Thursday, September 9, 2010

râle


râle nm
definition image
translation:
rattling in the throat, death rattle, moan, labored breathing

râler v to be at one's last gasp, moan, groan

rålement nm moaning , labored breathing

note: râle also means rail (the bird) in English

etymology: Germanic in origin, as in English rattle, German rasseln

synonyms: agonie, bruit, cornage, forte respiration, grognement

examples:

"Balzac, “Une Conversation entre onze heures et minuit”, Contes bruns, (1832)
"Néanmoins nous distinguâmes un faible cri de femme mêlé à cette horrible et sinistre râle."


Balzac, Le Père Goriot (1835)
"Nous avons donc tué le mandarin ? lui dit un jour Bianchon en sortant de table.
— Pas encore, répondit-il, mais il râle."

Balzac, Une fille d’Ève (1839)
"Nathan râlait assis sur son fauteuil de rédacteur en chef."

Sue, Les Mystères de Paris  (1842)
"Un mouvement disgracieux qui me rappelle toujours l’agonie de mon oncle Rousselot, qui en râlant bridait ses lèvres tout comme M. Bradamanti."

Flaubert, Madame Bovary (1857)
"Il (…) écoutait des râles, examinait des cuvettes, retroussait bien du linge sale."

Zola, La Conquête de Plassans (1874)
"Et jusqu’à sa voix qu’elle retrouvait ; Mouret avait exactement son râle."

Zola, La Faute de l’abbé Mouret (1875)
"Enfin, la dernière fois qu’il l’a battue, comme j’arrivais furieuse, qu’est-ce que je vois ? ce gredin-là, blotti dans le fond, qui avait l’air de râler."


Blog Archive

About Me

This site goes hand in hand with my reading widely in 19th century French lit. It is an attempt to facilitate retention of the daunting vocabulary of realist and naturalist writing through visualization. You can reach me at hannaford@comcast.net