Saturday, August 31, 2019

gésine


gésine nf
definition image
translation:
(archaic) childbirth, labo[u]r

en gésine — in labor

etymology:  from Latin jacere — to throw, give birth

synonyms: accouchent, enfantement, maternité

examples:

Baudelaire, Fleurs du mal (1857-1861)
“C’était l'heure où parmi le froid et la lésine
S'aggravent les douleurs des femmes en gésine.”

Gautier, Le Capitaine Fracasse (1863)
[ceci] “vida les maisons, où ne demeurèrent que les malades, les grabataires et femmes en gésine.”
(grabataires — bedridden)

Richepin, La Chanson des gueux (1881)
“Il est nuit. Pas une voisine
N’offre sa grange ou sa cuisine
À la pauvre mère en gésine.”

Maupassant, Contes diverses 1882 (1882)
“Alors lui, se trouvant seul en face de la chienne en gésine, frappa sur elle à tour de bras.”

Huysmans, À vau-l’eau (1882)
“le jour où la gésine de sa mère prit fin, son père possédait pour tout bien une dizaine de petites pièces blanches.”

Cladel, Seize Morceaux de literature (1889)
“les bêlement des biques (…) et ceux aussi des agnelles, en gésine la plupart, auxquels se mêlaient le mugissement lourd des bœufs et le hennissement des cavales.”

France, La Rôtisserie de la reine Pédauque (1893)
“Pucelle sage, nette et fine,
Aide des femmes en gésine, 
Ayez pitié de nous.”








Friday, August 30, 2019

chapon


chapon nm
definition image
translation:
capon, chicken; castrated animal or human

etymology: from Latin capo — capon

synonyms: châtré, coq, poulet

examples:

Guizot (tr. Shakespeare), Hamlet (1821)
“Vous ne pourriez pas mettre vos chapons à ce régime.”

Brillat-Savarin, La Physiologie du goût (1825)
“Relativement aux chapons, il y a du doute ; (…)  mais pour les poulardes, la préférence appartient à celles de Bresse, qu’on appelle poulardes fines.”

Balzac, Eugénie Grandet (1834)
“Ses fermiers lui apportaient par semaine une provision suffisante de chapons, de poulets, d'oeufs, de beurre et de blé de rente. ”

Dumas, Le Collier de la reine (1850)
“le cheval est un âne, l'aigle une oie, le coq un chapon.”

Souvestre, Au Bord du lac (1852)
— Voici de quoi amuser notre faim jusqu’au soir.
— Sur mon âme ! c’est un chapon au gruau, ajouta un grand noiraud à l’air affamé.”
(gruau  gruel)

Cladel, Seize Morceaux de literature (1889)
“Les carottes seront brûlées, le bouilli sera mou, le chapon dur comme un copeau.”

Fournier, Le grand Meaulnes (1913)
“Les gendarmes ne retrouvèrent personne, ni lui, ni ceux-là qui chargeaient dans des voitures les chapons qu’il étranglait.”








Thursday, August 29, 2019

gicler

gicler v
definition image
translation:
to spurt, squirt

note: in colloquial usage to cut also to flee, scram

etymology: from early modern French gigler — to dance the jig (gigue)

synonyms: couler, éclabousser, jaillir. rejaillir

examples:

Zola, L’Assommoir (1879)
“Il y en avait deux qui se dépiautaient, à la sortie du Grand-Balcon. … L’une avait le nez arraché ; le sang giclait par terre.”
(se dépiautaient  — cut each other)

Huysmans, “Sac au dos”, Les Soirées de Médan (1880)
“Mais l’officier, au moment où il le secouait pour le remettre sur ses jambes, s’était étalé, giclant le sang par la nuque.”

Daudet, L’Évangéliste (1883)
“Un coup de sang… qu’a dit le médecin d’Ablon ; même qu’il a dû la saigner deux fois, et de la manière que le sang giclait.”

Mirbeau, Le Calvaire (1886)
“toujours je voyais cette tête hideusement écrasée, le sang giclant sur les étoffes claires de la chambre.”

Richepin, Truandailles (1890)
“Mes couteaux coupent si bien ! Et, la jugulaire tranchée, bjim ! bjim ! Le sang giclerait tout de suite.”

Schwob, Cœur double (1891)
“Le sang gicla jusqu’au filet.”

Leblanc, L'Aiguille creuse (1909)
“De place en place un jet de lumière giclait à travers une fissure.”



Wednesday, August 28, 2019

molette

molette nf
definition image
translation:
toothed wheel, thumb wheel, spur

etymology: diminutive of meule — millstone, wheel

synonyms: fraise, roulette

examples:

(partie d'um éperon)

Hugo, Han d’Islande (1823)
“j’aie traversé trois ou quatre fois son appartement en faisant sonner mes éperons neufs, dont la molette est plus large qu’un ducat de Lombardie.”

Gautier, “Celle-ci et celle-là”, Les Jeunes-France (1833)
l’on pût être aussi froide qu’une Flamande couleur de fromage, les cheveux roux et les prunelles bleues larges comme des molettes d’éperon,”

Flaubert, Correspondance (1853)
“Les gens d'armes portaient alors, éperons de six pouces de longueur à molettes formidables.”

Dumas, Le Vicomte de Bragelonne  (1850)
“une cuirasse percée, une botte sans semelle, un éperon sans molette.”

Gautier, Le Capitaine Fracasse (1863)
“le cavalier, faisant bruyamment résonner les molettes de ses éperons, entra.”

Verne, Les Enfants du capitaine Grant (1868)
“Chevaux et cavaliers passaient à l’aise sous leurs ramilles retombantes, et parfois la molette d’un éperon résonnait en heurtant leur tige ligneuse.”
(ramilles — small branches; ligneuse — wooden)

Herédia, “Les Conquérants de l’Or”, Les Trophées (1893)
“Laissait parfois sonner contre ses flancs trop prompts
Les molettes d’argent de ses lourds éperons.“


(roue en général)

Verne, Les Indes noires (1877)
“Au sommet de cette charpente apparaissait une vaste molette ou roue de fonte, et plus bas s'arrondissaient ces gros tambours, sur lesquels s'enroulaient autrefois les câbles qui ramenaient les cages à la surface du sol.”

Zola, Germinal (1886)

“et les molettes en haut, l’énorme charpente qui les supportait, les cages, les berlines, tout ce métal prodigué assombrissait la salle de leur gris dur de vieilles ferrailles.”







Tuesday, August 27, 2019

prix Montyon


prix Montyon nm
definition image
translation:
Montyon prize

note:A set of prizes given for services to humanity and science awarded by the Academies française and  the Académie des Science.The prizes, first financed by a grant from French philanthropist Jean-Baptiste de Montyon,  were instituted in 1820s and have been awarded up to the presser, Most prestigious is  le Prix de Vertu.

examples:

Barbara, L’Assassinat de Pont-rouge (1855)
“Décidément, Clément vise au prix Montyon ou veut être couronné rosière.”
(rosière — innocent girl )

Flaubert, Correspondance (1856)
“La plus terrible farce à me jouer, ce serait de me décerner le prix montyon.”
(décerner — award)

Ponson Du Terrail, Les Exploits de Rocambole (1859)
“Est-ce que vous voulez me donner le prix Montyon, par hasard ? dit-il en ricanant.”

Gaboriau, Le Dossier No. 113 (1867)
Allons, va, démontre-moi que tu es le plus généreux et le plus désintéressé des oncles ; tu demanderas le prix Montyon et j’apostillerai ta demande.”

Richepin, “Préface”, La Chanson des gueux (1881)
“Que diable ! je ne pouvais cependant pas donner à mes drôlesses des rougeurs de rosières, à mes voyous les manières du grand monde, à un tire-laine les idées de feu M. de Montyon, ni changer en salon parlementaire le zinc des mastroquets.”
(tire-laine — bandit; zinc — counter)


Huysmans, La Bièvre et Saint-Séverin (1898)
“Elle renferme, entre autres monuments, une assez lamentable statue de M. de Montyon, l’homme au prix de vertu.”
(renferme — encloses)

Mirbeau, Journal d’une femme de chambre (1900)
“On n'avait pas trouvé ses certificats suffisants... Qu'est-ce qu'il leur fallait?... Le prix Monthyon alors?... Un diplôme de rosière?






Monday, August 26, 2019

poitrinaire


poitrinaire adj
definition image
translation:
(old fashioned)  tubercular, sick in the chest, lungs

poitrinaire nm/nf
tuberculosis sufferer

etymology: from poitrine — chest

synonyms: cachectique, phtisique, pulmonique, tuberculeux

examples:

Balzac, La Femme abandonnée (1834)
“Mais ce frère était poitrinaire, et paraissait devoir être bientôt enseveli, pleuré, oublié.”

Balzac, Modeste Mignon (1844)
“Apollon, celui du Belvédère du moins, est un élégant poitrinaire qui doit se ménager.”

Lautréamont, Les Chants de Maldoror (1868)
“Ci-gît un adolescent qui mourut poitrinaire.”

Féval, La Rue de Jérusalem (1868)
“l'air de Corse est favorable aux jeunes poitrinaires.”

Rachilde, Monsieur Vénus (1889)
“elle avait aimé ingénument un pauvre poitrinaire, le comte de Moras, un homme expirant tous les matins.”

Theuriet, L’Oncle Scipion (1890)
“Voilà la première fois que j’entends parler de tout cela... Alice poitrinaire !... Pauvre enfant !…”

France, Pierre Nozière (1899)
“Sa femme était poitrinaire et ses douze enfants anémiques.”






Sunday, August 25, 2019

veillée


veillée nf

definition image
translation:
all-night  party wake, vigil;


note: an all-night winter gathering either for mourning or celebration (especially in the countryside). These gathering include music, dancing, and storytelling,

etymology: from veiller — to stay awake

synonyms: bal, dîner, réunion de famille, soirée

examples:

Kock, La Laitière de Montfermeil (1827)
“Denise allume une grande lampe qui doit éclairer la salle ; car la nuit tombe, et la veillée va bientôt commencer.”

Champfleury, Contes d’été (1853)
“Berthe eut la bonne fortune de rencontrer sur la promenade trois paires d’amoureux, ce qui produisit une fort longue dissertation à la veillée.”

Féval, La Rue de Jérusalem (1868)
“Elle faisait peur et admiration comme ces incroyables histoires qu’on ressasse aux veillées.”

Zola, Les Héritiers Rabourdin (1874)
“Moi, je vais voir à la cuisine... Il faudra du vin chaud pour la veillée.

Bazin, Ma Tante Giron (1885)
“Tu as quelque chose tout de même qui te tourmente. Tu viendras me conter ça demain, à la veillée.”

Pouvillon, Le Cheval bleu (1888)
“Où aller, d’ailleurs ? à quelle veillée ? à quelle fête ? C’était fini de s’assembler, fini de banqueter et de rire.”

Leblanc, L'Aiguille creuse (1909)
“Et il leur faisait raconter des histoires qu’ils se racontaient aux longues veillées d’hiver.”





Saturday, August 24, 2019

gavroche


gavroche nm
definition image
translation:
street urchin, Paris urchin

gavroche adj  like a Paris street urchin, lively and impertinent

etymology: from a character in Hugo’s Les Misérables

synonyms: gamin, gosse, môme, morpion, moujingue, polisson. poulbot, titi, vaurien

examples:

Levallois, Mémories d’un critique (1875)
“Tous les tortillards et tous les gavroches que la terre a produits gambadaient au tour des soldats citoyens et leur formaient une escorte grotesque.”
(tortillards — cripples)

Laferrière, Souvenirs d’un jeune premier (1876)
“— Il paraît, tout de même, qu’il a fait de riches legs à d’anciens collègues.
L’autre eut un sourire de gavroche et répondit :
— C’est qu’il aura craint de n’avoir personne à son convoi.”
(legs — legacies; convoi — funeral procession)

Colombier, Les Mémoires de Sarah Barnum (1883)
“A table, elle l’amusa tant par sa verve de Gavroche vicieux que l’Oriental finit par désirer ce qu’il avait accepté tout d’abord par curiosité ou par désœuvrement.”

Touchatout, Mémoires d’un préfet de police (1885)
“En vain quelques gavroches gouailleurs essayaient de tourner la chose en plaisanterie.”

Vallès, L’Insurgé (1886)
“c’est en toussant, et d’une voix cassée, qu’il a cinglé l’ambition de mon souhait avec son rire poussif de gavroche agonisant.”

Goncourt, Journal III (1897)
[elles] “ne sont pas des femmes de Paris, parce qu’il existe toujours chez ces dernières, un côté gavroche, un côté blagueur qui embête le miché, en général un être officiel.”
(miché — John (client of a prostitute) )

Feydeau, Occupe-toi d’Amélie (1908)
Adonis, descendant un peu en scène et sur un ton gavroche. - Enfin, elle n'a pas le chic d'Amélie! Elle est habillée sombre!
Bibichon, toujours assis sur le canapé. - Monsieur aime le tape-à-l'oeil.
(tape-à-l'oeil  eye-catching)







Friday, August 23, 2019

poivrot


poivrot nm
definition image
translation:
drunk, drunkard

etymology:  from the popular name of poivre — eau-de-vie

synonyms: alcoolique,  ivrogne, pochard, soiffard

examples:

Huysmans, Les Sœurs Vatard (1879)
“Des poivrots, le coude sur le zinc, riaient au nez des petites avec des yeux fripés et des mâchoires violies par le gros vin.”
(zinc — counter)

Virmaître, Paris oublié  (1886)
“Te voilà, vieille canaille ! sac à vin ! poivrot ! disait la mère Dupuis. C'est bien la peine que je trime comme un forçat, pendant que tu vadrouilles de troquet en troquet.’
(troquet — tavern)

Mirbeau, Lettres de ma chaumière (1886)
“Eh bien ! Canrobert, oui, messieurs, Canrobert, on était obligé de le remporter chez lui tous les jours, tellement il était poivrot !…”

Richepin, Le Pavé (1886)
“Qui connaît ce coin de nature, presque sauvage, hanté seulement par les gueux de Ménilmuche, les chiens errants, les poivrots en quête de grand air.”

Allais, Deux et deux font cinq (1895)
“Vous, Paddy, vieux poivrot, allez me quérir le bonhomme Noël !”

France, Cranquebille, Putois, Riquet (1904)
“S’il fallait empoigner tous les poivrots qui disent ce qui n'est pas à dire, y en aurait de l'ouvrage !”

Feydeau, La Puce à l’oreille (1907)
“Poche ! ici ! et une bouteille à la main ! (…) Ah ! animal ! ah ! brute ! ah ! poivrot !”





Thursday, August 22, 2019

vadrouiller


vadrouiller v
definition image
translation:
to wander, roam, meander, rove

vadrouille nf ramble, jaunt
vadrouilleux  adj

etymology: vadrouille originally meant broom, and vadrouiller once meant to sweep (esp. a ship); it can still mean mop in Québec

synonyms: baguenauder déambuler, errer, flâner, lambiner, lanterner, musarder, rôder, traîner, se balader, se promener, se trimbaler,  vagabonder 

examples:

Adam, Chair molle (1885)
“D’abord, cette vie nouvelle l’enchanta. Dans ces vadrouilles elle était très gaie sans raison sautait, virait, ravie.”

Virmaître, Paris oublié  (1886)
“Te voilà, vieille canaille ! sac à vin ! poivrot ! disait la mère Dupuis. C'est bien la peine que je trime comme un forçat, pendant que tu vadrouilles de troquet en troquet.’
(troquet — tavern)

Huysmans, Là-Bas (1891)
“Grünewald était le plus forcené des réalistes ; mais à regarder de ce Rédempteur de vadrouille, ce Dieu de morgue, cela changeait.”

Courteline, Messieurs les ronds-de-cuir (1893)
“Les coups de gueule dont la renommée amenait chaque soir sur Montmartre de longues bandes vadrouilleuses affluant là des quatre extrémités de Paris.”

Virmaître, Paris Impur (1894)
“Une nuit de vadrouille, il était, en compagnie d'amis, allé rendre une visite à Amélie, rue Feydeau.”

Verlaine, Confessions (1895)
“Eh, bons dieux, de quoi donc en effet, sinon du jeûne rompu, de ce salutaire ennui sottement plus encore peut-être que coupablement jeté à tous les vents de la ribote et de la vadrouille !”

Bloy, La Femme pauvre (1897)
[il] “faisant travailler parfois une demi-douzaine d’ouvriers pour lesquels il parut être le commandeur des croyants de la ribote et de la vadrouille éternelle.”






Wednesday, August 21, 2019

bésigue

Caillebotte

bésigue nm
definition image
translation:
bezique (a card game popular in the 19th century, similar to pinochle)

alternate spellingsbézigue, bési, bézi

etymology: uncertain, perhaps from an Italian card game bezicca, origin uncertain


examples:

Delvau, Les Heures parisiennes (1865)
“voici les bourgeois qui reviennent de leurs cafés respectifs, où ils ont fait leur partie de bézigue ou de dominos.”

Gaboriau, Les Esclaves de Paris (1868)
[elle] “prend son absinthe, déjeune chez le premier marchand de vin venu, sirote son café et fait sa partie de bésigue avec n’importe qui.”

Maizeroy, Souvenirs d’un Saint Cyrien (1880)
“Les cartes du besigue coutumier s’étalaient par paquets sur la table verte, à la clarté falote des bougies.”

Maupassant, “Mon Oncle Sosthène,  Les Sœurs Rondoli (1884)
“Nous avons joué une partie de bésigue.”

Bourget, Mensonges (1887)
“ils sont là une demi-douzaine de mes jeunes et de mes vieux amis qui restaurent la monarchie, en regardant passer les femmes, l’été, sur la terrasse, ou l’hiver, dans le fond du salon, entre deux parties de besigue.”

Prévost, Les Demi-Vierges (1894)
“Rappelle-toi cet été, aux boues de Saint-Amand, comme nous nous entendions bien ensemble ! Nos après-midi de bezigue... Nos promenades côte à côte, dans les pousse-pousse.”
(pousse-pousse — push chair )

France,  L’Orme du mail (1897)
Depuis longtemps il dissimulait aisément et pour le plaisir, comme il faisait chaque soir sa partie de bésigue avec M. de Goulet.”





Tuesday, August 20, 2019

venette


venette nf
definition image
translation:
fear, anxiety

avoir la venette  — to be afraid

etymology: originally meant diarrhea  from Old French vesne — intestinal gas (parallel to English shitting oneself) 

synonyms: affres, alarme, crainte, émoi, frayeur, inquiétude, peur, souci

examples:

Vidocq,  Mémoires (1829)
“Mais bientôt madame Fossé accourut en montant l’escalier quatre à quatre ; elle était tout essoufflée ; j’eus encore la venette.”

Stendhal, La Chartreuse de Parme (1839)
“Ainsi, prépare-toi à avoir une fameuse venette, quand tu vas entendre siffler les balles.”

Balzac, Les Petits Bourgeois (1855)
“Oh ! notre cher Théodose m’a donné une fière venette !…”

Zola, Nana (1881)
“C’est moi qui ai eu une venette, lorsqu’on m’a raconté ça, hier soir !”

Huysmans, En Ménage (1881)
“Toutes ses venettes s’étaient évanouies ; les anicroches n’étaient même plus à redouter.”
(anicroches  hitches)

Goncourt, Journal II (1887)
“On parlait, ce soir, de la venette dans laquelle avait vécu Thiers, tout le temps de son pouvoir, craignant toujours d’être enlevé.”

Feydeau, Occupe-toi d’Amélie (1908)
Marcel, toujours dans son rideau. 
- Hein! C'est toi! C'est toi qui nous fiches des venettes pareilles?”








Monday, August 19, 2019

pataud


pataud adj
definition image
translation:
lumbering, clumsy, awkward

etymology: from patte — paw

synonyms: balourd, gauche, maladroit, lourdaud, rustre


examples:

Stendhal, La Vie de Henri Brulard (1836; pub. 1890)
“Et quels modèles ! de mauvaises académies dessinées par MM. Pajou et Jay lui-même ; les jambes, les bras, tout était en à peu près, bien patauds, bien lourds, bien laids.”

Féval, Les Habits noirs (1863)
“Le pataud, arrêté dans l’ombre d’un porche, avait écouté cette conversation fort attentivement.”

Gautier, Le Capitaine Fracasse (1863)
“Scapin battra la caisse devant la porte promettant un spectacle extraordinaire et mirifique aux patauds ébahis.”

Champfleury, L’Hôtel des commissaires-priseurs (1867)
“Il est lourd, pataud ; ses mains sont larges comme des assiettes,”

Goncourt, La Fille Élisa (1877)
“Ni atmosphère de volupté, ni effluves amoureux autour de ces corps balourds, de ces gestes patauds.”

Huysmans, À Rebours (1884)
“on dégoût pour les grâces éléphantines d’Horace, pour le babillage de ce désespérant pataud qui minaude avec des gaudrioles plâtrées de vieux clown, était sans borne.”

Bazin, Ma Tante Giron (1885)
“—Son frère, M. Onésime, est mort.
— Ce vieux grigou qui vivait en Bresse, ce pataud ?”












Sunday, August 18, 2019

pâteux


pâteux adj
definition image
translation:
doughy, stodgy, thick, pasty,  heavy, weighty

etymology: from pâte — paste

synonyms: collant, dense. empâté, épais, gluant,  lourd, mou,  visqueux

examples:

Balzac, Melmoth reconcilié (1835)
“Le poêle éteint jetait cette chaleur tiède qui produit sur le cerveau les effets pâteux et l’inquiétude nauséabonde que cause une orgie à son lendemain.”

Gaboriau, L’Argent des autres  (1874)
“Souriant d'un air pâteux: —C'est moi, commença-t-il.”

Zola, Pot-Bouille (1882)
“Et Bolorec, bougon, mais non étonné de cette question imprévue, répondit, la bouche pâteuse : – C’est fait comme tout le monde.”

Maupassant, Mademoiselle Fifi (1882)
“les femmes, ivres à tomber, les yeux vagues, les lèpres pâteuses, applaudissaient chaque fois éperdument.
(lèpres — skin lesions)

Rod, La Course à la mort (1888)
“je m’éveillais la bouche pâteuse, l’esprit lourd, avec de vagues remords.”

Darien, Biribi, discipline militaire (1890)
“Je sors pour essayer de causer avec le factionnaire ; c’est justement un croquant, un Limousin pâteux.”

Mirbeau, Sebastian Roch (1890)
“Oui, oui, déclara M. Vabre de sa voix pâteuse, c’est une bien grande responsabilité de moins.”






Blog Archive

About Me

This site goes hand in hand with my reading widely in 19th century French lit. It is an attempt to facilitate retention of the daunting vocabulary of realist and naturalist writing through visualization. You can reach me at hannaford@comcast.net