Monday, August 31, 2015

fuyant

fuyant adj
definition image
translation:
receding (forehead), weak (chin)

note: fhuyamt can also mean elusive, fleeting

etymology: from fuir — to flee from Latin fugere — to flee



examples:

Balzac, Ursule Mirouët (1841)
“Tous ont des fronts hauts, mais fuyant à leur sommet.”




Dumas, Les trois Mousquetaires (1844)
“un front un peu fuyant, comme il convient aux poètes, aux enthousiastes et aux soldats, était à peine ombragé d’une chevelure courte et clairsemée.”

Dumas, Joseph Balsamo (1846)
“Le baron de Taverney était un petit vieillard de soixante à soixante-cinq ans, à l’œil vif, au front élevé, mais fuyant “

Bourget, Mensonges (1887)
“dominant le tout, un de ces fronts fuyants, chimériques, dont il semble que les manies et les idées fausses en ont raviné toutes les rides.”

Maupassant, “Allouma”, La Main gauche (1889)
“un type de brute barbare aux pommettes saillantes, au nez crochu, au menton fuyant,”

Zola,  Le Docteur Pascal (1893)
“Petit, très brun, le front fuyant, la face en bec d’oiseau, avec un grand nez et un menton très court,”

France, La Rôtisserie de la reine Pédauque (1893)
“un vieillard aux yeux vifs, au nez busqué, dont le menton fuyant laissait échapper deux maigres ruisseaux de barbe blanche.”







Sunday, August 30, 2015

scinder

scinder v
definition image
translation:
ro split, divide

etymology: from Latin scindere ‚ to rip up, split related to schism

synonyms:  couper, désunir, disjoindre, diviser, fractionner, fragmenter,  séparer, segmenter

examples:

Balzac, Louis Lambert (1832)
“Pour moi, la vie de son intelligence s’est scindée en trois phases..”

Balzac, Séraphita (1835)
“La vie d’Emmanuel Swedenborg fut scindée en deux parts, reprit le pasteur.”


Balzac, Le Père Goriot (1835)
“car, comment réussirez-vous, si vous n’escomptez pas votre amour ? La vertu, mon cher étudiant, ne se scinde pas :”

Dumas, Le Comte de Monte-Cristo (1845)
“Trois compartiments scindaient le coffre.”

Berlioz, Mémoires (1865)
“Mais pour ne pas scinder le récit de mes expériences à Leipzig, je vais, mon cher Heller, vous dire ce qu'il advint, à mon retoue.”



Barbey d’Aurevilly,  “Le Bonheur dans le crime”, Les Diaboliques (1874)
“deux personnes scindèrent tout à coup le groupe amoncelé devant la panthère et se plantèrent justement en face d’elle.”

Verne, Michel Strogoff (1876)
“Les troupes tartares, scindées en deux colonnes, s’étaient portées à gauche sur Omsk, à droite sur Tomsk.”





Saturday, August 29, 2015

son saoul

son saoul
son soûl

boire  tout son ssaoul/soûl
manger
tout  son ssaoul/soûl
dormir
tout son ssaoul/soûl
definition image
translation:
ro have one’s fill (drink, food, sleep,  revenge, etc.)


etymology: from Latin satullus — full, satisfied

synonyms:  être assouvi, content, gavé, plein,  rassasie, repu

examples:

Bsudelaire, Fleurs du Mal (1861)
“Ma femme est morte, je suis libre !
Je puis donc boire tout mon soûl.”

Féval, Les Habits noirs (1863)
“Mais, consolez-vous : si vous êtes curieux, vous allez en avoir tout votre saoul. “

Zola, Les Mystères de Marsielle (1867)
“cet autre, en fraudant le fisc sur une grande échelle, en essayant de corrompre les employés et en volant tout son saoul l’administration.”



Zola, Thérèse Raquin (1867)
“il vivrait dans une paresse délicieuse ; il mangerait, il boirait, il dormirait son soûl ”

Maupassant, “Mademoiselle Cocotte”,  Contes divers 1881 (1881)
“Quand elle eut mangé tout son soûl, elle s'endormit, couchée en rond.”

Daudet, Numa Roumestan (1881)
“il faisait aussi ardent que possible, pour se chauffer tout son soûl une bonne fois, pendant la longue absence d’Audiberte.”


Renard, Poil de carotte (1894)
“Hein ! dit grand frère Félix, je te la laisse porter tout ton soûl !”





Friday, August 28, 2015

soûl

soûl adj
saoul adj

definition image
translation:
drunk, intoxicated

soûl comme des grives — drunk like yjrisjes, from that bird's habit of eating partially ferenented berries


note:  soûl spelling is more common now; both forms have a silent -l in the masiculine

soûlerie/saoulerie nf drunken binge, drunkenness

etymology: from Latin satullus — full, satisfied

synonyms: aviné, blindé. cuit, enivré, gris, ivre

examples:

Michelet, Histoire de France I  (1833)
“d’autres viendraient affamées, dit-il; celles-ci sont soûles et gorgées.”

Balzac. Le Député d’Arcis (1847)
“Le petit domestique est, parlant par respect, soûl comme une grive “

Balzac, Splendeurs et misères des courtisanes (1847)
“il boit, il joue, il a des vices, mais il ne se soûle pas.”

Huysmans, Le Drageoir des épices (1874)
“Un mélange de petites ouvrières et de nymphes saturniennes, soûles pour la plupart et battant les murs.”

Hennique, “L’Affaire du grand 7” from Soirées de Médan (1880)
“Une centaine de camarades étaient là, en train de s’achever, soûls comme des grives , heureux.”


Maupassant, “L’Ivrogne”, Contes du jour et de la nuit (1885)
“Après avoir attendu de nouveau, il continuait, avec une logique lente et obstinée d'homme saoul.”

Loti, Mon Frère Yves (1889)
“Et mon mari aussi, Madame Quémeneur, quand il est soûl, tout le temps il dort.”





Thursday, August 27, 2015

greffe

greffe nm
definition image
translation:
law office, court offices. court registry

note: greffe a;sp means a graft  (such as on a tree)


etymology:  back-formation from greffier — law clerk



synonyms: archives,  écritoire,

examples:

Hugo, Notre-Dame de Paris (1831)
“Il est certain que, si Ravaillac n’avait point assassiné Henri IV, il n’y aurait point eu de pièces du procès de Ravaillac déposées au greffe du Palais de Justice .”

Balzac, César Birotteau (1837)
“enfin le greffe indique une convocation de tous les créanciers, laquelle se fait au son de trompe des annonces dans les journaux.”

Sue, Mystères de Paris  (1843)
“Une de ces inspectrices, femme d’un âge mûr, d’une figure grave et douce, resta seule avec Mme d’Harville dans un petit salon attenant au greffe.”

Dumas, Les Compagnons de Jéhu (1857)
“Un ami que nous avions au greffe fit traîner l'affaire, et, un beau jour, on apprit tout à la fois la chute et la mort de Robespierre.”

Féval, Les Habits noirs (1863)
“j’attends avec une impatience d’enfant l’heure où je dois être mandé au greffe.”


Gaboriau, La Clique dorée (1871)
“il me fait cadeau d'une montre en or, que j'ai encore, et qu'on m'a prise au greffe de la prison quand j'ai été écroué.”

Goncourt, La Fille Élisa (1877)
 “le greffe de Noirlieu gardait la petite médaille de la Vierge qu’elle avait au cou, lorsqu’elle avait été écrouée.?


Wednesday, August 26, 2015

thébaïde

thébaïde nf
definition image
translation:
solitary retreat, hermitage

etymology:  from Greek Thebas —  Thebes, probably Thebes in Egypt. near where early Christian anchorites lived alome  in the desert

synonyms:  cloître, désert, habitation, reculade, retraite




examples:

Balzac, Le Curé de Tours (1832)
“jadis les solitaires songeaient rarement à leur nourriture, à leur abri, au fond des thébaïdes où ils se livraient à de saintes contemplations,”

Michelet, Histoire de France  III (1180 — 1305) (1837)
:Il lui fallait la Thébaïde de Fontainebleau, ses déserts de grès et de silex.”

Balzac, La Cousine Bette (1846)
“il est comme le vrai chrétien, solitaire dans sa thébaïde !”

Feuillet, La petite Comtesse (1857)
“indices de civilisation qui me firent regretter plus amèrement que jamais ma pauvre thébaïde.”

Barbey d’Aurevilly, Une Histoire sans nom (1882)
“elle et sa fille passaient leurs jours au fond de leur hôtel désert comme dans une Thébaïde.”

Huysmans, À Rebours (1884)
“Déjà il rêvait à une thébaïde raffinée, à un désert confortable,”

Goncourt, Journal II (1887)
“En fiacre, il me parle de son livre ; de toutes les épreuves qu’il fait subir au solitaire de la Thébaïde, et dont il sort victorieux.”

Tuesday, August 25, 2015

escarboucle

escarboucle nf
definition image
translation:
sparkling gem, garnet, carbuncle

etymology:  from Latin carbunculus  – red gem from carrbo — coal

synonyms:  gemme, grenat



examples:

Balzac, Le Cousin Pons (1847)
“J’ai eu tort de lui montrer mes bras, que ses yeux en brillaient comme des escarboucles…”

Balzac, Splendeurs et misères des courtisanes (1847)
“Si madame sort cette nuit sans elle, dit Georges à son maître dont les yeux brillaient comme des escarboucles, elle viendra sur les dix heures.”

Dumas, Le Vicomte de Bragelonne  (1850)
“Madame, dont les yeux noirs brillaient comme deux escarboucles au reflet micacé de la soie changeante.”

Hugo, Les Châtiments (1858)
“La marquise Toinon, la duchesse Margot,
Houris au cœur de verre, aux regards d’escarboucles.

Gaboriau, Monsieur Lecoq (1869)
“la vanité heureuse éclatait dans ses yeux plus brillants que des escarboucles.”

Gautier, “L’âme de la maison”  (1839), de Contes humoristiques (1872)
“Mais les verres de ses lunettes, semblables aux yeux des chats et des hiboux, étaient lumineux par eux-mêmes, et reluisaient dans l’ombre comme des escarboucles.”

Barbey d’Aurevilly,  “À un diner d’athées”, Les Diaboliques (1874)
“J’ai vu parfois son œil d’émeraude passer au noir de l’escarboucle.”

Monday, August 24, 2015

galopin

galopin nm
definition image
translation:
rascal. urchin, ragamuffin

Note:  also galopine nf

etymology:  from galoper   — to gallop, based on a Germanic root analogous to Modern German wohl laufen — run well



synonyms:  chenapan, coquin, espiègle,  fripouille, gamin, garnement,  polisson, truand

examples:

Daudet, Lettres de mon Moulin (1869)
“Ce Tistet Védène était, dans le principe, un effronté galopin, que son père, Guy Védène, le sculpteur d'or, avait été obligé de chasser de chez lui.”

Zola, Son Excellence Eugène Rougon (1878)
“Il tenait son fils par la main, un grand galopin de quinze ans, alors élève de troisième au lycée Louis-le-Grand.”

France, Le Chat maigre (1879)
"Une nuée de petits galopins à tignasse ébouriffée et qui laissaient passer des bouts de chemise par les trous des culottes, s’abattit dans un nuage de poussière, contre la porte vitrée."

Huysmans, À Rebours (1884)
"il s’était croisé, rue de Rivoli, un soir, avec un galopin d’environ seize ans, un enfant pâlot et futé, tentant de même qu’une fille."

Zola, La Joie de vivre (1884)
“Et voici ton cousin alors, un grand galopin qui est moins sage que toi.”

Zola, L’Œuvre (1886)
“Ce ruissellement d’eau pure qui les trempait au grand soleil, prolongeait leur enfance, leur donnait des rires frais de galopins échappés.”

Maupassant, “Duchoux”, La Main gauche (1889)
“Soudain, un galopin de cinq à six ans apparut.”

Sunday, August 23, 2015

trac

trac nm
definition image
translation:
stage fright, nerves

avoir le trac — to have (get) stage fright

etymology: uncertain

synonyms:  appréhension,, crainte, frayeur, frousse, peur


note: can also mean a track, spoor

examples:

Gaboriau, L’Argent des autres  (1874)
“Vous m'avez fait une peur! Quel trac, princesse!…”

Daudet, Numa Roumestan (1881)
“une occasion pour elle de se faire entendre autrement que dans l’opérette et la gaudriole qui l’excédaient. Puis, à la réflexion, le trac l’avait prise.”

Villiers de l’Isle Adam, “Sombre récit, conteur plus”, Contes cruels (1883
“J’avais positivement "le trac", entendez-vous! Je n'en rougis pas.”

Zola, L’Œuvre (1886)
“Oui, à chacun de mes tableaux, j’ai encore une grosse émotion de débutant, le cœur qui bat, une angoisse qui sèche là bouche, enfin un trac abominable.”

Goncourt, Journal II (1887)
“J’entends sonner, sonner plusieurs fois, je ne me lève pas. Puis aussitôt qu’on est parti, le trac me prend.”

Renard, Poil de carotte (1894)
“Sœur Ernestine, humiliée pour sa mère, a vaguement le trac.”

Allais, Deux et deux font cinq (1895)
“Il y a des arbres, m’écrit M. le vicomte de Maleyssie, notamment les bouleaux et les chênes, qui éprouvent un trac abominable quand passe, non loin d’eux, un troupeau de moutons..”









Saturday, August 22, 2015

grognon

grognon adj
definition image
translation:
grumpy, grouchy

etymology:  from grogner —  to grumble, grunt  from Latin grunnire — to grumble



synonyms:  bougon, bourru, hargneux, maussade, morose, pleurnicheur

examples:

Stendhal, Le Rouge et Le Noir (1830)
“Ainsi ses jolis enfants, si soignés par elle, ne tomberaient pas dans les mains d’un prêtre sale et grognon.”

Balzac, Petites Misères de la vie conjugale (1846)
“Elle me dit quelquefois : ─ Je suis grognon, laisse-moi, va-t’en.”

Labiche, Un Chapeau de paille d’Italie (1851)
“Il est grognon, maussade, sournois, jaloux…”

Dumas, Mes Mémoires (1856)
“De madame Villenave, petite vieille fort gracieuse, fort spirituelle et fort instruite dans le monde, mais fort grognon dans l'intimité, souffrante qu'elle était, comme Anne d'Autriche, d'un cancer dont elle est morte ;”


Zola,  Une Page d’amour (1878)
“Elle était bien contente, mais elle gardait son air grognon.

Maupassant, “Les Sœurs Rondoli “,  Les Sœurs Rondoli (1884)
“Elle ne m’a pas l’air imprenable, bien qu’elle paraisse un peu grognon. ”

Zola, La Joie de vivre (1884)
“Il avait, en outre, une humeur exécrable, toujours grognon, d’une mélancolie de chien déshérité, à faire pleurer les gens./“

Friday, August 21, 2015

spadassin

spadassin nm
definition image
translation:
sword fighter, duelist; assassin

etymology:  from Italian spadaccino — sword fighter, from spada — sword




synonyms:  assassin, bravo, bretteur, duelliste, ferrailleur, tueur

examples:



Dumas, Christine (1830)
“Dans un duel, un jour, un spadassin adroit
Me frappa de son fer... Ce fer entra si froid !”

Gautier, Mademoiselle de Maupin (1834)
“sans mère à grands principes, sans père décoré, sans tante revêche, sans frère spadassin.

Gautier, “ La Morte amoureuse” (1836)
“Je voyais la meilleure société du monde, des fils de famille ruinés, des femmes de théâtre, des escrocs, des parasites et des spadassins.”

Hugo. Ruy Blas (1838)
“Vous n’allez fréquentant que spadassins infâmes !”


Balzac, Les Illusions perdues (1843)
“Depuis cette soirée, nonobstant le vieux fat, malgré ses menaces et sa contenance de spadassin bourgeois, Lucien était revenu chez madame de Bargeton.”

Dumas, Le Comte de Monte-Cristo (1845)
“Ah ! dit-il, on m’a dépêché quelque spadassin, quelque maître d’arme de régiment.”




Rostand, Cyrano de Bergerac (1897)
“Mais bizarre, excessif, extravagant, falot,
Il eût fourni, je pense, à feu Jacques Callot
Le plus fol spadassin à mettre entre ses masques.”


Thursday, August 20, 2015

gandin

gandin nm
definition image
translation:
dandy, peacock

etymology:  from Southeastern France dialect  gandin —  rascal;  popularized by an 1855 drama with a character names Paul Gandin

synonyms:  damoiseau, dandy, élegant, fashionable, godelureau, gommeux, mirliflor

examples:

Augier, Le Fils de Giboyer (1862)
“—  Bah ! une riche héritière n'est jamais assez compromise pour ne pas trouver un mari.
--- Oui, quelque gandin sans fortune qui la prendra pour son argent et qui la rendra malheureuse. “

Rimbaud, “À la musique”, Poésies (1870-1872)
“On voit, aux premiers rangs, parader le gandin.”

Zola, La Curée (1872)
“Petit monde étonnant, couvée de fats et d’imbéciles, qu’on peut voir chaque jour rue du Havre, correctement habillés, avec leurs vestons de gandins, jouer les hommes riches et blasés,”

Daudet, “La Mort de Chauvin”, Les Contes du lundi (1875)
“Paris gandin languissait de retourner à ses plaisirs.”

Villiers de l’Isle Adam, “Maryelle”, Contes cruels (1883)
“Bref, nous étions absurdes à plaisir: c'est si amusant de jouer au gandin !”


Goncourt, Journal II (1887)
“plus écœurant encore, le spectacle de ces officiers gandins, garnissant les tables des cafés des boulevards,.”

Feydeau, La Dame de chez Maxim (1899)
“Ah ! il veut faire le gandin à son âge !”








Wednesday, August 19, 2015

jeton

jeton nm
definition image
translation:
token, chip, counter

jetons de présence — (corporate) fees for board members

etymology: from jeter — to throw


synonyms:  numéro, pièce de monnaie

examples:

Balzac, Béatrix (1839)
“L’abbé revint disposer lui-même sur la table les jetons nécessaires à chaque joueur.”

Gautier, Le Capitaine Fracasse (1863)
“au fond de ma vieille bourse de cuir dorment quelques pistoles de meilleur aloi que les jetons de comédie.”

Labiche, La Cagnotte (1864)
Léonida, qui a posé les cartes et les jetons dans une boîte .– J’emporte la boîte.”

Gaboriau, Monsieur Lecoq (1869)
“Ce garçon, pensa M. d'Escorval, doit être faux comme un jeton.”

Verne, Le Tour du monde en 80 jours (1873)
“Passepartout fut dépêché à la recherche du stewart, et il revint bientôt avec deux jeux complets, des fiches, des jetons et une tablette recouverte de drap.”

Daudet, Numa Roumestan (1881)
“les restes d’un souper traînaient sur la table au milieu des jetons, des cartes, des bougies.”

Zola, L’Argent (1891)
“il devait se composer de vingt membres qui, outre les jetons de présence, chiffrés à un total annuel de cinquante mille francs, auraient à toucher, d’après un article des statuts, le dix pour cent sur les bénéfices.”

Tuesday, August 18, 2015

apostille

apostille nf
definition image
translation:
(formerly) marginal annotation to a contract; (currently) document certification ,  a seal for that purpose


apostiller v  to annotate, certify

etymology:  from Old French postille — note,  possibly from Legal Latin apos ille — after this

synonyms:  annotation, émargement, note; authentification,. certification

examples:

Hugo, Han d’Islande (1823)
“Le général continuait d’apostiller les papiers sans les lire, tant sa mauvaise humeur le préoccupait.”

Balzac, Les Employés (1838)
“parcourir des pétitions d’un coup de lorgnon ou les apostiller par une signature qui signifiait : « Je m’en moque, faites comme vous voudrez ! »”

Balzac, Une ténébreuse Affaire (1841)
“je vous demande grâce, dit-elle en tombant à genoux et lui tendant le placet rédigé par Talleyrand, apostillé par l’impératrice, par Cambacérès et par Malin.”

Dumas, Le Comte de Monte-Cristo (1845)
“il lira une pétition envoyée par moi, apostillée par moi, adressée directement par moi.”

Hugo, F.-V.  (tr. Shakespeare),  Othello (1868)
“L’avancement se fait par apostille et par faveur, et non d’après la vieille gradation,”


Gaboriau, Monsieur Lecoq (1869)
“Cette carte a été délivrée il y a huit jours, sur une demande apostillée du commissaire de police.”

Daudet, Le Nabab  (1871)
“Je fournis aussi les meilleures références, les apostilles les plus flatteuses de ces messieurs de la Faculté. “


Monday, August 17, 2015

susciter

susciter  v
definition image
translation:
to arouse, provoke, spark, kindle

etymology:  from Latin suscitare — to waken


synonyms:  attiser, causer,  déchaîner, exciter, éveiller, évoquer,  faire naître, occasionner, provoquer, soulever

examples:

Chateaubriand, Itinéraire de Paris à Jérusalem (1811)
“Scaurus, selon Pline, apporta de Joppé à Rome les os du monstre marin suscité par Neptune.”

Sand, Valentine (1832)
“En ce moment il se sentit si heureux et si léger d’être débarrassé de cette créance qui lui avait suscité dix ans de tourments et de persécutions.”

Hugo, Marie Tudor (1833)
“Écoutez, mylords, Madame élisabeth a déjà suscité plus d’un ennemi à notre couronne.”

Dumas, Le Comte de Monte-Cristo (1845)
“pourquoi ? dans quel but ? quel mal avait-elle fait qui pût lui susciter un ennemi ?”

Balzac, Les Paysans (1855)
“Un cuisant désir de vengeance lui conseilla de se retirer à la Ville-aux-Fayes, d’y occuper une position d’où il pût nuire à Montcornet, et lui susciter assez d’ennemis pour le forcer à remettre les Aigues en vente.”

Verne, Voyage au centre de la terre (1864)
“Tant d’honneur devait nécessairement lui susciter des envieux.”

Rostand, Cyrano de Bergerac (1897)
“Chaque regard de toi suscite une vertu
Nouvelle, une vaillance en moi !”


Sunday, August 16, 2015

incurie

incurie nf
definition image
translation:
negligence, carelessness

etymology:  in- + Latin cura — care

synonyms:  abandon, distraction, imprudence, inattention, insouciance, laisser-aller, mégarde, négligence, relâchement

examples:

Balzac, La Physiologie du mariage (1829)
“le plus grand nombre des hommes reste dans la plus profonde incurie de son propre bonheur en fait de mariage.“

Stendhal, La Chartreuse de Parme (1839)
“Ses propos ultra-monarchiques irritaient les populations qu’on voulait plonger dans le sommeil et l’incurie.”

Balzac, Honorine (1845)
“ce vieux palais, si beau dans sa rouille, avait une majesté que l’incurie déshonorait.”

Flaubert, L’Éducation sentimentale (1869)
“Il monta dans le magasin, et ne vit personne. La maison de commerce croulant, les employés imitaient l'incurie de leur patron.”

Daudet, Le Nabab  (1871)
“Son intelligence, déjà bien obtuse, s’était encore obscurcie dans l’engourdissement d’une existence de loir, l’incurie d’un père tout aux affaires.”


Villiers de l’Isle Adam, “L’analyse chimique du dernier  soupir”, Contes cruels (1883)
“les suprêmes instructions dictées à l'étourdie par les moribonds, l'incurie de la maison mortuaire, les dilapidations des serviteurs.”

Zola, La Débâcle (1892)
“Les Prussiens, si remarquablement organisés, continuaient à montrer une incurie brutale à l’égard de l’armée vaincue.”




Blog Archive

About Me

This blog and its companion are based on my current project of reading Balzac, Zola, and other 19th century authors.