Tuesday, July 31, 2012

godiche

godiche  adj  
definition  image
translation:
silly, clumsy

etymology: an alteration of the name Claude, which can have the meaning  "silly"

synonyms:  balourd, benêt, bêta, bête, dadais, gauche, gourd, maladroit, naif, nigaud, sot

examples:


Kock,  Jean (1835)
"Ma foi, je ne connais ni la mauvaise, ni la bonne... je suis très-godiche pour tout ça!."

Balzac, La Rabouilleuse (1842)
"Mais acceptez donc, godiche ! lui dit Flore, puisque c’est votre oncle…"

Labiche, Un Chapeau de paille d’Italie (1851)
"je lui trouve l’air godiche ; mais elle est d’une bonne famille."

Zola, La Curée (1872)
"Hippolyte était un grand garçon pâle, très médiocre, qui pleurait son rôle.— Quel godiche ! murmurait Maxime."

Zola, La Faute de l’abbé Mouret (1875)
"Hein ! ont-elles l’air godiche ! Elles ne se réveillent que pour tomber sur la nourriture, ces bêtes-là !"

Zola, L’Assommoir (1879)
"Ce cocu de Poisson avait une bonne tête, dans tout ça ; comment diable un homme dont le métier était d’être malin, se montrait-il si godiche chez lui ?"

Huysmans, À Rebours (1884)
"Mon Dieu, se disait des Esseintes, qu’ils sont donc godiches ces gens qui papillonnent autour des brasseries."










Monday, July 30, 2012

étalon

étalon nm 
definition  image
translation:
stallion

etymology: from Late Latin equus ad stallem – stable horse. from Late Latin stallum or stalls – stable

synonyms:  cheval mâle

examples:


Hugo, Odes et Ballades (1818–1829)
"ardentes haquenées, 
Nées
De ces étalons aux longs crins."
(haquenées –  horse for ladies )

Gautier, “Préface”, Mademoiselle de Maupin (1834)
"c’est l’antipathie naturelle du critique contre le poète, — de celui qui ne fait rien contre celui qui fait, — du frelon contre l’abeille — du cheval hongre contre l’étalon."
(cheval hongre –  gelding)

Flaubert, Madame Bovary (1857)
"Des charretiers, les bras nus, retenaient par le licou des étalons cabrés, qui hennissaient à pleins naseaux du côté des juments."

Verlaine, “Cauchemar“ from Le Parnasse contemporain (1866)
"Un etalon
Rouge-flamme et noir d'ébène,
Sans bride, ni mors, ni rêne."

Zola, Au Bonheur des Dames (1883)
"son service l’appelle aux quatre coins de la France, dans les dépôts détalons."

Maupassant, Une Vie (1883)
"Ils prirent donc deux petits étalons corses à l’œil furieux, maigres et infatigables."

Huysmans, À Rebours (1884)
"En somme, d’Aurevilly apparaissait, ainsi qu’un étalon, parmi ces hongres qui peuplent les écuries ultramontaines."
(hongres –  geldings)









Sunday, July 29, 2012

faisceau

faisceau nm 
definition  image
translation:
bundle, cluster, stack, array, beam

etymology: from Late-Latin fascellus, diminutive of Latin fascia  – bundle

synonyms:  accumulation, amas, assemblage, balle, botte, bouquet, gerbe, grappe, groupe, meule, panache, paquet, raton, trousse

examples:

Hugo, Notre-Dame de Paris (1831)
"Il y avait des piles de moellons, des feuilles de plomb en rouleaux, des faisceaux de lattes, de fortes solives déjà entaillées par la scie, des tas de gravats."

Dumas, Vingt ans après (1845)
"Il y avait sentinelles, poste dans la cour, armes aux faisceaux."

Verne, Voyage au centre de la terre (1864)
"Au loin, d’un côté s’étendait la campagne verdoyante, de l’autre étincelait la mer sous un faisceau de rayons."

Gautier, Le Capitaine Fracasse (1863)
"On eut en moins d’une demi-heure dépassé la porte Saint-Antoine et la Bastille, mirant ses faisceaux de tours dans l’eau noire de ses douves."

Verne, L’Île mystérieuse (1874)
"Il brisa la tige d’un cycas, qui était composée d’un tissu glandulaire et renfermait une certaine quantité de mœlle farineuse, traversée de faisceaux ligneux."

Flaubert, La Tentation de Saint Antoine (1876)
"en tuniques fauves, avec des aigrettes de pierreries, des panaches de plumes, des faisceaux de licteurs."
(licteurs –  lictors [ancient Roman attendants to a magistrate])

Maupassant, Fort comme la mort (1889)
"tout le prouvait d’une façon aveuglante depuis dix-huit ans, tout, jusqu'à ses armements, jusqu’à ses alliances, jusqu’à ce faisceau de peuples unis contre notre impétuosité."









Saturday, July 28, 2012

galet

galet nm  
definition  image
translation:
pebble (round and polished by the sea, wind, or other pebbles)

etymology: diminutive of Old French gal – stone, from Celtic root as in Gaelic gal – pebble

synonyms:  caillou, pierre, roche

examples:

Balzac, Le Contrat de mariage (1836)
"les natures faibles et tendres succombent, il ne reste que des galets qui maintiennent l’Océan social dans ses bornes en se laissant frotter, arrondir par le flot, sans s’user."

Dumas, Vingt ans après (1845)
"Au moment où Groslow prit terre, il entendit comme un galop de chevaux sur le chemin pavé de galets."

Flaubert, Madame Bovary (1857)
"le lieutenant de la douane, en faisant sa tournée, souvent la trouvait étendue à plat ventre et pleurant sur les galets."

Sand, “Le Gnome des huîtres”, Contes d'une grand'mère  (1873)
"Vous n'êtes pas une huître, vous ! s'écria-t-il d'une voix glapissante comme la vague qui se brise sur les galets."

Verne, L’Île mystérieuse (1874)
"Les massifs se changeant en rocs isolés, les rocs en cailloux, les cailloux en galets jusqu’à l’extrémité de la pointe."

Zola,  Une Page d’amour (1878)
"Les faubourgs hors de la vue semblaient allonger des plages de galets, noyées d’une brume violâtre, sous la grande clarté épandue et vibrante du ciel."

Maupassant, Une Vie (1883)
"de tous petits flots, qui faisaient à la mer une frange d’écume, roulaient sur le galet avec un bruit léger."










Friday, July 27, 2012

cimier

cimier nm 
definition  image
translation:
1. crest
2, piece of meat from the rump from beef or venison

etymology: from cime – top

synonyms:  cerf, orenement


examples:

1.

Vigny, “La Neige”,  Poèmes antiques et modernes (1826-1831)
"Dont le casque fermé, chargé de cimiers blancs,
Laisse à peine entrevoir les yeux étincelants."

Hugo, Hernani (1830)
"L'aigle qui va peut-être éclore à mon cimier
Peut aussi déployer ses ailes."

Hugo, “À Louis B.”, Les Feuilles d’automne (1831)
"Cherchez un tertre vert, circulaire, arrondi,
Que surmonte un grand arbre,  un noyer, ce me semble,
Comme au cimier d’un casque une plume qui tremble."

Balzac, Le Père Goriot (1835)
"Il entendit enfin le MOI LE ROI qui commence sous les panaches du trône et finit sous le cimier du dernier gentilhomme."


Gautier, "Une nuit de Cléopâtre" (1838)
"Un cimier symbolique en forme de tour complétait cette coiffure élégante, quoique bizarre."

Verne, Voyage au centre de la terre (1864)
"elles entouraient leur tête d’un mouchoir de couleur, surmonté d’un cimier de toile blanche."


2.

Zola, Pot-Bouille (1882)
"enfin comme rôt un cimier de chevreuil, et comme légumes des fonds d’artichaut à la jardinière."
(rôt – roast)









Wednesday, July 18, 2012

hermine

hermine nf 
definition  image
translation:
ermine

etymology: from Latin armenius  – Armenian, because this fur was first brought to Rome from Armenia

synonyms:  herminette, martre, vair


examples:

Hugo, Han d’Islande (1823)
"richement vêtue d’une robe de satin écarlate, bordée d’hermine et de franges d’or."

Balzac, Le Lys dans la vallée  (1835)
Fa Vinci
"Quand le médecin revint, je lui révélai les scrupules dhermine effarouchée qui poignaient ma blanche Henriette."

Balzac, Ursule Mirouët (1841)
"Après avoir appris que cette jeune fille se mourait comme une hermine, … madame de Portenduère allait venir la voir et la consoler."

Balzac, La Rabouilleuse (1842)
"Flore, redevenue douce comme une hermine, aida la Védie à mettre le couvert."

Flaubert, Madame Bovary (1857)
"Le magistrat l’avait reçu debout, dans sa robe, hermine à l’épaule et toque en tête."

Flaubert, La Légende de saint Julien l’Hospitalier (1877)
"elles défilaient, deux à deux, par rang de taille, depuis les éléphants et les lions jusqu’aux hermines et aux canards, comme le jour qu’elles entrèrent dans l’arche de Noé."

Zola, Au Bonheur des Dames (1883)
À côté, encadrant le seuil, pendaient également des lanières de fourrure, des bandes étroites pour garnitures de robe, … les poils de lapin de la fausse hermine et de la fausse martre."










Tuesday, July 17, 2012

arc-bouter

arc-boutant nm 
definition  image
translation:
flying buttress
s'arc-bouter v to brace oneself

etymology: arc – arch + bouter – to brace

synonyms:  adosser, appuyer, cambrer,  épauler, étayer, soutenir

examples:

Hugo, Han d’Islande (1823)
"voici la cathédrale, dont les arcs-boutants, plus sombres encore que le ciel, se dessinent comme les côtes de la carcasse d’un mammouth."

Balzac, Les Chouans (1829)
"une église gothique dont les petites flèches, le clocher, les arcs-boutants en rendent presque parfaite sa forme en pain de sucre."

Hugo,  Notre-Dame de Paris (1831)
“Au moment où sa pensée se fixait ainsi sur le prêtre, comme l'aube blanchissait les arcs-boutants, il vit à l'étage supérieur de Notre-Dame ... une figure qui marchait.”

Balzac, Le Curé de Tours (1831)
“Après avoir regardé le ciel par le petit espace qui séparait, au-dessus du jardin, les deux arcs-boutants noirs de Saint-Gatien, le vicaire eut encore le courage de dire : - Il fera plus beau aujourd'hui qu'hier...”

Balzac, La Muse du déparement (1843)
“La malheureuse avait fait deux arcs-boutants de ses jambes, en les appuyant sur une espèce de commode.”

Gautier, Le Capitaine Fracasse (1863)
"Notre-Dame apparaissait en plein, se montrant par le chevet avec ses arcs-boutants semblables à des côtes de poisson gigantesque, ses deux tours carrées et sa flèche aiguë."


*****************

Dumas, Les Compagnons de Jéhu (1857)
 [le sanglier] "s'arc-bouté sur ses deux pattes de devant, il présentait aux chiens sa tête aux yeux sanglants, armée de deux énormes défenses."

Flaubert, Salammbô (1862)
“D'un bond il s'y cramponna, en roidissant ses bras, en s'arc-boutant des pieds ; et, à la fin, les battants énormes s'entrouvrirent.

Verne, Les Aventures du Capitaine Hatteras (1866)
“Johnson, rompu aux luttes de la mer, et vieux routi
“L’Américain prit sa hache d’une main, son couteau de l’autre ; arc-bouté sur son pied droit, le corps rejeté en arrière, il se tint en posture d’attaque. ”

Gaboriau, La Clique dorée (1871)
"il se débattait furieusement sous la puissante étreinte des marins, s'arc-boutant contre les racines et les rochers, cambrant les reins, se rejetant en arrière…"

Verne, L’Île mystérieuse (1874)
"Cette pointe venait se souder au littoral par un dessin assez capricieux et s’arc-boutait à de hautes roches granitiques."


Zola, Germinal (1886)
"Il fallut qu’elle lui montrât à écarter les jambes, à s’arc-bouter les pieds contre les bois."

Feydeau, La Dame de chez Maxim (1899)
Etienne, paraissant et s’arc-boutant à la porte pour retenir le balayeur qui veut entrer quand même.












Monday, July 16, 2012

civière

civière nf 
definition  image
translation:
stretcher

etymology:  from Italian civéo or civéa , from Late Latin. coeno-vehum, from Latin  coenum – mud + vehere — transport

synonyms:  bard, bast, brancard, litière

examples:

Balzac, La Fille aux yeux d’or (1835)
"Le mulâtre et le cocher prirent Henri à bras le corps, l’enlevèrent, le mirent sur une espèce de civière, et le transportèrent à travers un jardin."
(mulâtre — mulatto)

Balzac, Béatrix (1839)
"Calyste, Gasselin et Camille se dépouillèrent des vêtements qu’ils pouvaient quitter, firent un matelas sur l’échelle, y placèrent Béatrix et la portèrent comme sur une civière."

Dumas, Les Compagnons de Jéhu (1857)
"j'ai vu deux paysans qui portaient un corps sur une civière."

Daudet, Lettres de mon moulin (1869)
"Il fallut la descendre avec un cric, des cordes, une civière."
(cric – jack )

Zola, Le Ventre de Paris (1873)
"elle aperçut, en bas, sur le carreau des Halles, un rassemblement autour d’une civière."

Zola, L’Assommoir (1879)
"j’avais des frayeurs du matin au soir. Je le voyais toujours, la tête cassée, sur une civière."


Feydeau, La Dame de chez Maxim (1899)
"Paraissent les deux valets de pied apportant un objet d’assez grande dimension dissimulé sous une élégante gaine de taffetas jaune, sur une petite civière"






Sunday, July 15, 2012

baliverne

baliverne nf 
definition  image
translation:
nonsense, trivia, balderdash

etymology: unknown

synonyms:  bagatelle, bêtise, cocasserie, connerie, facétie, faribole, fichaise, niaiserie, potiche, sottise, vétille

examples:

Stendhal, Le Rouge et Le Noir (1830)
"Hélas ! mon seul mérite consistait dans mes progrès rapides, dans ma façon de saisir ces balivernes.".

Balzac, Le Médecin de campagne (1833)
"Il ne m'en coûtait pas plus de dire quelque chose d'utile que de dire des balivernes."

Merimée, Carmen (1845)
"Nous ne sommes pas ici pour dire des balivernes; il faut aller à la prison, c’est la consigne, et il n’y a pas de remède."

Murger, Scènes de la vie de Bohème (1848)
"Et il écrivit une trentaine de lignes où on remarquait des balivernes sur les pianos, les poissons rouges, l’école du bon sens et le vin du Rhin, qui était appelé un vin de toilette."

Zola, “Aventures du grand Sidoine et du petit Médéric”, Contes à Ninon (1864)
"On parle, je le sais, de gloire, de conquêtes et autres balivernes. Ce sont là de grands mots dont se payent les imbéciles."

Flaubert, Bouvard et Pécuchet (1880)
"Quel tas de balivernes ! s’écria Bouvard, dès le premier chapitre."

Maupassant, "Au printemps", La Maison Tellier (1881)
"Oh! ce sont toutes ces balivernes-là qui nous troublent la tête."













Friday, July 13, 2012

asséner

asséner v 
definition  image
translation:
to deal a blow, strike;  hurl (questions),  fling (insults)

etymology: Old French version of assigner – to assign, allot

synonyms:  allonger, appliquer, décharger, frapper, lancer

examples:

Hugo, Le Dernier Jour d’un condamné (1829)
"Chaque coup de marteau, asséné sur l’enclume appuyée à leur dos, fait rebondir le menton du patient."

Balzac, “Une Conversation enttre onze heures et minuit”,  Contes bruns, (1832)
"Beauvoir lui asséna sur le crâne un si furieux coup de barre que le traître tomba comme une masse, sans jeter un cri."
(barre – rod)

Hugo,  “Claude Gueux” (1834)
"avant que le directeur eût pu pousser un cri, trois coups de hache, chose affreuse à dire, assénés tous les trois dans la même entaille, lui avaient ouvert le crâne."

Sue, Mystères de Paris  (1842)
"il s’élança sur le Squelette et lui assena sur le crâne et entre les deux yeux une grêle de coups de poing."

Dumas, Les Compagnons de Jéhu (1857)
"Un ouvrier matelassier, armé d'un bâton, venait de lui en asséner un si rude coup sur la tête, que le bâton s'était brisé en deux morceaux."

Féval, La Fabrique de crimes (1866)
"Carapace était en garde avec une hache affilée comme un rasoir, il en asséna un coup terrible sur le généreux Mustapha qui l'esquiva."


Huysmans, “Sac au dos”, Les Soirées de Médan (1880)
"je pare le coup de poing qu’il m’envoie, et lui assène en riposte."










Wednesday, July 11, 2012

piailler

piailler v 
definition  image
translation:
to squawk, squeal, chirp

piallerie nf squawking
piaillarde  adj (habitually)squawking

etymology:  onomatopoeia

synonyms:  bêler, caqueter, couiner, crier,  gazouiller, jaser, pépier, piauler

examples:

Guizot (tr. Shakespeare), Hamlet (1821)
"il y a, monsieur, une nichée d'enfants, de fauconneaux à la brochette, qui piaillent à force tout au haut du dialogue, et sont claqués à outrance pour cela"

Balzac, “Une Conversation enttre onze heures et minuit”,  Contes bruns, (1832)
"C'était comme dans une basse-cour, quand les poules se mettent à piailler."

Sue, Les Mystères de Paris (1842)
"je prends le moutard par la peau du dos ; il a beau gigoter, m’égratigner et piailler…"

Baudelaire, “Le vieux Saltimbanque”, Petits Poèmes en prose (1869)
"Elles se faisaient, en vérité, une concurrence formidable : elles piaillaient, beuglaient, hurlaient."

Gaboriau, L’Argent des autres  (1874)
"Aux coups violents frappés à la porte, se mêlaient des trépignements sourds, des jurons d'hommes et des piailleries de femmes."


Zola, La Faute de l’abbé Mouret (1875)
"Ils étaient là chez eux, comme dans une grange, dont on aurait laissé une lucarne ouverte, piaillant, se battant, se disputant les mies rencontrées à terre."

Flaubert, Bouvard et Pécuchet (1880)
"Alors, sa femme ,,, recommençait les mêmes protestations, en piaillant d’une voix aiguë comme une poule blessée.."

Maupassant, “Boitelle”, La Main gauche (1889)
"mêlant leurs cris au bruit du quai, … une rumeur violente, aiguë, piaillarde, assourdissante, de forêt lointaine et surnaturelle."













Tuesday, July 10, 2012

chat-huant

chat-huant nm  
definition  image
translation:
tawny owl. barn owl

etymology:  chat + huant – hooting


synonyms: chouette, hibou, hulotte, effraie


examples:

Hugo, Notre-Dame de Paris (1831)
"Holà hé ! qui chante cette gamme ? quel est le chat-huant de malheur ?"

Balzac, Le Contrat de mariage (1836)
"pourquoi le bruit des pas effraie ? pourquoi l’on remarque le cri des chats-huants et la clameur des chouettes ?"

Sue, Mystères de Paris (1843)
"Monsieur le marquis aurait la voix aussi enrouée qu’un chat-huant ou qu’une crécelle, que je trouverais encore qu’il a une jolie voix."

Dumas, La Reine Margot (1845)
"C'était un homme de quarante ans à peu près, à l'oeil gris et faux, au nez recourbé en bec de chat-huant."

Gautier, Le Capitaine Fracasse (1863)
"le voyageur, traversant les bois la nuit, n’entend jamais sans une angoisse secrète, bien qu’il les suppose produits par des chats-huants craintifs ou toute autre bestiole inoffensive."

Maupassant,  Contes de la bécasse (1882)
"Labarbe, aujourd’hui député, me regarda avec des yeux de chat-huant."

Zola, Germinal (1886)
"elle triait au-dessous d’une vieille sorcière, la mère de la Pierronne, la Brûlé ainsi qu’on la nommait, terrible avec ses yeux de chat-huant et sa bouche serrée comme la bourse d’un avare."











Sunday, July 8, 2012

bouillotte

bouillotte nf  
definition  image
translation:
1. hot water bottle
2. a card game

notes:  1/ The card game, very popuakar in the 19th century, was, like brelan, a predecessor to poker. It was usually played for low stakes.
            2. bouillotte was sometimes used to mean kettle. See bouilloire,

etymology: from bouillir – to boil

synonyms:  bouteille, chaufferette; brelan

examples:

1.

Gaboriau, La Clique dorée (1871)
"Il commença par emplir d'eau-de-vie deux petits verres, plaça une bouillotte devant le feu, et se laissant tomber sur un fauteuil."


Zola, La Conquête de Plassans (1874)
"Cela commença par des bouillottes d’eau que la vieille dame descendit faire chauffer."

France, Le Crime de Sylvestre Bonnard (1881)
"je crois que, s’il s’agit de briser les assiettes, d’ébrécher les plats, de bosseler les casseroles et de défoncer les bouillottes, la créature quelconque que Thérèse a placée dans la cuisine suffira à sa tâche."
(bosseler – make a dent )

Zola, Germinal (1886)
"Puis, après avoir posé une bouillotte sur la grille, elle s’accroupit devant le buffet."




2.


de la Tour
Balzac, “Le Notaire” (1840)
"Ces sortes de premiers clercs professent des principes conservateurs et paraissent extrêmement moraux, ils se gardent bien de jouer publiquement à la bouillotte."

Balzac, Une ténébreuse Affaire (1841)
"deux hommes, las de jouer à la bouillotte, ou qui n’y jouaient que pour occuper les autres, quittèrent le salon de l’hôtel des Relations extérieures."

Labiche, La Cagnotte (1864)
"Ma tante, vous ne faites donc pas votre partie de bouillotte ce soir ?"

Gaboriau, L’Affaire Lerouge (1866)
"Quand il a gagné à la bouillotte, il se déboutonne volontiers d’un louis, mais il perd toujours."


Theuriet, Contes de la vie intime (1888)
"Il frayait avec les petits gentillâtres de Varennes ou des Islettes, et gagnait lestement leur argent à la 
bouillotte."
(gentillâtres — minor gentry)











Saturday, July 7, 2012

bouilloire

bouilloire nf  
definition  image
translation:
kettle

etymology: from bouillir – to boil

synonyms:   chaudière. coquemar, samovar

examples:

Sand, Valentine (1832)
"Quand il se trouva, le soir, seul dans sa maisonnette silencieuse, ayant  ...  pour toute harmonie le bruit de la bouilloire qui contenait son souper."

Gautier, “Celle-ci et celle-là”, Les Jeunes-France (1833)
"la flamme danse dans l’âtre, les bouilloires bavardent comme des pies."


Gautier, “Le Grillon” , La Comédie de la Mort (1838)
"La bouilloire rit et babille."

Balzac, Pierrette (1840)
"Elle se glissa timidement chez sa cousine, y fit le feu, y laissa la bouilloire, échangea quelques paroles."

Flaubert, Bouvard et Pécuchet (1880)
"En soulevant la bouilloire, il répandit de l’eau sur le parquet."

Zola, Au Bonheur des Dames (1883)
Cézanne
"mais il voulut alors lui offrir une tasse de thé, et il se battit contre une bouilloire à esprit-de-vin."

France, La Rôtisserie de la reine Pédauque (1893)
"Il faut d’abord la laver, et j’attends que l’eau chauffe dans la bouilloire."







Friday, July 6, 2012

freluquet

freluquet  nm 
definition  image
translation:
little squirt, whippersnapper, runt, pipsqueak

etymology: diminutive of freluche  – a silk braid

synonyms:  avorton, damoiseau, faible, godelureau. gringalet, jeune homme, mirliflor, nain. prétentieux


examples:

Kock,  Jean (1835)
"quand elle sera ma femme, je ne crois pas que je serai d'humeur à laisser un freluquet lui adresser des devises dans ce genre-là."

Stendhal, Le Rouge et Le Noir (1830)
"mais Danton avait donné de la force à une nation de freluquets, et empêchait l’ennemi d’arriver à Paris."

Mérimée, “La Partie de Trictrac” (1830)
"Sans doute, lui dit-il, ce freluquet vous a donné beaucoup d'argent? C'est la seule chose que vous aimiez."

Gautier, Mademoiselle de Maupin (1834)
"Qui prendrai-je ? un militaire à jabot bombé, un robin aux épaules convexes, un poète ou un peintre à la mine effarée, un petit freluquet efflanqué et sans consistance ?"

Balzac, Pierrette (1840)
"Mais je ne veux pas être malheureux dans mon intérieur, et dans dix ans y voir un jeune freluquet, comme Julliard, tournant autour de ma femme."

Merimée, Carmen (1845)
"Car l’idée me vint trois ou quatre fois d’entrer dans le patio, et de donner de mon sabre dans le ventre à tous ces freluquets qui lui contaient fleurettes."

Maupassant,  Contes de la bécasse (1882)
"Que feraient-elles d’un gros chien ! Il les ruinerait en nourriture. Mais un petit chien (en Normandie, on prononce quin), un petit freluquet de quin qui jappe."










Thursday, July 5, 2012

dédommager

dédommager  v 
definition  image
translation:
to  compenssate, indemnify
 

dédommagement nm  compensation

etymology: dé- + dommage – damage

synonyms:  compenser, indemniser, payer, redresser, rembourser, rémunérer, réparer

examples:

Kock,  Jean (1835)
"Catherine a embrassé l'enfant qui est emmailloté et placé près de sa mère, pour qui cette vue est un dédommagement de toutes ses souffrances."

Balzac, Béatrix (1839)
"Quand nous serions horriblement gênées, ce qui n’est pas possible à cause de la finesse de vos tailles, je serais bien dédommagée par le plaisir de rendre service aux amis de Calyste."

Balzac, Une ténébreuse Affaire (1841)
"Durant ces treize dernières années, Laurence n’avait été femme que par la souffrance, elle voulut se dédommager."

Balzac, La Rabouilleuse (1842)
"Je suis maîtresse de mon bien, ne me contraignez pas à dédommager Agathe dans mon testament de quelque mauvais accueil."

Dumas, Les Compagnons de Jéhu (1857)
"les compagnons de Jéhu avaient cru devoir un dédommagement au maître de poste."


Zola, “Aventures du grand Sidoine et du petit Médéric”, Contes à Ninon (1864)
"il échangea vite ses peaux de loup contre de splendides vêtements de soie et de velours, trouvant à se regarder quelques dédommagements aux ennuis de sa nouvelle profession."

Flaubert, Bouvard et Pécuchet (1880)
"Elle se dédommageait sur la boisson, et but tant d’eau-de-vie qu’elle acheva promptement de s’alcooliser."









Blog Archive

About Me

This blog and its companion are based on my current project of reading Balzac, Zola, and other 19th century authors.