Friday, September 30, 2016

gibbeux

gibbeux adj
definition image
translation:
convex, humped, protuberant;  rolling (country); gibbous (moon)

gibbosité  nf hump, bump, protuberance



etymology:  from Latin gibberosus — bumpy, humped

synonyms: arrondi, bosselé, bossu, renflé

examples:

Balzac, “Sarrasine” (1831)
“Ces gibbosités, plus ou moins éclairées par les lumières, produisirent des ombres et des reflets curieux qui achevaient d’ôter à ce visage les caractères de la face humaine.”

Balzac, Illusions perdues (1843)
“Ses deux joues veinées ressemblaient à ces feuilles de vigne pleines de gibbosités violettes.”

Gautier, Le Roman de la Momie (1858)
“Des nains aux pieds tors, au corps gibbeux et difforme, dont les grimaces avaient le privilège de dérider la majesté granitique du Pharaon, n’eurent pas plus de succès.”

Gautier, Loin de Paris (1865)
“Le chameau  … La gibbosité de son dos, la longueur de son col, la soudure grossière de ses articulation.”

Hugo, Les Travailleurs de la mer (1866)
“Si le renflement qu’on apercevait sur le plateau n’était pas une gibbosité naturelle de la pierre, c’était nécessairement quelque fragment restant du faîte ruiné.”
(renflement — swelling)

Verne, L’Île mystérieuse (1874)
“Du nord-est au nord-ouest, la côte s’arrondissait comme le crâne aplati d’un fauve, pour se relever en formant une sorte de gibbosité.”

Huysmans, Marthe, histoire d’une fille (1877)
“il y avait des pieds de marmites, des nez à retroussis, des nez gibbeux, des pifs épatés et fendus.”
(pifs — noses;  épaté — flattened)







Thursday, September 29, 2016

avoir maille à partir

avoir maille à partir
definition image
translation:
have a bone to pick with someone, be at odds with

etymology:  maille used to be a coin of minimal worth, the smallest in circulation (ni sou ni maille); partir here means partager;  if two people were to try to share the unsharable, they would have a quarrel; unrelated to maille — stitch, link

synonyms: chapitrer, engueuler, se disputer, se quereller

examples:

Dumas, Le Comte de Monte-Cristo (1845)
“Là on eut maille à partir avec la gabelle, cette éternelle ennemie du patron de la Jeune-Amélie.”
(gabelle — salt tax)

Dumas, Le Collier de la reine (1850)
“il aurait toujours maille à partir avec moi.”

Dumas, Mes Mémoires (1856)
“à chaque instant il avait maille à partir, lui soldat de Ferdinand VII, avec l'un des trois fils, et quelquefois même avec les trois fils du général de Joseph.”

Gaboriau, Les Cotillons célèbres (1861)
“Remuant et batailleur, il avait souvent maille à partir avec les sergents: plus d'une fois il fut arrêté sur la voie publique.”

Berlioz, Mémoires (1865)
“J’eus maille à partir avec la censure, à propos du programme de mon concert.”

Zola, Les Mystères de Marseille (1867)
“Il avait eu maille à partir avec M. de Cazalis, il connaissait l’homme.”

Gaboriau, La Corde au cou  (1873)
“Déjà feu mon frère, qui était un ange de patience et de douceur, avait eu maille à partir avec ce despote.”






Wednesday, September 28, 2016

viatique

viatique nm
definition image
translation:
1. last rites
2. support, assistance, travel provisions, travel stipend


etymology:  from Latin viaticum — travel provisions from viaticus — of a voyage

synonyms:  communion, extrême-onction; appui, argent, atouts, moyens, renfort, secours

examples:

1.

Chateaubriand, Itinéraire de Paris à Jérusalem (1811)
“Il se mit à genoux au pied de son lit pour recevoir le saint viatique.”

Michelet, Histoire de France  IV (1305 — 1364) (1840)
“Plusieurs villes  … souffraient toujours les effets de la sentence pontificale. Point de messe, point de viatique.

Dumas, Mes Mémoires (1856)
“Il n'était encore que vicaire, et portait, vers le soir, le viatique à un mourant d'un village voisin.”

Dumas, Les Compagnons de Jéhu (1857)
“lorsque le viatique lui eut été administré, lorsque la béatitude éternelle lui eut été promise par la bouche consolatrice du prêtre, ses lèvres de marbre parurent s'animer.”

Daudet, Le petit Chose  (1868)
“Puis c'étaient des baptêmes, des mariages, une visite de monseigneur, le viatique qu'on portait à un malade.”

Zola, La Conquête de Plassans (1873)
“Le petit Eusèbe, l’enfant de chœur que j’ai emmené pour sonner le viatique, est resté tout embarrassé, lorsqu’il a vu où nous allions.”

Zola, Le Rêve (1888)
“Le bon abbé Cornille, vers trois heures, lui avait apporté le saint viatique.


2.

Michelet, Histoire de France I  (1833)
“il laissa malgré lui échapper, devant le roi, cette exclamation: Pauvre viatique pour un si long voyage !”

Balzac, Pierrette (1840)
“Brigaut viendrait sans doute, à minuit, lui apporter une réponse, et cette espérance était le viatique de sa journée.”

Dumas, Le Comte de Monte-Cristo (1845)
“Muni de ce viatique, Andrea s’était senti de moitié plus léger pour sauter par la fenêtre et glisser entre les mains des gendarmes.”

Balzac, Les Comédiens sans le savoir (1848)
“Venu de son pied léger à Paris du département des Pyrénées-Orientales, avec une somme de onze francs pour tout viatique.”

Gaboriau, Les Gens de bureau (1862)
séance tenante, [il] lui fit compter quarante francs. … Muni de ce viatique, il s'élança dans un fiacre”

Huysmans, En Ménage (1881)
“Quand on est las des femmes et qu’on commence à crier de bonne foi qu’on les déteste, on peut graisser ses bottes et se faire donner le viatique.”

France, Le Crime de Sylvestre Bonnard (1881)
“Ayant ainsi poussé Jeanne, avec ce viatique, dans son chemin de bonne ménagère, je me mis à lire une revue qui, bien que menée par des jeunes gens, est excellente.”









Tuesday, September 27, 2016

teigne

teigne nf
definition image
translation:
(disease) ringworm, tinea; (insult) nasty, repellent person

teigneux  adj  suffering from ringworm; nasty, vile

etymology:  from Latin tinea — mite

synonyms:  dermatomycose, gale, mite, peste; charogne, chipie, méchante, mitueux, rosse

Gautier, “Préface”, Mademoiselle de Maupin (1834)
“nous avons touché, au commencement de cette préface, quelques mots de la teigne morale qui s’y est désespérément attachée sous prétexte de religion et de bonnes mœurs.”

Goncourt, Madame Gervaisais (1867)
“C’était un petit teigneux à la tête rasée, au crâne bleuâtre.”

Huysmans, Les Sœurs Vatard (1879)
“Corrompu jusqu’aux moelles, mauvais comme une teigne, hargneux comme un cocher, il n’avait aucun égard pour les femmes.”

Flaubert, Bouvard et Pécuchet (1880)
“d’autres, croyant qu’il s’agissait d’une pommade pour la teigne, refusaient, vexés.”

Daudet, Sapho (1884)
“Elle s’accrochait comme une teigne, le suivait, crevait sa porte, l’attendait couchée en travers de son paillasson.”


Touchatout, Mémoires d’un préfet de police (1885)
“j’avais bien déjà trouvé l’occasion de faire comprendre aux conseillers municipaux que je les tenais pour des ganaches, des pantins et des teigneux.”

Zola, L’Argent (1891)
“ils sucent le sang, comme les parasites de la teigne et de la gale.”




Monday, September 26, 2016

ni sou, ni maille

avoir ni sou, ni maille
definition image
translation:
to be flat broke, be without a penny

etymology:  maille was an old coin even smaller than a sou, unrelated to maille — link, mesh, stitch

synonyms: avoir rien, être misérablement, être pauvre, être sans argent

sans sou ni maille — broke

examples:


Balzac, “La Messe de l’athée” (1837)
“Je voudrais bien voir l’un de ces riches, qui se plaint que je lui prends trop cher quand il faut l’opérer, seul dans Paris, sans sou ni maille.”

Balzac, Illusions perdues (1843))
“les jaloux, les envieux ne lui ont-ils pas expliqué que vous n’aviez ni sou, ni maille.”

Balzac, Les Paysans (1855)
“Ce Sibilet … sans sou ni maille, âgé de vingt-cinq ans, s’était épris de la fille du juge de paix de Soulanges à en perdre la raison.”

Hugo, Les Châtiments (1858)
“Il allait ramassant dans les plus méchants lieux
Des bouviers, des pêcheurs, des drôles bilieux,
D’immondes va-nu-pieds n’ayant ni sou ni maille ;
Il faisait son cénacle avec cette canaille.”


Berlioz, Mémoires (1865)
“je me trouvais sans feu, ni lieu, ni sou ni maille.”


Loti, Aziyadé (1879)
“Nos derniers arrangements avec le juif Isaac nous avaient laissés sans sou ni maille.”

Huysmans, Un Dilemme  (1887)
“Vous allez vous trouver sur le pavé, sans sou ni maille.”











Sunday, September 25, 2016

maille

maille  nf
definition image
translation:
link (chain), mesh (net), stitch (sewing)


etymology:  from Latin macula — stain, mesh

synonyms: anneau, boucle, chaîne, chaînon, maillon, point

examples:




Féval, Les Habits noirs (1863)
“Mais bientôt la trame apparaît, laissant voir l’ingénieuse série de ses mailles concentriques.”


Daudet. Le petit Chose  (1868)
“Alors, Mme Eyssette s'asseyait auprès de lui, avec son tricot, et restait de longues heures, comptant ses mailles à voix basse, avec un gros soupir de temps en temps.”

Gaboriau, La Clique dorée (1871)
“il se sentait enveloppé comme d'un filet dont les mailles de plus en plus se resserraient
mailles.”


Goncourt, La Fille Élisa (1877)
“Un petit châle d’enfant, de laine blanche aux mailles tricotées, se croisait autour de son cou.”

Vallès, L’Enfant (1879)
“les poissons remuent dans les mailles, deux pêcheurs sont dans l’eau jusqu’à la ceinture, c’est le frisson de la rivière.”

Maupassant, “Le Retour”,  Yvette  (1884)
“L’homme est à la pêche, et la femme, devant la loge, répare les mailles d’un grand filet brun.”

Virmaître, Paris Impur (1894)
“Parfois les tribunaux correctiornals jugent ces gredins, mais hélas combien échappent aux mailles des filets de la Justice !”







Saturday, September 24, 2016

réchampir

réchampir v
definition image
translation:
to paint an accent color or highlight color (on moldings, door frames, etc. )

note: also spelled rechampir 

réchampi nm highlight

etymology:  from re- + champir — (heraldic) to separate a shield into four fields (champs)

synonyms:  rehausser

examples:

Balzac, César Birotteau (1837)
“Les casiers rechampis et pleins de bouteilles réjouissaient l'oeil de tout commerçant qui connaît les symptômes de la prospérité.”

Balzac, Un Début dans la vie (1844)
“Les boiseries, réchampies en grosse peinture à la colle et d’un blanc rouge qui empâte les moulures, les dessins, les figurines, loin d’être un ornement, attristaient le regard.”
(empâte — coats ; moulures —  molding )

Gautier, Le Roman de la Momie (1858)
“Près de la table, sur un fauteuil en bois doré réchampi de rouge … était assise une jeune femme.”

Huysmans, Croquis parisiens (1880)
“deux vitrines aux boiseries grises, rechampies de filets bleu pâle, se dressent le long des murs, bondées du haut en bas d’oiseaux empaillés et repeints.”

Céard, “La Saignée”, Les Soirées de Médan (1880)
“cette pharmacie d’ingrédients avec lesquels, tous les matins, une heure et demie durant, elle rechampissait ses charmes et consolidait sa beauté.”

Flaubert, Bouvard et Pécuchet (1880)
“Elle était peinte en blanc, avec des réchampis de couleur jaune.”

Zola, Au Bonheur des Dames (1883)

“une des quatre voitures que Mouret venait de lancer dans Paris : des voitures à fond vert, rechampies de jaune et de rouge.”




Friday, September 23, 2016

hécatombe

hécatombe nf
definition image
translation:
slaughter, carnage; bloody sacrifice

etymology:  from Greek hecatombê, from hekaton — one hundred and bous — cattle, so originally the sacrifice of 100 head of cattle

synonyms: carnage, extermination, génocide, massacre, pogrom, tuerie



examples:

Moreau, Œuvres (1838; pub. 1862)
“C’est bien : justice est faite, et, joyeux dans leur tombe,
Les cordeliers martyrs acceptent l’hécatombe.”
(cordeliers — shoemakers)

Balzac, Illusions perdues (1843)
“je vous ferai volontiers le sacrifice de ces pauvres gens. Ce sera comme une hécatombe antique.”

Vigny, Poèmes philosophiques (1854)
“On me dit une mère et je suis une tombe.
Mon hiver prend vos morts comme son hécatombe.”

Hugo, Les Châtiments (1858)
“La France garrottée assiste à l’hécatombe
Par les pleurs, par les cris, réveillés dans la tombe.”

Verne, L’Île mystérieuse (1874)
“Un coup de fusil à petit plomb eût fait une hécatombe de ces volatiles.”

Virmaître, Paris oublié (1886)
“Aux premiers coups de fusil, il tomba, le peloton rechargea ses armes; nouvelles hécatombes, jusqu'à ce qu'il ne restât rien debout.”

Zola, La Débâcle (1892)
“La légende victorieuse de l’armée, le commandement de Bazaine, la levée en masse, des victoires imaginaires, des hécatombes de prussiens que les ministres eux-mêmes racontaient à la tribune.”





Thursday, September 22, 2016

rouge-gorge

rouge-gorge nm
definition image
translation:
robin (both the distinct European and North American birds)

examples:


Brillat-Savarin, La Physiologie du goût (1825) 
“Parmi les petits oiseaux, le premier, par ordre d’excellence, est sans contredit le becfigue. Il s’engraisse au moins autant que le rouge-gorge ou l’ortolan.”
(becfigue — garden warbler)
Dumas, Le Vicomte de Bragelonne  (1850)
“les pinsons et les rouges-gorges chantaient follement sur les fleurs de la haie.”

Dumas, Mes Mémoires (1856)
“Il peut se coucher à l'heure où chante le rouge-gorge, se réveiller à l'heure où chante l'alouette.”

Hugo, Les Châtiments (1858)
“Le ciel rit, et les rouges-gorges
Chantent dans l’aubépine en fleurs !”

Erckmann-Chatrian, Contes de la montagne  (1860)
“Les oiseaux des bois, le rouge-gorge, la grive, le merle s'égosillaient sous le feuillage humide.”

Féval, Cœur d’Acier (1866)
“Il sourit à ses serins droits et hauts sur jambes, à ses chardonnerets, à ses rossignols,  …  à ses bouvreuils, à ses rouges-gorges, à ses bengalis, à ses cardinaux, à ses perruches, à ses aras.”
(bengalis —  waxbills; aras — blue and yellow macaws)


Daudet, La Belle-Nivernaise (1886)
“Il avalait comme un rouge-gorge à qui l'on émiette du pain un jour de neige.”























aire 2

aire nf
definition image
translation:
1. eyrie (UK), aerie (US), eagle's/falcon's roost
2. (sailing) direction of the wind

etymology:  from Latin area, see aire 1

synonyms: 
1.  nid, repaire, tanière
2.  direction (du vent)

examples:

1.

Hugo, Odes et Ballades (1818–1829)
“L’aigle à leurs tours suspend son aire.”

Hugo, “Navarin”, Les Orientales (1829)
“Ibrahim, que rien ne modère, 
Vole de l'Isthme au Belvédère,
Comme un faucon qui n'a plus d'aire,
Comme un loup qui règne au bercail.”

Balzac, Séraphita (1835)
“Séraphîta fut emportée par le vieillard, qui retrouva les forces de la jeunesse et vola jusqu’à la porte du château suédois, comme un aigle emportant quelque blanche brebis dans son aire.”

Musset, Fantasio (1835)
“L’éternité est une grande aire, d'où tous les siècles, comme de jeunes aiglons, se sont envolés tour à tour pour traverser le ciel et disparaître.”

Moreau, Œuvres (1838; pub. 1862)
“Oui, l’aigle impérial, harcelé dans son aire,
Se débattait encor pour saisir un tonnerre.”

About, L’homme à l’oreille cassée (1862)
“Idole d’un grand cœur ! Fougas revient à toi comme l’aigle à son aire.”

Herédia, Les Trophées (1893)
“Vers le Gar éclatant aux sept pointes calcaires,
Les aigles attardés qui regagnent leurs aires
Emportent en leur vol tes rêves familiers”
(calcaire — chalky)

5.
Chateaubriand, Itinéraire de Paris à Jérusalem (1811)
“Quand la brise se leva vers le soir, ce fut un autre embarras. Quelle aire de vent devions-nous tenir?”

Balzac, Modeste Mignon (1844)
“il alla se promener sur les boulevards, agité dans son âme comme une frêle embarcation par une tempête où le vent parcourt tous les aires du compas, de moment en moment.”

Gautier, Partie carrée (1848)
“Quand il tomba dans l'aire du vent, des flocons de toile s'abattirent le long des mâts comme de blancs nuages.”

Dumas, Mes Mémoires (1856)
“Alors, ce gouvernement, par ce seul retour de la masse à l'honnêteté, semble un vaisseau qui a perdu son aire: il trébuche, il chancelle, il ne sait plus où il va !”
Verne, Le Tour du monde en 80 jours (1873)

“les lames se heurtaient alors à celles que provoquait la nouvelle aire du vent.”










Wednesday, September 21, 2016

aire 1

aire nf
definition image
translation:

1. area, zone, especially an open-air space walled in for a purpose (work, play)
2. threshing yard, winnowing yard
3. area (geometry)

note: see also aire 2

etymology:  from Latin area, with many of the same meanings. related to Latin areo — to be dry



synonyms:
1.  champ, domaine, espace, place, terrain
3. superficie, surface

examples:

1.

Balzac, Le Médecin de campagne (1833)
“plus loin, sur une aire enceinte par des claies, plusieurs ouvriers concassaient des pierres blanches ou manipulaient les terres à brique.”

Dumas, Le Collier de la reine (1850)
“Il referma la porte derrière lui, et ses pas s'imprimèrent dans le chiendent rétif et dru qui avait envahi l'aire des pavés eux-mêmes.”

Erckmann-Chatrian, Contes de la montagne  (1860)
“je vis sur l'aire de la cour un pauvre âne plus maigre, plus décharné que le coursier fantôme de l'Apocalypse.”

Zola, La Confession de Claude (1865)
“J’ai revu, dans une vision soudaine et douloureuse, l’aire pavée de cailloux où les filles de Provence dansent.”

Verne,  Les Aventures du Capitaine Hatteras (1866)
“l’aire de l'intérieur, recouvert d'une couche épaisse de beau gravier, a été pavée.”

Zola, La Fortune des Rougon (1870)
“L’aire Saint-Mittre est un carré long, d’une certaine étendue, qui s’allonge au ras du trottoir de la route.”

2.

Balzac, Les Chouans (1829)
“Un mur en torchis formait le fond de ce hangar, sous lequel se trouvaient un pressoir à cidre, une aire à battre le sarrasin, et quelques instruments aratoires.”
(torchis — wattle and daub ; aratoires  —  plowing)

Dumas, Les Quarante-Cinq (1848)
“Choisis par moi, Sire, triés comme le grain dans l'aire ; des gardes intrépides qui ne quitteront pas Votre Majesté plus que son ombre.”

Gautier, Le Roman de la Momie (1858)
“C’étaient de superbes animaux. …  On les poussa sur l’aire ; activés par le fouet à double mèche, ils se mirent à piétiner circulairement, faisant jaillir sous leurs sabots fourchus le grain de l’épi.”

Zola, Aventures du grand Sidoine et du petit Médéric”, Contes à Ninon (1864)
“Il agitait ses poings en mesure, ainsi que des fléaux, et battait l’armée à coups pressés, comme blé sur aire.”
(fléaux — flails)

Daudet, “Le Moisson au bord de la mer” ”, Les Contes du lundi (1875)
“les aires où tombent les fléaux en mesure, et ces groupes de femmes sur les rochers à pic.”

Zola, L’Œuvre (1886)
“Et ils couchaient au petit bonheur de la route, au fond d’un trou de rocher, sur l’aire pavée, encore brûlante, où la paille du blé battu leur faisait une couche molle.”

Zola,  Le Docteur Pascal (1893)
“une aire immense de vingt mètres de rayon, qui aurait suffi à prouver l’ancienne importance du domaine.”
(rayon — radius)


3.

Verne, L’Île mystérieuse (1874)
“La basse-cour occupa une aire de deux cents yards carrés.”

Verne, Michel Strogoff (1876)
“La Russie asiatique ou Sibérie couvre une aire superficielle de cinq cent soixante mille lieues.”








Tuesday, September 20, 2016

garenne

garenne nf
definition image
translation:
rabbit warren; wild rabbit

note: a garenne is a set of tunnels where rabbits or hares live, and a set-off space where they are raised. As with English warren, it can also mean a confusing arrangement of underground rooms; lapin de garenne is a wild rabbit; droit de garenne is the medieval right to trap/hunt rabbits on a  piece of land

etymology:  from Gallic varenna — enclosed space

synonyms: bocage, réserve


examples:

Vidocq,  Mémoires (1829)
“les rats, courant comme les lapins dans une garenne, venaient manger notre pain.”

Dumas, Vingt ans après (1845)
“prenez plutôt de ce lièvre que j’ai tué hier dans une de mes garennes.”

Flaubert, Madame Bovary (1857)
“Voilà le printemps bientôt ; nous vous ferons tirer un lapin dans la garenne, pour vous dissiper un peu.”

Erckmann-Chatrian, Contes de la montagne  (1860)
“nous avons des garennes bien peuplées, des rivières abondantes en truites.”

Verne, L’Île mystérieuse (1874)
“Harbert découvrit, vers l’angle sud-ouest du lagon, une garenne naturelle.”

Daudet, “La Défense de Tarascon”, Les Contes du lundi (1875)
“les gardes nationaux de marche et les gardes nationaux sédentaires ; « lapins de garenne et lapins de choux »”

Zola, La Terre (1888)

“Puis, venaient enfin les droits de chasse, ces droits de pigeonnier et de garenne, qui, de nos jours, même abolis, ont laissé un ferment de haine au cœur des paysans.”





Monday, September 19, 2016

blanc-bec

blanc-bec nm
definition image
translation:
greenhorn, young fool, novice, whippersnapper

etymology:  a "white beak" is a chin without a beard

synonyms:  adolescent, béjaune, galopin, jeune homme, morveux, niais, novice

examples:

Vidocq,  Mémoires (1829)
“vous êtes encore des blancs-becs, et vous n’avez pas connu Belle-Rose ; c’est celui-là qui avait le truque.”
(truque (truc) — knack)

Balzac, Le Père Goriot (1835)
“Ce blanc-bec m’a roussi le poil, ajouta-t-il en mettant le doigt de Rastignac sur un trou qu’il avait au sein.”
(roussi — singed)

Stendhal, La Chartreuse de Parme (1839)
“Un maréchal des logis s’aperçut de la manœuvre que venait de faire ce blanc-bec, qui avait l’air si peu militaire.”

Hugo, Les Misérables (1862)
“Il y a presque toujours autour d’un évêque une escouade de petits abbés comme autour d’un général une volée de jeunes officiers. C’est là ce que ce charmant saint François de Sales appelle quelque part « les prêtres blancs-becs ».”

Maupassant, “Le Pain maudit“,  Les Sœurs Rondoli (1884)
“ il avait menacé de tuer le séducteur, un blanc-bec, un chef de rayon d’un grand magasin de nouveautés de la ville.”

Feydeau, Monsieur chasse ! (1892) 
“j’aurais marché longtemps de la sorte si je n’avais pas été rappelée à la réalité par un jeune blanc-bec qui est venu à moi et m’a dit : ‘Madame ! j’ai vingt francs !’
 — (Après un temps.) Je vous demande un peu ce que ça pouvait me faire qu’il eût vingt francs !…”

Rostand, Cyrano de Bergerac (1897)
“Tous les blancs-becs qui, par faveur, se font admettre
Parmi les purs Gascons que nous sommes, sans l’être ?”





Sunday, September 18, 2016

chipoter

chipoter v
definition image
translation:
1. to pick at (food)
2. to quibble, haggle

chipotage nm haggling
chipoteries nf pl disagreements
chipoteux  adj inclined to quibbling, haggling
chipotier adj disputatious


etymology:  from old French chipe — rag

synonyms:  
1. grignoter, mangeotter, manger au bout des dents,  picorer
2. chicaner, disputer, ergoter, liarder, marchander, quereller, tatillioner, tracasser

examples:

1.

Balzac, Béatrix (1839)
“il rendait au domestique ses assiettes après y avoir chipoté deux ou trois bouchées..”

Zola, Le Ventre de Paris (1873)
“Elle prit la fourchette à manche de métal blanc posée au bord du plat, chipotant, piquant chaque morceau de petit salé.” 
(petit salé — salted pork)

Zola, La Faute de l’abbé Mouret (1875)
“Ma soupe n'est donc pas bonne, monsieur le curé? demanda la vieille servante. Vous êtes là, à chipoter dans votre assiette.”

Zola, L’Assommoir (1876)
“C’étaient des parties sournoises, dont ils parlaient le lendemain matin à mots couverts, en chipotant les pommes de terre de Gervaise.”

Huysmans, Les Sœurs Vatard (1879)
“Je bouffais à plein bec, moi, pendant que tu chipotais, j’ai eu fini le premier, je n’ai plus d’appétit.”

Zola, Nana (1881)
“Nana chipota la viande, se contenta de sucer l’os.”

Huysmans, À Rebours (1884)
“il chipota un bout de fromage bleu de Stilton dont la douceur s’imprégnait d’amertume.”

2.

Balzac, Le Contrat de mariage (1836)
Chipoter ! chipoter ! Vous appelez chipoter défendre les intérêts des enfants, du père et de la mère, disait Mathias”

Balzac, Un Début dans la vie (1844)
“Ne vous donnez pas en spectacle aux sots. Surtout, pas de galvaudages ni de chipoteries.”
(galvaudages — debasements)

Balzac, Petites Misères de la vie conjugale (1846)
“Pour une nation comme pour un ménage, c’est le gouvernement du juste-milieu, de la médiocrité, des chipoteries, etc.”

Balzac, Le Cousin Pons (1847)
“la vie est bien triste, les entrepreneurs chipotent, les rois carottent, les ministres tripotent,”
Zola, Le Ventre de Paris (1873)
“Et Florent s’étonnait du calme des maraîchères, avec leurs madras et leur teint hâlé, dans ce chipotage bavard des Halles.”

Zola, L'Assommoir (1876)
"“on ne trouvait pas des masses de pratiques aussi bonnes, payant recta, pas chipoteuse.” (recta — on the nail, without fail)

Huysmans, En Ménage (1881)

“il était tombé sur une bonne fille, accorte, peu chipotière, se confiant en la loyauté de ses pratiques.”







Saturday, September 17, 2016

jocrisse

jocrisse nm
definition image
translation:
naive fool, gullible fool

etymology:  from Jocrisse — a character in old French comedy, a foolish servant, not unlike Arlequin

synonyms: benêt, bêta, bête, gobe-mouche, godiche, gogo, jobard, niais, nigaud, pitre

examples:

Dumas, Mes Mémoires (1856)
“un nègre, valet de chambre de mon père, nommé Hippolyte, espèce de Jocrisse noir, dont les naïvetés étaient passées en proverbe.”

Gaboriau, Monsieur Lecoq (1869)
“C’était un grand et gros papa, rougeaud, avec des favoris blancs, large figure, petits yeux, nez épaté, l'air bête et jovial..., une manière de Jocrisse.”
(épaté — flattened)

Barbey d’Aurevilly,  “La Vengeance d’une femme”, Les Diaboliques (1874)
“Il avait vécu cette niaise première jeunesse qui fait de l’homme le Jocrisse de ses sensations.”

Daudet, “La Mort de Chauvin”, Les Contes du lundi (1875)
“C’est que nous les entendions, nous aussi, tellement l’âme de ce jocrisse héroïque avait fini par se répandre en nous.”

Virmaître, Paris oublié  (1886)
“Au premier rang se trouvait l'acteur Bordier, qui jouait dans la perfection les rôles de Jocrisses, mais surtout les Arlequins.”

Goncourt, Journal I (1887)
“Le ténébreux de 1830 est démodé; qui l'a remplacé? le jocrisse de salon, le farceur, le faiseur d'imitations.”

Huysmans, En Rade (1887)
“Qu’est-ce qu’on vous sert ? demanda Parisot, un long gaillard dont la tête glabre tenait de celle du bedeau et du jocrisse.”






Blog Archive

About Me

This blog and its companion are based on my current project of reading Balzac, Zola, and other 19th century authors.