Friday, May 31, 2019

jonc (canne)


jonc nm
definition image
translation:
cane , walking stick

note: aside from the plant (rush, bulrush) jonc has other common colloquial meanings: a kind of ring, a gold object, and slang for penis

note 2: in the 19th century, a jonc was often topped with a pomme d'or (gold knob)

etymology: from jonc — bulrush, from which originally they were made; from Latin juncus — bulrush

synonyms: badine, baguette, canne, rotin

examples:

Balzac, Béatrix (1839)
“Il allait toujours armé d’un jonc à pomme d’or pour chasser les chiens.”

Balzac, Une ténébreuse Affaire (1841)
“Le premier semblait être un bon enfant comparé à ce jeune homme sec et maigre qui fouettait l’air avec un jonc dont la pomme d’or brillait au soleil.”

Hugo, Napoléon le petit (1852)
“Un jeune homme bien vêtu était assis, adossé à un mur, les jambes écartées, les bras à demi croisés, un jonc de Verdier dans la main droite.”

Ponson Du Terrail, Les Exploits de Rocambole (1859)
“Le cuistre portait, comme toujours, son ample portefeuille sous le bras, mais il avait des gants et s’appuyait sur un jonc à pomme d’or.”

Lemonnier, Les Charniers (1880)
“Et le petit homme accentuait cette phrase en tapant furieusement sur le trottoir le bout ferré de son gros jonc à pomme d’ébène.”

Barbey d’Aurevilly, Une Histoire sans nom (1882)
Il était venu, à ce dîner du comte du Lude, sa canne haute sur l'épaule comme un fusil (ce qui était sa manière habituelle de porter sa canne : un jonc indien).”

Bazin, Ma Tante Giron (1885)
“Il avait pris son jonc à pomme d’or et ouvert la porte de la salle à manger où il venait de déjeuner, quand il s’arrêta sur le seuil.”






Thursday, May 30, 2019

journalier


journalier nm
definition image
translation:
day laborer (US). day labourer (UK)

note: often unskilled worker, hired and paid a day at a time; the bottom of the labor market

etymology: from Latin diurnalis — daily

synonyms: manœuvre, ouvrier, prolétaire

examples:

Balzac, Le Médecin de campagne (1833)
“Ce journalier avait épousé par amour la femme de chambre de je ne sais quelle comtesse.”

Hugo, Napoléon le petit (1852)
“Et l'homme du peuple, le pauvre journalier auquel le travail manque, le prolétaire en haillons, pieds nus.”

Dumas, Ange Pitou (1853)
“son mari, qu’elle honorait à l’égal du plus grand potentat, sa fille, qu’elle aimait certes plus que Mme de Sévigné n’aimait Mme de Grignan, et ses journaliers, qu’elle nourrissait comme aucune fermière à dix lieues à la ronde ne nourrissait les siens.”

Theuriet, Sous Bois (1878)
“Le journalier en sabots, aux habits terreux, occupé à remuer la glèbe, trompe sa misère avec des mots tout reluisants de richesse.”

Bazin, La Terre qui meurt (1899)
“Rappelé aux dures conditions de sa vie de journalier, l’homme devint tout sérieux.”

Allais, Vive la vie ! (1892)
“Ce Chigneux était un paysan, ni propriétaire, ni fermier, ni journalier, ni commerçant, ni industriel, ni rien du tout.”

France, Cranquebille, Putois, Riquet (1904)
“M. Thomas fit encore quelques questions au témoin, qui était journalier de son état.”






Wednesday, May 29, 2019

fantaisiste


fantaisiste adj
definition image
translation:
dreamer, fanciful, original, whimsical, dabbler, capricious

etymology: from fantasie — caprice, idea

synonyms: capricieux, dilettante, extravagant, fantasque, farfadet, insouciant, irrégulier, original, sans-souci

examples:

Halévy et Crémieux, Orphée aux enfers (1858)
“tu ne sais pas ce que peut l’ennui sur une femme aussi fantaisiste que moi !”

Delvau, Les Dessous de Paris (1860)
“Gérard de Nerval est ce qu’on appelle un fantaisiste, un essayiste, un réaliste.”

Claudin, Mes Souvenirs (1884)
“C’est alors qu’on vit les romans remplacés par des voyages pittoresques, fantaisistes, humoristiques.”

Maizeroy, "Préface" to Talmeyr, Les Gens pourris (1886)
“C’est le livre de l’année enfuie que ce pamphlet, tour à tour fantaisiste, mordant, cruel, gouailleur.”

Richepin, Le Pavé (1886)
“l’empereur Héliogabale (…) cet extraordinaire fantaisiste avait convoqué par édit tous les gens contrefaits de sa capitale, auxquels il voulait offrir un banquet d’une colossale bouffonnerie.”

Theuriet.  Le Manuscrit du chanoine (1902)
“Nous venons d’Allèves, répondit Francine, mais nous avons pris le chemin des écoliers... En voyage, Sylvie est très fantaisiste.”

Leblanc, L'Aiguille creuse (1909)
“Deux journalistes le harcelant ce matin-là, il leur donna les informations les plus fantaisistes sur son état d’esprit et sur ses projets.”








Tuesday, May 28, 2019

macreuse


macreuse nf
definition image
translation:
scoter (a family of black salt-water ducks)

note: macreuse can also mean a shoulder cut of beef (1890s and after)

etymology: from Dutch meerkat, related to English coot

synonyms: canard

examples:

Balzac. “Maître Cornelius” (1832)
“Et que mangerai-je ? demanda humblement le roi.
—De la macreuse au sel.”

Verne, Le Pays des fourrures (1873)
“des canards à tête rouge et à poitrine noire, des corneilles cendrées, sortes de geais moqueurs d'une laideur peu commune, des eiders, des macreuses et bien d'autres de cette gent ailée qui assourdissait de ses cris les échos des falaises arctiques.”

Zola, La Conquête de Plassans (1874)
“C’est pour monsieur le curé, une macreuse farcie aux olives, comme il les aime…”

Daudet, Sapho (1884)
“Les matins de l’hiver provençal n’avaient plus pour lui leur salubre allégresse, ni d’attrait la chasse aux belles loutres mordorées, le long des berges, ni le tir aux macreuses.”

Huysmans, La Cathédrale (1898)
“Aussi quelle éloquence elles déploient pour me rassurer sur le caractère pénitent de la poule d’eau ! (…) et ce sont d’interminables discussions sur la sarcelle, sur la macreuse, sur les volatiles à sang froid.”
(volatiles — birds)

Bazin, La Terre qui meurt (1899)
“Ils s’envolaient, jetant leur cri déchirant ou plaintif, vanneaux, bernaches, macreuses, pluviers, bécassines,’
(vanneaux — lapwings; bernaches — barnacle geese; pluviers — plovers)

Rosny, La Guerre du feu (1909)
“les compagnies de canards verts, de sarcelles, de macreuses, de pluviers et de hérons.”







Monday, May 27, 2019

surfait


surfait adj
definition image
translation:
overrated, overdone, overestimated

etymology: sur- + faire

synonyms: exagéré, excessif,  exorbitant, outré

surfaire v to overestimate, overrate

examples:

Balzac, Une ténébreuse Affaire (1841)
“plus il me fait boire, plus il me surfait ses biens.”

Flaubert, L’Éducation sentimentale (1869)
“Balzac était surfait, Byron démoli, Hugo n'entendait rien au théâtre, etc.”

Loti, Pêcheur d’Islande (1885)
“Ses vareuses, ses chemises, ses maillots à raies bleues, furent palpés, retournés et puis enlevés à des prix quelconques, les acheteurs surfaisant pour s’amuser.”

Goncourt, Journal II (1887)
“L’aquarelliste me paraît surfait.”

Legouvé, Soixante ans de souvenirs (1887)
“Quelques années après, cependant, cette intelligence, qu’on ne surfait pas en l’appelant merveilleuse, lui valut une proposition presque égale à une fortune.”

Feydeau, Chat en Poche (1888)
“puisqu’il est célèbre… c’est qu’il a une belle voix… Ah ! je t’assure qu’il est bien surfait !…”

Theuriet, Souvenirs des vertes saisons (1904)
“Quand on ne fait que le traverser, la réputation du « Jardin de la France » semble d’abord surfaite.”






Sunday, May 26, 2019

ébriété


ébriété nf
definition image
translation:
inebriation, drunkenness

etymology: from Latin erbrius — drunk

synonyms: griserie, intempérance, ivresse, soûlerie

examples:

Hugo, Les Misérables (1862)
Il y a, en fait d’ébriété, la magie noire et la magie blanche ; le vin n’est que la magie blanche.”

Claretie, Les Victimes de Paris (1864)
Une douce ébriété régnait parmi la fête et le marquis appelait Fédéré Levasseur MON FRÈRE.”

Chavette, La Chambre du crime (1875)
Tout en parlant, Stanislas avait regardé le boursier et s’était vite aperçu de sa demi-ébriété.
— Il est presque pompette,
(pompette  tipsy)

Villiers de L’Isle-Adam, Histoires insolites (1888)

“Il buvait peu, surtout ! crainte d’être emporté, par l’ébriété, jusqu’à réaliser, en effet, alors, telle de ces turlutaines subites dont il rougissait, en secret, le lendemain.”
(turlutaines — tunes)

Feydeau, Champignol malgré lui (1892)
“le premier qui répondra à une observation, trois jours ; le premier (…) surpris en état d’ébriété, huit jours de prison.”

Prévost, Les Demi-Vierges (1894)
“Ainsi les mois février et de mars, il avait vécu dans une sorte d'ébriété amoureuse qui lui ôtait jusqu'au souci du lendemain.”

Barrès, Les Déracinés (1897)
“Le gros de la troupe empoigna la valise de Rœmerspacher, et, avec mille bouffonneries auxquelles leur jeunesse et leur ébriété pouvaient seules donner du charme, ils allèrent l’installer à l’hôtel Cujas.”






Saturday, May 25, 2019

martingale


martingale nf
definition image
translation:
martingale, betting system

martingalier nm a bettor using a martingale

note: also can mean a martingale, a harness strap used in bridling horses, with a later meaning of a leather strap using in clothing

note 2: martingale betting systems vary, but usually involve doubling the stake after each loss

etymology: from Occitan, martegala, from Martrigues, a town near Marseille

synonyms: calcul, combinaison

examples:

Balzac, Les Petits Bourgeois (1855)
[elles] “se piquant à ce jeu comme un joueur à sa martingale, et pour elles ces derniers jours de beauté sont le dernier enjeu du ponte au désespoir.”
(ponte  bet)

Gautier, Honoré de Balzac (1859)
“Mais nous étions habitué déjà à ces prodigieuses martingales que Balzac, partant du chiffre le plus chétif, poussait à toute outrance.”

Hugo, Les Travailleurs de la mer (1866)
“Clubin, dès sa jeunesse, avait eu une idée : mettre l’honnêteté comme enjeu dans la roulette de la vie, passer pour homme probe et partir de là, attendre sa belle, laisser la martingale s’enfler, trouver le joint, deviner le moment.”
(joint — means)

Féval, La Rue de Jérusalem (1868)
si j’avais eu le capital nécessaire pour pousser à bout sa grande martingale, nous roulerions sur l’or !”

Gaboriau, L’Argent des autres  (1874)
“A ce trait, se reconnaît le joueur incorrigible qui, toujours et quand même, attend une martingale triomphante.”

France, Le Livre de mon ami (1885)
“Comme il avait une martingale infaillible, il joua gros jeu à l'effet de gagner chevaux, carrosse et livrée.”
(joua gros jeu — play for high stakes)

Richepin, Le Pavé (1886)
“C’est un martingalier. C’est un des abstracteurs de quintessence moderne, qui s’imaginent avoir trouvé la marche infaillible pour faire sauter les banques.”








Friday, May 24, 2019

bisquer


bisquer v
definition image
translation:
to be sick of, be fed up with

etymology: from Occitan biscar — to plague

synonyms: embêter, ennuyer, enrager, taquiner, vexer

examples:

Kock,  Jean (1835)
“Est-ce que je puis parler de choses auxquelles je ne connais goutte, pour me faire moquer de moi par tous vos gens du monde?... Ah! que je bisque d'être aussi bête…”

Sue, Les Mystères de Paris (1842)
“- Pourquoi la défend-il ?
- Pour te faire bisquer…, dit Tortillard.”

Balzac, Le Cousin Pons (1847)
“Eh ! dis donc, Rosalie, va-t-on bisquer au théâtre !?

Flaubert, Correspondance (1850)
“Je bisque d’être si ignorant. Ah ! si je savais le grec au moins !”

Hugo, Les Misérables (1862)
“Oui, j’ai le spleen, compliqué de la mélancolie, avec la nostalgie, plus l’hypocondrie, et je bisque, et je rage, et je bâille.”

Gaboriau, Les Esclaves de Paris (1868)

“Tiens, pourquoi exposez-vous des fortunes en tas derrière une vitrine? C’est donc pour faire bisquer le monde?”

Rosny, Marc Fane (1888)
“Le leader fit un sourire, avec un voulu de raillerie, mais manqué. Marc en bisqua, chercha quelque phrase à double tranchant pour le moment tactique.”








Thursday, May 23, 2019

tatillon


tatillon adj
definition image
translation:
fussy, finicky, particular, picky

tatillonner v to nitpick, fuss

etymology: from tater — to touch

synonyms: attentif, consciencieux, difficile, exact, exigeant, méticuleux, minutieux, pointilleux, procédurier, scrupuleux, tracassier

examples:

Kock, La grande Ville (1867)
“Le propriétaire de cette maison était un vieux monsieur tatillon, méfiant, méticuleux.”

Verne, Le Pays des fourrures (1873)
“Mrs. Joliffe, aidée de Mrs. Rae et talonnée par le «tatillon» de caporal, présidait aux opérations culinaires.”

Gaboriau, L’Argent des autres  (1874)
“Et il devenait défiant, tâtillon et méticuleux comme jamais il ne l'avait été.

Zola, La Conquête de Plassans (1874)
“Cet espionnage allait emplir les heures vides qu’il passait au logis à tatillonner, à ranger les objets qui traînaient, à chercher des querelles à sa femme et à ses enfants.”

Daudet, L’Évangéliste (1883)
“Et l’égoïsme tatillon de ces vieux maniaques, leur effarement quand la pension arrivait un jour en retard, (…)  elle racontait tout”

Mirbeau, Journal d’une femme de chambre (1900)
“Les lettres de Madame sont bien écrites, ça c'est vrai. Mais elles révèlent un caractère tatillon et méticuleux…”

Theuriet, Souvenirs des vertes saisons (1904)
“il n’y avait à une table voisine qu’un petit vieillard propret et tatillon, qui paraissait être un employé en retraite.”







Wednesday, May 22, 2019

détrousser


détrousser v
definition image
translation:
to rob, hold up, mug

détrousseur nm robber
détrousse nf robbery, fleecing

etymology: from dé- + trousser — to lift up

synonyms: dépouiller, dévaliser, escroquer, filouter, piller, spolier

examples:

About, Le Roi des montagnes (1856)
“Les plus hauts fonctionnaires de l’État fonder une compagnie par actions pour détrousser les voyageurs !”

Dumas, Les Compagnons de Jéhu (1857)
“ce brave détrousseur de diligences a fait sa petite affaire avec une crânerie qui m'a plu.”

Gautier, Le Capitaine Fracasse (1863)
“Vos ombres, glorieux bandits, suffiront à détrousser ces bélîtres.”

Hugo, Quatre-vingt-treize (1874)
“Ils détroussèrent Cholet ; ils mirent à sac Challans. Après avoir manqué Granville, ils pillèrent Ville-Dieu.”

Villiers d’Isle Adam, L’Ève future (1886)
“elle écoutait je ne sais quel mélodrame, issu de la plume de l’un de ces faussaires de la parole, de ces détrousseurs de lettres.”

Zola, La Terre (1887)
“Un grand gaillard entra,(…), avec une face de Christ ravagé, un Christ soûlard, violeur de filles et détrousseur de grandes routes.”

Schwob, Cœur double (1891)
Les bandes de garçons de cambrousse qui partent à la détrousse des paysans lui avaient donné une solide éducation.
(cambrousse -  the sticks, rural backwater)







Tuesday, May 21, 2019

faribole


faribole nf
definition image
translation:
nonsense, bit of nonsense, tosh

etymology: found in Rabelais, origin uncertain

synonyms: baliverne, billevesée, calembredaine, fadaise, fumisterie, non-sens, sornettes, sottise

examples:

Brillat-Savarin, La Physiologie du goût (1825)
“je crains que ceux qui ne connaîtront mon livre que par le titre, ne croient que je ne m’occupe que de fariboles.”

Balzac, Le Père Goriot (1835)
“je ne vous parle pas du gribouillage de l’amour ni des fariboles auxquelles tiennent tant les femmes.”

Sue, Les Mystères de Paris (1842)
“Au contraire, je demandais un sou par paire d’oreilles pour leur raconter mes fariboles.”

Balzac, Un Début dans la vie (1844)
“L’actrice emmena le pauvre clerc dans la chambre à coucher en lui débitant des fariboles.”

Gautier, Partie carrée (1848)
“je vous demande avec politesse ce qu'il faut servir à Votre Honneur, et vous me répondez par des fariboles, des billevesées.”

Huysmans, En Ménage (1881)
“cet aspect mécontent et rechigné de gens perchés sur des échasses, méditant sur de solennelles fariboles, passant, graves et roides, avec des mines pincées de vieux juges.”

Leblanc, 813 (1910)
“Mon procès, le fait de savoir si j’ai tué ou non, la recherche de mes antécédents, de mes délits ou forfaits passés, autant de fariboles auxquelles je vous permets de vous distraire.”






Monday, May 20, 2019

empoigner


empoigner v
definition image
translation:
to grasp, seize, grab; attack, quarrel

etymology:en- + poigne — fist

synonyms: 
accrocher, attraper, capter, étreindre, faire main basse sur, pincer, prendre, saisir, s’emparer, serrer

examples:

Balzac, Le Père Goriot (1835)
“Je lui empoignerai son fils, qui, sacré tonnerre, est mon petit-fils.”

Hugo, Napoléon le petit (1852)
“De cette même main qui veut saisir le sceptre de Charlemagne, il empoignera le bâton du policeman.”

Michelet. Histoire de France 1516-1547  (1855)
“Saisir à travers les ténèbres la main puissante des moines qui le mettaient en avant, c'était empoigner l'épée par la pointe.”

Erckmann-Chatrian. Confidences d’un joueur de clarinette (1862)
“je pense bien, maître Conrad, que vous êtes incapable d’aller, à votre âge, vous empoigner avec un jeune homme, fit Brêmer.”

Allais, Pas de bile ! (1893)
“M. Bourgeois ne me laissa pas achever. D’une main vigoureuse il m’empoigna.”

Barrès, Les Déracinés (1897)
“Le gros de la troupe empoigna la valise de Rœmerspacher, et, avec mille bouffonneries auxquelles leur jeunesse et leur ébriété pouvaient seules donner du charme, ils allèrent l’installer à l’hôtel Cujas.”

France, Cranquebille, Putois, Riquet (1904)
“Ayant craché dans ses mains pour en lubrifier la paume calleuse, il empoignait les brancards et poussait la charrette.”






Sunday, May 19, 2019

marcassin


marcassin nm
definition image
translation:
wild boar young, boarlet

etymology: possibly from marques — markings on young boars

synonyms: jeune sanglier

examples:

Hugo, Han d’Islande (1823)
“As-tu dépêché l’un de tes petits marcassins au syndic de Loevig pour réclamer ce qu’il me doit ?”

Balzac, Le Cabinet des Antiques (1839)
[il] “mourut dans son triomphe comme un vieux chien fidèle qui a reçu les défenses d’un marcassin dans le ventre.”

Verne, Les Enfants du capitaine Grant (1868)
“vivant de coquillages, pêchant avec un mauvais clou recourbé, attrapant de temps à autre quelque marcassin à la course.”

Féval, La Rue de Jérusalem (1868)
“Au temps de la moisson, les paysans du voisinage passent la nuit dans leurs champs avec des tambours et des chaudrons pour éloigner les troupes de joyeux et friands marcassins.”

Cladel, N’a-q’un-œil (1882)
“aujourd’hui je n’ai débusqué ni marcassin, ni faon, ni levreau, ni lapin, ni caille, ni bécasse.”
(levreau — male hare)

France, Thaïs (1890)
“Quatre serviteurs posèrent sur la table un sanglier couvert encore de ses soies. Des marcassins, faits de pâte cuite au four, entourant la bête comme s'ils voulaient téter, indiquaient que c'était une laie.”
(laie  boar sow)

Bloy, La Femme pauvre (1897)
“Il [Luther] fut adoré, naturellement, et tout le nord de l’Europe s’empressa d’oublier la Mère Eglise pour aller dans les fientes de ce marcassin.”





Saturday, May 18, 2019

disert


disert adj
definition image
translation:
loquacious, eloquent, talkative

etymology: from Latin disertus — eloquent, from Latin serere — to tie together

synonyms: bavard, bien-disant, causant, éloquent, loquace, verbeux

examples:

Stendhal, Lucien Leuwen (1834; pub. 1894)
“M. de Pontlevé avait ce parler long et figuré des gens diserts du temps de Louis XVI, qui passait alors pour de l’esprit.”

Sand, La Mare au diable (1846)
“Puis elle choisit une douzaine de vigoureux champions, ses parents et amis; enfin le vieux chanvreur de la paroisse, homme disert et beau parleur s’il en fut.”
(chanvreur — hemp worker)

Duranty, Le Malheur d’Henriette Gérard (1858)
“Le disert président faisait patte de velours à son ami Pierre.”

Arène, Jean-des-Figues (1868)
“Au risque de me faire un ennemi, j’interrompis le disert substitut.”

Adam et Moréas, Les Demoiselles Goubert (1886)
“Les rimes sonnent hors sa bouche diserte, aimable et souriante.”

Daudet, Port-Tarascon (1890)
:C’était, ce Franquebalme, un avocat très disert, aux arguments émaillés de toutes fois et quantes, d’une part, d’autre part.
(de toutes fois et quantes —  every time)

Huysmans, Là-Bas (1891)
“Au repos, il a l’air d’un vieux hibou et quand il parle, il me fait songer à un pion disert et triste.”








Blog Archive

About Me

This site goes hand in hand with my reading widely in 19th century French lit. It is an attempt to facilitate retention of the daunting vocabulary of realist and naturalist writing through visualization. You can reach me at hannaford@comcast.net