Tuesday, January 23, 2018

bredouille (penaud)

bredouille adj
definition image
translation:
empty-handed, unsuccessful

note: usually in the constructions revenir bredouille or rentrer bredouille — come up short, fail

etymology:  not directly from bredouiller — mutter; but from a term in trictrac (backgammon), where avoir or être bredouille means to lose

synonyms: capot, penaud, quinaud

examples:

Ponson du Terrail, Les exploits de Rocambole (1859)
  “Aujourd’hui, tu battrais tout Paris pour trouver quinze cents francs, et tu reviendrais bredouille.”

Delvau, Les Heures parisiennes (1865)
“Les biches reviennent du Bois, seules ou en compagnie, ramenantes ou ramenées, pour dîner chez Brébant ou à la Crémerie, à la Maison d’or ou chez la mère Giquet, — selon que leur chasse a été heureuse ou qu’elles rentrent bredouille.”

Huysmans, Croquis parisiens (1880)
Mais la plupart du temps elle rentre bredouille, le ventre vide, l’estomac trompé par l’alcool, la pituite faisant rage.”

Mirbeau, Le Calvaire (1886)
Il n’a peut-être pas dîné, le duc ; il est sans doute revenu bredouille de ses quotidiennes tournées au café Anglais, à la Maison Dorée, chez Bignon, en quête d’un ami et d’un menu.”

Huysmans, En rade (1887)
“Elle allait mieux ; lui, revenait sans argent, bredouille.”

Richepin, Truandailles (1890)
Allons, il n’y avait qu’à rentrer, et rentrer bredouille.

Feydeau, Champignol malgré lui (1892)
“Ah ! c’est égal ; en voilà une affaire, les gendarmes qui sont venus chercher Monsieur !… Ils ont dû partir bredouille ! C’est ça qui va lui faire une histoire…”






Monday, January 22, 2018

bredouiller

bredouiller v
definition image
translation:
to mumble, mutter, stutter

bredouillement nm mumbling, muttering

note: see also bredouille — empty-handed

etymology:  from Old French braidir — to sing, chirp, related to braire — to bray

synonyms: bafouer, balbutier, baragouiner, bégayer, mal articuler, marmonner, marmotter

examples:

Balzac, Eugénie Grandet  (1834)
Ce bredouillement, l’incohérence de ses paroles, le flux de mots où il noyait sa pensée, son manque apparent de logique attribués à un défaut d’éducation étaient affectés.”

Flaubert, Madame Bovary (1857)
"Le même bredouillement de syllabes se fit entendre, couvert par les huées de la classe."

Gaboriau, L’Affaire Lerouge (1866)
“Il avait une façon à lui toute particulière de bredouiller ce qu’il avait gribouillé.”

Daudet, Le Nabab (1871)
“Timide à ne pas dire deux paroles sans bredouiller, presque aphone, roulant sans cesse des boules de gomme dans sa bouche, ce qui achevait d’empâter son discours.”
(aphone —  voiceless)

Zola, La Faute de l’abbé Mouret (1875)
Ad Deum qui laetificat juventutem meam, bredouilla Vincent, qui mangea les répons de l’antienne et du psaume, le derrière sur les talons, occupé à suivre la Teuse rôdant dans l’église.”

Zola,  Une Page d’amour (1878)
Mère Fétu s’en allait au milieu des tombes, en bredouillant trois Pater et trois Ave.

Theuriet, Le Fils Maugars (1879)
“Il bredouilla encore quelques sons inarticulés, chancela et retomba comme une masse sur son banc.”






Sunday, January 21, 2018

cagoule

cagoule nf
definition image
translation:
hood (especially of a monk), mask

note: can now mean a ski mask or a welder’s protective mask

etymology:  from late Latin cuculla — hood, from a  Gallic root

synonyms: capuchon

examples:

Hugo, Lucrèce Borgia (1832)
“Si nous levons une de ces cagoules au hasard, nous trouverons dessous la figure fraîche et malicieuse d’une jolie femme,”

Daudet, Lettres de mon Moulin (1869)
“Ce fut pendant une heure un interminable défilé de pénitents en cagoule, pénitents blancs, pénitents bleus, pénitents gris.”

Flaubert, La Légende de saint Julien l’Hospitalier (1877)
“Un moine en cagoule rabattue suivit le cortège, loin de tous les autres, sans que personne osât lui parler.”

Mirbeau, L’Abbé Jules (1888)
“Les journaux satiriques illustrés livrèrent à l’horreur des foules sa caricature, coiffée de la sombre cagoule de Torquemada.”

Villiers de L’Isle-Adam, Histoires insolites (1888)
 “Un monstrueux bloc de granit, avec sa tenture, tourna dans l’épaisse muraille. Trois familiers, cagoules baissées, apparurent.”

Verlaine, Confessions (1895)
“Des jeunes gens de la ville en robes monacales de diverses couleurs, la plupart du temps blanches, avec des cagoules rabattues sur la tête.”

Zola, Rome (1896)
“Il y avait en outre les confréries, les pénitents, les blancs, les noirs, les bleus, les gris, avec des cagoules, avec des pèlerines différentes, grises, bleues, noires ou blanches.” 






Saturday, January 20, 2018

féru

féru adj
definition image
translation:
keen on, passionate about 

etymology:  from férir — to strike, hit, used in the infinitive and past participle only; from Latin ferire — to strike

synonyms: amoureux, engoué, enthousiaste, entiché, épris, mordu, passionné

examples:

Balzac, César Birotteau (1837)
“César fut si vigoureusement féru par la beauté de Constance qu'il entra furieusement au Petit-Matelot pour y acheter six chemises de toile.”

Augier, La Contagion (1866)
“Il fut tout de suite très féru de mon idée; il en parla au conseil des ministres…”

Flaubert, L’Éducation sentimentale (1869)
“Depuis longtemps, il s'était féru de cette idée, qui ne faisait que s'accroître.”

France (Victor), Sous le burnous (1886)
“Que ce sacripant devint féru d'amour pour la petite Zaïrah, rien d'extraordinaire.”

Huysmans, Un Dilemme  (1887)
“Il n’était féru d’aucun désir charnel et le physique même de cette femme ne répondait à aucun de ses souhaits.”

Verne, Mirifiques Aventures de maître Antifer (1894)
“Il voulait dire l’almanach de Gotha, cet entêté et intraitable cabochard, féru de l’idée d’associer au sang des potentats le sang des Antifers.”
(intraitable — inflexible; cabochard  — headtsrong)

Rostand, Cyrano de Bergerac (1897)
“— Ah ! Vous aimez les gâteaux frais ?

—  J’en suis férue !”





Friday, January 19, 2018

férir

férir v
definition image
translation:
(obsolete) to strike


note:  used in the infinitive and past particle (féru) only; most often found in the expression sans coup férir — without drawing blood, without serious opposition

etymology:  from Latin ferire — to strike

synonyms: battre

examples:

Hugo, Odes et Ballades (1818–1829)
“Vois les épieux à férir prêts, 
Près !”

Balzac, “El Verdugo” (1831)
“Ainsi la ville de Menda, privée des défenseurs qu'elle attendait, et que l'apparition des voiles anglaises semblait lui promettre, fut entourée par des troupes françaises presque sans coup férir.”

Karr, Feu Bressier (1842)
“Si, par hasard, les Microbourgeois étaient sur leurs gardes, l’affaire étant manquée, on se retirerait sans coup férir.”

Dumas, Mes Mémoires (1856)
“Le trésor de l'empereur Napoléon, car on ne les avait pas encore déchargés, et se mit en route pour Paris, où il arriva sans coup férir.”


Dumas, Les Compagnons de Jéhu (1857)
‘Renforcé de ces douze mille hommes, le premier consul entra dans Milan sans coup férir.”

Michelet, Histoire de France XVIII [1724-1759] (1867)
“Le Prétendant rentrait sans coup férir.”


Cladel, N’a-q’un-œil (1882)
“En supposant qu’il eût pu rompre sa chaîne et des débris d’icelle férir à mort l’oppresseur, en aurait-il eu le cœur et le front ?” (icelle = celle-ci)

Huysmans, Là-Bas (1891)
étant donné le casse-cou que fut autrefois le maréchal, comment admettre que, sans coup férir, il livre ainsi sa tête ?’
(casse-cou —  daredevil)





Thursday, January 18, 2018

sommier

sommier nm
definition image
translation:
bed springs, bed base, box spring

note: sommier can also mean legal ledger, register; also can mean a best of burden; also the keystone in an arch

etymology:  from Latin sagmarius — beast of burden

synonyms: matelas, paillasse

examples:

Balzac, Petites Misères de la vie conjugale (1846)
“Y a-t-il un sommier ?
— Mais, oui…
— Quelle est la substance du sommier ?
— Le crin.”

Claretie, Les Victimes de Paris (1864)
“Je dormais si bien !... Au jour d’aujourd’hui les sommiers sont douillets comme du beurre !”

France, Le Chat maigre (1879)
“Ses nerfs, ébranlés par un long voyage, avaient ressenti, sur le paisible sommier de l’hôtel, le tangage du navire et la trépi­dation de l’express.”
(trépi­dation — quivering)

Huysmans, “Sac au dos”, Les Soirées de Médan (1880)
“Je saute sur le sommier qui bondit, je m’enfouis la tête dans la plume.”

Zola, Pot-Bouille (1882)
“Elle se déshabillait rageusement ; puis, se jetant sur le vieux sommier qui craquait, elle tourna le dos.”

Touchatout, Mémoires d’un préfet de police (1885)
“recevoir les confidences de charmantes femmes qui ont un phonographe dans leur sommier élastique et en revendent les empreintes le lendemain matin à la préfecture.”

Maupassant,  “Le Lit 59”. Toine (1886)

“Il se considérait comme certain de finir la nuit en tête-à-tête, sur le même sommier.”





Wednesday, January 17, 2018

cassine

cassine nf
definition image
translation:
a small house, usually in the fields, peasant's cottage

etymology:  from Italian dialect cassina  — little house

synonyms: baraque, bicoque, cabane,  cahute, casino, chaumière, hutte, maison, villa

examples:

Vidocq,  Mémoires (1829)
— Il y a-t-il un couteau dans la cassine ? 
—  Oui, cherche dans le tiroir de la commode.”

Stendhal, La Chartreuse de Parme (1839)
“Les autres gendarmes restèrent sous un arbre en compagnie avec quatre énormes bouteilles de vin, sorte de petites dames-jeannes, que le gendarme envoyé à la cassine avait rapportées, aidé par un paysan.” 
(dames-jeannes — demijohns, large bottles)

Sue, Arthur, Journal d’un inconnu (1839)
“— Mais il y a donc plusieurs maisons de campagne à *** ?
— Non, monsieur ; on dit qu’il n’y en a qu’une en tout : le reste, c’est tout des vraies cassines à paysans.”

Dumas, Les Compagnons de Jéhu (1857)
“La division Gardanne et la division Chamberlhac, formant l'extrême avant-garde, étaient campées à la cassine de Petra-Bona.”

Erckmann-Chatrian, Contes de la montagne  (1860)
“Le vieux braconnier m'accompagna jusqu'au seuil de sa cassine.”

Chavette, La Chambre du crime (1875)
“Je vois d’ici la mine qu’il fera quand nous déboulerons dans sa cassine.”
(déboulerons — show up)

Cladel, N’a-q’un-œil (1882)

“Puis les anciens des deux familles alliées la soulevèrent doucement et la transportèrent froide et blême dans sa cassine.”




Tuesday, January 16, 2018

tourbière

tourbière nf
definition image
translation:
peat bog, peatland


etymology:  from tourbe — peat, turf

synonyms: narse, tourbe

examples:

Michelet, Histoire de France VIII [1466 – 1483] (1844)
“Dans tous les temps, le souverain de la Hollande, des bas pays noyés, des boues et des tourbières, fut un homme envieux.”

Dumas, Mes Mémoires (1856)
“Madame, lui dit-il, il est possible que j'enfonce en disparaissant dans quelque tourbière.

Gautier, Loin de Paris (1865)
“çà et là de larges plaques de sable blanc, lacs arides de ce désert, entrecoupées plus loin de mares d’eau croupie remplissant le creux des tourbières.”

Cladel, N’a-q’un-œil (1882)
“on défonçait, paraît-il, une immense tourbière dépendante de la Jungarde, et lui seul, au hameau, ce modeste ouvrier de campagne était capable de réparer couci couci les roues qui se cassaient dans les mauvaises traverses aux alentours du castel.”
(couci couci — so-so )

Huysmans, En Rade (1887)
Presque derrière moi, le pays noir et vert de Longueville, avec ses tourbières et ses arbres.”

Rosny, Marc Fane (1888)
des landes, leur navrement plane, la lutte humble et grandiose des gramens et des bruyères acharnés à créer de l’existence, des contrées de tourbières et de marécages où reste le souvenir des époques lacustres.”
(gramens — grasses; lacustres  lakeside)

Gourmont, Le Pélerin du silence (1896)

“Que la tourbière les enlise et les dévore, eux, nos frères: regardons-les descendre.”





Monday, January 15, 2018

inculte

inculte nf
definition image
translation:
uncultivated, overgrown, unkempt, uncultured

etymology:  from Latin incultus — uncultivated, unplanted

synonyms: brut, désert, en friche, frusteignare, rustique, stérile

examples:

Michelet, Histoire de France I  (1833)
“Mais il y avait tant de terres incultes, que cette cession dut généralement être peu onéreuse aux Romains.”

Balzac, Le Curé de village (1841)
“Vous allez fertiliser cette plaine inculte avec de l'eau sagement distribuée dans des rigoles maintenues par des vannes.”

Verne, Le Comte de Chanteleine (1862) 
“Une île très rapprochée de la côte et faite uniquement d’un gros rocher inculte.”

Huysmans, Le Drageoir des épices (1874)
“le long du chemin, à ma gauche, des terrains incultes s’étendaient, hérissés d’orties et parsemés de morceaux de briques.

Cladel, N’a-q’un-œil (1882)
“Retirée en ses rudes montagnes. dans ses forêts incultes, elle y campait l’été comme l’hiver.”

Zola, La Terre (1887)
“Un grand gaillard entra, dans toute la force musculeuse de ses quarante ans, les cheveux bouclés, la barbe en pointe, longue et inculte.”

Mirbeau, L’Abbé Jules (1888)

“Les jardins, depuis longtemps incultes, étaient pleins d’oiseaux que l’homme n’effarouchait plus.”






Sunday, January 14, 2018

brin

brin nm
definition image
translation:
blade, sprig, wisp, small piece, little bit

etymology:  uncertain

synonyms: bout, brindille, fétu, grain, miette, morceau, parcelle, peu, pousse, tantinet

examples:

Nodier, Smarra, ou les Démons de la nuit (1821)
“là, trois brins de sauge cueillis à minuit dans le cimetière de ceux qui sont morts par l'épée.”

Balzac, Les Chouans (1829)
“il en vit les cheveux, le sarrau, les peaux de chèvre couverts d’épines, de débris de feuilles, de brins de bois et de broussailles, comme si ce Chouan eût fait une longue route à travers les halliers.”

Gautier, Mademoiselle de Maupin (1834)
“Le petit lapin blanc aux yeux roses et aux oreilles droites, qui sort sa tête entre deux brins de serpolet et passe sa patte sur son museau.”

Musset, Histoire d’un merle blanc (1842)
“De la pluie tombée dans la nuit une goutte restait sur un brin de mouron ; elle recueillit timidement cette goutte dans son bec.”

Dumas, Mes Mémoires (1856)
"la faculté plus ou moins grande accordée par la nature au chasseur de filer, à l'aide d'un brin de chiendent ou d'un morceau de taffetas, certains sons imitant le chant des oiseaux."

Daudet, Tartarin de Tarascon (1872)
“Ce qu’on appelle eau bouillie, à Tarascon, c’est quelques tranches de pain noyées dans de l’eau chaude, avec une gousse d’ail, un peu de thym, un brin de laurier.”

Goncourt, Journal II (1887)
“Quand je n’y serai plus, personne n’y viendra, personne n’y apportera un brin dimmortelle.”






Saturday, January 13, 2018

abreuvoir

abreuvoir nm
definition image
translation:
trough, drinking trough, watering place 

abreuver v to water, let drink

etymology:  from Late Latin adbibere — to make drink from Latin bibere — to drink

synonyms: auge, bassin, fontaine, réservoir

examples:

Quinet, Ahasvérus (1834)
“L’abreuvoir est rempli ; quand viendront boire les troupeaux ?”

Erckmann-Chatrian,  L’Invasion ou le fou Yégof (1862)
“Le vieux Duchêne menait ses bœufs à l’abreuvoir.”

Pontmartin, Les Jeudis de Madame Charbonneau (1862)
“l’on n’aurait plus qu’à y construire un réservoir, un abreuvoir et un lavoir.”

Daudet, Le Nabab  (1871)
[il] “se sentait rattachée à la réalité par le va-et-vient des travailleurs, sortie et la rentrée des bestiaux, leurs promenades vers l’abreuvoir.”

Du Camp, Paris, ses organes, ses fonctions, et sa vie dans la second moitié du XIXe siècle (1879)
“Au delà des halles pleines de mugissements, de bêlements, de grognements, s'étendent les bouveries et les bergeries, grands bâtiments formant étables, surmontés de greniers et disposés de façon à ménager au centre une cour garnie d'un abreuvoir.”

Theuriet, Le Fils Maugars (1879)
“Au point du jour, Étienne fut réveillé par la chanson d’un jeune gars qui conduisait ses chevaux à l’abreuvoir.”


Cladel, Quelques sires (1885
Cet autre Bartholo, s’étirait, tantôt branlant son chef dénudé, parmi quelques infantes qui, pendant ces agapes interminables, l’avaient abreuvé de champagne.
(agapes — banquets)


Maupassant, Mont-Oriol (1887)
“Des fontaines, faites d’une grande pierre noire debout, percée d’un petit trou par où s’élançait un fil d’eau claire qui s’arrondissait en cercle pour tomber dans un abreuvoir.”










Friday, January 12, 2018

calvaire

calvaire nm
definition image
translation:
cross, crucifix, shrine

note: especially a Catholic shrine, a sculpted roadside crucifix, often with three crosses, one for Jesus and two for the thieves; these were especially common in Brittany; calvaire can also mean an ordeal, a cross to bear

etymology:  from Latin calvaria — skull, translation from Aramaic of Golgotha, the hill on which the crucifixion took place

synonyms: croix, crucifix, lieu sainte

examples:

Stendhal. Mémoires d’un touriste (1838)
Calvaire est le nom que l'on donne en Bretagne à un crucifix entouré des instruments de la Passion.”

Chateaubriand, Mémoires d’outre-tombe (1848; pub. 1850)
“Au bout du Sillon, planté d'un calvaire, on trouve une butte de sable au bord de la grande mer.”

Lemonnier, Les Charniers (1880)
“J’ai rarement vu un coin de terre plus mélancolique que cet humble calvaire posé au rebord d’un ravin, dans un étroit enclos de haies.”

Theuriet, Contes de la vie intime (1888)
“Tous les pèlerins épars dans les sentiers tombaient à genoux, et, aux roulements des tambours, aux tintements des cloches, l’immense procession montait lentement vers le calvaire.”

Mirbeau, L’Abbé Jules (1888)
“Au milieu de l’allée d’ormes, un calvaire s’élève, dont le christ de bois peint, pourri par l’humidité, n’a plus qu’une jambe et qu’un bras.”

Loti, Mon Frère Yves (1889)
“À tous les coins de ces chemins, de vieux calvaires étendaient leurs bras gris.”

Bonnetain, Dans la brousse (1894)

“Sous des arbres, au milieu d’un carrefour, un autel les amusait ensuite, humble et pauvre ainsi qu’un calvaire breton, un autel consacré aux âmes vagabondes des morts.”




Thursday, January 11, 2018

bêler

bêler v
definition image
translation:
to bleat, baa; whine

bêlement nm bleating, bleat

etymology:  from Latin balare — to bleat, onomatopoeic

synonyms: brailler, braire, chevroter, criailler, gémir

examples:

Michelet, Histoire de France IX [1484 – 1515] (1845)
“le bon, l'ignorant Agnelet, pauvre berger qui le paye d'une monnaie analogue, parlant comme ses moutons, bêlant dès qu'il s'agit d'argent, et ne sachant dire que Bè!”

Flaubert, Madame Bovary (1857)
‘Des veaux beuglaient ; des brebis bêlaient ; les vaches, un jarret replié, étalaient leur ventre sur le gazon.”

Huysmans, Le Drageoir des épices (1874)
À un signal du chef d’orchestre, la flûte siffle, les cuivres mugissent, la grosse caisse ronfle, le basson bêle.”

Du Camp, Paris, ses organes, ses fonctions, et sa vie dans la second moitié du XIXe siècle (1879)
“Au delà des halles pleines de mugissements, de bêlements, de grognements, s'étendent les bouveries et les bergeries, grands bâtiments formant étables, surmontés de greniers et disposés de façon à ménager au centre une cour garnie d'un abreuvoir.”

Lemonnier, Les Charniers (1880)
‘Des moutons, au nombre d’une trentaine, trottaient, bêlant.”

France, Thaïs (1890)
Les glapissements des mendiants qui répétaient d'antiques chansons de harem, le bêlement des moutons, le braiement des ânes, les appels des marins aux passagers attardés, tous ces bruits confondus faisaient un vacarme assourdissant.”

Gourmont, Le Pélerin du silence (1896)

“Moi aussi, je viens de les mener à l'abattoir, les blancs moutons, mes désirs et mes rêves, et ils ne les bêleront plus jamais.”





Wednesday, January 10, 2018

resserre

resserre nf
definition image
translation:
shed, storage bin, storage space

etymology:  from resserre  — to close, tighten

synonyms: appentis bûcher, dépôt, entrepôt, grange, hangar, magasin, remise

examples:

Balzac, Le Lys dans la vallée (1835)
“Sous la maison se trouvent des remises, des écuries, des resserres, des cuisines dont les diverses ouvertures dessinent des arcades.”

Gautier, Partie carrée (1848)
“En passant devant une resserre rustique, Volmerange y entra un instant, et en ressortit avec une bêche.”

Balzac, Les Paysans (1855)
“au bout du jardin une serre que madame Soudry s’obstine à nommer une resserre.”

Zola, Le Ventre de Paris (1873)
"Les deux marchandes déclarèrent qu’elles allaient ajouter un cadenas à leur resserre ; même la Sarriette se rappela que, l’autre semaine, on lui avait volé un panier de pêches."

Goncourt, Journal II (1887)
“Du Mesnil raconte qu’un de ces réfugiés a fait de la maison qu’il habite, une resserre à chiffons.”

Goncourt, Journal III (1897)
“Mais, dans cette maison, mon lieu de prédilection était une salle de spectacle ruinée, devenue une resserre d’instruments de jardinage.”
Huysmans, La Bièvre et Saint-Séverin (1898)

“Ces constructions servirent, en 1792, de dépôt de forçats, puis devinrent magasins à farine, resserres à huiles pour quinquets, école communale, rebut d’archives, enfin caserne de pompiers.”




Blog Archive

About Me

This blog and its companion are based on my current project of reading Balzac, Zola, and other 19th century authors.