Monday, October 31, 2016

émoussé

émoussé adj
definition image
translation:
blunt, dull

s'émousser v to become dull

etymology:  from é- + mousse — soft
synonyms: amorti, blasé, épointé, obtus
examples:
Balzac, Ursule Mirouët (1841)
“Ses yeux semblaient fins derrière ses lunettes ; mais les ôtait-il, son regard émoussé paraissait niais.”

Michelet, Histoire de France XVII  [1715-1723]n  (1867)
“Tout est fuyant, s'émousse et se dissout.”

Maupassant, Au Soleil (1884)
Peut-être aussi l'ardeur du climat, qui exaspère les désirs sensuels, a-t-elle émoussé chez ces hommes de tempérament violent la délicatesse, la finesse, la propreté intellectuelle.”

Huysmans, Un Dilemme  (1887)
“Depuis le matin, cette pensée qu’elle allait rôder, sans argent, sans domicile, jetée comme un chien dehors, s’était émoussée.”

Mirbeau, Sebastian Roch (1890)
“Mais le travail n’avançait pas, à cause du sol trop dur, contre lequel les pointes des pioches s’émoussaient.”

France, Les Opinions de Mr. Jerôme Cognard (1893)
“Puisque nous devons nous tromper, le meilleur est de s'en tenir aux illusions émoussées.”

Goncourt, Journal III (1897)

“La vie chez moi est ensommeillée toute la journée, avec une vague et émoussée perception de ce qui se passe autour de moi.”








Sunday, October 30, 2016

fendiller

fendiller v
definition image
translation:
to split, crack (into small pieces)

fendillement nm splits, cracks

etymology:  diminutive of fendre — to split, crack, from Latin findere — to split, open
synonyms: casser, crevasser, disjoindre, fêler, fendre, fissurer, lézarder

examples:

Balzac, Béatrix (1839)
“La porte, en chêne fendillé comme l’écorce des arbres qui fournirent le bois, est pleine de clous énormes.”

Balzac, Ursule Mirouët (1841)
“les panneaux du bas offraient aux regards les fendillements géométriques du bois pourri quand il n’est plus maintenu que par la peinture.”

Flaubert, Salammbô (1862)
“La terre était toute fendillée par des crevasses, qui faisaient, en la divisant, comme des dalles monstrueuses.”

Gautier, Le Capitaine Fracasse (1863)
“des clous à tête de diamant contenaient leurs ais fendillés et formaient des symétries interrompues çà et là.”

Huysmans, Le Drageoir des épices (1874)
“La peau de son crâne était fendillée comme une terre trop cuite,”

Zola, L’Œuvre (1886)
“il en montra une maquette déjà fendillée à Claude, qui la regarda en silence.”

Virmaître, Paris oublié  (1886)

“La pierre qui se trouvait en contact avec le feu était fendillée et brisée en plus de mille endroits.”




Saturday, October 29, 2016

cornue

cornue nf
definition image
translation:
retort (for distillation)

etymology:  from cornu — horn-shaped, because of the shape of the instrument 
synonyms: alambic, convertisseur
examples:
Brillat-Savarin, La Physiologie du goût (1825) 
“Comme chimiste, je passai cet œuvre à la cornue.”

Du Camp, Le Nil: Égypte et Nubie (1852)
“on en coupe toutes les branches et on attache un vase en forme de cornue au tronc ainsi mutilé. La séve s'écoule alors dans le récipient.”

Berlioz, Mémoires (1865)
 “Antoine, qui avait l'habitude de manipuler fourneaux et cornues, s'établit notre cuisinier en chef.”

Zola,  Madeline Férat  (1868)
“Il y prit les foules en un dédain encore plus grand. Il laissa, sans jamais en convenir, ses haines et ses amours au fond de ses cornues et de ses alambics.”

Claretie, Le Train 17 (1877)
“ Toute cette science que Paris distille comme une cornue immense, il semblait toujours occupé à aspirer une vapeur, à saisir au vol un atome.”

Vallès, L’Enfant (1879)
“il a déjà inventé un tas de choses qui font bouillir ses fourneaux et sa marmite : il est toujours dans les cornues
cornues.”

Maupassant, “Au Creusot”, Au Soleil (1884)
“Aussitôt la colère de la cornue augmente, elle crache un ouragan de flammes.”

Zola, Lourdes (1893)
“le souvenir terrible du jour où son père était mort, tué dans son laboratoire par un accident, l’explosion d’une cornue.”










Friday, October 28, 2016

fatras

fatras nm
definition image
translation:
hodgepodge, jumble, error. mix-up

etymology:  from Old French fastroillier — to jabber, perhaps from Latin farcire — to stuff
synonyms: amas, chapardement, débandade, fouillis, galimatias, méli-mélo, ramassis, tas, tohu-bohu
examples:
Hugo, Han d’Islande (1823)
“Au milieu de tout le fatras scientifique du concierge, ils avançaient assez péniblement.”

Hugo, Notre-Dame de Paris (1831)
“L’île de la Cité, comme dit Sauval, qui à travers son fatras a quelquefois de ces bonnes fortunes de style, l’île de la Cité est faite comme un grand navire enfoncé dans la vase.”

Stendhal, La Vie de Henri Brulard (1836; pub. 1890)
“Grande sottise, car dans vingt ans, qui songera aux fatras hypocrites de ces Messieurs ?”

Michelet, Histoire de France V (1364 — 1415) (1840) 
“Cet épouvantable fatras n'a pas moins de quatre-vingt-trois pages dans Monstrelet.”

Zola, Son Excellence Eugène Rougon (1878)
“je parle de ces ouvrages de vulgarisation, où les auteurs s’efforcent de mettre à la portée des paysans et des ouvriers un fatras de science sociale et économique.”

France, Le Crime de Sylvestre Bonnard (1881)
“Dans mon âme, encombrée d’un fatras de vieux textes et de vieilles formules, je retrouve, comme une miniature dans un grenier, un clair visage avec deux yeux de pervenche…”

Huysmans, À Rebours (1884)

“Le fatras des philosophes et des scoliastes, la logomachie du Moyen Âge allaient régner en maîtres.”







Thursday, October 27, 2016

graillon

graillon nm
definition image
translation:
taste or smell of grilled meat, greasy food

etymology:  from grailler — (colloquial) to eat

synonyms: cuisine, fumet, lard

examples:


Gaboriau, Les Gens de bureau (1862)
“La gargote empoisonne le graillon, la viande et le vin; l'air nauséabond de l'hôpital soulève l'estomac.”

Zola, Thérèse Raquin (1867)
“En haut, sur la terrasse, les souffles de la rivière chassaient les odeurs de graillon.

Huysmans, Les Sœurs Vatard (1879)
“C’était d’ailleurs un homme dépravé, amoureux de toutes les nuances du vice, pourvu qu’elles fussent compliquées et subtiles. Il avait, à la grâce de Dieu, aimé des cabotines et des graillons.”

Zola, L’Assommoir (1879)
“Avec ça, une odeur d’amidon aigre, une puanteur faite de moisi, de graillon et de crasse.”
Virmaître, Paris oublié  (1886)
“Elles quittaient  … un appartement bien chauffé, parfumé, le Champagne pétillant dans des coupes mousseline, pour un air saturé d'odeur de graillon, de tabac et de sueur des pieds.”

Huysmans, Un Dilemme (1887)
“ça sentait les bottes mal décrottées, le graillon et l’encre sèche.”

Zola, Lourdes (1893)

“Le menu était copieux : …  le tout trop cuit, noyé de sauce, d’une fadeur relevée de graillon.”






Wednesday, October 26, 2016

gent

gent nf
definition image
translation:
tribe, species, class

note: gent (literary) can mean kind, gentle

etymology:  from Latin gentem — race

synonyms:  classe, espèce, famille, peuple

examples:
Vidocq,  Mémoires (1829)
“C’étaient dans la gent moucharde des récriminations à n’en plus finir.”

Michelet, Histoire de France VI (1415 — 1440) (1841) 
“La gloutonnerie de cette gent vorace faisait l'étonnement de la foule affamée et béante.”

Baudelaire, “Edgar Poe: sa vie et ses oeuvres”, Histoires extraordinaires  (1858)
“je vais vous montrer par la différence des longueurs les divers degrés d’estime que j’ai pour chaque membre de votre gent littéraire.’

Sand, Elle et lui (1859)
“Loin d'afficher le mépris puéril que certains artistes prodiguaient à ce qu'ils appelaient dans ce temps-là la gent épicière, elle regrettait amèrement de n'avoir pas été mariée dans ce milieu médiocre et sûr.”

Gaboriau, Les Gens de bureau (1862)
“concluant de leur fainéantise individuelle à la fainéantise universelle de la gent bureaucratique, il caressa le doux espoir de mitiger …  l'austère labeur de l'employé.”

Verne, Aventures de trois russes et trois anglais dans l’Afrique australe  (1872)
“Mais de ces divers échantillons de la gent emplumée, les plus curieux n’étaient-ils pas ces ingénieux «tisserins».”
(tisserins —  weaver birds)

Bourget, Mensonges (1887)
“C’étaient là les deux vices du ménage : la peinture pour le mari, qui lavait ses paysages jusque dans son bureau ; la gent féline pour la femme, qui avait eu jusqu’à cinq pensionnaires de cette espèce dans le logement de la rue de Bagneux.”









Saturday, October 22, 2016

flagorner

flagorner v
definition image
translation:
to toady (to), suck up to

flagornerie nf flattery; toadyism

etymology:  from flageoler — to shake

synonyms: amadouer, caresser, flatter, louanger, louer

examples:

Balzac, La Duchesse de Langeais (1834)
“La plus réelle beauté, la figure la plus admirable n'est rien si elle n'est admirée : un amant, des flagorneries sont les attestations de sa puissance.”
Sue, Combat de Navarin (1842)
“le maître-canonnier, allait, venait, tournait et parlait, non à chaque homme, mais à chaque canon, tantôt avec des menaces, tantôt avec des encouragements ou des flagorneries sans pareilles.”

Balzac, Les Petits Bourgeois (1855)
“Dutocq, pour être admis chez Minard, le flagorna prodigieusement.”

Hugo, Les Misérables (1862)
“Les athéniens, ces parisiens de jadis, tuaient Phocion, comme qui dirait Coligny, et flagornaient les tyrans.”

Berlioz, Mémoires (1865)
“l’obligation de s'occuper d'une façon quelconque de mille niaiseries lilliputiennes, et surtout les flagorneries, les lâchetés, les rampements des gens qui ont ou auront besoin de vous.”

Flaubert, Bouvard et Pécuchet (1880)
“Les puissants alors flagornaient la basse classe.”

Zola, La Terre (1888)

“un nouvel âge d’or s’ouvrant pour le laboureur, qu’une page entière flagornait, en l’appelant le roi et le nourricier du monde.”









Friday, October 21, 2016

péage

péage nm
definition image
translation:
toll

etymology:  from Medieval Latin pedaticum — right of putting the feet, from Latin pedem — foot

synonyms: barrage, douane, passage, régie

examples:

Michelet, Histoire de France  II (814 — 1189) (1833)
“on voyait descendre de la montagne quelque homme d'armes avec ses varlets et ses dogues, qui demandait péage ou bataille.”

Balzac, Les Paysans (1855)
“une place essentiellement seigneuriale, commode pour percevoir des droits de péage sur les ponts nécessaires aux routes, et pour veiller aux droits de mouture frappés sur les moulins.”
(mouture —  milling)

Hugo, Les Misérables (1862)
“Il gagna le pont d’Austerlitz. Le péage y existait encore à cette époque.”

Hugo, Les Travailleurs de la mer (1866)
“Il savait par coeur le péage des phares, surtout des Anglais.”

Flaubert, La Tentation de Saint Antoine (1876)
“rien ne m’empêchait, non plus, d’acheter avec mon argent une charge de publicain au péage de quelque pont.”

Virmaître, Paris oublié  (1886)
“Saint-Louis octroya l'exemption de tous péages sur les denrées destinées à la nourriture des malades de l'hôpital.”

Zola, Le Rêve (1888)

“Une surtout, le droit de péage dont les seigneurs prétendaient frapper la navigation du Ligneul, éternisa les querelles.”




scellé

scellé adj
definition image
translation:
embedded, fixed, fastened (as in concrete)

note: basic meaning is sealed (as a document with wax or of a container, hermetically)

etymology:  from sceau — (wax) seal from Latin sigillum — seal

synonyms: accroché, cimenté, cloué, encloué, muré

examples:

Balzac, Une double Famille  (1830)
“deux gros anneaux de fer scellés dans le mur, un reste de ces chaînes que le quartenier faisait jadis tendre tous les soirs pour la sûreté publique”
(quartenier  —  neighborhood constable)

Dumas, Les trois Mousquetaires (1844)
“au-dessus de sa tête il aperçut un crampon doré, scellé dans le mur.”

Gautier, Partie carrée (1848)
l'un d'eux, cherchant à tâtons un anneau scellé dans le mur, après l'avoir rencontré, y passa une corde et attacha la yole.”

Hugo, Les Misérables (1862)
“Dans l’un des cachots, il y a un tronçon de carcan scellé au mur.”

Hugo, Les Travailleurs de la mer (1866)
“Le gouvernail était l’antique gouvernail, non à roue comme aujourd’hui, mais à barre, tournant sur ses gonds scellés dans l’étambot et mû par une solive horizontale passant par-dessus la barre d’arcasse.”
(étambot — sternpost  ; arcasse —  stern)

Huysmans, À Rebours (1884)
“Là, le palais d’Hérode s’élançait, ainsi qu’un Alhambra, sur de légères colonnes irisées de carreaux moresques, scellés comme par un béton d’argent, comme par un ciment d’or.”
(béton — concrete)

Villiers de l’Isle-Adam,  Nouveaux Contes cruels (1888)

“Le jour de souffrance d'en haut laissait entrevoir, entre des anneaux scellés aux murs, un chevalet noirci de sang.”




Thursday, October 20, 2016

élancé

élancé  adj
definition image
translation:
slender, svelte, willowy

etymology:  from élancer — to rush forward

synonyms: délié, effilé, fin, grêle, gracile, long, mince

examples:

Balzac,  “La Maison Nucingen” (1837)
“l’un a la mine aiguë des chats, il est maigre, élancé ; l’autre est cubique, il est gras.”

Moreau, “Le Gui de chêne”, Œuvres (1838; pub. 1862)
Anténor, le puîné d’Hyllus, avait les traits plus fins et la taille plus élancée.”
(puîné — younger son)

Stendhal,  Suora Scholastica (1839)
“Sa taille était frêle et élancée comme si elle eût trop vite grandi.”
Dumas, Vingt ans après (1845)
“c’étaient en effet deux élégants cavaliers à la tournure svelte et élancée.”

Feuillet, La petite Comtesse (1857)
“la dame n'est point petite, mais simplement mince et élancée.”

Verne, Michel Strogoff (1876)
"ses coupoles, ses clochetons, ses flèches élancées comme des minarets, ses dômes ventrus comme des potiches japonaises.”

Mirbeau, Sebastian Roch (1890)
“Jean indiqua à ses compagnons le Saint-François-Xavier, un bateau tout blanc, un joli cotre élancé, à la fine carène.”

(cotre — cutter (a small boat))



Wednesday, October 19, 2016

blinder

blinder v
definition image
translation:
to fortify, armor, plate

blindage nm armoring

etymology:  from Germanic root blind — blind

synonyms: couvrir, cuirasser, indurer, protéger, racornir, renforcer

examples:

Verne, De la Terre à la lune (1865)
“Personne n’ignore la lutte curieuse qui s’établit pendant la guerre fédérale entre le projectile et la cuirasse des navires blindés.”

Verne, Vingt mille lieues sous les mers (1870)
“Ah ça ! dit le vieux canonnier, rageant, ce gueux-là est donc blindé avec des plaques de six pouces !”

Coppée, Les Humbles (1872)
“Je suis un loup de mer et sais apprécier
Le blindage de cuivre et les ancres d’acier.”

Daudet, “Wood’stown” (1873)
“Heureusement qu'il se trouvait là quelques frégates blindées sur lesquelles la foule se réfugia.”

Darien, Bas les cœurs !  (1889)
“On parle mystérieusement de locomotives blindées qui devaient, pendant la nuit, transporter les troupes françaises en plein cœur de Versailles.” 

Allais,  À se tordre (1891)
“ce manque de confortable macère ma chair, blinde mon coeur, armure mon âme.”
(macère  — pickles)

Zola, La Débâcle (1892)
“De grosses pièces, montées sur des wagons blindés, évoluaient le long du chemin de fer de ceinture.”
(évoluaient — moved)




Tuesday, October 18, 2016

empâter

empâter v
definition image
translation:
1. to apply a pasty material on, thicken, coat, smear, (art) impaste
2, to thicken (the tongue, the voice), make slur
3. to thicken, fatten, add weight, stuff

empâtement nm coating. thickening, impasto

etymology:  from em- + pâte — paste

synonyms: 
1. engraisser, épaisser
2. devenir pâteux, enfler, épaisser, rendre épaisse
3. bedonner, bourrer, épaisser, grossir, remplir de pâte

examples:

1.

Balzac, Un Début dans la vie (1844)
“Les boiseries, réchampies en grosse peinture à la colle et d’un blanc rouge qui empâte les moulures, les dessins, les figurines, loin d’être un ornement, attristaient le regard.”
(moulures —  molding)

Flaubert, Madame Bovary (1857)
“Et aussitôt, il atteignait sur le chambranle les chaussures d'Emma, tout empâtées de crotte - la crotte des rendez-vous - qui se détachait en poudre sous ses doigts”

Gautier, Loin de Paris (1865)
“la muraille rugueuse, grenue, empâtée de couches successives de crépi à la chaux qui s’écaille, ressemble à ces fonds maçonnés à la truelle qu’affectionne Decamps, et fait comme un cadre blanc au tableau.”
(grenu — grainy)

Verne, Autour de la lune (1870)
“C'est la Terre, telle qu'elle fut avant que les marais et les courants l'eussent empâtée de couches sédimentaires.”

Zola, L’Œuvre (1886)
“Ce tableau, jamais il ne le finirait, c'était bien certain maintenant. Plus il s'y acharnait, et plus l'incohérence augmentait, un empâtement de tons lourds, un effort épaissi et fuyant du dessin.”

Goncourt, Journal I (1887)
“Un maître diantrement original que Van der Meer. On pourrait dire de sa LAITIÈRE, que c'est l'idéal cherché par Chardin. Même peinture laiteuse, même touche aux petits damiers de couleur fondus dans la masse, même égrenure beurrée, même empâtement rugueux sur les accessories.”
(diantrement — deucedly; égrenure — chip)

Huysmans, La Bièvre et Saint-Séverin (1898)
“la vie se confine dans ce coin de la Bièvre dont les eaux grelottent le long de ses quais empâtés de fange.”

2.

Balzac, Splendeurs et misères des courtisanes (1847)
“Voilà Bixiou, s'écria Blondet, il en sera : rien de complet sans lui. Sans lui, le vin de Champagne m'empâte la langue, et je trouve tout fade, même le piment des épigrammes.”

Daudet, Le Nabab (1871)
“Timide à ne pas dire deux paroles sans bredouiller, presque aphone, roulant sans cesse des boules de gomme dans sa bouche, ce qui achevait d’empâter son discours,”
(aphone —  voiceless)

Maupassant, Une Vie (1883)
“le prêtre, d'une voix empâtée, gloussa quelques mots latins dont on
ne distinguait que les terminaisons sonores.”

Goncourt, Journal II (1887)
“Daudet dit que c'est lui, qui lui a donné le la de sa pocharderie royale, en le poussant à jouer la scène, sans flageoler, sans tituber, et seulement avec l'empâtement de la parole.”
Darien, Biribi, discipline militaire (1890)
“C’est moi que vous injuriez en insultant mon ordonnance ! est venu dire, d’une voix empâtée, le lieutenant Ponchard, ivre à ne pas se tenir debout.”

Zola, La Débâcle (1892)
“Du reste, il n’avait aucun accent, parlait avec la lenteur empâtée des paysans du pays.”

Zola, Lourdes (1893)
“Ah ! bégaya madame Vêtu, la bouche empâtée de souffrance.”

3.

Gautier, Mademoiselle de Maupin (1834)
“Et elle me portait elle-même les morceaux à la bouche, et me forçait à les avaler plus vite que je ne le voulais, en les poussant avec ses jolis doigts, absolument comme on fait aux oiseaux que l’on empâte.”

Balzac, Illusions perdues (1843)
“Elle l’empâtait de mets choisis comme un bichon de marquise.”
(bichon — pet dog)

Michelet, Histoire de France XVII  [1715-1723]  (1867)
“Le pis, c'est qu'elle avait maigri, n'était plus «la grasse Lombarde, bien empâtée,» l'idéal de Philippe V.”

Verne, Vingt mille lieues sous les mers (1870)
“Les uns vieux et empâtés déjà ; les autres jeunes et réfléchissant l'éclat de notre fanal.”

Flaubert, Bouvard et Pécuchet (1880)
“Quand ils entrèrent dans la cour, le fermier, maître Gouy, vociférait contre un garçon et la fermière sur un escabeau, serrait entre ses jambes une dinde qu'elle empâtait avec des gobes de farine.”

Daudet, La Belle-Nivernaise (1886) 
N'ayant qu'une cuillère pour deux bouches, ils s'empâtaient à tour de rôle, comme des oisillons dans un nid.”

(oisillons — nestling




Monday, October 17, 2016

s’effondrer

s’effondrer v
definition image
translation:
to fall apart, break down, collapse, go to pieces

effondrer v to knock down

etymology:  from Late Latin exfundere from fundus — bottom

synonyms: abattre, crouler, s’écrouler, tomber

examples:

Du Camp, Le Nil: Égypte et Nubie (1852)
“on a morcelé, brisé, effondré, déshonoré ce monument qui était un chef-d'oeuvre.”

Erckmann-Chatrian, Contes de la montagne  (1860)
“L’hôte, lui, venait de rallumer le feu; il avait repris sa place sur la chaise effondrée au coin de l'âtre, et fumait en silence.”
Hugo, Les Misérables (1862)
“Tout à coup, le temps d’un cri, en moins d’une minute, s’effondrer dans un abîme, tomber, rouler, écraser, être écrasé.”

Gautier, Le Capitaine Fracasse (1863)
“Ce château frais … faisait une satire involontairement cruelle du pauvre manoir délabré, effondré, tombant en ruine au milieu du silence et de l’oubli, nid à rats, perchoir de hiboux, hospice d’araignées.”

Goncourt, Germinie Lacerteux (1865)
“À la rue succédait une large route, blanche, crayeuse, poudreuse, faite de débris, de plâtras, d’émiettements de chaux et de briques, effondrée.”


Mirbeau, Sebastian Roch (1890)
“Sans lever la tête, il indiqua du geste une chaise où Sébastien s’assit, ou plutôt s’effondra, et, durant quelques secondes, il continua son examen.”

Zola, La Débâcle (1892)

“ce Bazeilles si riant trois jours plus tôt, avec ses gaies maisons au milieu de ses jardins, à cette heure effondré, anéanti, ne montrant que des pans de muraille noircis par les flammes.”






Sunday, October 16, 2016

pourvoir

pourvoir v
definition image
translation:
to equip, provide, supply

pourvoyeur nm provider, supplier

etymology:  from Latin providere — foresee from pro- —forward and videre — to see

synonyms: alimenter, approvisionner, équiper, fournir, garnir, outiller, ravitailler, subvenir, suppléer

examples:

Vidocq,  Mémoires (1829)
“Ce qui troublait sans cesse mon repos, c’est qu’il fallait pourvoir aux besoins de ces hommes.”

Sand, Leone Leoni (1833)
“De son côté, il pourvoyait à tous nos besoins et remédiait à toutes les incommodités de notre isolement.”

Balzac, Un Début dans la vie (1844)
“le voilà maintenant second clerc, son oncle et monsieur Moreau pourvoient à tout, et il a d’ailleurs huit cents francs d’appointements.”

Dumas, Joseph Balsamo (1846)
“Comment ferons-nous, sans argenterie, presque sans linge ? 
— Rassurez-vous. Nous pourvoirons à cela.”

Michelet, Histoire de France XIV  [1618-1661]  (1867)
“Il ordonne aux troupes de marcher et prohibe les moyens de pourvoir à leur subsistance.”

Verne, L’Île mystérieuse (1874)
“le reporter et Harbert, devenus décidément les pourvoyeurs de la colonie, employaient quelques heures à la chasse.”

Darien, Bas les cœurs !  (1889)
“On déblatère contre certains commerçants dont la conduite est des plus louches, contre d’autres qui se font les pourvoyeurs de l’ennemi.”










Saturday, October 15, 2016

bagou

bagou nm
definition image
translation:
gift of gab, smooth talk, loquacity, patter

alternately bagout

etymology:  from argot bagouler — to speak, related to gueule — throat

synonyms: babil, bavardage, bluff, caquetage, faconde, jacasserie, jasmine, papotage, parlage, parlote

examples:

Balzac, Pierrette (1840)
“Ce détaillant avait pris l’habitude de gourmander ses commis … en les ornant des plates plaisanteries qui constituent le bagout des boutiques. Ce mot, qui désignait autrefois l’esprit de repartie stéréotypée, a été détrôné par le mot soldatesque de blague.?

Gaboriau, L’Argent des autres  (1874)
“Et les autres écoutaient, étonnés de cette intarissable faconde, de ce «bagout» plus pailleté d'or que l'eau-de-vie de Dantzig.”

Huysmans, Les Sœurs Vatard (1879)
“Vatard avait alors adopté une grande indulgence, puis, le terrible bagout de sa fille le divertissait pendant sa digestion, le soir.”

Céard, “La Saignée”, Les Soirées de Médan (1880)
“les douleurs des pansements disparaissaient, emportées qu’elles étaient par les paroles canaillement câlines de son bagou d’ancienne modiste farceuse.”

Zola, Pot-Bouille (1882)
“Elle gardait le bagou parisien, un esprit de surface et d’emprunt.”

Colombier, Les Mémoires de Sarah Barnum (1883)
“elle s’était tout de suite réconciliée, reprise par le « bagou » et le « toupet » du viveur !”

Adam, Chair molle (1885)
“Lucie et Dosia s’émerveillaient, riaient, s’indignaient, craignaient l’interrompre, toutes à l’admiration de ce bagou.”








Friday, October 14, 2016

appentis

appentis nm
definition image
translation:
lean-to, outhouse, penthouse

etymology:  from Old French appendre — to hang onto

synonyms: baraque, bûcher, bercail, bicoque, cabane, hangar, remise, resserre

examples:

Balzac, Illusions perdues (1843)
“Au fond, et adossé au noir mur mitoyen, s’élevait un appentis en ruine où se trempait et se façonnait le papier.”

Dumas, Les Quarante-Cinq (1848)
“Aurilly se glissa dans la cour de la maison et alla se heurter au poteau d'un appentis sous lequel les gendarmes avaient abrité leurs chevaux.”

Dumas, Le Vicomte de Bragelonne  (1850)
“Il en confia les clefs à Grimaud, lequel avait élu son domicile sous l'appentis même qui conduisait au cellier où les barils avaient été enfermés.”

Delvau, Au Bord de la Bièvre (1854)
“Le petit appentis de gauche, à deux compartiments, — le bureau de mon père et la petite salle où je recevais le premier baiser de ma mère en revenant du collége.”

Hugo, Les Misérables (1862)
“Le rez-de-chaussée du numéro 50-52, espèce d’appentis délabré, servait de remise à des maraîchers.”

Goncourt, Journal I (1887)
“le mirabellier, toujours plein de guêpes et qui a fourni à tant et de si bonnes tartes, est remplacé par un appentis vitré.”
(mirabellier — variety of plum tree)

Mirbeau, Sebastian Roch (1890)
“Sébastien vit le château, une grande maison surflanquée de tourelles, d’appentis, de constructions angulaires et disparates, tout cela de guingois et triste comme une ruine.”
(surflanqué — flanked from above? (a word made up by Mirbeau))






Blog Archive

About Me

This blog and its companion are based on my current project of reading Balzac, Zola, and other 19th century authors.