Tuesday, February 28, 2012

estomper

estomper v 
definition image
translation:
to blur, gloss over, shade off. soften
 

s'estomper v to become blurred, fade

note: an estompe, stump is a artist's tool made of leather, paper, or rubber) for rubbing on charcoal or pencil drawings for shading

etymology: from German stumpf  – dull, blunt

synonyms:  adoucir, atténuer, diminuer, effacer, émousser, éteindre, modérer, obscurcir, tempérer


examples:

Hugo, “Préface de 1832”,  Le Dernier Jour d’un condamné (1829)
"Il gaze le couperet. Il estompe la bascule."
Picasso
(bascule –  here, guillotine)

Balzac, Le Lys dans la vallée  (1835)
"je le trouvais exprimé …. par ces horizons estompés qui fuient en se contrariant."

Flaubert, Madame Bovary (1857)
"La vapeur du soir passait entre les peupliers sans feuilles, estompant leurs contours d’une teinte violette."

Verne, Cinq Semaines en ballon (1862)
"Des collines encore peu élevées ondulaient à l’horizon ; leur profil, estompé par la brume, se dessinait vague."

Gautier, Le Capitaine Fracasse (1863)
"les sommets lointains des Pyrénées à demi estompés par les vapeurs légères d’une matinée d’automne."

Monet
Goncourt, Germinie Lacerteux (1865)
"Tout peu à peu s’effaçait, s’estompait, se perdait dans un reste mourant de jour sans couleur."

Flaubert, La Tentation de Saint Antoine (1876)
"la chaîne lybique forme un mur couleur de craie, estompé légèrement par des vapeurs violettes."











courroie

courroie nf 
definition image
translation:
strap, belt

etymology: from Latin corrigere – to correct

synonyms:  attache, bande, harnais, lanière, licol, licou,  longe, rêne, sangle, sous-pied

examples:


Balzac, Le Médecin de campagne (1833)
"Sa femme… portait sur son dos un vase de grès rond et aplati, tenu par une courroie passée dans les anses."

Dumas, Les Quarante-Cinq (1848)
"Et arrachant les courroies de son heaume, il le jeta loin de lui."
(heaume – helm)

Baudelaire, “Les Vocations”, Petits Poèmes en prose (1869)
"L’un, en traînant son archet sur son violon, semblait raconter un chagrin, et l’autre, en faisant sautiller son petit marteau sur les cordes d’un petit piano suspendu à son cou par une courroie, avait l’air de se moquer de la plainte de son voisin."

Zola, La Curée (1872)
"Tandis que la bohème du lycée, les vrais écoliers, arrivent criant et se poussant, tapant le pavé avec leurs gros souliers, leurs livres pendus derrière le dos, au bout d’une courroie."

Flaubert, “Hérodias” (1877)
"Ils plantèrent contre la porte leurs douze faisceaux, des baguettes reliées par une courroie avec une hache dans le milieu."


Verne, Michel Strogoff (1876)
"Michel Strogoff, après avoir remis le mors, assuré la sangle de la selle, éprouvé la courroie des étriers, commença à tirer doucement son cheval par la bride."

France, Le Crime de Sylvestre Bonnard (1881)
"Elle jeta de nouveau un regard sur son mari qui surveillait, sur la route, l’attelage des mules et éprouvait la solidité des sangles et des courroies."












Sunday, February 26, 2012

glaçon


glaçon nm 
definition image
translation:
ice cube, block of ice, icicle

etymology: from glace

synonyms:  bloc de glace, cube de glace, glace

examples:

Hugo, Han d’Islande (1823)
"les hommes sont comme ce glaçon qu’un Arabe prit pour un diamant."

Hugo, Notre-Dame de Paris (1831)
"Le croissant de la lune, échoué au milieu des nuées, semblait un navire céleste pris dans ces glaçons de l’air."

Dumas, Les Quarante-Cinq (1848)
"La dame, au contraire, est indifférente comme une statue et froide comme un glaçon."

Gautier, Le Capitaine Fracasse (1863)
"À chaque bout des moustaches scintillait un glaçon dont le poids les faisait courber."

Verne, Michel Strogoff (1876)
"Quelques glaçons s’étaient déjà formés à la surface du Baïkal.?

Zola, L’Assommoir (1879)
"On n’y voyait jamais de glaçons aux vitres, comme chez l’épicier et le bonnetier d’en face."

Monet
Zola, Nana (1881)
"Elle était merveilleusement faite, mais un vrai glaçon, à ce qu’il prétendait."








fraise

fraise  nf  
definition image
translation:
ruff

note: of course, the main meaning (probably a different origin)  is strawberry/ Itcan also mean the face, a wattle on a bird, the mesentary tissue on a new-born calf, or a caul on a newborn infant

etymology: probably based  on the mesentary tissue, used in cooking. It may be derived from a Late Latin word fractillum meaning fringe.

synonyms:  col, collerette

examples:

Hugo, Han d’Islande (1823)
"je mis exprès pour elle une superbe fraise française qui m’était envoyée de Paris même."

Dumas, Henri III et sa cour (1829)
"Ce matin, madame de Sauves m'a dit en confidence que le roi avait abandonné les fraises goudronnées pour prendre les collets renversés à l'italienne."

Gautier, Mademoiselle de Maupin (1834)
"Seulement, différence importante et décisive, elle n’avait ni gorgerette, ni guimpe, ni fraise."
(gorgerette –  gorget, armor for the neck)

Gautier, “ La Morte amoureuse” (1836)
"De temps en temps elle redressait sa tête avec un mouvement onduleux de couleuvre ou de paon qui se rengorge, et imprimait un léger frisson à la haute fraise brodée à jour qui l’entourait comme un treillis d’argent."
(treillis – lattice)

Dumas, La Dame de Monsureau (1846)
"les fraises énormes semblaient des plats supportant leur tête, ajoutaient encore à ses transes par leurs ironiques lamentations."


France, Le Crime de Sylvestre Bonnard (1881)
"Il a des plumes à son chapeau et une grande fraise de dentelles sur sa blouse."

Huysmans, À Rebours (1884)
"une tête mystérieuse et rusée, aux traits morts et tirés, ,,, aux cheveux gommés et enroulés de perles, au col tendu et peint, sortant des cannelures d’une rigide fraise."






Saturday, February 25, 2012

crosse



crosse nf 
definition image
translation:
butt (rifle), grip (pistol); crozier (bishop); stick (hockey, lacrosse)

etymology: from Latin crux – cross

synonyms:  bâton, manche

examples:

Hugo, Han d’Islande (1823)
"Une fois le vieux Guldon Stayper toucha l’épaule de Kennybol de la crosse de sa carabine."

Sue, Les Mystères de Paris (1842)
"Tigres ou poules, dit Narcisse en entr’ouvrant sa longue redingote et montrant la crosse de deux pistolets qui sortaient des goussets de son pantalon, j’ai là de quoi les servir."

Dumas, Vingt ans après (1845)
"Un peloton de gardes balaya avec la crosse des mousquets cette multitude."

Dumas, Les Quarante-Cinq (1848)
"Et Chicot entendit frapper trois crosses de mousquet contre la porte."

Verne, Cinq Semaines en ballon (1862)
"le cœur de Dick bondissait dans sa poitrine, et ses doigts se crispaient sur la crosse de son Purdey."

Gautier, Le Capitaine Fracasse (1863)
"Scapin leur martelait la tête avec la crosse d’un pistolet."

Féval, La Vampire (1885)
"Le bruit des crosses de fusil heurtant contre la porte d'entrée retentit en ce moment."





Friday, February 24, 2012

endimanché

 endimanché adj 
definition image
translation:
dressed up, in one's Sunday best

etymology: en + dimanche

synonyms:  élégant, habillée, paré

examples:

Sand, Valentine (1832)
"le 1er mai était là, comme partout, un grand sujet de rivalité secrète entre les dames de la ville voisine et les paysannes endimanchées de la Vallée-Noire."

Balzac, “Un Drame au bord de la mer” (1834)
"Nous entendîmes le pas pressé de notre guide ; il s'était endimanché."


Balzac, “Facino Cane” (1836)
"Dans cette chambre, quatre-vingts personnes endimanchées, flanquées de bouquets et de rubans."

Balzac, “Gambara” (1837)
"On eût dit d'une bourgeoise endimanchée allongeant le cou devant un ruisseau grossi par une averse."

Gaboriau, L’Argent des autres  (1874)
"tout le long des trottoirs, les promeneurs endimanchés s'en allaient par bandes."

Zola, Au Bonheur des Dames (1883)
"Quand elle redescendit, endimanchée, mal à l’aise, elle regardait luire la jupe,"

Maupassant, Une Vie (1883)
'Tout le pays, endimanché, emplissait la cour."







chatoyer

chatoyer v 
definition image
translation:
to shimmer, sparkle, glimmer, glitter

etymology: from chat – cat, used by jewelers to describe a type of quartz agate, from the sparkle in a cat's eye

synonyms:  briller, étinceler, fulgurer, luire, miroiter, resplendir, rutiler, scintiller


examples:

Vigny,“Les Amants de Montmorency”,  Poèmes antiques et modernes (1826-1831)
"Beau tapis de velours chatoyant et changeant,
Semé de clochers d'or et de maisons d'argent."

Sand, Valentine (1832)
"Le temps en temps un ver-luisant chatoyait dans l'herbe."

Balzac, Une Fille d’Ève  (1839)
"Deux femmes étaient assises devant la cheminée d’un boudoir tendu de ce velours bleu à reflets tendres et chatoyants que l’industrie française n’a su fabriquer que dans ces dernières années."

Dumas, La Dame de Monsureau (1846)
"se faisant une joie infinie du reflet d'un rayon de soleil dans le plumage chatoyant des canards ou du passage d'un lièvre dans la plaine."

Verne, Cinq Semaines en ballon (1862)
"C’était toute une ménagerie rare dans une serre merveilleuse, où des oiseaux sans nombre et de mille couleurs chatoyaient à travers les plantes arborescentes."

Baudelaire, “Les Tentations”,  Petits poèmes en prose (1869)
"Autour de sa tunique de pourpre était roulé, en manière de ceinture, un serpent chatoyant qui, la tête relevée, tournait langoureusement vers lui ses yeux de braise."

Flaubert, “Hérodias” (1877)
"Les brillants de ses oreilles sautaient, l’étoffe de son dos chatoyait."








Thursday, February 23, 2012

guêpe

guêpe nf  
definition image
translation:
wasp
 

guêpier nm wasps' nest; a tight corner
taille de guêpe – wasp-waisted

etymology: from Germanic root as in Old High German wespe, English wasp, at the same time shaped by Latin vespa – wasp, both roots going back to Indo-European origins

synonyms:  astate, frelon, mouche

examples:

Balzac, Les Chouans (1829)
"il dit à ses amis d’une voix sourde et très émue : — Nous sommes dans un drôle de guêpier."

Gautier, Mademoiselle de Maupin (1834)
"une taille comme la vôtre, plus frêle qu’une taille de guêpe, et qui passerait dans la bague de mon petit doigt !"

Balzac,  “La Maison Nucingen” (1837)
"n’embarrassent point la vie de ceux qui les entourent par les ronces du conseil, par les épines de la remontrance, ni par les taquinages de guêpe."

Dumas, La Dame de Monsureau (1846)
"Il était sorti avec quelques égratignures d'un guêpier où plus d'une fois il avait senti qu'il jouait sa vie."

Zola, La Curée (1872)
"Ça vous donne une taille absolument ronde, une vraie taille de guêpe, disait-elle."


Zola, La Joie de vivre (1884)
"Elle est impossible, cette petite ! Et quel guêpier, là-dedans ! Jamais elle n’en sortira.'

Huysmans, À Rebours (1884)
"Rongé par une ardente fièvre, des Esseintes entendit subitement des murmures d’eau, des vols de guêpes."




Wednesday, February 22, 2012

chantier

chantier nm 
definition image
translation:
building site, construction site, works, shipyard; (colloquial) disorder, mess

etymology: from Late Latin chanterium –place enclosed by four walls; may come from Celtic root as in Breton cant meaning rim or edge

synonyms:  atelier, dépôt, entrepôt, fabrique, magasin

examples:


Balzac, César Birotteau (1837)
"il y a des chantiers qui donnent des loyers, on ne peut donc rien perdre."

Hugo, “Souvenir d’enfance”, Feuilles d’automne (1831)
"D’ouvriers et d’outils Cherbourg couvre sa grève,
Le vaisseau colossal sur le chantier s’élève."

Flaubert, Madame Bovary (1857)
"C’était l’heure où l’on entend, au bord des chantiers, retentir le maillet des calfats contre la coque des vaisseaux."

Goncourt, Germinie Lacerteux (1865)
"Ce n’était plus que des terrains à demi clos, montrant des charrettes et des camions les brancards en l’air sur le ciel, des chantiers à scier des pierres,"

Flaubert, Un Coeur simple (1877)
"Quand elle fut devant le Calvaire, au lieu de prendre à gauche, elle prit à droite, se perdit dans des chantiers, revint sur ses pas."

Zola, Nana (1881)
"À Cherbourg, il avait vu le nouveau port, un chantier immense."

Zola, Pot-Bouille (1882)
"retentissaient des coups de pic, des voix de maçons, tout un tapage violent de chantier."











Tuesday, February 21, 2012

capiteux

capiteux adj 
definition image
translation:
 heady, sensuous, intoxicating

etymology: from Latin caput – head

synonyms:  échauffant, émoustillant, enivrant, entêtant, exaltant, excitant, fumant, grisant

examples:

Balzac, La Peau de chagrin (1831)
"Taillefer se piqua d'animer ses convives, et fit avancer les terribles vins du Rhône, le chaud Tokay, le vieux Roussillon capiteux."


Gautier, Mademoiselle de Maupin (1834)
"Le vin capiteux de la volupté m’avait tellement enivrée à la première gorgée que j’avais bue que tout ce que j’avais de raison s’en était allé."

Balzac, Une fille d’Ève  (1839)
"La Société parée, frisée, musquée, se laissait aller à une folie de fête qui portait au cerveau comme une fumée capiteuse."

Baudelaire, “Les Projets”, Petits Poèmes en prose (1869)
"au delà de la chambre éclairée d’une lumière rose tamisée par les stores, décorée de nattes fraîches et de fleurs capiteuses, avec de rares siéges d’un rococo Portugais."

Verne, Vingt mille lieues sous les mers (1870)
"Le paradisier, enivré par le suc capiteux, était réduit à l'impuissance."
(paradisier – bird of paradise)

France, Le Crime de Sylvestre Bonnard (1881)
"Je songeais encore à ces gracieuses paroles, pendant que M. Paul me racontait, à travers les bouffées d’un cigare capiteux."

Maupassant, Bel-Ami (1885)
"C’était une brise molle, tiède, paisible, une brise de printemps nourrie déjà par les parfums des arbustes et des fleurs capiteuses qui poussent sur cette côte."




Monday, February 20, 2012

fouine

fouine nf 
definition image
translation:
stone marten, weasel; snooper

visage de fouine – weasel-faced
aux yeux de fouine – beady-eyed

etymology: perhaps from  Latin faginus, from fagus – beech; la fouine is called the"martre des hêtres"

synonyms:  martre; écouteur, fureteur

examples:

Balzac, Gobseck (1830)
"Jaunes comme ceux d’une fouine, ses petits yeux n’avaient presque point de cils et craignaient la lumière."

Balzac, Ursule Mirouët (1841)
"il aperçut donc à la grille la figure allumée du greffier qui revenait avec une célérité de fouine à la maison mortuaire."

Sue, Mystères de Paris  (1842)
"Tortillard avec une expression de mépris, de colère et d’horreur qui, pour la première fois de la journée, rendit sérieuse sa figure de fouine, jusqu’alors railleuse et effrontée."


Dumas, Les trois Mousquetaires (1844)
"Ce commissaire était un homme à la mine rébarbative… à la physionomie tenant à la fois de la fouine et du renard."

Zola, La Fortune des Rougon (1870)
"Maigre, la gorge plate, les épaules pointues, le visage en museau de fouine, singulièrement fouillé et accentué, elle n’avait pas d’âge."

Flaubert, “Hérodias” (1877)
"Celui-là flairait partout, avec sa mâchoire de fouine et ses paupières clignotantes."

Zola, L’Assommoir (1879)
"L’interne blond et rose était debout, ayant cédé sa chaise à un vieux monsieur décoré, chauve et la figure en museau de fouine."












Sunday, February 19, 2012

bafouer

Grunewald  – Christ bafoué
bafouer v 
definition image
translation:
to flout, mock, scoff at, defy, scorn; abuse, hoodwink

bafousge nm mockery, scoffing, defiance

etymology: from Old French baffer– mock,  probably from Italian beffare – mock

synonyms:  abaisser, berner, couvrir de honte, humilier, maltraiter, outrager, railler, ridiculiser, rudoyer, se moquer, vilipender

examples:


Balzac, Le Père Goriot (1835)
"Souvent une boutade digne Juvénal, et par laquelle il semblait se complaire à bafouer les lois, à fouetter la haute société… devait faire supposer qu'il gardait rancune à l'état social, et qu'il y avait au fond de sa vie un mystère soigneusement enfoui."

Balzac, “Gambara” (1837)
"les uns bafouaient mon mari comme un vieillard ridicule, d'autres cherchaient bassement à gagner ses bonnes grâces pour le trahir."

Balzac, “Le Notaire” (1840)
"On y devine les intentions des clients, on commente leurs friponneries, on les bafoue."

Dumas, La Dame de Monsureau (1846)
"si c'était un vieillard, cet ambassadeur serait bafoué, berné, embastillé.'

Verne, Vingt mille lieues sous les mers (1870)
"Partout dans les grands centres, le monstre devint à la mode ; on le chanta dans les cafés, on le bafoua dans les journaux, on le joua sur les théâtres."

Zola, Nana (1881)
"Ce carnaval des dieux, l’Olympe traîné dans la boue, toute une religion, toute une poésie bafouée, semblèrent un régal exquis."

Huysmans, À Rebours (1884)
"ce n’étaient plus alors les paradoxales mystifications d’Edgar Poe, c’était un bafouage d’un comique lugubre, tel qu’en ragea Swift."







Saturday, February 18, 2012

altier

altier  adj  
definition image
translation:
haughty, arrogant

etymology: from Italian altiero, from Latin altus – high

synonyms:  arrogant, dédaigneux, distant, fier, hautain, impérieux, orgueilleux, superbe


examples:


Stendhal, Le Rouge et Le Noir (1830)
"Cette jeune fille, si altière au bal du duc de Retz, avait presque en ce moment un regard suppliant."

Balzac, “Jésus-Christ en Flandre” (1831)
"Une altière demoiselle tenait un faucon sur son poing."

Sand, Valentine (1832)
"elle ne partageait pas l'empressement altier des jeunes cerveaux qui la regardent comme un besoin impérieux de leur organisation."

Balzac, Le Lys dans la vallée (1835)
"elle acheva de tirer son aiguille afin de donner un prétexte à son silence, compta quelques points et releva sa tête, à la fois douce et altière."

Sue, Mystères de Paris (1843)
"Rougir de vous ! s’écria Rodolphe en se redressant, le front altier, le regard orgueilleux."

Féval, La Vampire (1885)
"Elle se redressa si altière que le jeune Breton baissa les yeux malgré lui."

France, La Rôtisserie de la reine Pédauque (1893)
"Elle est une leçon aux honnêtes femmes, qui s’obstinent avec trop de superbe dans leur altière vertu."














Friday, February 17, 2012

hallier

hallier nm 
definition image
translation:
thicket, covert, shrubbery, bushes

etymology: from Late Latin hallus or halla – branch

synonyms:  bois, breuil, broussaille, buissons,  fourré, futaie, haie, taillis

examples:

Hugo, “Nourmahal-la-Rousse”, Les Orientales (1829)
"Voyez-vous ce sombre hallier
Qui se hérisse dans la plaine
Ainsi qu'une touffe de laine."

Balzac, La Peau de chagrin (1831)
"quand un homme ne se laisse pas déchiqueter l'âme par le contact des affaires aussi facilement qu'un mouton abandonne sa laine aux épines des halliers où il passe, tout cela me sauva."

Balzac, Le Lys dans la vallée  (1835)
"La marche, les halliers m’avaient si mal arrangé, que le comte fut obligé de me prêter du linge."

Merimée, Carmen (1845)
"Le soir, nous nous trouvâmes dans un hallier, épuisés de fatigue."

Dumas, La Dame de Monsureau (1846)
"je vois passer, la selle vide, une haquenée blanche emportée dans le hallier."
(haquenée  –  lady's mount)

Dumas, Les Quarante-Cinq (1848)
"imite le faon blessé, qui traverse les taillis, les halliers, les ronces, pour essayer d'arracher de son flanc la flèche retenue aux lèvres de la blessure.'

Verne, Cinq Semaines en ballon (1862)
"D’après lui, dit le docteur, et il a raison, c’est à croire qu’un cadavre est caché derrière chaque hallier."







Thursday, February 16, 2012

borne

borne nf  
definition image
translation:
boundary stone, highway market, post

note les bornes means limits, boundaries

etymology: from Old French bonde– boundary stone, perhaps of Celtic origin

synonyms:  barrière, billard, colonne, kilomètre, limite, obstacle, pierre, pôle


examples:

Hugo, Notre-Dame de Paris (1831)
"Il monta sur une borne, se dressa sur la pointe des pieds et appliqua son gros visage vermeil à l’ouverture en criant : — Mère, voyons donc que je voie !"

Balzac, César Birotteau (1837)
"L'agneau avait cinq pieds de haut et trois pieds de tour, elle ressemblait à une borne habillée en cotonnade à raies, et sans ceinture."

Balzac, Ursule Mirouët (1841)
"elle s’assit sur une des bornes extérieures de la maison, ayant la Bougival près d’elle."


Dumas, Les trois Mousquetaires (1844)
"Athos, qui souffrait toujours cruellement de sa blessure, quoiqu’elle eût été pansée à neuf par le chirurgien de M. de Tréville, s’était assis sur une borne."

Goncourt, Germinie Lacerteux (1865)
"Elle ressemblait à une statue d’ombre assise sur une borne."

Gaboriau, L’Affaire Lerouge (1866)
"L’usurier s’éloigna d’un pas leste, laissant le pauvre bonhomme planté comme une borne au milieu du trottoir."

Féval, La Vampire (1885)
"il y avait une borne de granit cerclée de fer.'







Wednesday, February 15, 2012

aisselle

aisselle nf 
definition image
translation:
armpit, underarm, oxler

etymology: from Latin axilla – underarm, wing

synonyms:  dessous des bras, gousset

examples:

Hugo, Le Dernier Jour d’un condamné (1829)
"Les valets m’ont pris sous les aisselles."

Hugo, Notre-Dame de Paris (1831)
"De la main gauche il repliait négligemment sa chemise autour de son bras droit jusqu’à l’aisselle."

Dumas, La Reine Margot (1845)
"La Mole était le moins maltraité des deux : le coup d'épée l'avait frappé au- dessous de l'aisselle droite, mais n'avait offensé aucun organe essentiel ."

Gautier, Le Capitaine Fracasse (1863)
"Ce costume était complété par une large ceinture de laine rouge montant des hanches aux aisselles."

Goncourt, Germinie Lacerteux (1865)
"l’ouvrière qui revient, sa journée finie, les mains sous les aisselles pour se tenir chaud."

Zola, Son Excellence Eugène Rougon (1878)
"Alors, elle sentit un effleurement sous ses aisselles, mais si léger, qu’elle continua à examiner le sabot du cheval."


Zola, Nana (1881)
"Et, lorsque Nana levait les bras, on apercevait, aux feux de la rampe, les poils d’or de ses aisselles."









Tuesday, February 14, 2012

frayer

frayer
definition image
translation:
1.  to mix with,  associate with, walk around with (frayer avec)
2. to cut, make, blaze (a path, a road)


Note:  can also mean  to spawn


etymology: unclear, and the different meanings may ace different origins, including from Latin fricare – to rub (1 and 3) and/or Latin frangere – to break (2)

synonyms:  aller en relation avec, converser, être en relention, fréquenter, hanter; s;accoupler; entrouvrir, ouvrir. percer, tracer; pondre des oeufs

examples:


1.

 Balzac, La Vielle Fille (1836)
"quoique roturière, elle frayait avec la noblesse à laquelle elle s’était souvent alliée."


Balzac, Le Contrat de mariage (1836)
"Il était emprisonné dans le vieil hôtel de son père, car il n’avait pas assez d’argent pour frayer avec les jeunes gens de la ville."

Balzac, Ursule Mirouët (1841)
"Si de Marsay s’est trouvé riche au début de la vie, c’est un hasard ! dit l’amphitryon, un parvenu nommé Finot qui tentait de frayer avec ces jeunes gens."



Karr, Feu Bressier (1842)
"Paul était d’un naturel timide, comme tous les gens fiers ; il frayait peu avec ses camarades,"

Maupassant, Une Vie (1883)
"Quelques parvenus, qui frayaient entre eux, avaient acheté des domaines par-ci, par-là."



2.
Dumas, Les Quarante-Cinq (1848)
"Il plaça devant lui sa protégée, lui fraya un chemin à grands coups de pommeau de dague."

Zola, La Faute de l’abbé Mouret (1875)
"Un matin enfin, elle put le soutenir jusqu’au bas de l’escalier, foulant l’herbe du pied devant lui, lui frayant un chemin au milieu des églantiers qui barraient les dernières marches de leurs bras souples."

Verne, Michel Strogoff (1876)
"il pensa que, quelles que fussent les fatigues d’un voyage à travers la steppe, sans chemin frayé, il ne devait pas risquer de tomber une seconde fois entre les mains des Tartares."





Blog Archive

About Me

This blog and its companion are based on my current project of reading Balzac, Zola, and other 19th century authors.