Wednesday, January 31, 2018

brûler la cervelle

brûler la cervelle
definition image
translation:
blow someone’s brains out, shoot to death

se brûler la cervelle — blow one’s brains out, commit suicide
se faire sauter la cervelle — commit suicide

synonyms: abattre, tuer, se suicider

examples:

Balzac, Adieu (1832)
“Le lendemain la dame apprit avec étonnement que monsieur de Sucy s'était brûlé la cervelle pendant la nuit.”

Ponson Du Terrail, Les Exploits de Rocambole (1859)
“Nous quittâmes l’Orangerie le lendemain, au grand désespoir du marquis Hector de Chamery qui, deux jours auparavant, m’avait menacée de se brûler la cervelle.”

Hugo, Les Misérables (1862)
“– Pensez-vous que je mérite une récompense ?
 – Certes. 
– Eh bien, j’en demande une.
 – Laquelle ? 
Brûler moi-même la cervelle à cet homme-là.”

Flaubert, L’Éducation sentimentale (1869)
“Dans un an, si la fortune ne changeait pas, il s'embarquerait pour l'Amérique ou il se ferait sauter la cervelle.”

Lemonnier, Les Charniers (1880)
“Voilà la première soirée où je ne me sente pas l’envie de me brûler la cervelle, me dit le colonel en me remettant les journaux.”

Maupassant, Contes divers 1882 (1882)
“Ne plaisantons pas, s’il te plaît. Le colonel est résolu à te brûler la cervelle dès qu’il t’apercevra. Et tu peux être sûr qu’il ne menace pas en vain.”

Zola, L’Argent (1891)

“Puis, je suis entré chez M. Blaisot, un banquier que vous connaissez bien il s'est fait sauter la cervelle, il y a deux mois, et alors je suis sans place....”




Tuesday, January 30, 2018

viveur

viveur nm
definition image
translation:
high liver, pleasure seeker, playboy, rake

etymology:  from vivre — to live

synonyms: débauché, fêtard, jouisseur, noceur, play-boy

examples:

Veuillot, Les Français en Algérie (1846)
“Le gros homme, à qui son costume sévère, ses moustaches rabattues donnaient l’air d’un officier, n’était qu’un viveur bel esprit.”

Ponson du Terrail, L’Héritage mystérieux (1857)
“Ce sobriquet de Baccarat que lui avaient donné quelques viveurs, un soir d’orgie où elle gagnait des monceaux d’or au jeu de ce nom.”

Colombier, Les Mémoires de Sarah Barnum (1883)
Le premier fut Moulet, jeune viveur, trop souvent décavé, aimable garçon au demeurant.”
(décavé — broke)

Cladel, Quelques sires (1885)
Décavés, ils s’étaient hâtés de regagner Paris, accompagnés d’une bande de viveurs, leurs acolytes.”

Vallès, Le Bachelier (1886)
Un autre canon de la bouteille, dis-je au marchand d’un air crâne, comme s’il devait me prendre pour un viveur enragé parce que je redoublais au bout d’une halte d’une heure.
(canon   cup)

Maupassant, Le Rosier de Madame Husson (1888)
Un viveur, même très riche, l’eût compromise à tout jamais et rendu problématique le mariage de sa fille.”

Alexis, L’Éducation amoureuse (1890)
“Je le prenais pour un vulgaire viveur, un séducteur de maritornes, un monstrueux idiot.”

(maritornes  ugly women)





















Monday, January 29, 2018

commissaire-priseur

commissaire-priseur nm
definition image
translation:
auctioneer, appraiser

note: in 19th century France, a civic employee, an official auctioneer

etymology:  from commissaire — public officer + priseur — one who fixes a price

synonyms: adjudicateur, vendeur

examples:

Balzac, Les Employés (1838)
“Elle l’avait amené, lui pauvre, dans la maison de monsieur Leprince, ancien commissaire-priseur, homme veuf, passant pour très-riche et père d’une fille unique.”

Balzac, Les Paysans (1855)
“Les propriétaires ont été pour longtemps immolés aux marchands qui maintenant, font les prix, comme à Paris les marchands de meubles, à l’hôtel des commissaires-priseurs.”

Champfleury, L’Hôtel des commissaires-priseurs (1867)
“Le commissaire- priseur est un magnétiseur sans pitié qui, ayant jeté les yeux sur un sujet, abuse de sa faiblesse.”

Flaubert, L’Éducation sentimentale (1869)
“Quant à la personne qui faisait vendre, il l'ignorait. Mais le commissaire- priseur, Me Berthelmot, donnerait peut-être des éclaircissements.”

Gaboriau, Monsieur Lecoq (1869)
‘Le jeune policier courut chez ce commissaire-priseur qui avait la spécialité des «riches mobiliers».”

Goncourt, Journal II (1887)
“Je veux laisser un souvenir ressemblant à la fois à une peinture et à un inventaire de commissaire-priseur.”

Bonnetain, Dans la brousse (1894)
“Le moricaud tire de la poche de son boubou une pièce de cent sous, se hausse pour la déposer sur la table du commissaire-priseur.”

(boubou  colorful long flowing garment, common in subSaharan Africa)




Sunday, January 28, 2018

labourer

van Gogh
labourer v
definition image
translation:
to plow, plough

note:  can also have the cognate meaning to labor/labour, in the sense of working with great effort

laboureur nm plowman
labour nm plowing

etymology:  from Latin laborare — to work

synonyms: bêcher, entailler, piocher, taillader

examples:

Sue, Arthur, Journal d’un inconnu (1839)
“’ont-elles dit que ce serait avec ivresse qu’elles retourneraient labourer la terre ou caillouter les route ?”
(caillouter — spread gravel on )

Balzac, La Femme de trente ans (1842)
“Des closiers labourent des champs perpendiculaires.”
(closiers — farmers)

Michelet, Histoire de France VII  [1440 – 1465] (1844)
Le laboureur semait; la semence levée, le lièvre, le lapin des garennes, venaient lever dîme et censive.”
(censive  land rent)

Gautier, Le Capitaine Fracasse (1863)
‘Bellombre prêta aux comédiens deux robustes chevaux de labour harnachés fort proprement, avec colliers peinturlurés et clarinés de grelots.”
(clarinés — with bells affixed)

Theuriet, Le Fils Maugars (1879)
“de toutes parts s’élevaient les rumeurs du travail commencé : bruissements de faux, ronflements de batteuses, huchements de laboureurs encourageant leurs bœufs, “
(batteuses — threshers;  huchements   shouts)

Cladel, N’a-q’un-œil (1882)
“Gens de la plaine et gens du côteau, rugit soudain un laboureur des hautes terres quercinoises, accoutré comme les montagnards, ses pareils, d’une peau de bouc mégissée teinte en bleu.”
(quercinoises — of Quercy, old province in the south of France; mégissée — tanned)

Barbey D’Aurevilly, Amaîdée (1889)
“Les laboureurs dételaient aux portes des fermes ; de jeunes hommes, bruns et beaux comme des Actéons, poussaient les chevaux aux abreuvoirs.”






Saturday, January 27, 2018

à brûle-pourpoint

à brûle-pourpoint
definition image
translation:
point-blank; out of the blue, out of nowhere, just like that

etymology:  originally a military term, easily killing an enemy  (dressed in pourpoint) thanks to close range;  later came also to mean killing (also easily) by surprise

synonyms: à bout portant, de but en blanc, de près; a l’improviste,  directement, ex abrupto, sans crier gare, sans ménagement, sans préparation

examples:

Balzac, Splendeurs et misères des courtisanes (1847)
“C’est à un subit changement de visage, observé par ce moyen et causé par une question faite à brûle-pourpoint.”

Gaboriau, Monsieur Lecoq (1869)
“Une question à brûle-pourpoint lui arracha alors un aveu.”

Chavette, Les petits Comédies du vice (1875)
“Pour lors, un autre beau matin, il me lâche encore à brûle-pourpoint : 
— Décidément, je vais épouser mademoiselle Clarisse.”

Richepin, La Glu (1881)
“Dis donc, petit gas, fit-il à brûle-pourpoint, est-ce que tu n’es pas Marie-Pierre ?”
(gas = gars — lad)

Goncourt, Journal II (1887)
“Son frère, qui se trouvait là, citait cette phrase, à lui dite par une de ces femmes, à brûle-pourpoint et sans invite à la chose: «Connaissez-vous le jeu de frotte-nombril?»”

Bourget, Mensonges (1887)
“Son cœur battit avec une émotion singulière lorsque sa sœur lui dit à brûle-pourpoint, une semaine environ après la scène avec Suzanne, et comme il rentrait de la Bibliothèque :— « Claude Larcher est revenu… »”

Alexis, L’Éducation amoureuse (1890)

“Il me dit à brûle-pourpoint : « Habille-toi. Tu vas passer deux jours à Versailles, chez ton père.»”







Friday, January 26, 2018

sourciller

sourciller v
definition image
translation:
to bat one’s eyes, raise one’s eyebrows, look askance

sans sourciller — without batting an eyelid

note:  sourciller can also mean for water to flow to the surfaces in small springs (sourcillles) 


etymology:  from sourcil — eyebrow, from Latin supercilium

synonyms: cilier, remuer, sursauter

examples:

Quinet, Ahasvérus (1834)
“Et puis, par un beau jour, quand il a pris tous les visages des religions de l’Orient, et qu’il a dit sans sourciller : avec l’épervier de Thèbes, je glapis.”

Michelet, Histoire de France IX [1484 – 1515] (1845)
[Les] “Espagnols, en une masse énorme, serrés, couverts et cuirassés, avec l'épée pointue et le poignard, soutinrent, sans sourciller, la mouvante forêt des lances allemandes.”

Dumas, Ange Pitou (1853)
“Mais l’intrépide fermier ne sourcilla point, et s’apprêta à suivre le gouverneur de la Bastille.”

Ponson Du Terrail, Les Exploits de Rocambole (1859)
“– Après ?... fit Rocambole, qui reprit son revolver et ajusta Zampa.
Mais celui-ci ne sourcilla point.”
(ajusta —  aimed at)

Gaboriau, Le Dossier No. 113 (1867)
“Mais Louis, cette fois, ne sourcilla pas ; il avait eu le temps de se reconnaître et de faire provision d’audace pour parer n’importe quel coup.”

Zola, La Conquête de Plassans (1874)
“Ce bavardage des deux demoiselles mit une sueur aux tempes de l’abbé Faujas. Il ne sourcilla pas ; sa bouche s’amincit, ses joues prirent une teinte terreuse.”


France (Victor), Sous le burnous (1886)

“Cinq francs! Boue de l'âme humaine. Tarif de la virginité de sa fille! Car il la présentait comme vierge, sans sourciller, avec un indicible aplomb.”






Thursday, January 25, 2018

kyrielle

kyrielle nf
definition image
translation:
long string, multitude, host, stream

etymology:  from the kyrie eleison of the Catholic church, due to its repetition

synonyms: cascade, chapelet, flopée, multitude, myriade,  ribambelle, série

examples:

Brillat-Savarin, La Physiologie du goût (1825) 
“Dès qu’on a le malheur de tomber dans leurs mains, il faut subir une kyrielle de défenses.”

Vidocq,  Mémoires (1829)
“Là peine avons-nous soufflé dans nos verres, que la garde entre, et après elle une kyrielle d’inspecteurs.”

Balzac, Béatrix (1839)
“Et Béatrix, devenue sèche comme ses os, inégale comme son teint, aigre comme sa voix, continua sur ce ton par une kyrielle d’épigrammes atroces.”

Chavette, La Chambre du crime (1875)
“Nous trouverions …  quelque furibond billet qui traite Léon de lâche, d’infâme, de dernier des misérables, etc., etc.,... enfin toute la kyrielle d’épithètes à l’usage des femmes abandonnées.”

Flaubert, Un Coeur simple (1877)
“Mme Aubain étudia ses comptes, et ne tarda pas à connaître la kyrielle de ses noirceurs.”

Loti, Aziyadé (1879)
“Je distribue des aumônes à tout ce monde, et recueille toute une kyrielle de bénédictions et de salams.”


Cladel, N’a-q’un-œil (1882)
“Des évêques, des cardinaux, des pages, des gardes du corps, des porte-coton, que sais-je ? une kyrielle de valets en casque, en cuirasse, en justaucorps, en simarre, en frac.”

(porte-coton  aides)




Wednesday, January 24, 2018

subir

subir v
definition image
translation:
to put up with, suffer, endure, be subjected to, undergo

etymology:  from Latin subire — to go under, undergo, suffer from sub- — under + ire — to go

synonyms: digérer, endurer, éprouver, recevoir, ressentir, souffrir, supporter

examples:

Sue, Les Mystères de Paris (1842)
“On avait gracié la maîtresse de Martial de quelques jours de captivité qui lui restaient à subir.”

Balzac, Béatrix (1839)
“Elle avait les yeux couverts d’une taie, et se refusait obstinément à subir l’opération.”

Moreau, Œuvres (1838; pub. 1862)
“Il lui fallut subir d’ironiques bravos,
L’outrage médité, l’insulte irréfléchie,
Essuyer des crachats sur sa barbe blanchie”

Flaubert, Madame Bovary (1857)
La gaieté de cette enfant navrait Bovary, et il avait à subir les intolérables consolations du pharmacien.”

Zola, Son Excellence Eugène Rougon (1878)
"Toute la bande était là, les amis qu’il subissait, ceux dont il avait peur, ceux pour lesquels il éprouvait une véritable affection, le poussant, l’acculant à un dénouement immédiat."

Huysmans, En Ménage (1881)
“Elle dut subir les regrets plaintifs de ces petits bourgeois, enragés malgré tout de leur situation médiocre.”

Daudet, L’Évangéliste (1883)

“Ils eurent à subir, comme tous les riverains entre Paris et Corbeil, le passage du chemin de fer qui a tranché tout le long de la Seine tant de riches domaines d’autrefois.”







Tuesday, January 23, 2018

bredouille (penaud)

bredouille adj
definition image
translation:
empty-handed, unsuccessful

note: usually in the constructions revenir bredouille or rentrer bredouille — come up short, fail

etymology:  not directly from bredouiller — mutter; but from a term in trictrac (backgammon), where avoir or être bredouille means to lose

synonyms: capot, penaud, quinaud

examples:

Ponson du Terrail, Les exploits de Rocambole (1859)
  “Aujourd’hui, tu battrais tout Paris pour trouver quinze cents francs, et tu reviendrais bredouille.”

Delvau, Les Heures parisiennes (1865)
“Les biches reviennent du Bois, seules ou en compagnie, ramenantes ou ramenées, pour dîner chez Brébant ou à la Crémerie, à la Maison d’or ou chez la mère Giquet, — selon que leur chasse a été heureuse ou qu’elles rentrent bredouille.”

Huysmans, Croquis parisiens (1880)
Mais la plupart du temps elle rentre bredouille, le ventre vide, l’estomac trompé par l’alcool, la pituite faisant rage.”

Mirbeau, Le Calvaire (1886)
Il n’a peut-être pas dîné, le duc ; il est sans doute revenu bredouille de ses quotidiennes tournées au café Anglais, à la Maison Dorée, chez Bignon, en quête d’un ami et d’un menu.”

Huysmans, En rade (1887)
“Elle allait mieux ; lui, revenait sans argent, bredouille.”

Richepin, Truandailles (1890)
Allons, il n’y avait qu’à rentrer, et rentrer bredouille.

Feydeau, Champignol malgré lui (1892)
“Ah ! c’est égal ; en voilà une affaire, les gendarmes qui sont venus chercher Monsieur !… Ils ont dû partir bredouille ! C’est ça qui va lui faire une histoire…”






Monday, January 22, 2018

bredouiller

bredouiller v
definition image
translation:
to mumble, mutter, stutter

bredouillement nm mumbling, muttering

note: see also bredouille — empty-handed

etymology:  from Old French braidir — to sing, chirp, related to braire — to bray

synonyms: bafouer, balbutier, baragouiner, bégayer, mal articuler, marmonner, marmotter

examples:

Balzac, Eugénie Grandet  (1834)
Ce bredouillement, l’incohérence de ses paroles, le flux de mots où il noyait sa pensée, son manque apparent de logique attribués à un défaut d’éducation étaient affectés.”

Flaubert, Madame Bovary (1857)
"Le même bredouillement de syllabes se fit entendre, couvert par les huées de la classe."

Gaboriau, L’Affaire Lerouge (1866)
“Il avait une façon à lui toute particulière de bredouiller ce qu’il avait gribouillé.”

Daudet, Le Nabab (1871)
“Timide à ne pas dire deux paroles sans bredouiller, presque aphone, roulant sans cesse des boules de gomme dans sa bouche, ce qui achevait d’empâter son discours.”
(aphone —  voiceless)

Zola, La Faute de l’abbé Mouret (1875)
Ad Deum qui laetificat juventutem meam, bredouilla Vincent, qui mangea les répons de l’antienne et du psaume, le derrière sur les talons, occupé à suivre la Teuse rôdant dans l’église.”

Zola,  Une Page d’amour (1878)
Mère Fétu s’en allait au milieu des tombes, en bredouillant trois Pater et trois Ave.

Theuriet, Le Fils Maugars (1879)
“Il bredouilla encore quelques sons inarticulés, chancela et retomba comme une masse sur son banc.”






Sunday, January 21, 2018

cagoule

cagoule nf
definition image
translation:
hood (especially of a monk), mask

note: can now mean a ski mask or a welder’s protective mask

etymology:  from late Latin cuculla — hood, from a  Gallic root

synonyms: capuchon

examples:

Hugo, Lucrèce Borgia (1832)
“Si nous levons une de ces cagoules au hasard, nous trouverons dessous la figure fraîche et malicieuse d’une jolie femme,”

Daudet, Lettres de mon Moulin (1869)
“Ce fut pendant une heure un interminable défilé de pénitents en cagoule, pénitents blancs, pénitents bleus, pénitents gris.”

Flaubert, La Légende de saint Julien l’Hospitalier (1877)
“Un moine en cagoule rabattue suivit le cortège, loin de tous les autres, sans que personne osât lui parler.”

Mirbeau, L’Abbé Jules (1888)
“Les journaux satiriques illustrés livrèrent à l’horreur des foules sa caricature, coiffée de la sombre cagoule de Torquemada.”

Villiers de L’Isle-Adam, Histoires insolites (1888)
 “Un monstrueux bloc de granit, avec sa tenture, tourna dans l’épaisse muraille. Trois familiers, cagoules baissées, apparurent.”

Verlaine, Confessions (1895)
“Des jeunes gens de la ville en robes monacales de diverses couleurs, la plupart du temps blanches, avec des cagoules rabattues sur la tête.”

Zola, Rome (1896)
“Il y avait en outre les confréries, les pénitents, les blancs, les noirs, les bleus, les gris, avec des cagoules, avec des pèlerines différentes, grises, bleues, noires ou blanches.” 






Saturday, January 20, 2018

féru

féru adj
definition image
translation:
keen on, passionate about 

etymology:  from férir — to strike, hit, used in the infinitive and past participle only; from Latin ferire — to strike

synonyms: amoureux, engoué, enthousiaste, entiché, épris, mordu, passionné

examples:

Balzac, César Birotteau (1837)
“César fut si vigoureusement féru par la beauté de Constance qu'il entra furieusement au Petit-Matelot pour y acheter six chemises de toile.”

Augier, La Contagion (1866)
“Il fut tout de suite très féru de mon idée; il en parla au conseil des ministres…”

Flaubert, L’Éducation sentimentale (1869)
“Depuis longtemps, il s'était féru de cette idée, qui ne faisait que s'accroître.”

France (Victor), Sous le burnous (1886)
“Que ce sacripant devint féru d'amour pour la petite Zaïrah, rien d'extraordinaire.”

Huysmans, Un Dilemme  (1887)
“Il n’était féru d’aucun désir charnel et le physique même de cette femme ne répondait à aucun de ses souhaits.”

Verne, Mirifiques Aventures de maître Antifer (1894)
“Il voulait dire l’almanach de Gotha, cet entêté et intraitable cabochard, féru de l’idée d’associer au sang des potentats le sang des Antifers.”
(intraitable — inflexible; cabochard  — headtsrong)

Rostand, Cyrano de Bergerac (1897)
“— Ah ! Vous aimez les gâteaux frais ?

—  J’en suis férue !”





Friday, January 19, 2018

férir

férir v
definition image
translation:
(obsolete) to strike


note:  used in the infinitive and past particle (féru) only; most often found in the expression sans coup férir — without drawing blood, without serious opposition

etymology:  from Latin ferire — to strike

synonyms: battre

examples:

Hugo, Odes et Ballades (1818–1829)
“Vois les épieux à férir prêts, 
Près !”

Balzac, “El Verdugo” (1831)
“Ainsi la ville de Menda, privée des défenseurs qu'elle attendait, et que l'apparition des voiles anglaises semblait lui promettre, fut entourée par des troupes françaises presque sans coup férir.”

Karr, Feu Bressier (1842)
“Si, par hasard, les Microbourgeois étaient sur leurs gardes, l’affaire étant manquée, on se retirerait sans coup férir.”

Dumas, Mes Mémoires (1856)
“Le trésor de l'empereur Napoléon, car on ne les avait pas encore déchargés, et se mit en route pour Paris, où il arriva sans coup férir.”


Dumas, Les Compagnons de Jéhu (1857)
‘Renforcé de ces douze mille hommes, le premier consul entra dans Milan sans coup férir.”

Michelet, Histoire de France XVIII [1724-1759] (1867)
“Le Prétendant rentrait sans coup férir.”


Cladel, N’a-q’un-œil (1882)
“En supposant qu’il eût pu rompre sa chaîne et des débris d’icelle férir à mort l’oppresseur, en aurait-il eu le cœur et le front ?” (icelle = celle-ci)

Huysmans, Là-Bas (1891)
étant donné le casse-cou que fut autrefois le maréchal, comment admettre que, sans coup férir, il livre ainsi sa tête ?’
(casse-cou —  daredevil)





Thursday, January 18, 2018

sommier

sommier nm
definition image
translation:
bed springs, bed base, box spring

note: sommier can also mean legal ledger, register; also can mean a best of burden; also the keystone in an arch

etymology:  from Latin sagmarius — beast of burden

synonyms: matelas, paillasse

examples:

Balzac, Petites Misères de la vie conjugale (1846)
“Y a-t-il un sommier ?
— Mais, oui…
— Quelle est la substance du sommier ?
— Le crin.”

Claretie, Les Victimes de Paris (1864)
“Je dormais si bien !... Au jour d’aujourd’hui les sommiers sont douillets comme du beurre !”

France, Le Chat maigre (1879)
“Ses nerfs, ébranlés par un long voyage, avaient ressenti, sur le paisible sommier de l’hôtel, le tangage du navire et la trépi­dation de l’express.”
(trépi­dation — quivering)

Huysmans, “Sac au dos”, Les Soirées de Médan (1880)
“Je saute sur le sommier qui bondit, je m’enfouis la tête dans la plume.”

Zola, Pot-Bouille (1882)
“Elle se déshabillait rageusement ; puis, se jetant sur le vieux sommier qui craquait, elle tourna le dos.”

Touchatout, Mémoires d’un préfet de police (1885)
“recevoir les confidences de charmantes femmes qui ont un phonographe dans leur sommier élastique et en revendent les empreintes le lendemain matin à la préfecture.”

Maupassant,  “Le Lit 59”. Toine (1886)

“Il se considérait comme certain de finir la nuit en tête-à-tête, sur le même sommier.”





Blog Archive

About Me

This blog and its companion are based on my current project of reading Balzac, Zola, and other 19th century authors.