Wednesday, October 17, 2018

égipan


égipan nm
definition image
translation:
faun, satyr, goat-man

note: has a human body with goat horns and feet

alternate spellings: ægipan. aegypan

etymology: from Greek Aegipan — goat Pan

synonyms: faune

examples:

Chateaubriand, Mémoires d’outre-tombe (1848; pub. 1850)
“d’autres ægipans noirs étaient grimpés sur l'impériale; d'autres, accrochés au marchepied des laquais, au siège des cochers.”

Méry, Les Nuits parisiennes (1855)
“Au reste, c’était mieux déjà qu’un Faune, un Sylvain, un Pan, un Égipan.”

Hugo, La Légende des siècles, 1e série (1859)
“La colombe ferma ses doux yeux, et le paon
De sa roue arrogante insulta l’aegipan.”

Huysmans, Marthe, histoire d’une fille (1877)
“Il fit verser le champagne destiné aux femmes, le champagne qui mousse rose, et il appliqua ses vieilles lèvres d’aegypan sur les bras de ses voisines.”

Cladel, Seize Morceaux de literature (1889)
“Elle connaît aussi ces fauves ægipans qui harcèlent ces hamadryades plus que scélérates.”

France, L’Étui de nacre (1892)
“On rencontrait dans les clairières des nymphes, des satyres, des centaures et des égipans.”

Louÿs, Les Chansons de Bilitis (1894)
“Un aegipan jouait de la flûte sous les arbres.”





Tuesday, October 16, 2018

écuyer


écuyer nm
definition image
translation:
squire, groom; horseman, equestrian, show rider, trick rider

etymology: from Latin scutarius — shield-bearer, squire

synonyms: servant d’écurie; cavalier, chevalier, gentilhomme, 

examples:

1.

Musset, On ne badine pas avec l’amour (1834)
“Son écuyer transi gourdine à tour de bras le pauvre animal, qui hoche la tête, un chardon entre les dents.”
(gourdine— clubs)

Quinet, Ahasvérus (1834)
“Les faucons et les émérillons s’ennuient sur le poing des écuyers.”
(émérillons — merlin (a type of falcon))

Michelet, Histoire de France VIII [1466 – 1483] (1844)
“Sur ces degrés, dans un ordre sévère, à leurs places marquées, la maison et l'état, princes et barons, chevaliers et écuyers, prélats, chancellerie.”

Michelet, Histoire de France IX [1484 – 1515] (1845)
“Il eût péri sans un écuyer allemand qui se jeta devant lui, reçut les coups à sa place.”

Gautier, Le Roman de la Momie (1858)
“L’écuyer occupé à parer avec le bouclier les coups dirigés vers le combattant, pendant que lui-même décochait les flèches ou dardait les javelines puisées aux carquois latéraux.”

Erckmann-Chatrian, Contes de la montagne  (1860)
“Nous y mettions à peine le pied, que le baron de Zimmer-Blouderic et son écuyer nous apparurent, précédés de Sébalt portant une torche allumée.”


Zola, Rome (1896)
“Il parvint, après des intrigues sans nombre, de sourdes menées qui durèrent dix ans, à se faire nommer grand écuyer.”
(menées — machinations)

2.

Kock, Le Barbier de Paris (1826)
“Mais le fuyard ne savait pas se tenir à cheval, quoique depuis son voyage à Sarcus il se crût toujours un des meilleurs écuyers de France.”

Karr, Geneviève (1838)
“Lui n'avait pas, n'aurait jamais un cheval, et cependant il était bon écuyer, habile et audacieux.”

Gaboriau, Le Dossier No. 113 (1867)
– Sais-tu conduire une voiture et soigner un cheval ?
– Quoi ! patron, vous me demandez cela, à moi, un ancien écuyer du cirque Bouthor !”

Claretie, Le Train 17 (1877)
“Le soir même, les écuyers du cirque Elton s’occupaient de planter des piquets dans le terrain.”

Vallès, L’Enfant (1879)
“Monseigneur au centre, le préfet à gauche, le général à droite, galonnés, teintés de violet, panachés de blanc, cuirassés d’or comme les écuyers du cirque Boutor.”

Touchatout, Mémoires d’un préfet de police (1885)
“Déguisé en écuyer du cirque Fernando il fit la cour à une noble étrangère qu’il savait au mieux avec les anarchistes du temps.”

Virmaître, Paris oublié  (1886)
“Le Cirque fut ouvert le 2 mars 1827, sous la  direction des frères Franconi.  Ces habiles écuyers étaient originaires de Lyon.”







Monday, October 15, 2018

barguigner


barguigner v
definition image
translation:
to hesitate (especially in buying something);  (older) to haggle, bargain

sans barguigner — without a second thought, without hesitating, right away


etymology: from Late Latin barcaniare — to trade

synonyms: chicaner, chinoiser, chipoter, hésiter, marchander, mégoter, tergiverser

examples:

Balzac, Petites Misères de la vie conjugale (1846)
“Caroline se lève en rejetant les couvertures : elle tient à vous montrer qu’elle peut se lever, sans barguigner.

Huysmans, Le Drageoir des épices (1874)
“Des paysannes  (…) jargonnaient éperdument, le museau refrogné, alors que les acheteurs barguignaient et refusaient leurs offres.”

Richepin, La Glu (1881)
“Ah ! tu peux dire, répétait le chevalier, tu peux dire qu’il a un heureux caractère ce garçon-là. Revenir ainsi sans barguigner, et pour s’enterrer avec un vieux grigou tel que toi.”

Cladel, Quelques sires (1885)
“On te l’avoue ici sans barguigner et je suis bien aise qu’elle m’accepte ; il y a longtemps que je la courtisais.”

Vallès, L’Insurgé (1886)
“Voyons, oui ou non, sans barguigner, fusillera-t-on papa à l’avènement de Sainte-Guillotine ?”

Goncourt, Journal II (1887)
“Il se fait, sans barguigner, ouvrir le ventre, et meurt d’une péritonite, au bout de quelques jours.”

Virmaître, Paris Impur (1894)
“Si passé minuit un homme descend de la maison et demande le cordon d'une voix timide, le portier se lève et dit il l'étranger, sans barguigner: Monsieur, vous me, dérangez de mon sommeil, vous comprenez?”





Sunday, October 14, 2018

gramen


gramen nm
definition image
translation:
grass, turf

note:  an archaic form of graminée

etymology: from Latin gramen — lawn

synonyms: gazon, graminée, herbe 

examples:

Michelet, Histoire de France II (814 — 1189) (1833)
“Les terres végétales, que le gramen retenait sur les pentes, coulent en bas avec les eaux.” 

Sand, Lettres d’un voyageur (1837)
“Quelle nymphe avait renversé là sa corbeille et semé ces légers gramens, ces délicats saxifrages qui s'élevaient dans leur beauté virginale à l'abri de toute profanation?”

Gautier, “La Vie dans la mort”, La Comédie de la Mort (1838)
“Pas un seul brin de mousse à tous ces mausolées, 
Sans qu'un gramen voilât leurs majuscules noires.”

Méry, Les Nuits parisiennes (1855)
“Tout près, il remarqua un champ de gramen qui ressemblait à la saxifrage.”

Arène, Jean-des-Figues (1868)
“Ce travail donne une peine du diable, disait-il un soir au souper, j’ai défoncé à peine trois cannes de terre, et j’ai déjà brûlé de la marjolaine et du gramen haut comme ça !”
(cannes — a measure of length )

Gourmont, Le Pélerin du silence (1896)
“Un vague sentier se frayait dans la verte mer, mais les gramens se penchaient et se baisaient au-dessus de la trace délaissée.”

Loti, Ramuntcho (1897)
“Tous les rebords des sentiers sont comme feutrés par l’épaisseur magnifique des gramens.”






Saturday, October 13, 2018

bafouiller


bafouiller v
definition image
translation:
to stammer, mumble, flounder, stutter

bafouillement nm stammering

etymology: uncertain

synonyms: bégayer, bredouiller, mâcher, mal articuler, marmonner, marmotter, murmurer

examples:

Daudet, Le Nabab  (1871)
“et comme me disaient ces jeunes gens dans leur langage un peu libre : « Mon oncle, vous bafouillez.»”

Huysmans, À Rebours (1884)
“Il bafouilla quelques termes médicaux, tâta le pouls, examina la langue du malade.”

Talmeyr, Les Gens pourris (1886)
“Et le gros homme allait toujours, riait toujours, s’allumait toujours ! Il se bavait, en bafouillant, sur le menton.”

Daudet,  L’Immortel (1888)
“Qu'est-ce qu'il bafouille, ce général?... Sa canne à portée de nos épées pour empêcher un malheur!... Je ne veux pas de ça, tu m'entends ... pas un duel de bleus, ici…”
(bleus  Republican troops)

Goncourt, Journal III (1897)
“Elle entre, décrivant le fameux déjeuner Rougon-Macquart du bois de Boulogne…  des silhouettes caricaturales des orateurs qui ont pris la parole, du bafouillement de Zola émotionné.”

Verlaine, Femmes (1890)
“J’y fouille
Tant de la gueule que du blaire
Et j’y fais le diable et j’y flaire
Et j’y farfouille et j’y bafouille.”
(blaire —  nose ; farfouille  rummage)


Feydeau, Un Fil à la patte (1894)
“Il bafouille le pauvre garçon ! il bafouille !”





Friday, October 12, 2018

partie (jeu)


partie nf
definition image
translation:
match, game, hand (of cards)

note: partie normally means part, section

etymology: from partir in the sense “share, divide up” 

synonyms: compétition, concours, game, jeu, match

examples:

Stendhal, Lucien Leuwen (1834; pub. 1894)
“Quelles éternelles parties de boston à faire en société avec les maris, et surtout quelle incertitude dans le succès.”

Bernard, Le Nœud Gordien (1838)
“Debout près d’une table d’écarté, ses yeux, au lieu de suivre les chances de la partie, restaient invariablement fixés sur la glace de la cheminé.”

Balzac, Sur Catherine de Médicis (1846)
“Il était minuit et demi quand les parties cessèrent. L’on se mit à table.”

Mirbeau, L’Abbé Jules (1888)
“Le dimanche, on organisait une partie de bog, avec le curé Sortais.”
(bog — a card game)

Daudet, Port-Tarascon (1890)
“C’est très gentil ; les dames font leur tricot, les hommes leur partie de whist.”

France,  L’Orme du mail (1897)
“Depuis longtemps il dissimulait aisément et pour le plaisir, comme il faisait chaque soir sa partie de bésigue avec M. de Goulet.”

Mirbeau, Le Jardin des supplices (1899)
“Bien avant que nous fussions en vue de Naples, les deux Chinois, le tueur de paons et moi avions établi une forte partie de poker.”





Thursday, October 11, 2018

péniche

péniche nf
definition image
translation:
barge

etymology: from English pinnace — a small sailing boat

synonyms: barque, chaland 

note:  while the meanings of péniche and chaland overlaps, péniches, in general, are made of wood and have no motor, while chalands can be of wood or metal and can have a motor.  Thus most modern river barges are chalands.

examples:

Vidocq,  Mémoires (1829)
“Ayant été embarqué avec sa compagnie pour les besoins de la campagne dans une péniche qui allait de Gênes à je ne sais plus quel petit port de la côte, il tomba dans un guêpier de sept ou huit voiles anglaises.”
(guêpier — hornets' nest)

Corbière (Édouard), La Mer et les marins (1833)
“L’un d’eux, qui, malgré ses onze blessures, peut encore parler, nous apprend que douze péniches nous ont abordés, et que sans nos filets nous eussions été enlevés en quelques minutes !”

Dumas, Le Vicomte de Bragelonne  (1850)
“Toute la population du Havre, embarquée à la hâte sur des bateaux de pêche et des barques plates ou sur de longues péniches normandes, accourut au devant du bateau royal.”

Ponson du Terrail, L’Héritage mystérieux (1857)
“Le patron de la péniche, qui tenait la barre en ce moment, fut fort étonné, par le froid de la nuit, de voir un homme sortir de l’eau habillé et tout grelottant.”


Zola, Son Excellence Eugène Rougon (1878)
“Tout en écoutant Mme Correur, il s’intéressait à une péniche chargée de pains de sucre ; des hommes la déchargeaient, en faisant glisser les pains le long d’une rigole formée de deux planches.”

Bonnetain, Charlot s’amuse (1883)
“le canal (…) faisait comme une coulée d’or en fusion, au milieu de laquelle les chalands et les péniches tremblottaient , pareils à de noires épaves qu’aurait agitées un roulis.”

Zola, L’Œuvre (1886)
“Là-bas, contre l’autre berge, des péniches pleines de charbon, des chalands chargés de meulière, dominés par le bras gigantesque d’une grue de fonte.”
(meulière — buhrstone (limestone used for millstones))






Wednesday, October 10, 2018

graveleux


graveleux adj
definition image
translation:
coarse, smutty, dirty

gravelure nf smut, obscenity

etymology: from gravelle — gravel, something earthy

synonyms: épicé, grivois, grossier, licencieux, obscène, ordurier, paillard

examples:

Balzac, Les Chouans (1829)
“Le gros inconnu laissa échapper un de ces sourires impertinents et moqueurs qui semblent contenir toute une histoire graveleuse.”

Dumas, Joseph Balsamo (1846)
“Ces voisines avaient lu la Nouvelle Héloïse et trouvaient ce livre graveleux, elles l’avouaient franchement.”

Dumas, Mes Mémoires (1856)
“Desgenettes était un vieux paillard très spirituel et très cynique, moitié soldat, moitié médecin  (…) racontant à tout moment, avec beaucoup de verve, des histoires graveleuses ou sales.”

Flaubert, Correspondance (1857)
“Nous l'avons accablé sous les citations de Bossuet et de Massillon, sous des passages graveleux de Montesquieu, etc.”

Zola, Son Excellence Eugène Rougon (1876)
“Puis, comme il entamait de nouveau une anecdote graveleuse, l'impératrice justement rentra dans ses appartements, suivie de Mme de Llorentz.”

Gaboriau, Les Esclaves de Paris (1868)
“Il conte une de ses anecdotes graveleuses qu’on ne fait passer qu’à force d’esprit, d’adresse et de sous-entendus, et qui sont une de ses spécialités.”


Maupassant, Le Rosier de Madame Husson (1888)
“Les mots hardis, les gauloiseries, les allusions graveleuses le faisaient rougir si vite que le Dr Barbesol l’avait surnommé le thermomètre de la pudeur.”
(gauloiseries — naughty jokes)





Tuesday, October 9, 2018

en revanche


en revanche
definition image
translation:
on the other hand, in contrast, then again, whereas

etymology: from revanche — revenge, from Latin vindicate — to revenge

synonyms: en retour, par contre

examples:

Bernard, Le Nœud Gordien (1838)
“Mon oncle ne songe pas à moi, répondit le sigisbée, mais en revanche M. de Boisgontier s’occupe beaucoup de vous.”
(sigisbée  beau for a married woman)

Merimée, Carmen (1845)
En revanche, il se montra expert en matière de chevaux. Il critiqua le mien, ce qui n’était pas difficile; puis il me fit la généalogie du sien, qui sortait du fameux haras de Cordoue.”

Souvestre, Souvenirs d’un Bas-Breton (1860)
“On y buvait peu (moins par tempérance que par pauvreté), mais en revanche on y parlait beaucoup des affaires du jour, qui commençaient à prendre une gravité singulière.”

Pontmartin, Les Jeudis de Madame Charbonneau (1862)
En revanche, d’ignobles gravelures, et surtout des exhibitions et des danses à faire rougir un turco.”
(gravelures — obscenities;  turco —  Algerian infantryman)

Daudet, Tartarin dans les Alpes (1885)
En revanche, les tournures hétéroclites des danseurs de la veille arrachés au sommeil se découpaient en ombres chinoises, falotes et cocasses.”
(hétéroclites —  irregular)

Theuriet, L’Oncle Scipion (1890)
“Mais, en revanche, elle est si bonne enfant, si franche, si aimante, que je lui pardonne ses défectuosités en considération de la tendresse admirative qu’elle a pour moi…”

Bloy, La Femme pauvre (1897)
Folantin  (…) tenait à montrer comment un artiste assez audacieux pour baiser le croupion du Diable savait, en revanche, tripoter l’extase.”
(croupion — rump)





Monday, October 8, 2018

morigéner


morigéner v
definition image
translation:
to tell off, rebuke, scold

etymology: from Latin morigerari — to be docile, from mos — custom, manners + gerari — to bear

synonyms: blâmer, chapitrer, corriger, fustiger, gourmander, réprimander, sermonner, tancer

examples:

Balzac, La Rabouilleuse (1842)
“Si vous étiez capable de le morigéner, reprit l’âpre Desroches, je vous dirais de vous opposer à ses goûts.”



Balzac, La Cousine Bette (1846)
“La bonne mère devint une marâtre, elle morigéna ce pauvre enfant.”

Gautier, Honoré de Balzac (1859)
“Monarchique et catholique, il défend l’autorité, exalte la religion, prêche le devoir, morigène la passion, et n’admet le bonheur que dans le mariage et la famille.”

Souvestre, Souvenirs d’un Bas-Breton (1860)
“Il me communiqua la lettre de Bernard, en m’annonçant que j’allais repartir pour Guingamp et qu’il se chargerait désormais lui-même de me morigéner.”

Adam et Moréas, Les Demoiselles Goubert (1886)
“Si la pudeur morigène, l’instinct pollue l’imagination.”

Vallès, L’Insurgé (1886)
“Ferry et Gambetta sont arrivés. Et patati, patata, au nom de la patrrrie, du devoirrr… Gambetta nous a apostrophés et morigénés.”
(patati, patata — etcetera)

Rosny, Marc Fane (1888)
“Marc, dans une grande réunion contradictoire à la salle de la Gaîté, avait prêché sur le thème de l’Éducation socialiste, morigénant les travailleurs de leur indolence à l’étude pratique.”






Sunday, October 7, 2018

gausser


gausser v
definition image
translation:
to taunt, mock

gausseur adj mocking
se gausser de — make fun of

etymology: uncertain

synonyms: bafouer, blaguer, brocarder, parioder, plaisanter

examples:

Balzac, Eugénie Grandet  (1834)
“Aussi, jadis, quand un étranger arrivait dans une ville de province, était-il gaussé de porte en porte.”

Dumas, La Dame de Monsureau (1846)
“Chicot a voulu rire et gausser selon son habitude, mais un regard terrible du roi lui a appris que ce n'était pas l'heure.”

Balzac, Les Petits Bourgeois (1855)
“Colleville (…) représentait le Bourgeois capable et gausseur, la faculté sans le succès, le travail opiniâtre sans résultat, mais aussi la résignation joviale.”

Huysmans, Marthe, histoire d’une fille (1877)
“Elle ne bougeait, implorant du regard ses compagnes, mais toutes riaient et se gaussaient d’elle.”

Villiers de l’Isle Adam, “Les Brigands”, Contes cruels (1883)
“Toutefois, se gaussant de la crédulité des masses nos dignes citadins gardaient le secret pour eux tout seuls, comme ils aiment à garder toutes les choses qu'ils tiennent.”

Talmeyr, Les Gens pourris (1886)
“Il en grêlait de partout sur la pauvre Miette, grosse lourdaude, pouilleuse et joufflue, (…) que chacun giflait tout en se gaussant d’elle.”
(lourdaud — slow-witted ; pouilleuse — lousy )


Bloy, La Femme pauvre (1897)
“Il y a belle lurette que je me gausse éperdument de tout ce qu’on peut débiter sur mon compte.”
(Il y a belle lurette   ages ago)






Saturday, October 6, 2018

fat


fat adj
definition image
translation:
conceited, smug, vain, fatuous

fat nm conceited person, fop

etymology: related to fade — bland, insipid

synonyms: arrogant, bellâtre, fanfaron, faraud, impertinent, insolent, méprisant, poseur, snob, vain

examples:

Scribe, La Chambre à coucher (1813)
“Il est maints courtisans
Bien fats, bien suffisants,
Qui devant une glace
Se mirent avec grace.”

Sue, La Salamandre (1832)
“Mais je n’aime pas sa figure ; il a l’air fat et impertinent.”

Balzac, Le Médecin de campagne (1833)
“Je me contentais de dire : Elle m'aime bien ! avec la froideur d'un fat.”

Stendhal, Lucien Leuwen (1834; pub. 1894)
 Le fat ! dit Ludwig Roller en quittant la fenêtre de colère ; ce sera quelque écuyer de la troupe de Franconi, que Juillet aura transformé en héros.

Barbey d’Aurevilly, “La Bague d’Annibal” (1841)
“C’était une nature double et indécise, moitié vieux fat, moitié sentimental ; et c’est ainsi qu’en louvoyant entre ces deux manières d’être, il avait passé autrefois pour un homme à bonnes fortunes.”

Gaboriau, Les Esclaves de Paris (1868)
“Les forts ont de ces longanimités. On peut bien passer quelque chose à un fat, quand on sait qu’il dépend de soi de l’écraser sous l’ongle…”
(longanimités  forbearance, fortitude)

Vallès, Le Bachelier (1886)
“J’étais sorti, point faraud, point fat, point avec l’intention d’humilier les autres, mais avec la pointe d’orgueil qui est permise à un jeune homme bien élevé.”






Friday, October 5, 2018

bichonner

bichonner v
definition image
translation:
to primp, pamper

se bichonner — to dress up, tart up

etymology: affublerattifer, choyer, dorloter,  fagoter, maquiller, nettoyer, parer, pomponner

synonyms: from bichon — a kind of lapdog

examples:

Bernard, Le Nœud Gordien (1838)
“à sa droite était assis un jeune homme d’une vingtaine d’années, frisé, bichonnégourmé comme tout débutant frais éclos du collège.”

France, Le Crime de Sylvestre Bonnard (1881)
“On n’en aurait pas trouvé dans tout le quartier un seul mieux gavé, mieux bichonné et mieux léché que lui. Elle lui met une bavette blanche tous les jours que Dieu fait, et lui chante du matin au soir des chansons qui le font rire.”

Richepin, La Glu (1881)
“Elle s’était mise sous les armes, en toilette de combat, bichonnée, maquillée, prête à entreprendre le vieux comte qui allait sans doute venir.”

Maupassant, “Madame Parisse”, La petite Roque (1886)
“Il la passa en partie à se bichonner et à se parfumer.”

Goncourt, Journal I (1887)
“Saint-Victor arrive, ébouriffé, non peigné, non bichonné.”

Schwob, Cœur double (1891)
“Elle les bichonnait à tour de rôle, faisait leur couverture, bordait leurs draps, mêlait leur vin, cassait leur pain .”

Allais, Vive la vie ! (1892)
“Un jour, — oh ! l’angoisseuse remembrance ! — ce calicot vague fut remplacé par un calicot joli comme une gravure de la Gazette des Coiffeurs, frisé, pommadé, bichonné, — immonde, quoi !”
(calicot — clerk at a cloth merchant) 







Thursday, October 4, 2018

ris (voile)


ris nm
definition image
translation:
(naval) reef (part of sail tied back or folded, used to shorten sail)

note: unrelated to ris —laughter (now archaic)

etymology:  probably from Old Norse rif, same meaning

examples:

Sue, Atar-Gull (1831)
“nous essayerons de tenir la cape avec la grand-voile au bas ris, tâche de la faire amurer… et toi, timonier, la barre dessous.”
(amurer —   lower sails)




Corbière (Édouard), Contes de bord (1833)
“Il attend que la voix de l’officier de quart lui ordonne de prendre la barre ou de monter larguer un perroquet, prendre un ris, carguer ou amurer une basse-voile.”

Verne, Le Tour du monde en 80 jours (1873)
“Vers dix heures, la brise vint à fraîchir. Peut-être eût-il été prudent de prendre un ris.”

Maupassant, Sur l’eau (1888)
“Au bout d’une demi-heure, en effet, il fallut amener le grand foc et le remplacer par le second en prenant un ris dans la voile.”

Loti, Mon Frère Yves (1889)
“Moi, qui étais de quart, je commandai: «À larguer le ris de chasse!» et le maître d'équipage fit irruption au milieu des causeurs en sifflant dans son sifflet d'argent.”

Canivet, Contes du vieux pilote (1891)
“Un ris dans la voile, deux peut-être une fois au large, et il passait partout, dessus, dessous, à travers, sans y perdre un bout de filin.”
(filin  rope)

Jarry, Ubu Roi (1896)
Le commandant. — Amenez le grand foc, prenez un ris aux huniers.”





Blog Archive

About Me

This site goes hand in hand with my reading widely in 19th century French lit. It is an attempt to facilitate retention of the daunting vocabulary of realist and naturalist writing through visualization. You can reach me at hannaford@comcast.net