Monday, April 30, 2012

réverbère

Manet
réverbère nm 
street lamp

etymology: originally a reflective mirror used in street-lanterns, from Latin re- + verberare – to hit

synonyms:  bec de gaz, lampadaire, lanterne

examples:


Gautier, “La Pipe d’opium” (1838)
"c’étaient des maisons rechignées, accroupies au bord du chemin comme de vieilles filandières, des clôtures en planches, des réverbères qui avaient l’air de gibets à s’y méprendre"
(filandières – spinners)

Balzac, “Gambara” (1837)
"Mais en toisant l'Italien, sur qui tombait la lueur du réverbère, sa figure prit une expression pateline."

Balzac, La Rabouilleuse (1842)
"[ils[ traînaient de rue en rue un employé de l’Octroi, disant à chaque réverbère : — C’est là que faut le pendre !"

Dumas, Vingt ans après (1845)
"Vous entrerez par la rue Neuve-Sainte-Catherine ; sous le second réverbère à droite vous trouverez votre adversaire."

Zola, “Celle qui m’aime”, Contes à Ninon (1864)
"Aux clartés vacillantes des réverbères, je ne voyais plus errer sous les arbres que quelques formes noires."


Goncourt, Germinie Lacerteux (1865)
"Bientôt se dressait, le dernier réverbère pendu à un poteau vert."

Gaboriau, La Clique dorée (1871)
"Mais au moment où ce coupé tourna, la lumière d'un réverbère tomba en plein dans l'intérieur."












Sunday, April 29, 2012

bavette

bavette nf  
definition image
translation:
bib
                     
Note: also meand
1. flank (steak)
2 mudflap
3. chati, converation

tailler une bavette  – have a good chat with

etymology: from French bave

synonyms: bavoir, collet

examples:

1.
1.

Goncourt, Germinie Lacerteux (1865)
"Elle dévorait des yeux tout ce joli linge ouvragé et coquet, les bavettes de piqué."


Zola, Le Ventre de Paris (1873)
"Il trouvait Gavard, en manches de chemise, les bras croisés sur la bavette de son tablier bleu."

Flaubert, Un Coeur simple (1877)
"En toute saison elle portait … des bas gris, un jupon rouge, et par-dessus sa camisole un tablier à bavette, comme les infirmières d’hôpital."


France, Le Crime de Sylvestre Bonnard (1881)
"Elle lui met une bavette blanche tous les jours que Dieu fait, et lui chante du matin au soir des chansons qui le font rire."

Maupassant, Une Vie (1883)
"Elle ne parlait plus que de cela, coupait les conversations, pour faire admirer un lange, une bavette ou quelque ruban supérieurement ouvragé."


3.

Gaboriau, La Clique dorée (1871)
"Et même il y en avait qui l'arrêtaient pour lui donner des poignées de main et tailler une bavette."

Zola, L’Assommoir (1879)
"elle y taillait des bavettes de deux et trois heures, si bien que Poisson, inquiet, la croyant écrasée, venait la chercher."

Allais,  À se tordre (1891)
“Chaque jour, dans l'après-midi, une espèce de vieux serin, rentier dans le quartier, … venait tailler avec moi d'interminables  bavettes  dont Darwin était le sujet principal.








bave

bave nf 
definition image
translation:
drool. drivel, dribble, slaver, slime, saliva
 

baver v to drool, dribble, dlaver. salivate; gossip

etymology: probably onomatopoeia, as with Italian bava, Spanish baba

synonyms:  écume, expectoration, flegme, glaire, mucus, salive

examples:

Hugo, Le Dernier Jour d’un condamné (1829)
"On eût dit la bave d’une limace sur une rose."

Gautier, Mademoiselle de Maupin (1834)
"dans l’herbe, au bas du buisson, un crapaud hydropique rampe sur des pattes boiteuses et argenté son chemin avec sa bave."

Kock,  Jean (1835)
"Bellequeue embrasse tendrement le nouveau-né, qui lui bave sur la figure."

Zola, La Faute de l’abbé Mouret (1875)
"Un léger filet de bave pendait de son mufle. Ses gros yeux bruns avaient une douceur gourmande."



Flaubert, Un Coeur simple (1877)
"Le taureau avait acculé Félicité contre une claire-voie; sa bave lui rejaillissait à la figure, une seconde de plus il l’éventrait."

Zola, Pot-Bouille (1882)
"l’oncle Bachelard, debout, le nez enflammé, les yeux saignants, bavait de colère et de désespoir."

France, La Rôtisserie de la reine Pédauque (1893)
"Mais mon bon maître, la tête renversée, du regard et du souffle aspirant tous les livres, bavait de joie."








Saturday, April 28, 2012

rebours

à rebours., au rebours – 
definition image
translation:
backwards, contrary to

etymology: originally used to describe a difficult, cranky person; from Late Latin remburrus  – spiky (hair)

synonyms:  à l'envers, opposé

examples:

Hugo, Notre-Dame de Paris (1831)
"Au rebours, c’était un malingreux qui préparait avec de l’éclaire et du sang de bœuf sa jambe de Dieu du lendemain."

Gautier, “Daniel Jouvard”, Les Jeunes-France (1833)
"Pour attirer votre attention, il marcherait sur la tête et monterait à cheval à rebours."

Balzac, Le Lys dans la vallée  (1835)
"je voyais ma vie arrêtée au rebours des idées reçues et des recommandations d’Henriette."

Balzac, La Rabouilleuse (1842)
"Que personne n’y aille sans avoir mis au rebours les semelles ds de ses chaussons de lisière."
(chaussons – slippers)

Balzac, Mémoires de deux jeunes mariées (1842)
"Au rebours, un homme qui paraît laid, sans manières, mal enveloppé de drap noir, cache un amant qui possède l’esprit de l’amour."

Huysmans, À Rebours (1884)
"il gît donc dans l’inobservance des préceptes catholiques qu’on suit même à rebours, en commettant, afin de bafouer plus gravement le Christ."

France, La Rôtisserie de la reine Pédauque (1893)
"elle en est, pour ainsi dire, une des innombrables conséquences, au rebours du sentiment humble et douloureux que j’en conçois à present."










Friday, April 27, 2012

beugler

beugler v
definition image
translation:
to moo, low; bellow, bawl, yell

beuglement nm mooing, bellowing

etymology: From Latin buculus, diminutive of bos  – cattle

synonyms:  brailler, braire, crier, gueuler, hurler, mugir, meugler, rugir, vociférer

examples:

Balzac, “Un Drame au bord de la mer” (1834)
"Jacques se mit à beugler, parce que la figure de Cambremer était tortillée d'une singulière manière."

Balzac,  “La Maison Nucingen” (1837)
"Il y a, répondit Taillefer, le valet de chambre de d’Aldrigger, ce vieux qui beugle au fond de l’église."

Flaubert, Madame Bovary (1857)
"des veaux beuglaient ; des brebis bêlaient ; les vaches, un jarret replié, étalaient leur ventre sur le gazon."
(bêlaient  –  bleat)

Zola, “Aventures du grand Sidoine et du petit Médéric”, Contes à Ninon (1864)
"Eh quoi ! disaient-ils, quel est le malotru qui se permet de pareils beuglements ?"


Baudelaire, “Le vieux Saltimbanque”, Petits Poèmes en prose (1869)
"Elles se faisaient, en vérité, une concurrence formidable : elles piaillaient, beuglaient, hurlaient."

Verne, Le Tour du monde en 80 jours (1873)
"On voyait ces ruminants — ces buffalos, comme les appellent improprement les Américains — marcher ainsi de leur pas tranquille, poussant parfois des beuglements formidables."

Huysmans, “Sac au dos”, Les Soirées de Médan (1880)
"Privés de tout, et mal convaincus par ce maréchal que nous ne manquions de rien, nous beuglâmes en chœur,"










stylet

stylet  nm 
definition image
translation:
stiletto; stylus

etymology: from italian stiletto, diminutive of stilo – awl, sty;us

synonyms:  poignard, poinçon

examples:

Hugo, Bug-Jargal (1826)
"Prends ce stylet et poignarde toi-même tes deux prisonniers blancs."

Sand, Valentine (1832)
"Croyez-vous que je vais vous prêcher comme un vieux moine, et enfoncer dans votre cœur les stylets de l'inquisition ?"

Balzac, Melmoth reconcilié (1835)
"Elle bondit jusqu’à sa commode, y saisit un stylet qui était dans une corbeille, et vint à Castanier qui se mit à rire."

Sue, Les Mystères de Paris (1842)
"la pointe d’un stylet rond comme une grosse plume et très-acéré ayant traversé le fond du large cabas de paille qu’elle portait au bras."

Dumas, Les Quarante-Cinq (1848)
"Aurilly sentit une sueur froide inonder son front, laissa tomber le masque et le stylet."

Verne, Voyage au centre de la terre (1864)
"Non-seulement la signature du savant alchimiste se lisait sur le roc, mais encore le stylet qui l’avait tracée était entre mes mains."

Maupassant, Une Vie (1883)
"Et, souriant, elle déroula vivement les bandes qui enveloppaient sa chair ronde et blanche, traversée de part en part d’un coup de stylet presque cicatrisé."












Thursday, April 26, 2012

rasade


rssade nf 
definition image
translation:
 glassful, swig, draught

etymology: from French raser – to level

synonyms: gorgée, goulée, lampéelibation, verre

examples:

Guizot (tr. Shakespeare), Hamlet (1821)
"le grand canon le dise aux nuages, et le ciel répondra à chaque rasade du roi, en répétant le fracas du tonnerre terrestre."

Kock,  Jean (1835)
"En attendant que le petit Jean soit un savant ou un héros, Bellequeue propose une rasade à sa santé."

Dumas, La Dame de Monsureau (1846)
"M. de Monsoreau et le Balafré étaient occupés à verser, à la porte d'un cabaret regorgeant d'ivrognes, force rasades à un orateur dont ils excitaient ainsi la balbutiante éloquence."

Murger, Scènes de la vie de Bohème (1848)
"Et les amis recommencèrent à boire à plus amples rasades, pendant qu’en dehors la neige tombait toujours."

Gautier, Le Capitaine Fracasse (1863)
"Maître Bilot, lui dit-il, prenez un verre au dressoir et buvez à ma santé une rasade de ce vin."

Zola, L’Assommoir (1879)
"Qu’un forban téméraire
Nous chasse vent arrière !
Malheur au flibustier !
Pour lui point de quartier !
Enfants, aux caronades !
Rhum à pleines rasades !"

Maupassant, “Le Port”, La Main gauche (1889)
"On avait rapproché trois tables et, après la première rasade, la procession dédoublée, accrue d'autant de femmes qu'il y avait de mathurins, s'était reformée dans l'escalier."
(mathurins –  Trinitarian monks)






Wednesday, April 25, 2012

souricière

souricière nf 
definition image
translation:
mousetrap. trap

tendre la souricière – set the trap

etymology: from French souris – mouse, apparently from sourire – smile, though I find no clear reasoning for the transfer in meaning

synonyms:  piège, ratière

examples:

Guizot (tr. Shakespeare), Hamlet (1821)
"Comment appelez-vous la pièce? - La Souricière."

Balzac, Les Chouans (1829)
"Sais-tu, Merle, que cet endroit-ci m’a l’air d’une véritable souricière, dit Gérard en arrivant au château."

Hugo, Notre-Dame de Paris (1831)
"Hé ! hé ! s’écria-t-il avec un rire qui déchaussait toutes ses dents et faisait ressembler sa figure au museau d’un loup, deux souris dans la souricière !"

Balzac, “L’illustre Gaudissart” (1834)
"au moyen desquels se prend, dans la souricière de l'entreprise, ce rat départemental, vulgairement appelé tantôt l'abonné, tantôt l'actionnaire."
(actionnaire – shareholder)

Balzac, Modeste Mignon (1844)
"le notaire et Dumay son ami voulaient tendre un de ces piéges appelés souricières dans la Physiologie du Mariage."

Zola, Le Ventre de Paris (1873)
"lui recommandant d’ouvrir la boutique comme d’habitude, de façon à ne donner l’éveil à personne. Une souricière était tendue."

Gaboriau, L’Argent des autres  (1874)
"La souricière est bien tendue."







tonnelle

tonnelle nf  
definition image
translation:
bower, arbor

etymology: from French tonneau  – barrel, because of the rounded shape on top

synonyms:  abri, bosquet, charmille, kiosque, pavillon de verdure, treillage

examples:

Gautier, “ La Morte amoureuse” (1836)
"La place était pleine de monde ; les uns allaient, les autres venaient ; de jeunes muguets et de jeunes beautés, couple par couple, se dirigeaient du côté du jardin et des tonnelles."
(muguets – dandies)

Gautier, “Tristesse”, La Comédie de la Mort (1838)
"Les jeunes demoiselles
S’en vont sous les tonnelles
Au bras de leurs galants."

Dumas, La Reine Margot (1845)
"Ce fut ainsi que cet homme pénétra dans le jardin, gagna paisiblement une espèce de petite tonnelle donnant sur les boulevards."

Zola, La Conquête de Plassans (1874)
 "il descendit au jardin, se promena sous la tonnelle du fond, levant les yeux, cherchant à voir par les fenêtres ce qui se passait dans les pièces."

Flaubert, Un Coeur simple (1877)
"Ensuite on se reposait sous la tonnelle."

Zola, Au Bonheur des Dames (1883)
"elle trouvait drôle la tonnelle, nue encore, avec son treillage repeint, dont les losanges se découpaient sur le couvert."

Maupassant, Une Vie (1883)
"Tenez, nous allons nous asseoir là-bas sous votre petite tonnelle."








Tuesday, April 24, 2012

brailler

brailler v 
definition image
translation:
to bawl, yell
 

braillard adj yelling, bawling, loudmouth

etymology: probably from French braire – to bray

synonyms: beugler, braire, crier, gueuler, hurler, s'égosiller, vociférer

bexamples:

Gautier, “Daniel Jouvard”, Les Jeunes-France (1833)
"puis ces conjurés qui s’amusent à brailler à tue-tête sous le portique du tyran qui a garde de ne rien entendre."

Flaubert, Madame Bovary (1857)
"La petite, la convenue, celle des hommes, celle qui varie sans cesse et qui braille si fort, s’agite en bas, terre à terre, comme ce rassemblement d’imbéciles que vous voyez."

Gautier, Le Capitaine Fracasse (1863)
"un aveugle, accompagné d’une grosse commère qui lui servait d’yeux, braillait des couplets gaillards."

Zola, La Fortune des Rougon (1870)
"en somme, ce n’étaient que des braillards, des commères de province, qui voulaient bien cancaner chez un voisin contre la République."

Huysmans, “Sac au dos”, Les Soirées de Médan (1880)
"des mères pleuraient, des pères plus calmes suaient le vin, des enfants sautaient de joie et braillaient."

Maupassant, La Maison Tellier (1881)
"Les matelots français braillaient La Marseillaise, les anglais le Rule Britania."

Zola, Au Bonheur des Dames (1883)
"Né à Montpellier, noceur, braillard, il était médiocre pour la vente."












algarade

algarade nf  
definition image
translation:
row, quarrel, dispute, outburst, sudden attack

etymology: demo Spanish algara – attack of horsemen, from Arabic al + gharet– military incursion

synonyms:  altercation, avanie, incartade, offense, querelle, scène, sortie

examples:

Gautier, “Onuphrius”, Les Jeunes-France (1833)
"M. de ***, qui le connaissait d’enfance et qui attribuait cette algarade au dépit d’avoir perdu, se mit à rire aux éclats."

Balzac, Ursule Mirouët (1841)
"Aussi supportait-il patiemment les algarades du maître de poste."

Sue, Les Mystères de Paris (1843)
"À la première algarade, ma nièce abandonne cette maison."

Dumas, Les trois Mousquetaires (1844)
"[ils] s’acheminaient vers l’hôtel de M. de Tréville, qui les attendait, déjà au courant de cette algarade."

Flaubert, Madame Bovary (1857)
"La servante l'avait été chercher dans l'algarade; en apercevant son élève les yeux ouverts, il reprit haleine."

Gaboriau, L’Argent des autres  (1874)
"le pauvre secrétaire, tout décontenancé de l'algarade, baissait le nez et gardait le silence."

Zola, Nana (1881)
"Le lendemain de sa belle algarade, … Nana sentit tout crouler autour d’elle."











Monday, April 23, 2012

pèlerine

Manet
pèlerine nf   
definition image
translation:
cape, capelet, tippet  (a piece of clothing won over the shoulders). a sleveless coat
           
etymology: from pèlerin – pilgrim, presumably a garment that might be worn by one

synonyms:  camail, cape, capuchin, houppelande, manteau, pelisse

examples:

Balzac, "Le Message" (1832)
"Une jolie petite fille à cheveux bouclés, à ceinture rose, à robe blanche, à pèlerine plissée, arriva sur ces entrefaites."

Balzac, Le Lys dans la vallée  (1835)
"En revenant de ma dernière course, je ne vis plus mon petit lieutenant à ceinture rose, à pèlerine dentelée, et j’entendis des cris à Clochegourde."

Balzac, Ursule Mirouët (1841)
"La pèlerine bordée d’un ruban pareil … laissait apercevoir la beauté de son corsage."


Balzac, Mémoires de deux jeunes mariées (1842)
"La duchesse parlait d’une voix douce, et remettait en ordre ma pèlerine de pensionnaire."

Murger, Scènes de la vie de Bohème (1848)
"Il était vêtu d’un paletot noisette à pelerine."

France, Le Crime de Sylvestre Bonnard (1881)
"Elle avait sur les épaules une pèlerine à franges."

Zola, Pot-Bouille (1882)
"elle avait passé la journée à coudre des manches au corsage, et à se faire une pèlerine de dentelle."






éternuer

éternument nm 
definition image
translation:
sneeze
 

éternuer v to sneeze

etymology: from Latin sternuare – sneeze

synonyms:  achoum, ébrouement, spasme, sternutation

examples:

Balzac, La Peau de chagrin (1831)
"je parvins à me familiariser avec les difficultés de ma position, de manière à demeurer là sans être découvert, si les crampes, la toux et les éternuments me laissaient tranquille."

Gautier, “Daniel Jouvard”, Les Jeunes-France (1833)
"Il crachait et éternuait à chaque minute, et l’on eût dit un singe prenant médecine, à voir les plaisantes contorsions qu’il faisait."

Sue, Mystères de Paris  (1842)
"Un rhume de cerveau, vieux ?… connu… Éternuez… ça le purge."


Balzac, Petites Misères de la vie conjugale (1846)
"La nuit, je suis réveillée en sursaut par un éternument."

Flaubert, Un Coeur simple (1877)
"Bourais leva les bras, il éternua, rit énormément."

Zola, L’Assommoir (1879)
"Une plaisanterie risquée sur le tonnerre par Boche, disant que saint Pierre éternuait là-haut, ne fit sourire personne."

Maupassant, Une Vie (1883)
"dans la calèche, des éternuements convulsifs, une sorte de gloussement continu, disaient que la baronne étouffait."











Sunday, April 22, 2012

réséda

réséda nf 
definition image
translation:
mignonette, reseda, weld; a greyish-green color

note: this family of flowering plants was extremely popular in the nineteenth century, both in gardens and in indoor pots, due to its sweet fragrance

etymology: from Latin resedare – to calm. presumably from  medical use



examples:

Balzac, La Fille aux yeux d’or (1835)
"Henri sentait donc les parfums du réséda le long de l’allée par laquelle il était convoyé."

Balzac, Ursule Mirouët (1841)
"  – Pouvez-vous me dire quelles sont les graines qu’elle a semées ?
— Du réséda, des pois de senteur, des balsamines… —"
( balsamines –  balsam)

Verne, Voyage au centre de la terre (1864)
"Quand, en avril, il avait planté dans les pots de faïence de son salon des pieds de réséda ou de volubilis, chaque matin il allait régulièrement les tirer par les feuilles afin de hâter leur croissance."

Zola, Le Ventre de Paris (1873)
"Cadine ne montrait plus que les mèches frisées de ses cheveux au-dessus des bottes de pensées, de réséda, de marguerites."

Zola,  Une Page d’amour (1878)
"Le valet les avait fait entrer dans un petit salon aux tentures et au meuble réséda."

Zola, L’Assommoir (1879)
"Sa chambre, à elle, était du côté de l’ombre, les pots de réséda y mouraient en huit jours."

Maupassant, Fort comme la mort (1889)
"de longues plates-bandes de fleurs de toutes sortes, champêtres ou rares, des roses en quantité, des œillets, des héliotropes, des fuchsias, du réséda."















pastèque

Picasso
pastèque nf  
definition image
translation:
watermelon

etymology: from Arabic baticha – squash, melon

synonyms:  melon, melon d'eau

examples:

Gautier, “Celle-ci et celle-là”, Les Jeunes-France (1833)
"les pastèques du Midi deviennent des citrouilles dans le Nord."

Gautier, "Une nuit de Cléopâtre" (1838)
"tenant en équilibre sur la main gauche un plateau chargé de tasses et de tranches de pastèques."

Daudet, Lettres de mon moulin (1869)
"Pauvres Pères blancs ! Je les vois encore, à la procession de la Fête-Dieu, défilant tristement dans leurs capes rapiécées, pâles, maigres, nourris de citres et de pastèques"
(citres – squash)

Flaubert, La Tentation de Saint Antoine (1876)
"Des voix aiguës crient des pastèques, de l’eau, des boissons à la glace."

Flaubert, “Hérodias” (1877)
"de larges poissons couleur d’azur, des raisins, des pastèques, des grenades élevées en pyramides."

Huysmans, “Sac au dos”, Les Soirées de Médan (1880)
"Les seules distractions qui nous fussent offertes, consistaient en un déjeuner et un diner composés de bœuf bouilli, de pastèque, de pruneaux et d’un doigt de vin."

France, Le Crime de Sylvestre Bonnard (1881)
"J’entends, mon ami ; je puis, pour trois centimes, boire, manger et me laver le visage, le tout au moyen d’une tranche de ces pastèques que tu étales sur une petite table."












Saturday, April 21, 2012

mégère

mégère nf 
definition image
translation:
shrew, battle-axe, virago. termagant

etymology: from Latin Megaera – one of the three Furies

synonyms:  bique, chienne, dragon, furie, gaupegourgandine, pie-grièche,  virago

examples:

Balzac, La Paix du ménage (1830)
"Eh ! bien, pas une des mégères qui l’entourent et qui se disent sensibles ne lui adressera la parole."

Sue, Mystères de Paris (1842)
"jetée par quelque pouvoir infernal dans l’infâme taverne de l’ogresse et invinciblement soumise au pouvoir de cette mégère !"

Balzac, Petites Misères de la vie conjugale (1846)
"il résulte une résolution ignoble, indigne, que toute femme, la duchesse comme la bourgeoise, … l’ange comme la mégère, l’insouciante comme la passionnée, exécute aussitôt."

Verne, Voyage au centre de la terre (1864)
"[il] poussa une sorte de cri en usage sans doute entre chevaux et maquignons, et aussitôt une grande mégère sortit de la cabane."

Gaboriau, L’Argent des autres  (1874)
"Petit à petit, l'atroce mégère avait vendu tout ce que je possédais."

Zola, La Faute de l’abbé Mouret (1875)
"Si j’arrachais à ta nature sa jupe de soleil, sa ceinture de feuillage, tu la verrais hideuse comme une mégère."


Féval, La Vampire (1885)
"Le taudis s'emplit de fumée et de flammes; les six mégères secouaient leurs brandons."

















Blog Archive

About Me

This blog and its companion are based on my current project of reading Balzac, Zola, and other 19th century authors.