Thursday, August 31, 2017

jante

jante nf
definition image
translation:
rim (of a wheel)

etymology:  related to jambe — leg from Late Latin gamba — shank



examples:

Balzac, “Un Drame au bord de la mer” (1834)
“Il suffisait d'un coup de vent pour effacer les marques que laissaient les pieds de chevaux ou les jantes de charrette.”

Bernard, Le Nœud Gordien (1838)
“A travers les jantes des roues l’observateur put voir deux étroits brodequins qui se confièrent l’un après l’autre aux degrés en zig-zag du marche-pied.”

Chateaubriand, Mémoires d’outre-tombe (1848; pub. 1850)
“Dinarzade vida la cendre de sa pipe sur la jante de la roue et voulut recharger son brûle-gueule.”

Dumas, Le Collier de la reine (1850)
“Des femmes montaient aux jantes de ses roues, lui arrachaient les mains pour les dévorer de baisers.”

Hugo, Les Misérables (1862)
“Les ornières avaient donné aux roues, aux jantes, aux moyeux, à l’essieu et au timon, une couche de vase, hideux badigeonnage jaunâtre assez.”


Verne, Le Tour du monde en 80 jours (1873)
“Un char aux larges roues dont les rayons et la jante figuraient un entrelacement de serpents.”
(rayons — spokes)

Richepin, La Glu (1881)
“C’était un ahurissement d’ouïr le tintamarre que sonnaient les ferrailles de la guimbarde disloquée, les vieilles roues aux jantes disjointes, au moyeu mal graissé de cambouis rance.”
(rayons -  spokes)







Wednesday, August 30, 2017

lubrique

lubrique adj
definition image
translation:
lustful, lewd, lecherous, lubricious

etymology:  from Latin lubricius — slippery

synonyms: bestial, charnel, érotique, graveleux, impur, lascif, paillard, salace, sensuel

examples:

Michelet, Histoire de France VIII [1466 – 1483] (1844)
“Le mariage fut une occasion d'extorsions, puis de réjouissances folles, d'étranges bacchanales, de farces lubriques.”

Hugo, Les Misérables (1862)
“J’étais fait pour être turc, regardant toute la journée des péronnelles orientales exécuter ces exquises danses d’Égypte lubriques comme les songes d’un homme chaste.”

Flaubert, Correspondance (1875)
Lubrique auteur, obscène jeune homme ne venez pas déjeuner dimanche chez moi (je vous en dirai la raison).”

Zola, Son Excelelmce Eugène Rougon (1876)
“Cela restait chaste, enfin!... Tandis que les romanciers de nos jours ont adopté un style lubrique, une façon de dire les choses qui les font vivre devant vous.”

Huysmans, Les Sœurs Vatard (1879)
“Il avait besoin pour un tableau d’une fille populacière, râblée, solide, d’une goton lubrique.”
(populacière — of the people; goton — country girl )

Flaubert, Bouvard et Pécuchet (1880)
“Et il dardait ses prunelles, tendait la bouche, reniflait, avait un air extrêmement lubrique, finit même par s’adresser à Mme Bordin.”

Mirbeau, Le Calvaire (1886)

“Ma bouche est pâle, tremblante, elle pend, pareille à celle des vieillards lubriques…”




Tuesday, August 29, 2017

incolore

incolore adj
definition image
translation:
colorless, achromatic

etymology:  from Latin incolor— without color

synonyms: blafard, blanchâtre, blême, cireux, délavé, élavé, hâve, opalin, pâle, pâlichon, terne, vitreux

examples:

Flaubert, Correspondance (1852)
“Pour plaire au goût français il faut cacher presque la poésie, comme on fait pour les pilules, dans une poudre incolore et la lui faire avaler sans qu’il s’en doute.”

Hugo, Les Misérables (1862)
“Votre tiers état est insipide, incolore, inodore et informe.”

Claretie, Le Train 17 (1877)
“Au fond de la place, la butte se dresse ravinée, couverte d’une herbe lépreuse, fanée comme du velours râpé, jaunâtre ou plutôt incolore.”

Verne, Les Indes noires (1877)
“Le grisou, autrement dit l'hydrogène protocarboné ou gaz des marais, incolore, presque inodore, ayant un pouvoir peu éclairant, est absolument impropre à la respiration.”
(grisou — firedamp)

Sully Prudhomme,  “La révolte des Fleurs”, Poésies 1872-1878 (1878)
“Sous le terne tapis d’un Avril incolore
Le sol semblait morose et nu comme la mer.”

Rodenbach, Bruges-la-morte (1892)
‘Coins de ciel bleu, tuiles des toits, neige des cygnes voguant, verdure des peupliers du bord, s'unifie en chemins de silence incolores.”

France, Pierre Nozière (1899)
“Je crois que M. Hamoche s'exagérait l'importance des lunettes bleues dans l'optique usuelle. Au reste, incolores ou bleus, ses verres dormaient paisiblement dans leurs boîtes.”





Monday, August 28, 2017

huitaine

huitaine nf
definition image
translation:
a week

etymology:  from Latin octo — eight

synonyms: semaine

examples:

Flaubert, Correspondance (1852)
“Ce ne sera pas lundi, mais mercredi ; je resterai une huitaine.”

Ponson Du Terrail, Les Exploits de Rocambole (1859)
“Vous ne vous mettiez pas au courant de la huitaine ; vous êtes en retard de trois jours.”

Gaboriau, Les Gens du bureau (1862)
“Et le débiteur, qui dormait paisible sur une fraude vieille de dix ans, est tout surpris un matin de voir arriver un avertissement qui l'engage à se présenter dans la huitaine au bureau pour se libérer.”

Erckmann-Chatrian,  L’Invasion ou le fou Yégof (1862)
 “Je me proposais d’aller à Phalsbourg, dans la huitaine.”

Huysmans, Les Sœurs Vatard (1879)
“Son amant était, depuis une huitaine, à la campagne, à l’affût de sites disloqués et dartreux.”
(dartreux  scabby)

Daudet, L’Évangéliste (1883)
“Mme Ebsen allait mieux d’ailleurs, se levait, faisait quelques pas sur la berge, et partait au bout de la huitaine, dévorée du désir de commencer ses démarches.”

Virmaître, Paris Impur (1894)

“Le tribunal remit à huitaine pour prononcer son jugement et entendre le réquisitoire de M. l'avocat impérial Manuel.”




Sunday, August 27, 2017

quinzaine

quinzaine nf
definition image
translation:
fortnight, two weeks; pay day; around fifteen (of anything)

etymology:  from Latin quindecim — fifteen, from quintus — fifth + decim —ten

examples:

Sand, Leone Leoni (1833)
“Une quinzaine s’écoula ainsi. Marius allait au Luxembourg non plus pour se promener, mais pour s’y asseoir toujours à la même place et sans savoir pourquoi.”

Musset, La Confession d’un enfant du siècle (1836)
“Mais je m’y étais opposé, et nous devions attendre encore une quinzaine qu’elle fût en état de supporter le voyage.”

Sue, Arthur, Journal d’un inconnu (1839)
“Après une quinzaine de jours, monsieur Belmont revint de Paris avec des choses superbes pour Marie.”

Zola, Germinal (1886)
“Nous voici à lundi seulement : encore six jours à attendre la quinzaine…”

Rosny, Marc Fane (1888)
“Il avait dû, toute la quinzaine, s’occuper de mettre les livres au courant.”

Richepin, Truandailles (1890)
“Son grand-père (la seule famille qu’il eût jamais connue, peintre décorateur à Soissons, était mort la quinzaine passée.”

Verlaine, Confessions (1895)

 “On avait décidé que le mariage serait remis à la première quinzaine de juillet.”





Saturday, August 26, 2017

boucan

boucan nm
definition image
translation:
racket, din, row, commotion

note:  boucan can also mean a barbecue

etymology:  from verb boucaner — to imitate the cry of the bouc — he-goat; bouc has a Celtic root

synonyms: barouf, bordel, bousin, bruit, chahut, charivari, désordre, éclat, fracas, tapage, tintamarre, tohu-bohu, vacarme

examples:

Corbière (Édouard), Contes de bord (1833)
“Je vous demande un peu quel boucan de cinq cent mille diables cette avarie fit dans l’île.

Flaubert, Correspondance (1853)
“Quel boucan l'industrie cause dans le monde ! Comme la machine est une chose tapageuse !”

Chavette, La Chambre du crime (1875)
“on a beau. faire un boucan d’enfer, à coups de poing sur la porte, personne ne vient vous ouvrir... 

Huysmans, Marthe, histoire d’une fille (1877)
“Avec lui, c’est la débine sans frein ; avec moi, c’est le verre jamais vide, c’est le boucan perpétuel, c’est la bombance à tour de mâchoires.”

Vallès, L’Enfant (1879)
“On les a laissés casser leurs jouets et ils ont dévoré leurs bonbons. Et quel boucan ils font !”

Touchatout, Mémoires d’un préfet de police (1885)
les journalistes malintentionnés n’en ont pas moins fait un boucan infernal, en m’accusant de ne jamais mettre la main sur aucun des malfaiteurs.”


Goncourt, Journal II (1887)
“le chef de gare vient de donner l’ordre de l’arrêter, quand il descendra, pour le boucan qu’il a fait en montant.







Friday, August 25, 2017

in-folio

in-folio nm
definition image
translation:
folio, in folio format

note: a binding format, where each sheet is folded in two, making for a large book

etymology:  from Latin in folio — in the leaf

examples:

Veuillot, Les Français en Algérie (1846)
“je le trouve plongé dans les in-folios du saint docteur, qu’il compulse et traduit avec amour.”

Ponson Du Terrail, Les Exploits de Rocambole (1859)
‘Il ouvrit ensuite l’in-folio à une certaine page et parut lire attentivement.”

Erckmann-Chatrian, Contes de la montagne  (1860)
‘Toutes les chroniques du Schwartz-Wald, les recueils des anciens Minnesinger et les grands ouvrages in-folio sortis des presses de Gutenberg et de Faust, aussi vénérables par leur origine que par la solidité monumentale de leur reliure.”

Gaboriau, Les Gens de bureau (1862)
“Tous ces noms sont collectionnés sur des registres qui constituent une bibliothèque de dix mille in-folios.”

Daudet. Le petit Chose  (1868)
“Accoudé sur le dossier de sa chaise, il lisait un in-folio à tranches rouges, et fumait à grand bruit une petite pipe courte et brune, de celles qu'on ap pelle " brûle-gueule “.”
(dossier  back)


Mirbeau, Sebastian Roch (1890)
“Il lui fit d’abord admirer les vitrines remplies de livres, antiques in-folio reliés de très vieilles basanes.”

Huysmans, En Route (1895)

“Les œuvres de saint Bernard, mais elles se composent d’immaniables in-folios.”
(immaniables — unhandleable)




Thursday, August 24, 2017

chien (arme)

chien nm
definition image
translation:
cock, hammer (of a firearm)

etymology:  from visual similarity of early models to a dog head

synonymes:  marteau, serpentin

examples:

Dumas, Joseph Balsamo (1846)
“L’inconnu arma le pistolet, et l’on entendit au milieu du profond silence qui accompagnait les intervalles du dialogue le craquement du chien.”

Gautier, Partie carrée (1848)
“Sir Arthur Sidney arma dans ses poches deux petits pistolets dont le chien rendit un craquement sec.”

About, Le Roi des montagnes (1856)
“Il arma le chien, me fit voir l’amorce, appuya le canon sur sa tête, et me dit : Voilà ! tu n’aurais plus de gardien. »”

Dumas, Les Compagnons de Jéhu (1857)
[il] “souleva tranquillement la batterie de ses pistolets pour voir si l'amorce était en bon état, fit jouer les chiens pour s'assurer de la bonté des ressorts.”

Hugo, Les Misérables (1862)
“Sur le boulevard il s’aperçut que le pistolet n’avait pas de chien.”

Verne, Une Fantasie du Docteur Ox (1874)
“Les fusils de la ville avaient été mis en réquisition. On en avait découvert cinq, dont deux sans chiens.”

Richepin, La Glu (1881)
“Le comte fit un pas, arma les chiens de son fusil et dit tranquillement :

— Personne ici ne te dispute cette femme.”





Monday, August 21, 2017

bluter

bluter v
definition image
translation:
to winnow, sieve, sift

blutage nm winnowing
blutoir nm  sifter, sieve, screen

etymology:  from a Germanic root with the same meaning

synonyms: sasser, tamiser

examples:

Brillat-Savarin, La Physiologie du goût (1825) 
“L’appareil digesteur peut être considéré comme un moulin garni de ses blutoirs.”

Balzac, Melmoth reconcilié (1835)
“Là était le blutoir où l’on tamisait les propositions, le parloir où s’examinait la place.”

Stendhal, La Vie de Henri Brulard (1836; pub. 1890)
“Par exemple, ils aimaient mieux le pain bis que le pain blane, et il ne dépendait que d’eux de faire bluter leur farine pour avoir du pain blanc.”

Chateaubriand, Mémoires d’outre-tombe (1848; pub. 1850)
“écoutant le bruit de la cascade, les révolutions de la roue, le roulement de la meule, le sassement du blutoir, les battements égaux du traquet.’
(sassement — sifting; traquet — mill-clapper)

Verne, L’Île mystérieuse (1874)
“enfin le blutoir, qui, par l’opération du tamisage, sépare le son de la farine.”

Goncourt, Journal II (1887)
“un ensevelissement blanc, semblable à un gigantesque blutage de farine, que rosoient de petits incendies, allumés dans le bois.”
(rosoient — fell like dew)

Huysmans, En Route (1895)

une voix asexuée, filtrée par les litanies, blutée par les oraisons, passée aux cribles des adorations et des pleurs.”


Sunday, August 20, 2017

esquinter

esquinter  v
definition image
translation:
to mess up, demolish, wear out; criticize harshly

etymology:  from Provencal esquintar — to demolish, related to Latin quintus — fifth

synonyms: abîmer, blettir, bousiller, casser, démolir, détraquer, endommager, estropier, gâter, malmener, maltraiter, meurtrir, ruiner, surmener, user

s’esquinter v to knock oneself out, tire oneself out

examples:

Zola, L’Assommoir (1879)
“Ah ! Dieu de Dieu ! un seul mari vous esquinte déjà assez le tempérament !”

Zola, Germinal (1886)
“— Il a toujours ses douleurs aux jambes. 
— C’est toi qui l’esquintes, fiche-moi la paix !”

Mirbeau, Le Calvaire (1886)
“Célestine s’emportait, lançait les plus grossières injures, tapait les meubles, glapissait de sa voix esquintée.”

Goncourt, Journal II (1887)
“Il se refuse à lire de son roman. Il n'en peut plus, il est esquinté. ”

Zola, La Terre (1888)
“Depuis des années que je m’esquinte à l’amuser, conclut-elle, tu comprends que ce n’est pas pour ses beaux yeux.”

Darien, Biribi, discipline militaire (1890)
“Il suffit d’un instant d’oubli pour que l’un des malheureux qu’il esquinte laisse échapper une parole un peu trop vive ou une exclamation irréfléchie.”

Huysmans, Là-Bas (1891)

“Il gisait, esquinté, fourbu, incapable de réunir deux idées dans sa cervelle.”





Friday, August 18, 2017

tudesque

tudesque adj
definition image
translation:
Teutonic, German, Germanic

etymology:  from Italian tedesco — German, from Germanic root that gives us German deutsch

synonyms:  allemand

examples:

Vidocq,  Mémoires (1829)
“Je me forgeai un baragouin semi tudesque, semi français.”

Sand, Leone Leoni (1833)
“C’est une sorte de quiétude grave qui n'exclut pas, comme chez les peuples tudesques et dans les cafés de l'Orient, le travail de la pensée.”

Balzac, Modeste Mignon (1844)
“J’ai dans la pensée la rêverie tudesque, et dans le sang la vivacité provençale.”

Gaboriau, Les Cotillions célèbres (1861)
“Et quels noms! La bouche se contorsionne à essayer de prononcer ces syllabes tudesques.”

Berlioz, Mémoires (1865)
‘Il grommelait entre ses dents je ne sais quelles imprécations tudesques.”

Féval, L’Avaleur des sabres (1867)
“Il avait en parlant un léger accent tudesque.”

Goncourt, Journal II (1887)
“Sa parole tudesque, comme étranglée d’enragement, par moments, aboie contre l’ineptie, l’ignorance, les bourdes de ses confrères.”





Thursday, August 17, 2017

chevrotine

chevrotine nf
definition image
translation:
buckshot, shot

etymology:  from chevreuil — roe deer, presumably used for hunting that animal

synonyms: balle, mitraille, plomb

examples:

Hugo, Notre-Dame de Paris (1831)
“Tandis que … ils éborgnaient les saints de pierre du portail avec une décharge de sagettes et de chevrotines, Quasimodo entassait silencieusement des gravats, des pierres, des moellons.”
(éborgnaient — put an eye out; sagettes — arrows )

Karr, Feu Bressier (1842)
Je vous campe un coup de fusil.  Ne prenez pas cela pour une menace, il est chargé, et de bonnes chevrotines encore.
(campe — deliver)

Dumas, Le Comte de Monte-Cristo (1845)
“Il examina les balles avec lesquelles Monte-Cristo exécutait ce tour de force, et il vit qu’elles n’étaient pas plus grosses que des chevrotines.”

Dumas, Mes Mémoires (1856)
“Un de ses amis, qui n'avait reçu qu'une chevrotine, était en train de mourir.”

Hugo, Les Misérables (1862)
“Le canon vomit avec un rugissement son paquet de chevrotines.”

Gaboriau, La Corde au cou  (1873)
“Il en avait reçu, je crois, deux mille avec le fusil, les unes à balles, les autres à chevrotines, les autres à plombs de tous les numéros.”

Loti, Le Roman d’un spahi (1881)

“La petite troupe française faiblissait, quand Boubakar-Ségou reçut, presque à bout portant, un paquet de chevrotines dans la tempe droite.”





Wednesday, August 16, 2017

couard

couard adj
definition image
translation:
coward

couardise nf cowardice, spinelessness
couard nm  coward

etymology:  from Old French code — tail  with pejorative suffix -ard

synonyms: capon, froussard, lâche, piteux, pantouflard, peureux, pleutre,  poltron

examples:

Michelet, Histoire de France VIII [1466 – 1483] (1844)
“L’armée royale, bien supérieure à l'autre, plus aguerrie surtout, ne comprenait rien à cela et n'était pas loin d'accuser le roi de couardise.”

Dumas, Mes Mémoires (1856)
“Tous ces hommes qui s'étaient tus, et qui avaient cédé devant deux sergents de ville, se reprochèrent leur couardise.”

Chavette, La Chambre du crime (1875)
“Mais il arrive parfois que le désappointement enhardit les plus couards.”

Huysmans, En Ménage (1881)
“Puis il eut honte de sa couardise, chercha des prétextes qui justifiassent, à ses propres yeux, la nécessité d’une promenade.”

Mirbeau, Sebastian Roch (1890)
“Pendant quelques minutes l’on n’entend plus que ce mot : français qui vibre comme des coups de clairon, sur la bouche molle et couarde de ces affreux bourgeois.”

Darien, Biribi, discipline militaire (1890)
“Il faudra faire bien attention à nous si nous ne voulons pas être victimes de leur couardise.”


Renard, Poil de carotte (1894)

“Ces compliments enorgueillissent Poil de Carotte, et, honteux d’en être indigne, il lutte déjà contre sa couardise.”








Tuesday, August 15, 2017

varlope

varlope nf
definition image
translation:
(woodwork) plane, trying plane, jointer plane

note: larger than a rabot, and used for rougher work

varloper v to plane, smoothen

etymology:  from Dutch voorlopen — plane

synonyms:  bouvet, rabot, riflard

examples:

Flaubert, Correspondance (1855)
“Veux-tu que je t'indique un maître menuisier ? Allons, mon bonhomme, rabote, scie, allonge-toi sur la varlope ‘comme un nageur’. “

Gautier, Émaux et camees (1872)
“Criminelle aristocratie,
Par la varlope ou le marteau
Sa pulpe n’est pas endurcie,
Car son outil fut un couteau.”

Zola, L’Assommoir (1879)
“En bas, un menuisier chantait, accompagné par les sifflements réguliers de sa varlope.”

Daudet, L’Évangéliste (1883)
“Tous ses outils sur l’appui de la fenêtre, marteau, scie, varlope, que la petite sœur lui passait à mesure.”

Mirbeau, Sebastian Roch (1890)
“Gorju y travaillait encore, varlopant les panneaux dans le fournil.”
(fournil — bakery)

Herédia, Les Trophées (1893)
“Mais l’Apprenti divin qu’une gloire envelope
Fait toujours, dans le fond obscur de l’atelier,
Voler des copeaux d’or au fil de sa varlope.”

France, Pierre Nozière (1899)

“Habile à manier la scie et la varlope, il fabriqua des vitrines pour la mercière en plein vent.”






Monday, August 14, 2017

cédrat

cédrat nm
definition image
translation:
citron (a variety of lemon)

etymology:  from Latin citrus — sandarac tree, related to Green kedros — cedar

synonyms: citron

examples:

Gautier, “La Mille et deuxième Nuit” (1841)
“Sur le rebord de l’estrade une petite collation de dattes, de cédrats confits et des conserves de roses de Constantinople.”

Dumas, La Reine Margot (1845)
“Charles, le plus acharné des assaillants, reçut une aiguière d'argent sur l'épaule, le duc d'Anjou un bassin contenant une compote d'orange et de cédrats, et le duc de Guise un quartier de venaison.”

Chateaubriand, Mémoires d’outre-tombe (1848; pub. 1850)
[elles] “mêlaient la fragrance de l'angélique, du cédrat et de la vanille.”

Hugo, La Légende des siècles, 1e série (1859)
“Et, pour les fruits, brugnons, fraises, pommes, cédrats,
Les pâtres de la Murg ont sculpté les sébiles.”
(brugnons — nectarines)

Daudet, Numa Roumestan (1881) 
“Les jarres d’olives vertes, noires, confites, à la picholine, les estagnons d’huile rousse à goût de fruit, les barils de confitures d’Apt faites de cosses de melons, de cédrats, de figues, de coings, tout le détritus d’un marché tombé dans la mélasse.” 
(cosses — rinds; estagnons  — canisters)

Maupassant, Une Vie (1883)
“Elle revit brusquement l’île radieuse avec son parfum sauvage, son soleil qui mûrit les oranges et les cédrats.”

Rostand, Cyrano de Bergerac (1897)
“Incorporez à leur mousse

Un jus de cédrat choisi.”








Sunday, August 13, 2017

calotin

calotin nm
definition image
translation:
(usually in contempt) devout person, churchgoer, hypocrite, sanctimonious person

calotine nf  (the feminine version)

etymology:  from the calotte —skullcap of certain ecclesiastics

synonyms: bigot, bondieusard, cafard, cagot, clérical, dévot, hypocrite, prêtraille, sacristain, tartufe

examples:

Chateaubriand, Mémoires d’outre-tombe (1848; pub. 1850)
“Le peuple lui criait: «Calotin! calotin!» et l'abbé répondait; «Messieurs, vive la nation!»”

Verne, Le Comte de Chanteleine (1862) 
“Arrêtez cette femme et sa fille, femme et fille de brigand ! s’écria Karval, ivre de sang et de joie, et ce calotin, ajouta-t-il en désignant l’abbé de Fermont.”

Hugo, Les Travailleurs de la mer (1866)
“Marie-toi avec qui tu voudras, pourvu que ce ne soit pas avec un calotin.”

Flaubert, L’Éducation sentimentale (1869)
“Tout est à lui, la philosophie, le droit, les arts, l'air du ciel ; et la France râle, énervée, sous la botte du gendarme et la soutane du calotin !”

Adam, Chair molle (1885)
“Ça c’est Emilia, une calotine. Elle dit des prières, tout le temps.”

Vallès, Le Bachelier (1886)
“Rat d’église, punaise de sacristie, mange bon Dieu ! tête de cierge, on sait bien où sont les cafards, à bas les calotins !”

Darien, Biribi, discipline militaire (1890)

“Tout ce monde-là vit ― est-ce vivre ? ― sous la coupe du grand pontife : le capitaine. Un drôle de corps, celui-là : moitié calotin, moitié bandit.”





Blog Archive

About Me

This blog and its companion are based on my current project of reading Balzac, Zola, and other 19th century authors.