Friday, August 18, 2017

tudesque

tudesque adj
definition image
translation:
Teutonic, German, Germanic

etymology:  from Italian tedesco — German, from Germanic root that gives us German deutsch

synonyms:  allemand

examples:

Vidocq,  Mémoires (1829)
“Je me forgeai un baragouin semi tudesque, semi français.”

Sand, Leone Leoni (1833)
“C’est une sorte de quiétude grave qui n'exclut pas, comme chez les peuples tudesques et dans les cafés de l'Orient, le travail de la pensée.”

Balzac, Modeste Mignon (1844)
“J’ai dans la pensée la rêverie tudesque, et dans le sang la vivacité provençale.”

Gaboriau, Les Cotillions célèbres (1861)
“Et quels noms! La bouche se contorsionne à essayer de prononcer ces syllabes tudesques.”

Berlioz, Mémoires (1865)
‘Il grommelait entre ses dents je ne sais quelles imprécations tudesques.”

Féval, L’Avaleur des sabres (1867)
“Il avait en parlant un léger accent tudesque.”

Goncourt, Journal II (1887)
“Sa parole tudesque, comme étranglée d’enragement, par moments, aboie contre l’ineptie, l’ignorance, les bourdes de ses confrères.”





Thursday, August 17, 2017

chevrotine

chevrotine nf
definition image
translation:
buckshot, shot

etymology:  from chevreuil — roe deer, presumably used for hunting that animal

synonyms: balle, mitraille, plomb

examples:

Hugo, Notre-Dame de Paris (1831)
“Tandis que … ils éborgnaient les saints de pierre du portail avec une décharge de sagettes et de chevrotines, Quasimodo entassait silencieusement des gravats, des pierres, des moellons.”
(éborgnaient — put an eye out; sagettes — arrows )

Karr, Feu Bressier (1842)
Je vous campe un coup de fusil.  Ne prenez pas cela pour une menace, il est chargé, et de bonnes chevrotines encore.
(campe — deliver)

Dumas, Le Comte de Monte-Cristo (1845)
“Il examina les balles avec lesquelles Monte-Cristo exécutait ce tour de force, et il vit qu’elles n’étaient pas plus grosses que des chevrotines.”

Dumas, Mes Mémoires (1856)
“Un de ses amis, qui n'avait reçu qu'une chevrotine, était en train de mourir.”

Hugo, Les Misérables (1862)
“Le canon vomit avec un rugissement son paquet de chevrotines.”

Gaboriau, La Corde au cou  (1873)
“Il en avait reçu, je crois, deux mille avec le fusil, les unes à balles, les autres à chevrotines, les autres à plombs de tous les numéros.”

Loti, Le Roman d’un spahi (1881)

“La petite troupe française faiblissait, quand Boubakar-Ségou reçut, presque à bout portant, un paquet de chevrotines dans la tempe droite.”





Wednesday, August 16, 2017

couard

couard adj
definition image
translation:
coward

couardise nf cowardice, spinelessness
couard nm  coward

etymology:  from Old French code — tail  with pejorative suffix -ard

synonyms: capon, froussard, lâche, piteux, pantouflard, peureux, pleutre,  poltron

examples:

Michelet, Histoire de France VIII [1466 – 1483] (1844)
“L’armée royale, bien supérieure à l'autre, plus aguerrie surtout, ne comprenait rien à cela et n'était pas loin d'accuser le roi de couardise.”

Dumas, Mes Mémoires (1856)
“Tous ces hommes qui s'étaient tus, et qui avaient cédé devant deux sergents de ville, se reprochèrent leur couardise.”

Chavette, La Chambre du crime (1875)
“Mais il arrive parfois que le désappointement enhardit les plus couards.”

Huysmans, En Ménage (1881)
“Puis il eut honte de sa couardise, chercha des prétextes qui justifiassent, à ses propres yeux, la nécessité d’une promenade.”

Mirbeau, Sebastian Roch (1890)
“Pendant quelques minutes l’on n’entend plus que ce mot : français qui vibre comme des coups de clairon, sur la bouche molle et couarde de ces affreux bourgeois.”

Darien, Biribi, discipline militaire (1890)
“Il faudra faire bien attention à nous si nous ne voulons pas être victimes de leur couardise.”


Renard, Poil de carotte (1894)

“Ces compliments enorgueillissent Poil de Carotte, et, honteux d’en être indigne, il lutte déjà contre sa couardise.”








Tuesday, August 15, 2017

varlope

varlope nf
definition image
translation:
(woodwork) plane, trying plane, jointer plane

note: larger than a rabot, and used for rougher work

varloper v to plane, smoothen

etymology:  from Dutch voorlopen — plane

synonyms:  bouvet, rabot, riflard

examples:

Flaubert, Correspondance (1855)
“Veux-tu que je t'indique un maître menuisier ? Allons, mon bonhomme, rabote, scie, allonge-toi sur la varlope ‘comme un nageur’. “

Gautier, Émaux et camees (1872)
“Criminelle aristocratie,
Par la varlope ou le marteau
Sa pulpe n’est pas endurcie,
Car son outil fut un couteau.”

Zola, L’Assommoir (1879)
“En bas, un menuisier chantait, accompagné par les sifflements réguliers de sa varlope.”

Daudet, L’Évangéliste (1883)
“Tous ses outils sur l’appui de la fenêtre, marteau, scie, varlope, que la petite sœur lui passait à mesure.”

Mirbeau, Sebastian Roch (1890)
“Gorju y travaillait encore, varlopant les panneaux dans le fournil.”
(fournil — bakery)

Herédia, Les Trophées (1893)
“Mais l’Apprenti divin qu’une gloire envelope
Fait toujours, dans le fond obscur de l’atelier,
Voler des copeaux d’or au fil de sa varlope.”

France, Pierre Nozière (1899)

“Habile à manier la scie et la varlope, il fabriqua des vitrines pour la mercière en plein vent.”






Monday, August 14, 2017

cédrat

cédrat nm
definition image
translation:
citron (a variety of lemon)

etymology:  from Latin citrus — sandarac tree, related to Green kedros — cedar

synonyms: citron

examples:

Gautier, “La Mille et deuxième Nuit” (1841)
“Sur le rebord de l’estrade une petite collation de dattes, de cédrats confits et des conserves de roses de Constantinople.”

Dumas, La Reine Margot (1845)
“Charles, le plus acharné des assaillants, reçut une aiguière d'argent sur l'épaule, le duc d'Anjou un bassin contenant une compote d'orange et de cédrats, et le duc de Guise un quartier de venaison.”

Chateaubriand, Mémoires d’outre-tombe (1848; pub. 1850)
[elles] “mêlaient la fragrance de l'angélique, du cédrat et de la vanille.”

Hugo, La Légende des siècles, 1e série (1859)
“Et, pour les fruits, brugnons, fraises, pommes, cédrats,
Les pâtres de la Murg ont sculpté les sébiles.”
(brugnons — nectarines)

Daudet, Numa Roumestan (1881) 
“Les jarres d’olives vertes, noires, confites, à la picholine, les estagnons d’huile rousse à goût de fruit, les barils de confitures d’Apt faites de cosses de melons, de cédrats, de figues, de coings, tout le détritus d’un marché tombé dans la mélasse.” 
(cosses — rinds; estagnons  — canisters)

Maupassant, Une Vie (1883)
“Elle revit brusquement l’île radieuse avec son parfum sauvage, son soleil qui mûrit les oranges et les cédrats.”

Rostand, Cyrano de Bergerac (1897)
“Incorporez à leur mousse

Un jus de cédrat choisi.”








Sunday, August 13, 2017

calotin

calotin nm
definition image
translation:
(usually in contempt) devout person, churchgoer, hypocrite, sanctimonious person

calotine nf  (the feminine version)

etymology:  from the calotte —skullcap of certain ecclesiastics

synonyms: bigot, bondieusard, cafard, cagot, clérical, dévot, hypocrite, prêtraille, sacristain, tartufe

examples:

Chateaubriand, Mémoires d’outre-tombe (1848; pub. 1850)
“Le peuple lui criait: «Calotin! calotin!» et l'abbé répondait; «Messieurs, vive la nation!»”

Verne, Le Comte de Chanteleine (1862) 
“Arrêtez cette femme et sa fille, femme et fille de brigand ! s’écria Karval, ivre de sang et de joie, et ce calotin, ajouta-t-il en désignant l’abbé de Fermont.”

Hugo, Les Travailleurs de la mer (1866)
“Marie-toi avec qui tu voudras, pourvu que ce ne soit pas avec un calotin.”

Flaubert, L’Éducation sentimentale (1869)
“Tout est à lui, la philosophie, le droit, les arts, l'air du ciel ; et la France râle, énervée, sous la botte du gendarme et la soutane du calotin !”

Adam, Chair molle (1885)
“Ça c’est Emilia, une calotine. Elle dit des prières, tout le temps.”

Vallès, Le Bachelier (1886)
“Rat d’église, punaise de sacristie, mange bon Dieu ! tête de cierge, on sait bien où sont les cafards, à bas les calotins !”

Darien, Biribi, discipline militaire (1890)

“Tout ce monde-là vit ― est-ce vivre ? ― sous la coupe du grand pontife : le capitaine. Un drôle de corps, celui-là : moitié calotin, moitié bandit.”





Saturday, August 12, 2017

enluminer

enluminer v
definition image
translation:
1. to illuminate (a place), shine, brighten, inflame (the complexion)
2. to paint or decorate with bright colors, illuminate (a manuscript), illustrate

etymology:  en-  + Latin lumen — light

synonyms:
1. éclairer, colorer, enflammer, illuminer
2. colorier, illustrer

enluminure  nf illumination, illustrations

examples:

1.

Zola, Le Ventre de Paris (1873)
“Il y avait encore des rougets de roche, à la chair exquise, du rouge enluminé.”
(rougets — red mullets)

Huysmans, Le Drageoir des épices (1874)
“Moi j’admire, posée devant moi sur un corps de déjeté, la figure enluminée d’un vieil ivrogne. Quelle richesse de ton ! quel superbe coloris ! ”

Chavette, La Chambre du crime (1875)
“Le teint enluminé, les jambes un peu incertaines, la parole empâtée, le boursier se présentait avec toutes les allures d’un homme, sinon ivre, tout au moins fortement en goguette.”
(boursier — broker)

Maupassant, Une Vie (1883)
“Elle semblait guetter avidement le pif enluminé du matelot.”
(pif — nose )

Maupassant, Fort comme la mort (1889)
“Les tourterelles roucoulent dans les feuillages et voisinent de cime en cime, tandis que les moineaux se baignent dans l'arc-en-ciel dont le soleil enlumine la poussière d'eau des arrosages égrenée sur l'herbe fine.”

Richepin, Truandailles (1890)
“Puis une pourpre de jalousie enlumina toutes les joues.”

Verlaine, Confessions (1895)
“Tant les choses, cette fois, sont nettes et comme enluminées devant moi qui les vois à quarante-six ans d’intervalle !”

2.

Michelet, Histoire de France VIII [1466 – 1483] (1844)
“Lui-même il écrivit cet acte, l'enlumina, l'orna de belles miniatures.”

Du Camp, Le Nil: Égypte et Nubie (1852)
“Des stèles jaunes, bleues, rouges, chagrinées de rinceaux dorés, … se dressent sur des sépulcres enluminés de tons si criards et si disparates, qu'ils font cligner les yeux.”

Gautier, Le Roman de la Momie (1858)
“La lumière, se hasardant à l’entrée du couloir funèbre, fit briller du plus vif éclat les enluminures des hiéroglyphes entaillés le long des murailles.”

Hugo, Les Misérables (1862)
“Il entrevoyait un barbouillage grossier, et une espèce de personnage principal enluminé avec la crudité criarde des toiles foraines et des peintures de paravent.”

France, Le Livre de mon ami (1885)
“Je feuilletais tantôt, dans la chambre de votre fille, un de ces cahiers d'images en couleurs que l'Anglais Walter Crane enlumine avec tant de fantaisie et d'humour.” 

Mirbeau, Sebastian Roch (1890)
“Ils regardèrent, hébétés et gauches, les affiches jaunes, les réclames enluminées qui bariolaient les murs.”

Huysmans, Là-Bas (1891)

“Il s’était attaché un peintre nommé Thomas qui les enluminait de lettres ornées et de miniatures.”








Friday, August 11, 2017

cassonade

cassonade nf
definition image
translation:
brown sugar

etymology:  from Occitan casson — sugar in large pieces related to French caisse — cask, in which sugar was stored

synonyms: sucre

examples:

Balzac, Les Paysans (1855)
“Il aurait obtenu la nauséabonde bouillie brune que produisent ces tablettes où il entre plus de farine, d’amandes pilées et de cassonnade que de sucre et de cacao.”

Flaubert, Madame Bovary (1857)
“Il faut rentrer chez vous, madame Bovary, boire un peu de thé ; ça vous fortifiera, ou bien un verre d’eau fraîche avec de la cassonade.”

Gautier, Loin de Paris (1865)
“Les roumis (c’est le nom que les Arabes nous donnent) jouissent en plus de la douceur d’une pincée de cassonade.”

Féval, L’Avaleur des sabres (1867)
“Le boursicot et le livre de comptes furent serrés et remplacés par deux petites écuelles de terre brune, un carafon d’eau-de-vie et un cornet de papier gris contenant de la cassonade.”
(boursicot —  purse )

Flaubert, Un Coeur simple (1877)
“Ses parents le chargeaient toujours d’en tirer quelque chose, soit un paquet de cassonade, du savon, de l’eau-de-vie, parfois même de l’argent.”

Zola, Germinal (1886)
“Elle sucra dans la cafetière, avec de la cassonade.”

Huysmans, En Rade (1887)

“Des éclats de parquets gisaient par terre dans de la sciure de vieux bois semblable à de la cassonade.”




Thursday, August 10, 2017

jouer au bouchon

jouer au bouchon
definition image
translation:
to play bowls, bocce, pétanque

note:  bouchon in this sense has a different origin than bouchon — stopper and bouchon — restaurant

etymology:  from Occitan bouchon — little balls (for pétanque)

synonyms: boules, cochonnet, pétanque

examples:

Karr, Geneviève (1838)
‘Laissez-moi un peu faire comme ces enfants des contes arabes, qui jouaient au bouchon avec des palets de rubis et de topazes.”
(pales —  disks)

Gaboriau, Les Gens de bureau (1862)
“On y joue au bouchon, on y fait la partie de piquet, on y boit de la bière toute la journée.”

Erckmann-Chatrian, Histoire d’un conscrit de 1813 (1864)
“Nous cherchions toutes sortes de distractions ; les vieux jouaient à la drogue, les jeunes au bouchon.”
(drogue — a kind of card game)

Coppée, Le Cahier rouge (1874)
“Et c’est dans la banlieue, auprès de terrains vagues
Où le beau-père et les gens mûrs, à quelques pas,
Vont jouer au bouchon et mettent habit bas.”


Zola, Son Excellence Eugène Rougon (1876)
“Mon Dieu! j'ai joué au bouchon, quand j'étais gamin. En entendant rire Sa Majesté, toute la galerie éclata.”


Maupassant, La petite Roque (1886)
“Les garçons jouaient aux boules, aux quilles, au bouchon, à la balle,”

Zola, La Terre (1887)

“Les hommes, Buteau, Jean qui lui avait servi de témoin, le vieux Fouan, Delhomme accompagné de son fils Nénesse, tous en redingote et en pantalon noirs, avec de hauts chapeaux de soie, qu’ils ne quittaient pas, jouaient au bouchon dans la cour. ”





Wednesday, August 9, 2017

compatir

compatir v
definition image
translation:
to sympathize (à — with)

compatissance nf compassion

etymology:  from latin con- + patior — to suffer

synonyms: apitoyer, attrister, émouvoir, partager, plaindre, sympathiser 

examples:

Musset. André del Sarto (1833)
“La position où vous êtes est affreuse, personne n’y compatit plus vivement, plus sincèrement que moi.”

Balzac, César Birotteau (1837)
“Mais ma conduite a été mise sous les yeux du roi, son cœur a daigné compatir à mes efforts.”

Gautier, "Une nuit de Cléopâtre" (1838)
“grandes doléances qui touchaient assez peu Charmion, quoiqu’elle fît mine d’y compatir.”

Chateaubriand, Mémoires d’outre-tombe (1848; pub. 1850)
“La première femme qui m'aperçut sortit de sa boutique, me donna le bras avec un air de compatissance, et m'aida à me traîner.”

Hugo, F.-V. (tr. Shakespeare), Macbeth (1866)
“Viens, noir fauconnier de la nuit, — bande les yeux sensibles du jour compatissant, — et, de ta main sanglante et invisible, — arrache et mets en pièces le fil de cette grande existence.”

Rosny, Marc Fane (1888)
“Si tout doucement la porte s’ouvrait, qu’elle parût dans l’entrebâillement ténébreux, blanche sur l’ombre, si elle compatissait à sa peine, ah ! quel conte de fées…”

Courteline, Boubouroche (1892)

“Depuis huit ans, je m'associe... - homo sum et caetera, - à vos joies et à vos misères, compatissant à celles-ci et applaudissant à celles-là.”




Tuesday, August 8, 2017

bouchon

bouchon nm
definition image
translation:
a small restaurant, rural tavern

note: bouchon originally meant a plug of grass, then a cork or stopper, then a range of other meanings; the restaurant meaning comes from the use of a branch of greenery as a sign that the building was a tavern; now it means a restaurant with Lyonnais cuisine


etymology:  from Old French bousche — tuft of grass

synonyms: bistro, boui-boui, buvette, cabaret, café, estaminet, gargote, troquet

examples:

Sue, Les Mystères de Paris (1842)
“J’étais donc à la fenêtre du bouchon, cassant mes noix et buvant ma piquette, lorsqu’à travers le brouillard je vois débouler la Chouette.”
(débouler — turn up)

Dumas, Vingt ans après (1845)
“Aramis disait vrai. On s’arrêta au premier bouchon.”

Flaubert, Correspondance (1855)
“c’est-à-dire : les cafés, estaminets, bouchons et autres endroits qui émaillent le ‘bas de la rue des Charrettes’.”

Hugo, Les Misérables (1862)
“Donc, ô guinguettes, goguettes, bouchons, caboulots, bouibouis, mastroquets, bastringues, manezingues, bibines des chiffonniers, caravansérails des califes, je vous atteste, je suis un voluptueux, je mange chez Richard à quarante sous par tête.”
(bouisbouis — greasy spoons; manezingues — wine shops; bibines — little bars)

Erckmann-Chatrian, Histoire d’un conscrit de 1813 (1864)
“Là-bas, nous mangions une omelette au lard, au bouchon de la Carpe.”

Gaboriau, Monsieur Lecoq (1869)
‘Ils entrèrent donc dans le premier bouchon qu'ils rencontrèrent sur leur route.”

Huysmans, La Bièvre et Saint-Séverin (1898)

“Les bouchons de dernier ordre, les gargotes vraiment infâmes sont plus loin, au bout de l’ancienne paroisse.”




Monday, August 7, 2017

bouton (de la porte)

bouton nm
definition image
translation:
knob, doorknob

note:  basic meaning button; also bouton can mean pimple

synonyms: bec-de-cane, poignée

examples:

Musset, La Confession d’un enfant du siècle (1836)
“Je la priai de me laisser seul avec un accent de colère si marqué qu’elle fut prête en un moment, et tourna le bouton de la porte en m’envoyant un baiser.”

Gautier, Partie carrée (1848)
“Le domestique [répondit] d'un ton de politesse ironique et en fermant au nez de William Bautry, qu'il prenait évidemment pour un aigrefin, le battant de la porte dont il n'avait pas abandonné le bouton pendant la durée de ce colloque.”
(aigrefin   con artist)

Chavette, Les petits Comédies du vice (1875)
“Il m’avait malheureusement surpris la main sur le bouton de porte de l’établissement Duval.”

Pontmartin, Les Jeudis de Madame Charbonneau (1862)
“Je sortais donc, et ma main était encore posée sur le bouton de la porte, lorsque accourut à moi un de mes amis intimes.”

Féval, L’Avaleur des sabres (1867)
“Au hasard, Saphir tourna le bouton de l’une d’entre elles qui s’ouvrit.”

Mirbeau, Le Calvaire (1886)
“– Entrez ! répéta la voix.
Je tournai le bouton.”

Vallès, Le Bachelier (1886)

“Enfin, on a remisé la malle. Je salue, tourne le bouton et m’en vais.
Me voilà dans Paris.”




Sunday, August 6, 2017

bouton (pustule)

bouton nm
definition image
translation:
pimple, spot, sore, pustule, rash

note:  basic meaning button; also bouton can mean doorknob

etymology:  bouton has originally the sense bourgeon — bud  from bouter — to grow

synonyms: acné, bourgeon, bube, bubon, chancre, furoncle, pustule, tumeur, vérole

examples:

Du Camp, Le Nil: Égypte et Nubie (1852)
“Ses lèvres, couvertes de boutons, remuaient sous une bave blanchâtre.”

Guyot, La Prostitution (1882)
“S’il leur dit, au contraire : — « Vous avez un écoulement suspect, un bouton de mauvaise apparence, une ulcération au col de la matrice », la femme s’empresse de se dérober.”

Bonnetain, Charlot s’amuse (1883)
“Il n’eut, en les recevant, qu’un frisson répulsif à voir le teint bilieux du directeur et les mille boutons qui pointillaient son visage.”

Mirbeau, Le Calvaire (1886)
“C’était un tout petit homme, effronté, au visage grêlé et rempli de boutons.”
(effronté — shamelesss)

Virmaître, Paris oublié  (1886)
“Sa figure était couverte d'une épaisse couche de  poudre de riz qui ne parvenait.pas à dissimuler les boutons couperosés.”


Darien, Biribi, discipline militaire (1890)
“Derrière la banalité du visage se cachent la duplicité et l’hypocrisie qu’on devine sous l’épiderme, comme des boutons malsains qui couvent sous la peau.”

Huysmans, En Route (1895)
“Deux pustules, c’est bien, dit-elle au Seigneur, mais trois seraient mieux, en l’honneur de la Trinité Sainte ; et aussitôt un troisième bouton lui crève la face.”








Saturday, August 5, 2017

mérinos

mérinos nm
definition image
translation:
merino (a high-grade wool cloth made from the fleece of the merino sheep), the marino sheep variety

etymology:  from Spanish merino; earlier origin uncertain

examples:

Sue, Mystères de Paris (1843)
“Anastasie se prélassait dans une robe de mérinos amarante.”

Balzac, Le Curé de village (1841)
“Véronique    portait les jours ouvrables une robe de gros mérinos en hiver, d'indienne rayée en été.”
(jours ouvrables — working days)

Dumas, Mes Mémoires (1856)
“Nous achetâmes un demi-mètre de mérinos blanc, un demi-mètre de mérinos bleu, un demi-mètre de mérinos rouge.”

Hugo, Les Misérables (1862)
[il] “portait des souliers et des guêtres, un gilet en poil de chèvre, un habit de castorine en hiver et de gros mérinos en été.’
(castorine — cloth made from wool and beaver fur)

Féval, L’Avaleur des sabres (1867)
[il] “n’osa point lui adresser la parole, malgré sa pauvre robe noire, coton et laine ; son châle également noir, qui n’était pas même en vrai merinos.”

Flaubert, L’Éducation sentimentale (1869)
“Mme Arnoux avait une robe de chambre en mérinos gros bleu.”

Zola, Au Bonheur des Dames (1883)
“Liénard plaisantait avec une grande fille en cheveux, une ouvrière du quartier, envoyée par sa patronne pour réassortir du mérinos.”

(réassortir — restock)




Friday, August 4, 2017

ribambelle

ribambelle nf
definition image
translation:
long file, flock, bunch, bevy, swarm

etymology:  perhaps related to riban, Old French for ruban — ribbon

synonyms: chapelet, cortège, défilé, file, foule, kyrielle, multitude, série, succession, suite

examples:

Béranger, Œuvres complètes (1839)
“Ma sorcière est jeune et belle,
Et dans ces lieux inconnus,
Diablotins, par ribambelle,
Viennent baiser ses pieds nus.”

Hugo, Les Misérables (1862)
“Dans la cathédrale de Strasbourg une horloge haute comme une maison … [qui] vous donnait la lune et les étoiles, la terre et la mer, les oiseaux et les poissons, Phébus et Phébé, et une ribambelle de choses qui sortaient d’une niche.”

Daudet, Lettres de mon Moulin (1869)
“De droite et de gauche on ne voyait que des ailes qui viraient au mistral par-dessus les pins, des ribambelles de petits ânes chargés de sacs, montant et dévalant le long des chemin.”

Coppée, “Angelus”, Poèmes modernes (1869)
[ils] “Allaient au bois voisin, en longue ribambelle,
Cueillir des mûres ou chasser les papillons.”

Huysmans, Le Drageoir des épices (1874)
“Dehors, des ribambelles de couples arrêtés regardent les séduisantes annonces des beuglants,
 — Café-Concert des Bateaux-Omnibus ; Café-Concert du Cadran.”

Richepin, La Glu (1881)
“Vous avait des recettes merveilleuses : un certain hochepot de poisson, particulièrement, et des pâtés de lapins, aussi, et toute une ribambelle de soupes plus savoureuses les unes que les autres.”

Courteline, Messieurs les ronds-de-cuir (1893)
“Rue de l’Exposition, à Grenelle, grouillait autour de ce malheureux une ribambelle de malfichus.”
(malfichus — deformed)






Blog Archive

About Me

This blog and its companion are based on my current project of reading Balzac, Zola, and other 19th century authors.