Sunday, October 29, 2017

batifoler

batifoler v
definition image
translation:
to frolic about, romp about, lark; flirt

etymology:  uncertain

synonyms: baguenauder, cabrioler, flirter, folâtrer, folichonner, lutiner, marivauder, papillonner, perdre son temps, roucouler, s’amuser, s’ébattre

examples:

Balzac, La Cousine Bette (1846)
“Aujourd’hui des courses d’affaires, demain un dîner de famille, sans compter les malaises du talent et ceux du corps, et enfin les jours où l’on batifole avec une femme adorée.”

Flaubert, Correspondance (1868)
“J’aimerais fort à batifoler sur les rivages de la Méditerranée !”

Flaubert, L’Éducation sentimentale (1869)
“Il décampait le matin, faisait de longues courses à travers champs, buvait du lait dans les fermes, batifolait avec les villageoises.”
(décampait — went out)

Zola,  Une Page d’amour (1878)
“Ah ! Madame pouvait être tranquille ! Ce n’était pas lui qui songeait à batifoler.”

Huysmans, Les Sœurs Vatard (1879)
“Céline restait là, songeant à ces promenades où l’on batifole, à ces retours le long de la Seine où l’on se dévisage avec des airs alanguis.”

Maupassant,  “L’Ami Patience”. Toine (1886)
“Une autre dame couchée en un grand lit ravagé batifolait du pied avec un petit chien noyé dans les draps,”

Goncourt, Journal II (1887)
“Derrière la table, un troupier, au geste vainqueur, batifolant avec une cantinière du 93e.”









Saturday, October 28, 2017

escarbille

escarbille nf
definition image
translation:
bit of grit, piece of soot, coal dust


etymology:  from Latin carbunculus — little coal, related to escarboucle — carbuncle 

synonyms: brandon, cendre, charbon, étincelle, fraisil, poussière, tison

examples:

Huysmans, Le Drageoir des épices (1874)
“des usines auxquelles conduisent de noirs chemins, criblés d’escarbilles et de mâchefer.”
(mâchefer   clinker, charcoal )

Verne, Les Indes noires (1877)
“Le sol disparaissait encore sous la noire poussière du combustible minéral, mais on n'y voyait plus ni escarbilles, ni gailleteries, ni aucun fragment de houille.” 
(gailleteries   pieces of coal)

Claretie, Le Train 17 (1877)
“La Ville de Calais était remisée au dépôt après avoir été nettoyée de ce mélange de cendres, de coke calciné et d’escarbilles qui reste dans la boîte à fumée.”

Zola, L’Assommoir (1879)
“Salie de flaques d’eau teintée, de copeaux, d’escarbilles de charbon, plantée d’herbe sur ses bords, …”


Daudet, Tartarin dans les Alpes (1885)
“La moraine, comme une dune mobile de sable, de coquilles brisées, d’escarbilles, et, au bout, le glacier aux vagues bleu-vert.”

Zola, La Bête humaine (1890)
“Un chauffeur du dépôt venait de charger le foyer, des escarbilles rouges tombaient dessous, dans la fosse à piquer le feu.”

Allais, Vive la vie ! (1892)

[les]”braves gens la trouvaient mauvaise, et remplaçaient les sous par des projectiles moins rémunérateurs, tels que trognons de choux, escarbilles et autres résidus domestiques.”





Friday, October 27, 2017

sertir

sertir v
definition image
translation:
to crimp (jewelry, wires), set, mount (jewel)

etymology:  from Latin sartus — patched, mended

synonyms: chatonner, emboîter, encastrer, enchâsser, enchatonnner, intercaler, insérer

examples:

Balzac, Illusions perdues (1843)
“Vos étamines d’or par de l’argent serties
Révèlent les trésors dont il fera ses dieux ;”

Balzac, La Cousine Bette (1846)
“Comme un diamant bien taillé que Chanor aurait délicieusement serti, la beauté de Valérie, naguère enfouie dans la mine de la rue du Doyenné, valait plus que sa valeur.”

Verne, Michel Strogoff (1876)
“Avec son costume de guerre, cotte à mailles d’or et d’argent, baudrier étincelant de pierres précieuses, fourreau de sabre courbé comme un yatagan et serti de gemmes éblouissantes, bottes ergotées d’un éperon d’or.”

Claretie, Le Train 17 (1877)
“On devine derrière des bureaux de chêne aux casiers remplis de grands livres sertis de cuivre.”

Huysmans, Les Sœurs Vatard (1879)
“Vêtu d’habits neufs et soigneusement brossés, d’un tuyau de poêle noir et luisant, d’une bague sertie d’une turquoise, d’une montre à fermoir.”
(tuyau de poêle — stovepipe hat)

Adam et Moréas, Les Demoiselles Goubert (1886)
“Il avait des yeux noirs, perçants, une main grasse et blanche, des ongles en amande, et, au petit doigt, un gros cercle d’or sertissant un diamant.”

Huysmans, La Bièvre et Saint-Séverin (1898)

“La messe ainsi célébrée est une messe restée dans sa gangue, une messe non taillée et non sertie dans une monture.”






Wednesday, October 25, 2017

sinople

sinople nm
definition image
translation:
(heraldry) green

etymology:  from city of Sinop in Asia Minor, whose clay had a  specific red tint; the meaning curiously migrated to “green” in the 13th to 14th centuries

synonyms: vert

examples:

Balzac, Le Lys dans la vallée  (1835)
“La Révolution avait endommagé la couronne ducale et le cimier, qui se compose d’un palmier de sinople fruité d’or.”

Nodier, Inès de las Sierras (1837)
“Les trois montagnes de sinople y étaient incrustées en fines émeraudes, et le nom de Las Sierras, gravé en vieilles lettres, s’y lisait distinctement encore sous la rouille du temps.”

Balzac, Les Paysans (1855)
“Napoléon eût nommé cet illustre sabreur comte de l’empire, en lui donnant pour armes un écusson écartelé au un d’azur au désert d’or à trois pyramides d’argent ; au deux, de sinople à trois cors de chasse d’argent.”

Gautier, Avatar (1857)
“D’autres fois, je traçais le nom adoré sur les plus belles feuilles de vélin, en y apportant les recherches calligraphiques des manuscrits du moyen âge, rehauts d’or, fleurons d’azur, ramages de sinople.”
(rehaut — highlight)

Hugo, La Légende des siècles, 1e série (1859)
“Les Turcs, devant Constantinople,
Virent un géant chevalier
À l’écu d’or et de sinople,
Suivi d’un lion familier.”

Barbey d’Aurevilly,  “Le dessous des cartes dans une partie de whist”, Les Diaboliques (1874)
“Des yeux pers (car la comtesse portait de sinople, étincelé d’or, dans son regard comme dans ses armes) couronnaient, comme deux étoiles fixes, ce visage sans le réchauffer.”
(pers — greenish-blue)

Gourmont, Le Pélerin du silence (1896)

“Le divan aux coussins de sinople fut notre intermédiaire.”





Tuesday, October 24, 2017

ciron

ciron nm
definition image
translation:
mite, cheese mite, flour mite, grain mite, maggot

etymology:  from a German word, related to modern German Tier — creature, animal

synonyms: mite


examples:


Girardin, La Canne de M. de Balzac (1836)
“Prenez donc garde, Monsieur, cria-t-il, je ne suis pas un ciron imperceptible, vous pouviez bien me voir.”

Béranger, Œuvres completes (1839)
“Mais vos défauts vont être tous sentis :
C’est le ciron vu dans un microscope.”

Dumas, Mes Mémoires (1856)
“Il fallait prendre des précautions bien autrement grandes pour manier un animal cent fois plus petit qu'un ciron.”

Fertiault,  “O Doctissime !“ from Le Parnasse contemporain (1866)
“De l’œuvre que tu lis tu vois, dans ta soupente,
Autant que le ciron voit du tronc qu’il arpente… 
Tu peux fouiller longtemps, tes besicles au nez.”

Hugo, F.-V. (tr. Shakespeare), Roméo et Juliette (1868)
“Son chariot est une noisette, vide, taillée par le menuisier écureuil ou par le vieux ciron, carrossier immémorial des fées.


Daudet,  L’Immortel (1888)
“Il ne m'a pas reconnu...» pensa Freydet, vexé de l'écrasant regard dont l'académicien repoussa dans le rang ce ciron qui se permettait de lui faire signe.”

Allais, Vive la vie ! (1892)

“Tirouard dressa la totalité des animaux de la création, depuis l’éléphant jusqu’au ciron.”




Monday, October 23, 2017

talonner

talonner v
definition image
translation:
to spur, drive on; be hot on someone’s heels, hound, torment, gnaw at

etymology:  from talon — heel

synonyms: agacer, alarmer, briguer, emboîter le pas de, éperonner, harceler, importuner, pourchasser, poursuivre, stimuler, tarabuster, traquer


examples:

Dumas, La Dame de Monsureau (1846)
“Pour que le duc se décidât à cette démarche, il fallait que la peur le talonnât bien fort.”

Balzac, Petites Misères de la vie conjugale (1846)
“En province, mon cher, vous êtes toujours face à face avec votre femme, et par l’ennui qui vous talonne, vous vous jetez à corps perdu dans le bonheur.”

Verne, Le Chancellor (1875)
“Le navire touche par l’arrière, talonne plusieurs fois, et le mât d’artimon, brisé au ras du pont, tombe à la mer.”
(mât d’artimon — mizzenmast)

Verne, Michel Strogoff (1876)
“Sans la faim qui le talonnait, il eût probablement erré jusqu’au matin dans les rues de Nijni-Novgorod.”

Du Camp, Paris, ses organes, ses fonctions, et sa vie dans la second moitié du XIXe siècle (1879)
 “Ces derniers, malgré leurs efforts, malgré l'amour propre qui les talonnait, n'arrivaient qu'à grand-peine à faire la moitié de la besogne que leurs compagnons achevaient facilement.”

Loti, Suleïma (1882)
“Il y a toujours ce vent d'inconnu et d'aventures qui nous talonne tous.”

Huysmans, Là-Bas (1891)

“Des plats parfumés, acides, talonnant dans l’estomac, comme des éperons à boire.





Sunday, October 22, 2017

croasser

croasser v
definition image
translation:
to caw, croak; speak ill

etymology:  onomatopoeic

synonyms: coasser, crailler, crier;  calomnier, médire

examples:

Balzac, Les Chouans (1829)
“Des corbeaux passèrent en croassant au-dessus d’eux.”

Murger, Scènes de la vie de Bohème (1848)
“En voyant passer devant lui un corbeau qui jeta un croassement, il songea au temps où les corbeaux apportaient du pain à Élie.”

Hugo, F.-V. (tr. Shakespeare), Macbeth (1866)
“Le corbeau lui-même s’est enroué — à croasser l’entrée fatale de Duncan — sous mes créneaux.”

Féval, Cœur d’Acier (1866)
“Après ce refrain le coq chanta, le corbeau croassa, le pigeon roucoula, la poule gloussa.”

Loti, Mon Frère Yves (1889)
“Un oiseau noir passa au-dessus de ma tête, jetant un croassement lamentable dans l'air.”

France, L’Étui de nacre (1892)
“Maintenant son âme était une rookery brumeuse où les corbeaux croassaient sur les arbres noirs.”


Herédia, Les Trophées (1893)
“Elles s’élancent. Tel, lorsqu’un corbeau sinister. 

Croasse, sur le fleuve éperdument neigeux.”




Saturday, October 21, 2017

crue

crue nf
definition image
translation:
rise, rise in water level, flood, spate

etymology:  from croître — to increase from Latin crescere — to increase

synonyms: croissance, déborde, débordement, déluge, hausse, haussement, inondation


examples:

Sand, Indiana (1832)
“Ils sortirent, et, grimpant sur l'écluse, chargèrent le maître ouvrier d'en soulever les pelles et de constater les variations de la crue.”

Sue, Les Mystères de Paris (1842)
“La crue de la Seine était formidable, et ce lieu souterrain se trouvait au niveau du fleuve.”

Gautier, Le Roman de la Momie (1858)
“Tahoser est très belle ; elle a vu déjà seize fois la crue et la retraite du Nil.”

Hugo, Les Misérables (1862)
“Les travaux furent plus que malaisés ; ils furent dangereux. Il est vrai qu’il y eut quatre mois et demi de pluie et trois crues de la Seine.”

Verne, Les Enfants du capitaine Grant (1868)
“La crue, stationnaire alors, paraissait avoir atteint sa plus grande élévation. C’était déjà rassurant.”

Aimard and d’Auriac,  La Caravane des Sombreros (1879)
"Ce n’était autre chose qu’un banc de sable formé accidentellement au milieu du fleuve, et destiné à disparaître à la première crue des eaux.”

Daudet, La Belle-Nivernaise (1886) 

“On disait que les affluents rompaient leurs digues, inondaient la campagne, et la crue montait, montait.”




Friday, October 20, 2017

engoncé

engoncé adj
definition image
translation:
buttoned-up,  bundled up, tight around the collar; restricted, stiff, rigid, squeezed


engoncer v to restrict, constrain, squeeze, button up
enforcement nm restriction, constraint, rigidity

etymology:  en- + gond — hinge

synonyms: affecté, boudiné, collet monté, contraint, enveloppé, gourmé, guindé, raide


examples:

Du Camp, Le Nil: Égypte et Nubie (1852)
“C’est un homme de quarante ans, gros, court, engoncé, sans distinction et sans grâce.”

Goncourt, Germinie Lacerteux (1865)
“des femmes en paletot noir, des femmes en caracos élimés et râpés aux coutures, des femmes engoncées dans la palatine en fourrure des marchandes en plein vent et des boutiquières d’allées.”
(palatine — fur stole ; en plein vent — open-air)


Flaubert, L’Éducation sentimentale (1869)
Elle avait cru coquet de s'habiller tout en vert, couleur qui jurait grossièrement avec le ton de ses cheveux rouges. Sa boucle de ceinture était trop haute, sa collerette l'engonçait . "

Verne, Le Pays des fourrures (1873)
“Sous la clarté de l'aurore boréale se dessinaient quelques arêtes engoncées de neige.”

Zola, L’Assommoir (1879)
“Le cou engoncé dans les épaules, elle se tassait, laide et grosse à donner envie de pleurer.”

Céard, “La Saignée”, Les Soirées de Médan (1880)
“Une femme sortait de l’engoncement de ses fourrures et passait, de temps en temps, à la portière une tête curieuse et des yeux interrogateurs.”

Daudet, L’Évangéliste (1883)
“La transformation de l’enfant, le gros fichu qui l’engonçait, son petit bonnet, ses sabots, ses menottes rougies et glacées comme des pommes d’automne.”













Thursday, October 19, 2017

cytise

cytise nm
definition image
translation:
laburnum

etymology: from Latin and Greek roots with the same meaning

synonyms:  auburn, genêt

examples:

Nodier,  “Trilby” (1822)
[elle] “faisait pirouetter son fuseau de cytise  en fredonnant le cantique de saint Dunslán.”

Hugo, “Pan”, Feuilles d’automne (1831)
“Où le chevreau lascif mord le cytise en fleurs,
Où chante un pâtre, assis sous une antique arcade.”

Hugo, ”À mademoiselle J.”, Les Chants du crepuscule (1835)
“Et la haine monte à mon œuvre
Comme un bouc au cytise en fleur !”

Balzac, Le Curé de village (1841)
“Elle n'avait jamais senti le cytise des Alpes, la citronnelle, le jasmin des Açores.”

Daudet, Lettres de mon moulin (1869)
“Une fois, s’avançant au bord d’un plateau, une fleur de cytise aux dents, elle aperçu en bas, tout en bas dans la plaine, la maison de M. Seguin avec le clos derrière,”

Zola, La Débâcle (1892)
“Et, au bout de la pelouse, derrière un massif de cytises, dans le charnier qu’on avait dû établir et où l’on se débarrassait des morts, on allait jeter aussi les jambes et les bras coupés.”
(charnier  mass grave)

Gourmont, Le Pélerin du silence (1896)

Cytise, jeune fille penchée au-dessus du ruisseau clair avec des sourires dans les cheveux, cytise blond, cytise blanc, cytise pur.”




Wednesday, October 18, 2017

entortiller

entortiller v
definition image
translation:
to wind, wrap, twist, entangle, hoodwink

entortillement nm twist, tangle

etymology:  from Latin tortillis — twisted from torquere — to twist

synonyms: compliquer, embobiner, embrouiller, emmailloter, emmitoufler, enrouler, enserrer, entourer, envelopper, fourrer, nouer, tordre, tortiller

examples:

Balzac, Ferragus (1834)
“A la manière dont s'entortille une Parisienne dans son châle, à la manière dont elle lève le pied dans la rue, un homme d'esprit devine le secret de sa course mystérieuse.”

Gautier, Mademoiselle de Maupin (1834)
“J’espère qu’il n’en sera pas toujours ainsi, et qu’avant peu le roman de ma vie sera plus entortillé et plus compliqué qu’un imbroglio espagnol.”

Balzac, Le Cousin Pons (1847)
“La présidente est vindicative à passer dix ans pour vous entortiller dans un piége où vous péririez !”

Zola, L’Assommoir (1876)
“Les quelques passants filaient raide, entortillés dans des cache-nez ; car, naturellement, on ne flâne pas, quand le froid vous serre les fesses. ”

Zola, Son Excellence Eugène Rougon (1876)
“Souvent, elle le recevait à demi nue, entortillée dans une couverture, allongée sur un canapé, se plaignant de maux inconnus”

Céard, “La Saignée”, Les Soirées de Médan (1880)
“Une étonnante chevelure d’un roux faux jusqu’à l’extravagance qui tire-bouchonne sur son dos, et frise sur son front, avec des entortillements de copeaux d’acajou."

Maupassant, Au Soliel (1884)
“Leur coiffure monumentale, emmêlement savant et compliqué de tresses entortillées, demande presque un jour de travail et une incroyable quantité d'huile. ”






Tuesday, October 17, 2017

rayé

rayé adj
definition image
translation:
striped

note: in addition to being the past participle of rayer — to cross out

rainure  nf stripe

etymology:  from raie — line, of Celtic origin

synonyms: rainuré, tigré, vergeté, zébré


examples:

Hugo, Notre-Dame de Paris (1831)
“Le premier sur lequel tombait la lumière était un seigneur superbement vêtu d’un haut-de-chausses et d’un justaucorps écarlate rayé d’argent.”

Balzac, Le Père Goriot (1835)
“Sa figure, rayée par des rides prématurées, offrait des signes de dureté que démentaient ses manières souples et liantes.”

Merimée, Carmen (1845)
“Elle disparut, et me rapporta bientôt une mante rayée qu’elle était allée chercher je ne sais où.”

Zola, La Curée (1871)
“ils eurent une armée de domestiques, qu'ils habillèrent d'une livrée gros bleu avec culotte mastic et gilet rayé noir et jaune, couleurs un peu sévères que le financier avait choisies pour paraître tout à fait sérieux, un de ses rêves les plus caressés.”
(mastic —  putty, resin)

Claretie, Le Train 17 (1877)
Dans la baraque ou plutôt sous la tente rayée de bleu du dompteur, un poêle en fonte, bourré de coke et chauffé à blanc brûlait, éclairant l’ombre déjà profonde qui venait avec le soir.”
(dompteur — animal trainer)

Huysmans, Croquis parisiens (1880)
“Le jardin avec ses galeries du haut, ses arcades découpées en de grossières guipures de bois, …  son plafond d’étoffe à pompons et à glands, rayé de grenat et de bis.”
(bis — dark beige)


Maupassant, Une Vie (1883)
“La porte du milieu soudain s'ouvrit; et un vieux domestique paralysé, vêtu d'un gilet rouge rayé de noir que recouvrait en partie son tablier de service, descendit à petits pas obliques les marches du perron.”

Darien, Biribi, discipline militaire (1890)
“La route poudreuse et grisâtre, au sol rayé par les roues des arabas et moucheté par les pieds des bêtes de somme.”

(arabas — ox carts)







Monday, October 16, 2017

rayer

rayer v
definition image
translation:
to cross out, strike through; scratch off, scrape

note: also see rayé — striped

etymology:  from raie — line, of Celtic origin

synonyms: annuler, barer, biffer, effacer, égratigner, érafler, exclure, raider, raturer


examples:

Balzac, La Peau de chagrin (1831)
“Jamais je ne lui dis : Souhaitez-vous ? voulez-vous ? désirez-vous ? Ces mots-là sont rayés de la conversation.”

Hugo, ”À Louis B.”, Les Chants du crepuscule (1835)
“Toutes, mêlant ensemble injure, erreur, blasphême,
L’ont rayée en tous sens comme ton bronze même.”

Balzac, Une ténébreuse Affaire (1841)
“Remarquez, en passant, que la Convention avait rayé de la langue judiciaire le mot crime. Elle n’admettait que des délits contre la loi.”

Chateaubriand, Mémoires d’outre-tombe (1848; pub. 1850)
“Peu de temps après, une ordonnance contresignée Richelieu me raya de la liste des ministres d’État.”

Verne, Le Pays des fourrures (1873)
“En effet, vous avez raison, le cap Bathurst est maintenant à rayer de la cartographie polaire!”

Barbey d’Aurevilly,  “À un diner d’athées”, Les Diaboliques (1874)
“Il n’allait point au café avec les autres officiers que la Restauration avait rayés de ses cadres de service,”

Féval, La Vampire (1885)

“Le mot citoyen est rayé de la langue officielle.”





Sunday, October 15, 2017

tictac

tictac nm
definition image
translation:
tic toc (regular mechanical clicking)

alternate spellings: tic tac, tic-tac

etymology: onomatopoeic

examples:

Gautier, Avatar (1857)
“La vieille pendule de Boule incrustée de cuivre et d’écaille verte retenait le bruit de son tic-tac.”

Erckmann-Chatrian, Waterloo (1865)
“Cette voix claire, qui prononçait chaque mot avec une sorte de frémissement intérieur, ressemblait au tic-tac de notre horloge dans la nuit profonde.”

Daudet. Le petit Chose (1868)
“Pas d'autre bruit que le tic-tac d'une horloge et le tintement d'une cuiller dans la porcelaine…”

Bonnetain, Charlot s’amuse (1883)
“On n’entendait dans le grand silence de la chambre que le tic-tac d’un coucou, le murmure régulier de la respiration de l’enfant.”

Adam et Moréas, Les Demoiselles Goubert (1886)
“Le tic tac de la pendule semble ânonner : « Si tu allais avoir peur !”

Alexis, L’Éducation amoureuse (1890)
“Je l’embrasse en tremblant, je la serre à l’étouffer. Quelque chose me fait tic-tac dans la poitrine.”

Verlaine, Confessions (1895)
“Vers dix, onze heures, nous perçûmes distinctement la fusillade qui s’approchait. Un bruit sec et roulant de moulin : le tic tac, vraiment…”







Saturday, October 14, 2017

plumeau

plumeau nm
definition image
translation:
feather duster

etymology:  from plume — feather

synonyms: balayette, époussette, plumet, plumard

examples:

Flaubert, Correspondance (1852)
“La première scène (monologue de la femme de chambre) est à tout le monde. Qui ne connaît ce plumeau, cette glace où elle se mire ?”

Gautier, Ménagerie intime (1859)
“Enjolras [chat], de beaucoup le plus beau des trois, se faisait remarquer par une large tête léonine à bajoues bien fournies de poils, de fortes épaules, un râble long et une queue superbe épanouie comme un plumeau.”

Pontmartin, Les Jeudis de Madame Charbonneau (1862)
“Il y eut du bruit, des menaces de juge de paix, pour une soucoupe ébréchée, un plumeau chauve et une serviette de cuisine qui ne se retrouva pas.”

Verne, Voyage au centre de la terre (1864)
“Je m’attendais à trouver la demeure tranquille, mon oncle couché suivant son habitude, et la bonne Marthe donnant à la salle à manger le dernier coup de plumeau du soir.”

Gaboriau, L’Argent des autres  (1874)
“Si le garçon de bureau avait reçu l'ordre de n'y jamais promener le plumeau ni le balai, il obéissait ponctuellement.”

Zola, La Faute de l’abbé Mouret (1875)
“Elle épousseta ces linges roussis par l’usage, promena vigoureusement le plumeau le long du gradin.”

Feydeau, Chat en Poche (1888)

“Et puis, le matin, vous aiderez à faire les chambres… vous donnerez un coup de plumeau…”







Blog Archive

About Me

This blog and its companion are based on my current project of reading Balzac, Zola, and other 19th century authors.