Thursday, May 31, 2018

incarnat


incarnat adj
definition image
translation:
rosy pink, flesh colored, carnation

etymology: from Latin incarnatus, derived from carnem — flesh

synonyms: grenat, incarnadin, rose

examples:

Hugo, Notre-Dame de Paris (1831)
“Enfin au fond un simple lit de damas jaune et incarnat, sans clinquant ni passement.”

Sue, La Salamandre (1832)
“Alice, hâve, pâle et amaigrie, mais les joues couvertes d’un vif et éclatant incarnat.”

Balzac, La Femme de trente ans (1842)
“La blancheur et l'incarnat étaient rehaussés autant par les reflets du satin rose qui doublait une élégante capote.”

Hugo, F.-V. (tr. Shakespeare), Macbeth (1866)
“Non, c’est plutôt ma main — qui donnerait son incarnat aux vagues innombrables, — en faisant de l’eau verte un flot rouge.”

Darien, Biribi, discipline militaire (1890)
“Le velours bleuâtre des figues, le violet des aubergines, l’incarnat des grenades, le jaune des citrouilles, le rouge froid des tomates et le rouge chaud des piments.”

Mallarme, Vers et Prose (1893)
“Ces nymphes, je les veux perpétuer.
Si clair,
Leur incarnat léger, qu’il voltige dans l’air
Assoupi de sommeils touffus.”









Tuesday, May 29, 2018

bidon


bidon nm
definition image
translation:
can (large), metal (or plastic) container

note: usually a large container, in modern usage containing 5 liters; in informal speech, a lie, something fake, false, phony

etymology: from Old Norse bid — vase, through Norman

synonyms: conteneur, réservoir

examples:

Chateaubriand, Mémoires d’outre-tombe (1848; pub. 1850)
“Puis, je serrais mon trésor dont le poids, mêlé à celui de mes chemises, de ma capote, de mon bidon de fer-blanc, de ma bouteille clissée et de mon petit Homère, me faisait cracher le sang.” 
(clissée — in a wicker basket )

Dumas, Mes Mémoires (1856)
“les soldats, mourant de soif, mais n'éprouvant pas encore les atteintes de la faim, commencèrent par entamer le rhum, et revinrent si souvent au bidon qui le renfermait, qu'à moitié de l'étape, le bidon était vide et le soldat ivre.”

Hugo, Les Travailleurs de la mer (1866)
“C’était un sac de biscuit, un sac de farine de seigle, un panier de stock-fisch et de boeuf fumé, un grand bidon d’eau douce.”

Sand, Journal d’un voyageur pendant la guerre (1871)
“Ils ont couché emmi les champs, jetant leurs fusils, leurs bidons, et envoyant paître leurs officiers.’
(emmi  amidst)

Huysmans, “Sac au dos”, Les Soirées de Médan (1880)
“C’était un hourvari assourdissant chez les mastroquets, un vacarme de verres, de bidons, de cris.”


Theuriet, Contes de la vie intime (1888)
“Portant sur son dos le bidon de fer-blanc destiné à contenir les offrandes des vignerons, il allait de village en village, au bord du lac d’Annecy, implorant la générosité des propriétaires.”

Mirbeau, Journal d’une femme de chambre (1900)
“Mon cadeau? fit Baptiste en haussant les épaules.
- Allons... dites-le!
- Un bidon de pétrole allumé sous leur lit.. Le v'là, mon cadeau…”







Monday, May 28, 2018

achalandé

achalandé adj 
definition image
translation:
(of a shop) stocked, patronized

bien achalandé  –  well-stocked, well-patronized, frequented

etymology: ultimately from chaland — barge, used as a floating market

examples:

Gautier, Le Capitaine Fracasse (1863)
"Rien n’était plus naturel que l’arrivée d’un voyageur dans une hôtellerie bien achalandée."

Daudet, Le petit Chose (1868)
“le Cévenol ... se trouva, franc de toute redevance, à la tête d'une belle boutique admirablement achalandée...”


France, Le Crime de Sylvestre Bonnard (1881)
"J’appris que l’établissement de la rue Demours était bien achalandé, lucratif et en possession de l’estime publique."

Huysmans, En Ménage (1881)
“il regarda autour de lui, espérant trouver une brasserie peu achalandée, sans vacarme de billards. ”

Zola, Pot-Bouille (1882)
“Elle est née dans cette boutique, une des merceries les plus achalandées du quartier, que ses parents, M. et Mme Louhette, tiennent encore, pour s’occuper. Ils y ont gagné des sous, je vous en réponds !”
(merceries — haberdashery)

Zola, Lourdes (1894)
“les boutiques ne s’achalandaient qu’à la condition d’être près de la Grotte, de même que les pèlerins pauvres consentaient seuls à loger au loin."

Mirbeau, Le Journal d'une femme de chambre (1900)
“Son bureau était pourtant achalandé... Elle avait surtout la clientèle du quartier des Champs-Élysées, composée, en grande partie, d'étrangères et de juives...”




banquise


banquise nf
definition image
translation:
ice floe, ice field, ice pack, pack ice

etymology: from banc — bank, bench

synonyms: banc, glace, iceberg

examples:

Gautier, Partie carrée (1848)
“Insupportable bavard! répondit Saunders avec un grognement aussi agréable que celui d'un ours blanc agacé sur une banquise par une gaffe de baleinier.”

Féval, Les Habits noirs (1863)
“Au troisième acte, les banquises des mers polaires, grand panorama mouvant, animé par des ours blancs naturels.”

Hugo, Les Travailleurs de la mer (1866)
“Parfois l’opacité était complète. Le navire était pris dans une vraie banquise de brouillard.”

Verne, Les Enfants du capitaine Grant (1868)
“Au sud, rien jusqu’à la banquise éternellement glacée du pôle austral.” 

Verne, Vingt mille lieues sous les mers (1870)
“Avoir bravé les banquises du pôle Sud, les coraux de l'Océanie, les cannibales du Pacifique, pour périr misérablement dans un train de chemin de fer !”

Rosny, Marc Fane (1888)
[nuage] “il s’effusa, par des effondrements de banquises, dans des gueules diluviennes, sur la compacité des alluvions.”
(effondrements —  collapses)

Allais, Deux et deux font cinq (1895)
“Eh bien, croyez-vous que l’ours blanc s’abreuve trois fois par jour de thé bouillant ?… Du thé bouillant sur les banquises ?”





Saturday, May 26, 2018

lumignon


lumignon nm
definition image
translation:
candle-end; dim lamp

etymology: from Latin ellychnium — wick

synonyms: bougie, bougeoir,  chandelle, fumignon, mèche, quinquet

examples:

Dumas, Le Collier de la reine (1850)
“Son corps ne vivait plus que sur cette flamme, toujours animée et s'irritant elle-même dans son cerveau, comme le lumignon dans la veilleuse d'albâtre.”

Hugo, Les Misérables (1862)
“Gavroche acheva de les arranger sur la natte et leur monta la couverture jusqu’aux oreilles … Et il souffla le lumignon.”

Erckmann-Chatrian, L’Ami Fritz (1864)
“Après avoir posé le pied sur le lumignon, il s’avança le dos courbé, sous une petite voûte taillée dans le roc.”

Gaboriau, Les Esclaves de Paris (1868)
“Vous trouverez à Saint-Magloire un vieillard plus tremblotant que le lumignon près de s’éteindre, et que vous jugerez n’avoir plus guère sa tête et radotant.”

Maupassant, Une Vie (1883)
“Des lumignons pendus aux branches donnaient aux feuilles des nuances de vert-de-gris.”

Richepin, Truandailles (1890)
“Attiré par les promesses d’une si calamiteuse enseigne, par ces tristes lampes pareilles à des lumignons de caveau funéraire.”

Theuriet, Souvenirs des vertes saisons (1904)
“Elle tenait entre ses doigts un minuscule bout de bougie et, à la lueur de ce lumignon, elle me parut si jolie que je ne résistai pas à la tentation de lui appliquer un baiser sur les joues."









Friday, May 25, 2018

malmener


malmener v
definition image
translation:
to mistreat, abuse, ill-use, destroy

etymology: mal — bad + mener — lead

synonyms: brutaliser, conspuer, esquinterétriller, houspiller, huer, maltraiter, rudoyer, secouer, tarabuster, vilipender

examples:

Michelet, Histoire de France V (1364 — 1415) (1840) 
“Ce prévôt était un rude justicier, un de ces hommes que la populace aime et haït, parce que, tout en malmenant le peuple, ils sont peuple eux-mêmes.”

Hugo, Les Misérables (1862)
“Qu’était-ce que ce jeune homme presque imberbe, si glacial et si généreux, qui savait les noms des gens, qui savait tous leurs noms, et qui leur ouvrait sa bourse, qui malmenait les fripons comme un juge et qui les payait comme une dupe ?”

Gaboriau, Les Gens de bureau (1862)
“Il insinua que ce pouvait bien être un agent secret de quelque pouvoir occulte, espérant ainsi le faire malmener et renvoyer par ses collègues.”

Alexis, Émile Zola: Notes d’un ami (1882)
“Quelle est l'attitude de la critique étrangère envers cet écrivain français, si malmené par ses compatriotes ?”

Colombier, Les Mémoires de Sarah Barnum (1883)
“Le dernier invité sorti du salon semblait toujours le plus malmené, la Barnum qui l’accompagnait, descendant jusqu’aux grimaces derrière son dos.”

Virmaître, Paris oublié (1886)
“En 1848, Timothée Trimm avait collaboré à une Revue dans laquelle les républicains étaient malmenés d'une jolie façon.” 

Zola, Paris (1898)
“La police a si rudement malmené les quelques pauvres diables tombés dans ses mains, que toute une colère a monté peu à peu, pour aboutir aux horribles représailles.” 






Thursday, May 24, 2018

marchand de vin


marchand de vin nm
definition image
translation:
wine shop

note: in the 19th century, a sort of low-end tavern/restaurant that also sold wine retail in bottles and from the barrel

synonyms: bistro, bouchon, cabaret, caviste, débit des vins, estaminet, gargote, taverne

examples:

Gaboriau, Le Dossier No. 113 (1867)
“Enfin, sur la place de l’ancienne barrière, le fiacre s’arrêta devant un marchand de vin, le cocher descendit de son siège et alla se faire servir un canon.”

Kock, La grande Ville (1867)
“Dans les quartiers populeux, presque à chaque coin de rue, vous voyez un marchand de vin.”


Zola, Thérèse Raquin (1867)
“Il entra chez un marchand de vin et y resta pendant une heure, jusqu'à minuit, immobile et muet à une table, buvant machinalement de grands verres de vin.”

Malot, Les Millions honteux (1882)
“Il n’y avait qu’a entrer chez un marchand de vin, à demander un grug bien chaud, à poser la lettre sur le verre, elle se serait ouverte toute seule.”
(grug  grog)

Rod, La Course à la mort (1888)
“A la fin, les jambes rompues, nous échouons dans quelque taverne : … s’il est tard, chez quelque marchand de vin resté ouvert.”

Richepin, Truandailles (1890)
[il] “néanmoins s’était bien conduite avec lui, jusqu’à lui acheter un fonds de marchand de vins.”
(fonds  stock ) 


Mirbeau, Journal d’une femme de chambre (1900)
“Il prit mon bras, et m'emmena chez un marchand de vins de la rue Cambon…”







Wednesday, May 23, 2018

spencer


spencer nm
definition image
translation:
spencer, short fitted jacket of the late 18th and 19th centuries

etymology: named after the second earl of Spencer 1758–1834 who first adopted it, getting rid of tails on his coat; soon adopted as woman’s fashion as well

synonyms: habit, veste

examples:

Sue, Les Mystères de Paris (1842)
“L’échancrure de son spencer permet de voir son cou élégant et potelé, d’une blancheur éblouissante, mais sans transparence.”

Balzac, Le Cousin Pons (1847)
“Ce vieillard, sec et maigre, portait un spencer couleur noisette sur un habit verdâtre à boutons de métal blanc !”

Chateaubriand, Mémoires d’outre-tombe (1848; pub. 1850)
“Oubliant qu'il était malade, coiffé d'un bonnet blanc, vêtu d'un spencer ouaté, il déclamait à tue-tête.”

Kock, La grande Ville (1867)
“Voilà deux grisettes qui veulent du mérinos pour se faire des spencers, et qui ne peuvent pas parvenir à se décider pour la couleur.”

Flaubert, L’Éducation sentimentale (1869)
“De l'autre côté une Polonaise, en spencer de velours nacarat, balançait son jupon de gaze sur ses bas de soie gris perle, pris dans des bottines roses cerclées de fourrure blanche.”
(nacarat — cherry-red)

Barbey d’Aurevilly,  “Le Rideau cramoisi”, Les Diaboliques (1874)
“Cette taille était prise (c’est le mot, tant elle était lacée !) dans le corselet luisant d’un spencer de soie verte à franges.”

Huysmans, Croquis parisiens (1880)
“Une seule fut intéressante, celle costumée en officier de spahis, avec un large pantalon bleu flottant, de mignonnes bottes rouges, le spencer à soutaches d’or.”





Tuesday, May 22, 2018

(fauteuil) Voltaire


 (fauteuil) Voltaire nm
definition image
translation:
Voltaire chair (an armchair with a low seat, wooden arms, and a high back)

etymology: perhaps from an early 19th century portrait showing the philosopher seated on such a chair

examples:

Balzac, Modeste Mignon (1844)
“Et Canalis se plongea dans son fauteuil à la Voltaire.”

Ponson Du Terrail, Les Exploits de Rocambole (1859)
“Est-ce que, dit Rocambole, en entrant et désignant du doigt un fauteuil à la Voltaire, c’est là que s’asseoit le duc quand il veut écrire ?”

Hugo, Les Misérables (1862)
“Dans la funeste guerre de juin 1848, un insurgé qui avait un tir redoutable et qui se battait du haut d’une terrasse sur un toit, s’y était fait apporter un fauteuil Voltaire.”

Gautier, Loin de Paris (1865)
“Les wagons suisses sont des salons avec de grands fauteuils à la Voltaire, une table au milieu, un tapis, une glace.”

Kock, La grande Ville (1867)
“Vous qui vous chauffez agréablement les pieds devant un bon feu, étendus mollement dans un grand fauteuil à la Voltaire.”

Zola, La Terre (1888)
“Il y avait là une armoire, un guéridon, un fauteuil Voltaire.”

Mirbeau, L’Abbé Jules (1888)
“Une commode de noyer à dessus de marbre gris, un fauteuil Voltaire en reps grenat, une toilette Empire en forme de trépied.”















Monday, May 21, 2018

automédon


automédon nm
definition image
translation:
(jocular, archaic)  coachman, chauffeur


etymology:  named after the chariot driver of Achilles in the Illiad

synonyms: carrossier, chauffeur, cocher, voiturier

examples:

Sand, Lettres d’un voyageur (1837)
“L’automédon mouillé, et de très-méchante humeur, s'est aperçu de sa méprise.”

Dumas, Joseph Balsamo (1846)
“En apercevant Philippe, l’automédon fit sentir plus énergiquement le fouet à sa jument.”

Gautier, Partie carrée (1848)
“La voiture était vide, et l'automédon fit approcher son char du tertre où gisait Volmerange.”

Ponson Du Terrail, Les Exploits de Rocambole (1859)
“Voilà, bourgeois, dit l’automédon libre, en ouvrant la portière avec empressement. Où faut-il vous conduire ?”

About, L’homme à l’oreille cassée (1862)
“De quel regard dédaigneux je bravais les Turcarets de la finance, vautrés sur les coussins d’un char magnifique, et conduits par un automédon galonné vers le boudoir de quelque Aspasie !”


Féval, Les Habits noirs (1863)
“L’automédon de ce char était un bonhomme à barbe fauve, dont le costume ressemblait à celui des commissionnaires.”

Flaubert, Correspondance (1864)
“Le serf qui lavait la voiture rue du Château-d’Eau est familier (c’est lui que j’ai eu comme automédon, monsieur), familier, mais bon.”






Sunday, May 20, 2018

empirique




empirique nm
definition image
translation:
(old-fashioned) doctor, quack

note: originally a doctor who followed experimental, empirical data (as opposed to ancient texts); later a quack


etymology: from Greek empirikos — guided by reason

synonyms:  charlatan, guérisseur, médecin, pragmatique

examples:

Chateaubriand, Mémoires d’outre-tombe (1848; pub. 1850)
“Il envoya chercher l'empirique, qui déclara me guérir en vingt-quatre heures.”

Dumas, Le Vicomte de Bragelonne  (1850)
“Elle avait rencontré dans les antichambres un nouvel empirique. Il était question d'une poudre qui devait sauver le cardinal.”

Gautier, Loin de Paris (1865)
“Il avait été guéri d’une maladie de foie par un empirique des plus singuliers.”

Michelet, Histoire de France XVIII [1724-1759] (1867)
“Un empirique lui donna l'émétique. Et dès lors il fut beaucoup mieux.”

Daudet, Le Nabab  (1871)
[ils] “lui répondaient à peine, avec hauteur, comme Fagon – le Fagon de Louis XIV – pouvait parler à quelque empirique appelé au chevet royal.”


Cladel, Quelques sires (1885)
“des empiriques qui, sinon avec avantage, du moins avec aplomb, y tiennent lieu des vétérinaires sortis des écoles d’Alfort et de Lyon, et de médecins provenant des Facultés de Toulouse ou de Paris .” 

Huysmans, Là-Bas (1891)
“Cela devient alors une question corporelle que les empiriques résolvent plus ou moins mal.”


Saturday, May 19, 2018

épater


épater  v
definition image
translation:
to astonish, surprise, stupefy, amaze

épate nf showing-off, swagger

etymology: from é- + patte — paw; perhaps from being knocked down with surprise, with four paws (quatre pattes) on the ground

synonyms: bluffer, éblouir, esbroufer, étonner, impressionner, stupéfier

examples:

Hugo. Les Misérables (1862)
“Thénardier était pétrifié. Il pensa ceci: Je suis épaté.”

Gaboriau, Les Esclaves de Paris (1868)
“Donc, Zora n’est pas très épatante ce soir, mais laissez faire. Je lui ai tantôt commandé six robes, chez Van Klopen.’

Gaboriau, L’Argent des autres  (1874)
“Se laissant choir sur un fauteuil et posant cavalièrement le pied sur une chaise, ce qui lui découvrait la jambe, qu'elle avait admirable:
Savez-vous que c'est épatant de vous voir ici, dit-elle à M. de Trégars. ”

Huysmans, Marthe, histoire d’une fille (1877)
“Et se penchant avec des airs de confidence à l’oreille de Léo, Romel susurra : dites donc, à propos, j’ai acheté ces jours-ci une glace Louis XVI épatante, je ne vous la vendrai pas cher.”

Zola, L’Assommoir (1879)
“C’étaient des parties gentilles, une friture à Saint-Ouen ou un lapin à Vincennes, mangés sans épate, sous le bosquet d’un traiteur.”

Maupassant, Bel-Ami (1885)
“Il murmura, ne trouvant point d'autre terme assez imagé pour exprimer son admiration: 
- Oh! oui, c'est épatant, ça !”

Mirbeau, Journal d’une femme de chambre (1900)
“Il est évident que Monsieur n'est pas habitué à des femmes de chambre comme moi, que je l'épate, que j'ai fait, sur lui, du premier coup, une grande impression.”






Friday, May 18, 2018

épaté (nez)


épaté adj
definition image
translation:
(nose) flat, flattened, wide 

etymology: from é- + patte — paw

synonyms: aplati, camus, camard, élargi

examples:

Balzac, Les Petits Bourgeois (1855)
“Le nez, exactement celui d’un chien de chasse, épaté, fendu du bout, curieux, intelligent, chercheur et toujours au vent, au lieu d’avoir une expression de bonhomie, était ironique et moqueur.”

Erckmann-Chatrian, L’Ami Fritz (1864)
“Fritz avait avec chacun d’eux un grand air de ressemblance, c’est-à-dire les yeux bleus, le nez épaté, le menton rond frappé d’une fossette, la bouche bien fendue et l’air content de vivre.”

Verne, Les Enfants du Capitaine Grant (1868)
“Rien d’horrible comme leur figure monstrueuse, leur bouche énorme, leur nez épaté et écrasé sur les joues, leur mâchoire inférieure proéminente, armée de dents blanches, mais proclives. ”

Gaboriau, Monsieur Lecoq (1869)
“C’était un grand et gros papa, rougeaud, avec des favoris blancs, large figure, petits yeux, nez épaté, l'air bête et jovial..., une manière de Jocrisse.”

Daudet, Le Nabab  (1871)
“En face d’elle, le large masque du Nabab, avec son nez épaté, sa bouche sensuelle et bonasse, criait de vie et de vérité.”

Zola, Le Capitaine Burle (1882)
“Elle était petite, très noire, légèrement bossue, avec une face de guenon à nez épaté, à bouche fendue largement, et où luisaient de minces yeux verdâtres.” 

France (Victor), Sous le burnous (1886)
“Oh! la belle ligne de faces truculentes, de nez épatés, de grosses lèvres gourmandes, de dents éclatantes et de croupes énormes !”








Thursday, May 17, 2018

écrouelles


écrouelles nf pl
definition image
translation:
scrofula, the king’s evil (a disease of the lymph nodes)

note: it was once believed that the touch of a king could cure scrofula


etymology: from Latin scrofula  from scrofa — sow, as it was thought to be a pig-borne disease

synonyms: adénopathie, scrofule

examples:

Balzac, La Physiologie du mariage (1829)
“Enfin, pour toucher aux écrouelles sociales, il faut être roi, ou tout au moins premier consul.”

Michelet, Histoire de France II (814 — 1189) (1833)
“Philippe Ier, Louis-le-Gros, Louis VII, touchaient les écrouelles, et ne pouvaient suffire à l'empressement du simple peuple.”

Michelet, Histoire de France XVIII [1724-1759] (1867)
“Plus encore, quand il fit son miracle royal, touchant les écrouelles, passant et repassant dans la longue file agenouillée.”

Levallois, Mémories d’un critique (1875)
Chicanerons-nous la royauté française sur la Sainte-Ampoule et la guérison des écrouelles ?”

Darien, Bas les cœurs !  (1889)
“Ah ! les quinconces maussades, les urnes lugubres, les statues galeuses, les bronzes à écrouelles !”

Huysmans, La Bièvre et Saint-Séverin (1898)
“Les foules y venaient afin d’obtenir les guérisons des écrouelles et de la fièvre, en buvant de l’eau d’un puits creusé dans l’église même.”

France, Pierre Nozière (1899)
“Une lieue d'ici, vers Soissons, est Corbeny, où les rois de France, au retour du sacre, venaient toucher les écrouelles.”






Wednesday, May 16, 2018

éclat (écharde)


éclat nm 
definition image
translation:
shard, sliver, splinter, chip

note: éclat also means explosion, radiance, brightness, flash

éclater v to splinter, break to pieces

etymology: from Old French esclater — explode

synonyms: brisure, débris, déchet, écharde, fragment, pièce

examples:

Michelet, Histoire de France XI  [1547—1572]  (1846)
“Un éclat de bois arracha la visière de son casque, et lui entra dans la cervelle.”

Ponson du Terrail, L’Héritage mystérieux (1857)
“Une minute après la porte enfoncée vola en éclats.”

Hugo, La Légende des siècles, 2e série (1859)
“Les sculpteurs font voler marbre et pierre en éclats
Et font sortir des blocs dieux et déesses nues
Qui peuplent des jardins les longues avenues.”

Chavette, La Chambre du crime (1875)
“Et, pendant que ses aides essuyaient le vin répandu avec leurs serviettes, il ramassa soigneusement, dans la sienne, tous les éclats de verre.”

Lemonnier, Les Charniers (1880)
“On entrevoyait des portes, des fenêtres, des éclats de planchers et des rampes d’escaliers.”

Cladel, N’a-q’un-œil (1882)
“Il y avait là, sous bois, d’énormes échardes solides comme des pieux et plusieurs éclats de rocher.”
(échardes— splinters)

Mirbeau, Sebastian Roch (1890)
“Bolorec haussa les épaules, et, sans avoir l’air d’écouter, ramassa un éclat de bois qu’il se mit à examiner attentivement.”








Sunday, May 13, 2018

ménager (soigner)


ménager v 
definition image
translation:
to spare, be considerate with, take it easy on, take care of

note: usually means to manage (household), economize 

ménagement nm considerateness, care, cultivation
sans ménagement — bluntly, without sparing feelings, without softening the blow

etymology: from ménage — household management, from Latin manere — to dwell  (also source of maison)

synonyms: garder, prendre des précautions, protéger, ,soigner, traiter avec égards, traiter avec prudence

examples:


Ponson du Terrail, L’Héritage mystérieux (1857)
“Il me ménage, murmurait Bastien hors de lui, il me ménage, moi, un hussard de l’empire.”

Hugo, Quatre-vingt-treize (1874)
“Vous aurez de l'ascendant sur lui, ayant le double de son âge. Il faut le diriger, mais le ménager. 
ménageaient.”

Lemonnier, Les Charniers (1880)
“On avait alors abattu des chevaux ; mais on comptait beaucoup sur la cavalerie, et il avait fallu les ménager.”

Malot, Les Millions honteux (1882)
“Remarque, maman, que je n’aurais jamais osé m’expliquer ainsi, dit Edgard, si tu n’avais toi-même parlé de ménager l’opinion publique.”

Maupassant, Monsieur Parent (1886)
“Mais je ne te reproche rien, ma chère amie, je te demande seulement de ménager un peu ton mari, parce que nous avons besoin l'un et l'autre de sa confiance,”

Loti, Ramuntcho (1897)
“Moins prudents, par exemple, puisqu’ils n’avaient plus de lendemains à ménager, ils osaient causer, là, sur leur banc d’amoureux, ce que jamais ils n’avaient fait encore.”

Theuriet, Souvenirs des vertes saisons (1904)
“Tous rendaient justice à la bravoure des soldats français, mais tous aussi, d’une commune voix, ne ménageaient pas leur mépris pour les Italiens.”







Blog Archive

About Me

This site goes hand in hand with my reading widely in 19th century French lit. It is an attempt to facilitate retention of the daunting vocabulary of realist and naturalist writing through visualization. You can reach me at hannaford@comcast.net