Wednesday, July 31, 2013

matois

matois adj  wily, clever

etymology:  perhaps from matin – morning, as in up early in the morning

synonyms: espiègle, finaudfuté, madré, malin, retors, rusé, sournois


examples:

Balzac, Le Médecin de campagne (1833)
"Le commandant cligna des yeux pour donner à ces derniers mots une sorte de profondeur matoise."

Gautier, “Celle-ci et celle-là”, Les Jeunes-France (1833)
"Mais c’est qu’il a un air d’innocence, ce jeune scélérat ! les plus matois s’y tromperaient."

Balzac, Une ténébreuse Affaire (1841)
"Mais, de part et d’autre, les deux fins matois pensèrent que l’enquête était inutile."

Balzac, La Rabouilleuse (1842)
"Leur gendre, à peu près sûr d’avoir bientôt à pleurer sa femme, envoya sa fille à Paris, chez son beau-frère, autant pour lui faire voir la capitale, que par une pensée matoise."

Dumas, Vingt ans après (1845)
"C’était un profond matois, qui, depuis sa bourgeoisie improvisée, avait regretté souvent les franches lippées du grand chemin ainsi que la conversation et la compagnie brillante des gentilshommes."
(lippée – meals)

Dumas, La Dame de Monsureau (1846)
"Eh ! dit Schomberg, qui vous répondra que le fin matois ne vous a pas donné une fausse indication."

Gaboriau, L’Argent des autres  (1874)
"Se trouvait-il donc parmi eux de ces fins matois qui toujours essaient de se faire payer intégralement au détriment des autres?"








Tuesday, July 30, 2013

mijoter

mijoter  v  to simmer, stew; plot, conspire

etymology: origin unertain

synonyms: bouillir, cuire, fermenter, fricasser, fricoter, mitonner, rissoler; intriguer, manigancer, méditer

examples:

Balzac, Le Médecin de campagne (1833)
"La soupe se composait, suivant la mode du feu curé, du bouillon le plus substantiel que jamais cuisinière ait fait mijoter et réduire."

Dumas, Joseph Balsamo (1846)
"On la tira de son colombier, on la mijota, on la dorlota, on la para."
(colombier – dovecote)

Rimbaud, “Accroupissements”, Poésies (1870-1872)
"Le bonhomme mijote au feu, bras tordus, lippe
Au ventre : il sent glisser ses cuisses dans le feu"
(lippe –  lip)

Daudet, “La Soupe au fromage”, Les Contes du lundi (1875)
"il aime à trouver en rentrant ce petit souper qui mijote et tient la chambre parfumée et chaude jusqu’à son retour."

Zola,  Une Page d’amour (1878)
"La cuisinière, en plein coup de feu, ne daignait pas répondre tout de suite. Au bout d’un long silence, elle disait à son tour : — Vois-tu, il faut que ça mijote."

Zola, L’Assommoir (1879)
"Enfin le ragoût mijota sur un feu couvert de cendre."

Maupassant, “Hautot père et fils”, La Main gauche (1889)
"Elle approcha, pour elle, une autre chaise de la sienne, devant le fourneau où les plats mijotaient toujours."





Monday, July 29, 2013

poix

poix nf pitch, resin

etymology: from Latin pix, picis – pitch

synonyms: brai. calfat, colle, galipot, goudron

examples:

Gautier, “Le Bol de punch”, Les Jeunes-France (1833)
"des bancs de chêne, des tables sur des tréteaux, de grosses chandelles de suif ou de poix-résine dans des chandeliers de fer-blanc."


Flaubert, Salammbô (1862)
"Je vous fournirai des éléphants (mes forêts en sont pleines), du vin, de l’huile, de l’orge, des dattes, de la poix et du soufre pour les sièges,"


Daudet, Lettres de mon Moulin (1869)
"Un affreux nain, puant la poix et le vieux cuir, s’approche de moi d’un air piteux, avec de gros soupirs."

Verne, Michel Strogoff (1876)
"Hommes, femmes, enfants, vieillards, revêtus de peaux de bêtes, la figure recouverte de vessies enduites de poix, faisaient paître de maigres troupeaux de moutons."

Flaubert, La Tentation de Saint Antoine (1876)
"Quand le vinaigre militaire coulait sur les barbes non rasées, qu’on se régalait de glands, de poix et d’oignons crus."



Villiers de l’Isle Adam, “Impatience de la foule”, Contes cruels (1883)
"Les jeunes filles disposaient des brasiers pour faire bouillir la poix."

Zola, La Débâcle (1892)
"le chemin était un véritable lit de boue, de l’argile grise délayée, où les pieds se collaient comme dans de la poix."













Sunday, July 28, 2013

engrenage

engrenage nm gears, machinery; plot, intrigue,

etymology: from engrener – to fill with grain

synonyms: chaîne, engrènement, entraînement, méchamisme; rouages, trame

examples:

Balzac, Les Employés (1838)
"Ce qui rendait Rabourdin vraiment grand, était d’avoir su contenir l’enthousiasme qui saisit tous les inventeurs, d’avoir cherché patiemment un engrenage à chaque mesure afin d’éviter les chocs."

Flaubert, Madame Bovary (1857)
"Un grand espace de terrain vide, où se trouvaient pêle-mêle, entre des tas de sable et de cailloux, quelques roues d’engrenage déjà rouillées entourait un long bâtiment quadrangulaire."

Verne, Vingt mille lieues sous les mers (1870)
"elle agit par des électro-aimants de grande dimension sur un système particulier de leviers et d'engrenages."

Daudet, “Un Décoré du 15 Août”, Les Contes du lundi (1875)
"Depuis quatre mois, le malheureux Aga était perdu dans le brouillard parisien, passant sa vie à courir les ministères, berné partout, pris dans le formidable engrenage de l’administration française."
(berné –  swindled)

Zola, L’Assommoir (1879)
"elle devait seulement avoir bien soin de ne pas laisser traîner ses jupes trop près des engrenages."

Zola, Au Bonheur des Dames (1883)
"Elle-même alla tourner la manivelle, l’engrenage avait un cri plaintif, les feuilles de tôle descendaient avec lenteur."

Huysmans, À Rebours (1884)
"Des Esseintes frissonnait délicieusement à se sentir confondu, dans ce terrible monde de négociants, dans cet isolant brouillard, dans cet impitoyable engrenage broyant,"










Saturday, July 27, 2013

mioche

mioche nm 

kid, nipper, brat

etymology: uncertain, but possibly from Breton mioc – small

synonyms: bébé, enfant, gamin, gosse, marmot, môme, moutard, petiot, poupard


examples:


Zola, Le Ventre de Paris (1873)
"Allez, elle peut chercher, elle ne trouvera pas de mioche sous son traversin, ma tante."

Zola, La Faute de l’abbé Mouret (1875)
"Ajoutez qu’on aimerait mieux marier des bêtes que cette Rosalie et son gueux, avec leur mioche qui a pissé sur une chaise…"

Zola, L’Assommoir (1879)
"Et, pendant une heure, il avait ronchonné : ce mioche n’était pas à lui, il ne savait pas pourquoi."

Maupassant, La Maison Tellier (1881)
"Les parents, en tenue de fête avec une physionomie gauche et ces mouvements inhabiles des corps toujours courbés sur le travail, suivaient leurs mioches."

Alexis, Émile Zola: Notes d’un ami (1882)
"ces murs qui résonnaient comme des ventres vides, ces portes d'où sortait une perpétuelle musique de coups de bâton et de cris de mioches affamés."

Maupassant,  Contes de la Bécasse (1882)
"À sept heures, le matin, puis à midi, puis à six heures, le soir, les ménagères réunissaient leurs mioches pour donner la pâtée, comme des gardeurs d’oies assemblent leurs bêtes."
(pâtée – mash, slop )

Maupassant, “Hautot père et fils”, La Main gauche (1889)
"C’était une espèce de famille qu’il avait là dans ce mioche clandestin qui ne s’appellerait jamais Hautot."







Friday, July 26, 2013

sautoir

sautoir nm ribbon, chain (areund the neck); (heraldry) saltire, Saint Andrew;s cross
en sautoir  –  on display, especially in an X shape


etymology: from Latin saltare – to jump

synonyms: bijou. chaîne, châle, collier, pendnat, pendentif


examples:

Balzac, Une fille d’Ève  (1839)
"Tous les ordres de l’Europe scintillaient sur les poitrines, pendus au cou, en sautoir, ou tombant à la hanche."

Stendhal, La Chartreuse de Parme (1839)
"ces murs sont ornés d’une quantité de têtes de morts en marbre blanc de proportions colossales, élégamment sculptées et placées sur deux os en sautoir."

Dumas, Les trois Mousquetaires (1844)
"Il avait sous son manteau une grande robe blanche semée de larmes noires, de têtes de mort et d’os en sautoir."

Balzac, Le Colonel Chabert (1844)
"il était habillé de drap bleu, avait du linge blanc, et portait sous son gilet le sautoir rouge des grands officiers de la Légion d’honneur."

Balzac, La Cousine Bette (1846)
"Il gardait sous la remise une voiture sur les panneaux de laquelle étaient peints les deux bâtons en sautoir."

Zola, Le Ventre de Paris (1873)
"les agents des expéditeurs, portant en sautoir des gibecières de cuir, attendaient la recette."
(gibecières – game baf )

Daudet, “La Pendule de Bougival”, Les Contes du lundi (1875)
"une de ces pendules en onyx algérien, ornées de dessins Campana, qu’on achète boulevard des Italiens, avec leur clef dorée pendue en sautoir au bout d’un ruban rose."












Thursday, July 25, 2013

cassation

cassation nf 
(legal) appeal

cour de cassation – court of appeal

etymology: from casser, in the sense, to annul; from Latin quassare – to shake


synonyms: abrogation, annulation, divertissement, remise, renvoi, requête, suppression

examples:

Hugo,  “Claude Gueux” (1834)
"Une fois que cette étrange cour de cassation eut en quelque sorte ratifié la sentence qu’il avait portée, Claude reprit toute sa sérénité."

Balzac, César Birotteau (1837)
"Birotteau suivit Popinot, en proie aux anxiétés du condamné entre la cassation de son arrêt ou le rejet de son pourvoi."
(arrêt – decision; pourvoi – appeal)

Balzac, Une ténébreuse Affaire (1841)
"Ce conflit de la justice spéciale et de la justice criminelle amenait des questions de compétence que jugeait le tribunal de cassation."

Balzac, Albert Savarus (1842)
"On peut nous mener en cassation, mais nos adversaires y regarderont à deux fois, répondit l’abbé."

Dumas, Les Compagnons de Jéhu (1857)
"Ils se sont pourvus en cassation. Tu arriveras avant que le pourvoi soit rejeté,"

Gaboriau, La Corde au cou  (1873)
"J'ai pour moi les arrêts de la cour de cassation des 27 novembre et 27 décembre."


Goncourt, Journal I (1887)
"Un allié de notre famille, M. Jules Delaborde, avocat à la Cour de cassation, nous recommandait de bien nous garder de confier notre défense à un avocat brillant dont le talent."









Wednesday, July 24, 2013

surmener

surmener v to ride too hard, override, overwork

etymology:  sur + mener – to lead

synonyms: abrutir, abuser, briser, éreinter, fatiguer, forcer, user avec excès


examples:

Dumas, Vingt ans après (1845)
"j’ai pensé que le boucher ne louait pas son cheval comme cela sans demander où on le conduisait, quoique je ne croie pas M. Bazin capable de surmener un cheval."

About, Le Roi des montagnes (1856)
"J’avais été surmené par les événements, et la force me manquait pour dormir."

Gautier, Le Capitaine Fracasse (1863)
"Ses prunelles bleuâtres avaient le regard morne, résigné et pensif de la bête surmenée."

Verne, Les Enfants du capitaine Grant (1868)
"Ayrton dirigea son attelage un peu surmené à travers les grands troncs perdus dans l’ombre."

Sand, Journal d’un voyageur pendant la guerre (1871)
"L’administration des chemins de fer est surmenée.

Villiers de l’Isle Adam, “Deux augures”. Contes cruels (1883)
"mon choix s’est arrêté sur mon — (tant pis, je dis le mot !) — sur mon « pipelet », — lequel est un vieux commissionnaire auvergnat, blanchi le long des rampes, surmené par les sursauts nocturnes."
(pipelet – porter)

Zola,  Le Docteur Pascal (1893)
"Et lui, surmené depuis quelques semaines, ravagé déjà par son existence de soupçon et de chagrin, eut un frisson nerveux."












Tuesday, July 23, 2013

séculaire

séculaire adj ancient, age-old, one hundred years old

note: also means secular in the sense of non-religious

etymology: from Latin saeculum – age, hundred years

synonyms: âgé, ancestral, ancien, antique, centenaire, héréditaire, immémorial, vénérable, vieux

examples:

Balzac, “Adieu” (1832)
"Les grands chênes séculaires de la forêt, qui décrivait un cercle immense autour de cette habitation, en faisaient une véritable solitude."

Merimée, Colomba (1840)
"Il se crut transporté sur une verte pelouse au pied des châtaigniers séculaires."

Gaboriau, La Corde au cou  (1873)
"Des ormes séculaires ombragent les vastes cours."

Verne, L’Île mystérieuse (1874)
"l’animal disparaissait sous les eaux d’une vaste mare, ombragée par de grands pins séculaires."

Villiers de l’Isle Adam, “Duke of Portland”. Contes cruels (1883)
"Une seule fois, un soir, on avait vu son séculaire carrosse doré traverser, stores baissés, au triple galop et entouré de cavaliers portant des flambeaux, Hyde-Park."

Zola, L’Œuvre (1886)
"Dans aucune futaie séculaire, sur aucune route de montagne, par les prairies d’aucune plaine, il n’y aura jamais des fins de jour aussi triomphales que derrière la coupole de l’Institut."

Zola, La Débâcle (1892)
"Puis, cela était vraiment agréable, ces beaux ormes séculaires qui donnaient une ombre délicieuse."









Monday, July 22, 2013

étoupe

étoupe  nf   1. tow
                   2, oakum, packing

note: Two separate words in English, one on French. Tow is coarse broken flax or hemp fiber prepared for spinning. The term tow-headed refers to flaxen hair. Oakum was used for caulking ships, insulating plumbing,  filling cracks in walls, stuffing, and as makeshift torches.  It was  recycled from old tarry ropes and cordage, which were painstakingly unraveled and taken apart into fiber; this task of picking and preparation was a common penal occupation in prisons and workhouses.

étouper v to plug up holes


etymology: from Latin stuppa – tow

synonyms: chanvre, filasse, ploc


examples:


1.

Balzac, “Adieu” (1832)
"Cette femme portait sur la tête un mouchoir rouge d’où s’échappaient des mèches de cheveux blonds assez semblables à l’étoupe d’une quenouille."

Gautier, Le Roi Candaule (1844)
"Elle fit cependant un effort sur elle-même, ordonna d’apporter les corbeilles remplies de laines de différentes couleurs, les fuseaux garnis d’étoupe, et distribua le travail à ses femmes comme elle avait coutume de le faire
étoupe "

Dumas, Joseph Balsamo (1846)
"Balsamo étendit sur la dalle un lit d’étoupes blanches en guise de rempart."


Daudet, Sapho (1884)
"Cob toute mince, avec une taille jeunette qui faisait plus hideuse sa tête décharnée de clown malade sous une crinière d’étoupes jaunes."

2.

Sue. Kernok le pirate (1830)
"Puis le feu communiquant de l’étoupe aux cheveux, des cheveux aux plumes, l’acrobate improvisé, le malheureux Grain-de-Sel, absorba tant de calorique, que sa peau se fendit et craqua sous son enveloppe enflammée."

Hugo, Notre-Dame de Paris (1831)
"Pourtant une étoupe imbibée d’huile, qui brûlait dans une cage de fer aux pieds de la Sainte-Vierge du coin de la rue, permit à Gringoire de distinguer la bohémienne."



Verne, Voyage au centre de la terre (1864)
"Mon conseil fut suivi. Hans, au moyen d’éclats de granit et d’étoupe, essaya d’obstruer l’entaille faite à la paroi."

Zola, Son Excellence Eugène Rougon (1878)
"Chacun d’eux tenait une longue pique, au bout de laquelle flambaient des étoupes, dans des gobelets remplis d’esprit-de-vin."

Zola, Germinal (1886)
"Des filtrations abondantes ...  jaillissaient des joints, au travers du brandissage d’étoupes goudronnées."



















Sunday, July 21, 2013

tranchant

tranchant nm edge, cutting edge
tranchant adj sharp, sharp-edged

etymology: from Latin truncare – to maim, reduce to a trunk

synonyms: coupant, lame

examples:

Balzac, Séraphita (1835)
"Voici jetée entre nous la hache à double tranchant avec laquelle vous coupez la tête à ce vieillard blanc intronisé par vous sur des nuées peintes,"

Gautier, Le Roi Candaule (1844)
"Près de la tête du lit était accroché à une petite colonne un trophée d’armes, composé …  d’une épée à deux tranchants et de javelots de frêne aux pointes d’airain."
(javelots – javelins)

Sand, La Mare au diable (1846)
"la terre, fraîchement ouverte par le tranchant des charrues, exhalait une vapeur légère."
( charrue – plow)

Dumas, Joseph Balsamo (1846)
"Tirant alors avec un geste rapide et fier une épée à deux tranchants de son linceul, le fantôme frappa sur une colonne de bronze."

Zola, “Le Sang”, Contes à Ninon (1864)
"Les yeux fermés, tenant à deux mains un glaive à double tranchant, elle frappait dans la nuit et massacrait."

Zola, Germinal (1886)
"Et les hommes suivaient, dans une confusion de troupeau, en une queue qui s’élargissait, hérissée de barres de fer, dominée par l’unique hache de Levaque, dont le tranchant miroitait au soleil."

Maupassant, Fort comme la mort (1889)
"Elles tombaient, à perte de vue, d°un bout à l’autre des larges avenues entre les façades des maisons, comme si toutes les tiges venaient d’être séparées des branches par le tranchant d`une fine lame de glace."





Saturday, July 20, 2013

bourrelé

bourrelé adj racked, tormented (by regret, guilt,  remorse)
bourrelement nm torment

etymology:  related to bourreau – executioner

synonyms: dévorer, se martyriser, suppliciter, tenailler, torturer, tormenter



examples:

Balzac, Gobseck (1830)
"Une conscience bourrelée et l’effroi involontaire inspiré par un crime à ceux qui le commettent lui avaient ôté l’usage de la réflexion."

Hugo, Notre-Dame de Paris (1831)
"Je suis bourrelé de remords et de créanciers."

Stendhal, Le Rouge et Le Noir (1830)
"Pirard était sans contredit le plus honnête homme du salon, mais sa figure couperosée, qui s’agitait des bourrèlements de sa conscience, le rendait hideux en ce moment."

Stendhal, La Chartreuse de Parme (1839)
"Depuis l’arrivée de Fabrice, elle était bourrelée de remords."

Dumas, Joseph Balsamo (1846)
"Sa tète était livide, et, en même temps, si bourrelée depuis huit ou dix jours, qu’en apercevant une lueur qui filtrait à travers la porte."

Verne, Le Tour du monde en 80 jours (1873)
"Son cœur était gros, sa conscience bourrelée de remords."

Zola, La Terre (1888)
"En quittant le 19, la tête bourrelée d’inquiétudes, il ne le cacha point à Hector."





Thursday, July 18, 2013

saumâtre



saumâtre adj briny, brackish; disagreeable

etymology: from Italian salmastro – briny. from Latin sal – salt


synonyms: amer, désagréable, fâcheux, salé

examples:

Balzac, Béatrix (1839)
"Ces tristes carrés d’eau saumâtre, divisés par les petits chemins blancs sur lesquels se promène le paludier, vêtu tout en blanc, pour ratisser, recueillir le sel et le mettre en mulons."
(paludier – worker in salt marshes  ; ratisser –  rake; mulons. –  little heaps)

Balzac, La Cousine Bette (1846)
"il regardait Lisbeth, comme un voyageur altéré, qui, traversant une côte aride, doit regarder une eau saumâtre."

Verne, Les Enfants du capitaine Grant (1868)
"Souvent la ligne de l’est côtoya ou coupa des petites lagunes, faites tantôt d’eaux douces, tantôt d’eaux saumâtres."

Daudet, Sapho (1884)
"l’âcre senteur se dégage, monte avec des tourbillons de poussières exotiques dans une atmosphère saturée d’eau saumâtre."

Goncourt, Journal I (1887)
"Les coups de soleil qui ont l'air de passer par une carafe remplie d'eau saumâtre."

Zola, La Terre (1888)
"Pas un arbre, pas un rocher, des mares d’eau saumâtre, au lieu des eaux vives."

Maupassant, “Un Soir”, La Main gauche (1889)
"Le serpent de mer… ayant trouvé entre les membrures du bateau une flaque d'eau saumâtre, il s'y blottit, s'y roula presque mort déjà."
(membrures – framing)





Wednesday, July 17, 2013

élaguer

élaguer v to prune, cut back
élagage nm pruning

etymology: é- + Old High German lah –  cutting of treesdes arbres

synonyms: cisailler, couper, ébrancher, émonder, raccourcie, tailler

examples:

Hugo, “Préface de 1832”,  Le Dernier Jour d’un condamné (1829)
"c'est pour cela que Le Dernier Jour d'un Condamné est ainsi fait, élaguer de toutes parts dans son sujet le contingent, l'accident, le particulier."

Sand, Valentine (1832)
"il élagua un peu les houx et les buis du ravin."

Vigny, Lorenzaccio (1836)
"Ainsi, monsieur le commissaire apostolique, il y a encore quelques mauvaises branches à élaguer."

Dumas, La Dame de Monsureau (1846)
"l'on avait soigneusement élagué, avec un couteau de chasse, un chêne."

Balzac, La Cousine Bette (1846)
"Elle finit d’ailleurs par trouver sa vie heureuse, après en avoir élagué les soucis matériels."

Flaubert, Salammbô (1862)
"Il avait observé les températures, les terrains, les étoiles, fait les plantations au solstice d’hiver, les élagages au décours de la lune, inspecté les esclaves, ménagé leurs habits."

Flaubert, Bouvard et Pécuchet (1880)
"Pécuchet prit une courbature à l’élagage de la charmille,"









Tuesday, July 16, 2013

entiché

entiché adj  
definition  image
translation:
crazy about, infatuated, besotted with

se enticher v to fall for, become infatuated

etymology: possibly from German anstecken – to infect

synonyms: amoureux, entêté, féru. fou. imbu, passionné. toqué

examples:

Balzac, Une double Famille  (1830)
"ses parents, entichés de noblesse, s’aperçurent de son amitié pour la jeune fille."

Sand, Valentine (1832)
"Pourquoi était-elle si entichée, ces derniers mois, d'aller au château tous les soirs."

Balzac, Le Bal de Sceaux (1829)
"On lui aura dit que j’étais entichée de noblesse, et que je ne voulais épouser qu’un pair de France."

Stendhal, La Chartreuse de Parme (1839)
"Le goût de la liberté, la mode et le culte du bonheur du plus grand nombre, dont le XIXe siècle s’est entiché, n’étaient à ses yeux qu’une hérésie qui passera comme les autres."

Dumas, Le Comte de Monte-Cristo (1845)
"J’ai répété tout cela à satiété à M. Danglars, mais il est entiché de son Lucquois."

Gautier, Le Capitaine Fracasse (1863)
"[elle] refusait le plus opiniâtrement du monde à épouser le capitaine Matamoros, dont son père était entiché."

Zola, La Terre (1888)
"était-ce Dieu possible qu’un richard se fût entiché d’une mauviette pareille, pas belle, pas grasse."
(mauviette –  skinny thing)

Blog Archive

About Me

This blog and its companion are based on my current project of reading Balzac, Zola, and other 19th century authors.