Sunday, January 31, 2010

tarir


tarir v
definition image
translation:
to dry up, exhaust, run out

intarissable adj inexhaustable

etymology: from Old High German tharrjan – dry up (parallel to modern German Dürre – drought)

synonyms: assécher, consumer, dessécher, dissiper, épuiser. s'assécher, sécher, se dissiper, vider

examples:

Hugo, Odes et Ballades (1818–1829)
"Dans ses yeux, enflammés d'un si mâle courage,
Tari la source de ses pleurs."

Balzac, La Peau de chagrin (1831)
"L'homme s'épuise par deux actes instinctivement accomplis qui tarissent les sources de son existence."

Gautier, "Une nuit de Cléopâtre" (1838)
"car le vieil Hopi-Mou, père des eaux, a bien besoin de remplir son urne tarie aux pluies du solstice dans les montagnes de la Lune."



Zola, La Fortune des Rougon (1870)
"il ne tarissait pas sur ce sujet, disant avec colère qu’il était honteux de se battre de la sorte ; et il rappelait avec orgueil le grand règne de Napoléon."

Zola, La Curée (1872)
"Je vois que les soucis de l’administration n’ont pas tari votre imagination."

Verne, Michel Strogoff (1876)
"Nicolas ne tarissait pas. Il aimait à causer, et, quelle que fût sa façon d’envisager les choses, on aimait à l’entendre."

Maupassant, La Maison Tellier (1881)
"Une paix jalouse, mais rarement troublée, régnait entre ces cinq femmes, grâce à la sagesse conciliante de Madame et à son intarissable bonne humeur."



Saturday, January 30, 2010

maladif


maladif adj
definition image
translation:
sickly, morbid, pathological

etymology: from French malade – sick, derived from Latin mal aptus – incapable

synonyms: chétif, débile, délicat, dolent, frêle, infirme, mal, malade, malsain, morbide, pathologique, patraque, rachitique, souffrant, souffreteux

examples:

Balzac, Une double Famille (1830)
"Le teint terreux et verdâtre de son visage était-il le résultat de travaux excessifs, ou produit par une santé frêle et maladive ?"

Balzac, L’Enfant maudit (1831)
"Le malheur d'une constitution rachitique et maladive."

Balzac, La Peau de chagrin (1831)
"La morne impassibilité du suicide donnait à son front une pâleur mate et maladive."

Sand, Indiana (1832)
"Votre tristesse, votre état maladif, et, comme il le remarque lui-même, vos yeux rouges disent à tout le monde et à toute heure que vous n'êtes pas heureuse…"

Dumas, La Reine Margot (1845)
"On ne pouvait pas comprendre comment de ce corps faible et maladif et de ces lèvres pâles pouvait sortir un souffle si puissant



Baudelaire, Fleurs du mal (1857)
"Pour moi, poète chétif,
Ton jeune corps maladif,
Plein de taches de rousseur,
À sa douceur."

Zola, La Curée (1872)
"la fille, cette pauvre Louise, comme on la nommait, une enfant de dix-sept ans, chétive, légèrement bossue, qui portait avec une grâce maladive une robe de foulard blanc, à pois rouges."







Friday, January 29, 2010

tapage


tapage nm
definition image
translation:
din, racket, furor, rowdiness; hype

tapageur adj rowdy, noisy; showy; hyped-up
tapageur nm rowdy person

etymology: From French taper –hit, slap; derived from from same Germanic root as Modern German zapfen – to broach, unplug, English tap (a keg)

synonyms: barouf, bastringue, brouhaha, chahut, charivari, clameur, fracas, raffut, tintamarre, tumulte, vacarme

examples:

Mérimée, “La Partie de Trictrac” (1830)
"Roger, qui s'était placé à dessein tout auprès des tapageurs, se leva et interpella les plus bruyants en termes si outrageux, que toute leur fureur se tourna aussitôt contre lui."

Balzac, Gobseck (1830)
"Au milieu d’un tapage infernal, les uns cassent des bouteilles, d’autres entonnent des chansons."

Balzac, La Peau de chagrin (1831)
"Monsieur, tous les voisins sont aux fenêtres et se plaignent du tapage."

Zola, La Fortune des Rougon (1870)
"Pour augmenter le tapage et secouer une plus longue épouvante sur la ville endormie, il pria Granoux de se rendre à la cathédrale et de faire sonner le tocsin aux premiers coups de feu."

Zola, La Curée (1872)
"Appartement de tapage, d’affaires et de plaisirs, où la vie moderne, avec son bruit d’or sonnant, de toilettes froissées, s’engouffrait comme un coup de vent."

Zola, La Conquête de Plassans (1874)
"Il demeura là, sifflant doucement, levant les yeux sur les arbres de la préfecture, pleins du tapage des pierrots qui se couchaient."



Maupassant, La Maison Tellier (1881)
"Au rez-de-chaussée les voix tapageuses des hommes du port faisaient un assourdissant vacarme."

Thursday, January 28, 2010

câlin


Bouguereau
câlin adj
definition image
translation:
affectionate, cuddly, tender

câlin nm hug, cuddle
câlinerie nf tenderness, fondness; caress, cuddle
câliner v to cuddle, snuggle, hug

etymology: From Provençal calina – warm, Latin calor – wamth, parallel to French chaleur

synonyms: affectueux, cajoleur, caressant, doux, enjôleur, mignard, tendre

examples:

Balzac, Gobseck (1830)
"Elle allait prendre un air affectueux, me parler de cette voix dont les câlineries sont réservées à l’endosseur du billet."

Balzac, La Peau de Chagrin (1831)
"La protection du duc de Navarreins, dit-elle en continuant avec des inflexions de voix pleines de câlinerie, me serait très-utile auprès d'une personne toute-puissante en Russie"

Balzac, Eugénie Grandet (1834)
"Aussitôt qu’il entra, les deux femmes lui souhaitèrent une bonne année, sa fille en lui sautant au cou et le câlinerieant, madame Grandet gravement et avec dignité."

Baudelaire, Fleurs du mal (1857-1861)
"Dans des fauteuils fanés des courtisanes vieilles,
Pâles, le sourcil peint, l'oeil câlin et fatal."

Zola, La Fortune des Rougon (1870)
"L’imagination câline et inventive du Midi est là tout entière."

Zola, La Curée (1872)
"Elle ne devait pas l’attendre, elle était toute frissonnante de le voir arriver comme à l’ordinaire, tranquillement, de son air câlin."

Maupassant, "La femme de Paul", La Maison Tellier (1881)
"Elle s'éveillait au matin, dans leur lit tiède, se pressait câline contre lui, jetant ses bras à son cou."



Wednesday, January 27, 2010

bagne


bagne nm
definition image
translation:
prison, penal colony, labor camp

etymology: from Italian bagno – bath, named after a Turkish prison found in former bath house

synonyms: detention, galère, pénitencier, prison, travaux forcés

examples:

Balzac, La Peau de chagrin (1831)
"Quoique le Mont-de-Piété se fût toujours dessiné dans ma pensée comme une des portes du bagne, il valait encore mieux y porter mon lit moi-même que de solliciter une aumône."

Balzac, La Duchesse de Langeais (1834)
"Poussé par la misère ou par la colère, votre frère de bagne n'a tué qu'un homme ; et vous ! vous avez tué le bonheur d'un homme."

Balzac, Le Père Goriot (1835)
“Le bagne ne va pas sans l'argousin, vous n'imagineriez pas l'un sans l'autre.”

Sue, Les Mystères de Paris (1842)
"Le hâle, la misère, les rudes labeurs du bagne ont bronzé son teint."

Zola, La Fortune des Rougon (1870)
"Son père est au bagne, nous ne voulons pas avec nous la fille d’un voleur et d’un assassin."

Zola, La Curée (1872)
"Et il conta qu’un de ses commis, un gueux digne du bagne, lui avait soustrait un grand nombre de dossiers."

Maupassant, Contes de la bécasse (1882)
"êtes-vous sûr que vous n'en ayez pas fécondé au moins une, et que vous ne possédiez point sur le pavé, ou au bagne, un chenapan de fils qui vole et assassine les honnêtes "








Tuesday, January 26, 2010

interpeller



interpeller v
definition image
translation:
To question, interrogate, raise questions, challenge, call out to, shout at

interpellation nf questioning, interruption, sharp questioning, challenge

etymology: from Latin interpellare, inter (between) + pellere (push)

synonyms: adresser, appréhender, crier, demander, interroger, invectiver, questionner, s'enquérir, sommer

examples:

Mérimée, “La Partie de Trictrac” (1830)
"Roger, qui s'était placé à dessein tout auprès des tapageurs, se leva et interpella les plus bruyants en termes si outrageux, que toute leur fureur se tourna aussitôt contre lui."

Balzac, La Peau de chagrin (1831)
"– Animal !
– Imbécile !
Telles furent les gracieuses interpellations qu'ils échangèrent."

Sand, Indiana (1832)
"Elle me l'a dit, répondit le flegmatique personnage interpellé, sans faire attention au regard de reproche que lui adressait Indiana."

Balzac, La Vendetta (1830)
"Bonaparte l’ayant interpellé vivement, l’aide-de-camp sortit en rechignant."

Balzac, Eugénie Grandet (1834)
"Monsieur Charles, ainsi se nommait le fils de monsieur Grandet de Paris, en s’entendant interpeller, prit un petit lorgnon suspendu par une chaîne à son cou."

Maupassant, "La femme de Paul", La Maison Tellier (1881)
'des rires allaient sur l'eau d'une barque à l'autre, des appels, des interpellations ou des engueulades."
(engueulades – reprimands)

Maupassant, Contes de la bécasse (1882)
"S'il fallait établir le compte des femmes que nous avons eues, nous serions, n'est-ce pas, aussi embarrassés que cet ébénier que vous interpelliez le serait pour numéroter ses descendants."
(ébénier – ebony tree)


Monday, January 25, 2010

râpé

râpé adj.
definition image
translation:
worn out; shredded, grated

râper v. to grate

etymology: from Old High German raspôn – to grate; parallel to English rasp

synonyms: élimé, éraillé, limé, pauvre, pelé, ruiné, usagé, usé

examples:

Balzac, Gobseck (1830)
"Tout était propre et râpé dans sa chambre, pareille, depuis le drap vert du bureau jusqu’au tapis du lit."

Balzac, La Peau de Chagrin (1831)
"Un grand homme sec, en habit râpé, tenait un registre d'une main, et de l'autre une épingle pour marquer les passes de la Rouge ou de la Noire."

Gautier, Mademoiselle de Maupin (1834)
"ils sont sales, huileux, hérissés, râpés, l’œil glauque et la bouche sans lèvres."

Balzac, Eugénie Grandet  (1834)
"Leurs figures, aussi flétries que l’étaient leurs habits râpés, aussi plissées que leurs pantalons, semblaient usées, racornies, et grimaçaient."

Dumas, Les trois Mousquetaires (1844)
"un justaucorps bleu de ciel, tant soit peu fané et râpé, et sur cet habit un baudrier magnifique, en broderies d’or."

Daudet, Lettres de mon moulin (1869)
"je vis arriver chez moi…un vieil homme en habit râpé, cagneux, crotté."

Zola, La Curée (1872)
"Il avait un pantalon trop court, des souliers de charretier, une tunique affreusement râpée, trop large, et qui le rendait presque bossu."


Maupassant, "En Famille", La Maison Tellier (1881)
"Car tous appartenaient à cette armée de pauvres diables râpés qui végètent économiquement dans une chétive maison de plâtre."




Sunday, January 24, 2010

ruche


ruche nf
definition image
translation:
1. hive, beehive
2. ruche (a pleat or fold of cloth used as a decoration)

etymology: uncertain, either from Celtic root (Breton rusken – bark (of a tree) ; alternatively, from Old High German rusk – basket

synonym: colonie, essaim

examples:

1.

Balzac, La Peau de chagrin (1831)
"Elles restaient interdites, honteuses, et s'empressaient autour de la table comme des abeilles qui bourdonnent dans l'intérieur d'une ruche."

Hugo, Notre-Dame de Paris (1831)
ruche monstrueuse où rentraient le soir avec leur butin tous les frelons de l’ordre social.”

Balzac, Eugénie Grandet (1834)
"son arrivée en ce logis et sa chute au milieu de ce monde peut être comparée à celle d’un colimaçon dans une ruche."

Balzac, Séraphita (1835)
“Un simple bonnet de percale, sans autre ornement qu’une ruche de même étoffe, enveloppait sa chevelure.”

Daudet, Lettres de mon moulin (1869)
"Quand j’ouvris la porte, ce fut un bourdonnement, un frémissement d’ailes comme si j’entrais dans une ruche."

Maupassant, La Maison Tellier (1881)
"La maison du menuisier était pleine d’une activité de ruche."

Huysmans, En Rade (1887)
"Il recula, entrevit à peine, au travers de ses larmes, l’intérieur de ce pigeonnier, alvéolé comme un dedans de ruche."



2.

Balzac, La Peau de Chagrin (1831)
"bientôt il sentit le doux contact des ruches de blonde qui garnissaient le tour de la robe."

Baudelaire, Fleurs du mal (1857-1861)
"La ruche qui se joue au bord des clavicules,
Comme un ruisseau lascif qui se frotte au rocher."
(clavicules – collarbones)

Zola, La Curée (1871)
“C'étaient des robes changeantes qui passaient du bleu au vert, avec mille teintes d'une délicatesse infinie; on aurait dit de la soie mouchetée de flammes blanches, avec des ruches de satin.”

Daudet, Le Nabab (1871)
“Avec son bonnet à ruches, son autorité d’aînée, elle avait une drôle de petite figure, si raisonnable…”

Gaboriau, L’Argent des autres  (1874)
"une fille achevait de disposer sur son lit une robe de soie très-claire, garnie de ruches et de passementeries."

Zola, Au Bonheur des Dames (1883)
"Depuis une heure, elle achetait, tout un lot d’articles la suivait déjà, un manchon et des ruches pour elle, des bas pour sa fille."

Huymans, À Rebours (1884)
“Elle portait un tablier blanc de bonne, un long fichu écartelé en buffleterie sur la poitrine, des demi-bottes de soldat prussien, un bonnet noir orné de ruches et garni d’un chou.”
(buffleterie — accoutrements)




Saturday, January 23, 2010

tablier


tablier nm 
definition image
translation:
apron; overall

note: formerly, a small table for games)

etymology: from French table (tablier being a diminutive)  derived from Latin tabula – board

synonyms: blouse, sarrausurtout

examples:

Hugo, Odes et Ballades (1818–1829)
"Enfants, voici des bœufs qui passent,
Cachez vos rouges tabliers."

Sand, Indiana (1832)
"Noun vint le trouver chez lui avec son tablier blanc et son madras arrangé coquettement à la manière de son pays."

Balzac, Eugénie Grandet (1834)
"Madame Grandet mettait constamment une robe de levantine verdâtre, … et gardait presque toujours un tablier de taffetas noir."
(levantine – cloth of twisted silk)

Sue, Les Mystères de Paris (1842)
"Un ample fichu de mousseline blanche se croisait sur son sein et disparaissait à demi sous la haute bavette carrée d’un petit tablier de taffetas changeant."


Féval, Les Habits noirs (1863)
“Echalot, foncièrement propre, époussetait son tablier et raclait ses mains avec une vieille lame de couteau.”

Zola, La Curée (1872)
"Elle portait, sur une robe de soie mauve, à tablier et à tunique, garnie de larges volants plissés, un petit paletot de drap blanc."

Gaboriau, L’Argent des autres  (1874)
“Elle portait une robe prétentieuse, un tablier de soubrette d'opéra-comique et un bonnet à grandes bridespavoisé de fleurs et de rubans.”

Friday, January 22, 2010

natte (coiffure)



natte nf
definition image
translation:
 plait, braid (of hair)

note: see also natte (tissu)

etymology: from Latin natta  – bed of rushes

synonyms: coiffure, garniture, torsade, tresse

examples


Hugo, Notre Dame de Paris (1831)
"“Autour de sa tête, dans ses nattes noires, il y avait des plaques de métal qui pétillaient au soleil et faisaient à son front une couronne d'étoiles.”


Balzac, Eugénie Grandet (1834)
"Elle lissa d’abord ses cheveux châtains, tordit leurs grosses nattes au-dessus de sa tête avec le plus grand soin."

Sue, Les Mystères de Paris (1842)
"châle orangé noué derrière le dos… laissant voir seulement deux grosses nattes de cheveux blonds."

Flaubert, Madame Bovary (1857)
“Souvent, elle variait sa coiffure : elle se mettait à la chinoise, en boucles molles, en nattes tressées.”

Hugo, Les Misérables (1862)
“C'étaient vraiment deux jolies petites filles, plutôt bourgeoises que paysannes, très charmantes, l'une avec ses tresses châtaines bien lustrées, l'autre avec ses longues nattes noires tombant derrière le dos.”



Huysmans,  Croquis parisiens (1880)
“Renvoyée à chaque pas comme un tremplin, ses nattes couleur soufre lui dansant en lumière sur la nuque”

Zola, Au Bonheur des dames (1883)
“Mais leur coquetterie, le luxe dont elles luttaient, dans l’uniformité imposée de leur toilette, était leurs cheveux nus, des cheveux débordants, augmentés de nattes et de chignons quand ils ne suffisaient pas, peignés, frisés, étalés.”








Thursday, January 21, 2010

froisser


froisser v
definition image
translation:
to crease. crumple; offend, hurt (feelings)

se froisser v. to get creased; be offended, be hurt

etymology: uncertain, perhaps from Latin fressus – broken or Latin frustrare – scrape

synonyms: affliger, blesser, chiffonner, déplaire, désobliger, fâcher, irriter, meurtrir, offenser, offusquer, vexer

examples:

Balzac, Gobseck (1830)
"Sur une chaise était une robe froissée dont les manches touchaient à terre."

Balzac, L’Enfant maudit (1831)
"Mais je voulais préparer monseigneur le duc à un mariage qui froisse toutes ses idées."

Balzac, La Peau de chagrin (1831)
"Rien d'excessif n'a froissé ni mon âme ni mon corps."

Balzac, La Bourse (1832)
"Son âme tendre fut jadis cruellement froissée par un homme riche qui ne se piquait pas d’une grande délicatesse en amour."

Balzac, Eugénie Grandet (1834)
"Si vous me connaissiez, ma cousine, vous sauriez que j’abhorre la raillerie, elle flétrit le cœur, froisse tous les sentiments…"

Dumas, La Reine Margot (1845)
"Allant à une armoire secrète cachée dans l'un des panneaux de sa chambre, elle en fit glisser la porte dans une rainure de la boiserie et en tira un livre dont les feuillets froissés annonçaient les fréquents services."

Zola, La Curée (1872)
"Appartement de tapage, d’affaires et de plaisirs, où la vie moderne, avec son bruit d’or sonnant, de toilettes froissées, s’engouffrait comme un coup de vent."

Wednesday, January 20, 2010

guenilles


guenilles nf plural
definition image
translation:
rags

etymology: uncertain, perhaps from Old French gone – dress, from Flemish queon – wool cassock; alternatively perhaps from Norman French guiner – to beg

synonyms: chiffon, défroque, haillons, harde, lambeau, loque, nippe, oripeaux

examples:

Balzac, La Peau de Chagrin (1831)
"Ainsi, que nous soyons, à cette époque de la vie, dans un riche hôtel à soigner des chiens, ou dans un hôpital à trier des guenilles, notre existence n'est-elle pas exactement la même ?"

Balzac, Une fille d’Ève (1839)
"Le carreau ... ressemblait au plancher des pensionnats quand il n’a pas été balayé depuis huit jours, et d’où les domestiques chassent des monceaux de choses qui sont entre le fumier et les guenilles."

Sue, Les Mystères de Paris  (1842)
"Ses hardes valent au moins… cent francs.
-- De pareilles guenilles !"

Baudelaire, Fleurs du mal (1857-1861)
"Tout à coup, un vieillard dont les guenilles jaunes
Imitaient la couleur de ce ciel pluvieux."

Daudet, Lettres de mon moulin (1869)
"La pièce du bas avait le même air de misère et d’abandon : — un mauvais lit, quelques guenilles, un morceau de pain sur une marche d’escalier, et puis dans un coin trois ou quatre sacs crevés d’où coulaient des gravats et de la terre blanche."

Zola, La Fortune des Rougon (1870)
"Il affichait ses guenilles, les étalait le dimanche, en plein cours Sauvaire."

Zola, La Curée (1872)
"Une girouette oubliée grinçait au bord d’une toiture, tandis que des gouttières à demi détachées pendaient, pareilles à des guenilles."

Tuesday, January 19, 2010

fouiller


fouiller v.
definition image
translation: 
to search, frisk, dig, rummage, go through, excavate, scour

fouille nf search, excavation

etymology: from Latin fodere – to dig

synonyms: caver, chercher, compulser, creuser, dépouiller, examiner. fouiner, fureter, pénétrer, rechercher, scruter, sonder

examples:


Balzac, Gobseck (1830)
"Il pouvait posséder par la pensée la terre qu’il avait parcourue, fouillée, soupesée, évaluée, exploitée."

Balzac, La Peau de chagrin (1831)
"il fouille une parcelle de gypse, y aperçoit une empreinte, et vous crie : Voyez !"
(gypse – gypsum )

Gautier, "Une nuit de Cléopâtre" (1838)
"Après avoir battu la rivière en tous sens, après avoir fouillé la moindre touffe de roseaux, Phrehipephbour revint au palais."

Dumas; Le Vicomte de Bragelonne  (1850)
“L’inconnu fouilla dans la poche de son haut-de-chausses et la vida.”

Zola, La Fortune des Rougon (1870)
"Un ancien fabricant de chapeaux, vieillard de soixante-dix ans, dont la fabrique se trouvait jadis dans le faubourg, fouilla le passé des Rougon."



Zola, La Curée (1872)
"Eelle fureta dans toutes les pièces, souleva le coin des portières, examina l’ameublement, serait allée jusqu’à fouiller les tiroirs."

Maupassant, La Maison Tellier (1881)
"Il fouilla dans ses poches, donna vingt centimes au porteur."




Monday, January 18, 2010

meurtrir


meurtrir
definition image
translation:
to bruise, hurt, wound

meurtri adj bruised
meurtrissure nf bruise

etymology: formerly meant to kill; from same root as French meurtre – murder, from Germanic root, seen in English murder, German mord

synonyms: avarier, battre, blesser, contusionner, endommager, esquinter, frapper, froisser, léser, marquer, rosser

examples:

Hugo, Odes et Ballades (1818–1829)
"Ton front du moins n'est pas meurtri du diadème
Si tes bras sont meurtris de fers."

Méimée, Tamango (1829)
"Tamango parut sur le pont la figure meurtrie, mais l'air aussi fier, aussi résolu qu'auparavant."

Béranger, Œuvres completes (1839)
“C’est la goutte qui nous meurtrit ;
La cécité, prison profonde ;
La surdité dont chacun rit.”

Hugo, Les Travailleurs de la mer (1866)
"Il était meurtri par l’invisible. Chaque jour, la vis mystérieuse se serrait d’un cran."

Zola, La Fortune des Rougon (1870)
"A plusieurs reprises, elle reparut, la face meurtrie, les cheveux arrachés. D’ailleurs, pas le moindre accablement de souffrance ni même de tristesse, pas le moindre souci de cacher ses meurtrissures."

Zola, La Curée (1872)
"Et elle sortait plus effarée, plus meurtrie de ce voyage dans l’inconnu du mal, de ces ténèbres ardentes où elle confondait son double amant,"

Maupassant, "Histoire d'une fille de ferme”. La Maison Tellier (1881)
"Mais alors, en son cœur si longtemps meurtri, se leva, comme une aurore, un amour inconnu pour ce petit être chétif qu'elle avait laissé là-bas."





Sunday, January 17, 2010

vautrer


se vautrer v
definition image
translation:
to wallow, sprawl, loll, roll (in the mud)

etymology: from Med. Latin voltulare, from Latin volvere – roll

synonyms: s'abandonner, s'affaler, se coucher, détendre,  s'enfoncer. s'étaler, s'étendre, se prélasser, se rouler

examples:

Modigliani
Balzac, La Fille aux yeux d’or (1835)
"Eh bien, sans boire de l’eau-de-vie comme l’ouvrier, ni sans aller se vautrer dans la fange des barrières, tous excèdent aussi leurs forces."

Gautier, "Une nuit de Cléopâtre" (1838)
"Le seul bruit qu’on entendît, c’était le chuchotement et les rires étouffés des crocodiles pâmés de chaleur qui se vautraient dans les joncs du fleuve."

Daudet, Lettres de mon moulin (1869)
"des porcs vautrés sous les fines colonnettes des galeries, l’âne broutant dans la chapelle où l’herbe pousse."


Zola, La Fortune des Rougon (1870)
"Il lui semblait tout naturel qu’on l’entretînt, comme une fille, à vautrer ses paresses sur les banquettes d’un estaminet."

Goya

Zola, La Curée (1872)
"ce tas d’or sur lequel se vautrait la richesse d’un monde."

Zola, L’Assommoir (1879)
"Il creva de rire, s’abandonnant, renversé, vautré au beau milieu du lit."

Maupassant, "En Famille". La Maison Tellier (1881)
"Caravan retomba vautré sur le lit, beuglant presque "


Saturday, January 16, 2010

fougueux


fougueux adj 
definition image
translation:
fiery, impetuous, spirited, lively, enthusiastic

fougue nf ardor, impetuousness, enthusiasm ; violent movement

etymology: origin uncertain

synonyms: ardent, bouillant, débridé, enflammé, explosif, fringant, impétueux, indocile, passionné, plein de fougue, violent

examples:

Balzac, La Maison du chat-qui-pelote (1829)
"La fougue de passion qui possédait Théodore fit dévorer au jeune ménage près d’une année entière sans que le moindre nuage vînt altérer l’azur du ciel sous lequel ils vivaient."

Balzac, Gobseck (1830)
"Ici, dit-il, en me montrant sa chambre nue et froide, l’amant le plus fougueux qui s’irrite ailleurs d’une parole et tire l’épée pour un mot, prie à mains jointes !"

Balzac, La Duchesse de Langeais (1834)
"il ressemblait par la vigueur de son front, par la coupe de son visage, par l'audace tranquille des yeux, et par l'espèce de fougue qu'exprimaient ses traits saillants."

Balzac, La Duchesse de Langeais (1834)
"Elle vivait agitée par ce nom, plus qu'elle ne l'avait été par l'amant fougueux, opiniâtre, exigeant."


Gautier, "Une nuit de Cléopâtre" (1838)
"Un noble dédain arquait sa lèvre supérieure et gonflait ses narines comme celles d’un cheval fougueux."

Zola, Thérèse Raquin (1864)
“ils étaient parvenus à contenter, en tuant Camille, ces désirs fougueux et insatiables qu'ils n'avaient pu assouvir en se brisant dans les bras l'un de l'autre. ”



Maupassant, "En Famille". La Maison Tellier (1881)
"Il s’arrêta, roidi dans une reprise de désespoir fougueux."


Blog Archive

About Me

This blog and its companion are based on my current project of reading Balzac, Zola, and other 19th century authors.