image
translation:
wild thyme

note: a favorite food of hares and rabbits

etymology:  from Latin serpillum — wild thyme

synonyms: thym

examples:

Gautier, Mademoiselle de Maupin (1834)
“Le petit lapin blanc aux yeux roses et aux oreilles droites, qui sort sa tête entre deux brins de serpolet et passe sa patte sur son museau.”

Kock,  Jean (1835)
“Il ne peut pas se mettre dans la tête une racine de guimauve, et il prend toujours le thym pour du serpolet.”
(guimauve — mallow)

Dumas, Vingt ans après (1845)
“vous ne les nourrissez donc que de serpolet, vos lièvres ?”

Feuillet, La petite Comtesse (1857)
“je quittai mon lit de menthe et de serpolet.”

Sully Prudhomme,  “La révolte des Fleirs” Poésies 1872-1878 (1878)
“Salut aussi, fleurs coutumières
Des coteaux et des sablonnières,
Lieux aimés des songeurs errants,
Cistes, serpolets odorants,
Verts résédas, roses bruyères !”
(sablonnières — sand pits ;  cistes —  cactus or rock rose )

Loti, Aziyadé (1879)
“vous dormez chaque nuit sur la terre dure ou sur des planches ; l’herbe qui est ici est meilleure et sent bon comme le serpolet.”

Herédia, Les Trophées (1893)
“À dormir sur un lit d’herbe et de serpolet
À l’ombre du grand pin où chante son haleine.”








Saturday, June 6, 2015

rouerie

rouerie  nf
definition image
translation:
trick, ruse, treachery

etymology: from rouer — to pummel, from Latin rota —wheel (for tourture)


synonyms: carotte., déception, dissimulation,  malignité, perfidie, ruse



examples:

Balzac, Béatrix (1839)
“je veux parler de Calyste et des roueries, ma chère (voilà le vrai mot), que vous avez employées contre moi.”

Balzac, Modeste Mignon (1844)
“D’ailleurs, autorisé par son état d’apprenti ministre à se permettre bien des roueries, le poète calculait tout.”

Dumas, Joseph Balsamo (1846)
“La jeune fille, de toute cette rouerie dont elle avait voulu faire preuve, ,,, ne possédait réellement qu’une dose de fanfaronnade suffisante pour la rendre dangereuse et la faire paraître corrompue.”

Baudelaire, “La Fanfarlo” (1847)
“Il possédait la logique de tous les bons sentiments et la science de toutes les roueries.”

Zola, Thérèse Raquin (1867)
“elle donnait à l’avance des conseils à Thérèse sur la vente, sur les achats, sur les roueries du petit commerce.“

Maupassant, Mont-Oriol (1887)
“Elle racontait, avec une verve enfantine et sournoise, des histoires du village, des naïvetés et des roueries de paysans.”

Bourget, Mensonges (1887)
“Mais elle comptait aussi sur la folie des sens, qui en sait plus que les plus subtiles roueries.”

Thursday, June 4, 2015

sornettes

sornettes nf pl
definition image
translation:
nonsense, twaddle, balderdash, poppycock, trumpery

note: sornette (singular) is less common

etymology: uncertain

synonyms:  bagatelle, baliverne billevesée, blague, fadaise, faribole, histoire, salade





examples:


Béranger, Œuvres completes (1839)
“Maint vieux parent me répète
Que je mange ce que j’ai.
Je veux à cette sornette
Répondre en homme rangé.”

Barbey d’Aurevilly, “La Bague d’Annibal” (1841)
:S’ils disent quelquefois beaucoup de sornettes, ils font extrêmement peu de sonnets.”

Sand, La Mare au diable (1846)
“Allez plus loin chanter vos sornettes; nous sommes sur nos gardes, et vous n’entrerez point céans.”

Balzac, La Cousine Bette (1846)
“Mme la maréchale, je me soucie de ces sornettes comme de la conscience de Mme Marneffe.”

Dumas, Le Vicomte de Bragelonne  (1850)
“— On n’a que des railleurs ou des indifférents. — Sornettes ! Je ne suis pas un railleur, tout Gascon que je suis.”

Hugo, Les Châtiments (1858)
“Parce que vous contez d’effroyables sornettes
Qui font des temples saints trembler les vieux piliers.”

Feydeau, Le Système Ribadier (1892)
“on ne peut plus m’abuser de sornettes, à présent, j’ai le recueil !”










Tuesday, June 2, 2015

routier

routier  nm
definition image
translation:
1. (French history) mercenary, freebooter, bandit, partisan of the Middle Ages
2. truck driver, lorry driver

etymology: from route





synonyms:
1. bandit, brigand, malandrin, partisan
2, chauffeur, conducteur, roulier

examples:

1.

Michelet, Histoire de France  II (814 — 1189) (1833)
“Il se hâta d'engager des mercenaires, des routiers brabançons et gallois.”

Hugo. Ruy Blas (1838)
“au dedans, routiers, reîtres,
Vont battant le pays et brûlant la moisson.”

Dumas, Les Quarante-Cinq (1848)
“dans la situation étrange où sont les Flandres, les routiers de toutes les espèces, les aventuriers de tous les pays doivent y pulluler.”

Gautier, Le Capitaine Fracasse (1863)
“Un vieux routier, celui-là ! travaillant sur le grand chemin comme sur le champ de bataille”

Verne, Les Aventures du Capitaine Hatteras (1866)
“Johnson, rompu aux luttes de la mer, et vieux routier de l'océan Arctique, n'avait rien à apprendre en fait de sang-froid et d'audace.”

Barbey d’Aurevilly,  “À un diner d’athées”, Les Diaboliques (1874)
“Au Moyen Age, ils auraient fait des pastoureaux, des routiers, des capitaines d’aventure.”

Maupassant, “Yvette”,  Yvette  (1884)
“Ce sont des conquérantes à la façon des routiers d’autrefois, des rapaces, de vraies femelles d’oiseaux de proie. Je les adore aussi.”


2.

Flaubert, L’Éducation sentimentale (1869)
“les hommes, presque tous d'âge mûr, en costumes de routier, de débardeur ou de matelot. “

Zola, La Terre (1888)
“C’était un grand fouet de routier, qu’il avait accroché derrière sa porte, à gauche, pour ces occasions.”

Herédia, “Les Conquérants de l’Or”, Les Trophées (1893)
“Et plus d’un vieux routier dont le cœur se serra
Pour la première fois y connut l’épouvante.”

Monday, June 1, 2015

subalterne

subalterne adj
definition image
translation:
subordinate, jumior, lowly. menial

subalterne nm subaltern, subordinate

etymology:  from Latin subalternus — subordinate  from sub- + alternus — other



synonyms:  accessoire, acolyte, bas, humble, médiocre, mesquin,  second, sous-ordre. subordonné, vil


examples:

Balzac, La Physiologie du mariage (1829)
“Mais cet aveu d’un amour subalterne, … est toujours accompagné d’un pompeux éloge de la fortune de la dame.”


Balzac, Honorine (1845)
“il ne t’admettra pas à sa table et ne veut pas te faire servir à part, afin de ne point te livrer à des soins subalternes.”

Dumas, Le Vicomte de Bragelonne  (1850)
“Les maîtres avaient dîné, le souper se préparait pour vingt convives subalternes..”

Augier, Le Fils de Giboyer (1862)
“j’ai la mémoire rétive comme tous les diables. C'est une faculté subalterne, la mémoire.”

Berlioz, Mémoires (1865)
“Je souffrais de voir un grand maître et un grand virtuose tel que Mendelssohn, chargé de cette tâche subalterne de maître de chant.”


Zola, Le Voeu d'une morte (1866)
“Du moment que son ancien camarade était un subalterne, il devenait compromettant.”

Michelet, Histoire de France XVII  [1715-1723]  (1867)
“Il ne voulait pas moins (lui obscur, décrié, au bout d'une vie subalterne et malpropre) qu'être premier ministre.”

Blog Archive

About Me

This blog and its companion are based on my current project of reading Balzac, Zola, and other 19th century authors.