Monday, September 20, 2010

paillasse

paillasse nf 

definition image
translation:
straw mattress


paillasse nm
Pagliaccio, a  clown from the Commedia dell'arte

note: also (nf) lab bench, draining board;
etymology: from paille – straw. derived from Latin palea

synonyms: lit, matelas, pucier; clown

examples:

Stendhal, Le Rouge et Le Noir (1830)
"Mon mari ne nous rejoindra pas, ajouta Mme de Rênal ; avec le jardinier et son valet de chambre, il va s’occuper d’achever le renouvellement des paillasses de la maison."

Balzac, La Peau de Chagrin (1831)
"vivant il n'était qu'un homme de talent sans protecteurs, sans amis, sans paillasse, sans tambour, un véritable zéro social."

Sue, Mystères de Paris  (1842)
"j’aimerais mieux coucher toute ma vie sur la méchante paillasse de mon garni, que de coucher cinq ou six nuits dans un bon lit."

Zola, La Fortune des Rougon (1870)
"Il dut coucher chez sa mère, sur une paillasse jetée dans un coin."

Zola, La Faute de l’abbé Mouret (1875)
"Jamais il ne cachait des romans sous sa paillasse, ni n’enfermait des bouteilles d’anisette au fond de sa table de nuit."

 

Zola, Son Excellence Eugène Rougon (1876)
"Les gendarmes ont voulu tout fouiller.... Imaginez-vous qu'ils ont mis le nez jusque dans les paillasses des soeurs…"

Alexis, Émile Zola: Notes d’un ami (1882)
"Les deux amis jetaient sur la terrasse une large paillasse, où ils passèrent bien des nuits d'été à causer peinture et littérature, sous les étoiles."



Pagliaccio:


Du Camp, Le Nil: Égypte et Nubie (1852)
"Quelques-uns de ces paillasses musulmans sont de grands philosophes."


Hugo, Les Misérables (1862)
"Il avait été pitre chez Bobèche et paillasse chez Bobino."

Féval, L’Avaleur des sabres (1867)
"Il y avait en outre un lancier polonais pour agiter la cloche, un paillasse habillé de toile à matelas pour crier dans le porte-voix, et une fillette rousse de cheveux, brune de teint, qui tapait à coups redoublés sur le tam-tam."
(porte-voix — megaphone)


Du Camp, Paris, ses organes, ses fonctions, et sa vie dans la second moitié du XIXe siècle (1879}
"Souvent il était accompagné par des hommes, vêtus en femme ou en paillasse , qui grimaçaient, gesticulaient et chantaient."

Darien, Biribi, discipline militaire (1890)
"ces polissonneries de pitre autoritaire qui commande le rire et qui doit garder rancune, dans son orgueil blessé de paillasse qui ne déride pas son public."


Richepin, Truandailles (1890)
--> "Polyte, le paillasse-nain de la baraque Mascreux, l'avorton surnommé, à cause de sa taille exiguë, Trois pouces de jambe et le cul tout de suite."


Blog Archive

About Me

This blog and its companion are based on my current project of reading Balzac, Zola, and other 19th century authors.