Monday, February 17, 2014

gravats

gravats nm pl  
definition  image
translation:
rubble, debris

etymology: from the same root as gravier — gravel, and grève — shore

synonyms: déblai, débris, décombres, éboulis, plâtras, restes






examples:

Hugo, Notre-Dame de Paris (1831)
“Il y avait des piles de moellons, des feuilles de plomb en rouleaux, des faisceaux de lattes, de fortes solives déjà entaillées par la scie, des tas de gravats.

Balzac, L’Interdiction (1836)
“à défaut de végétation, il vient à l'ombre de deux arbres, des papiers, de vieux linges, des tessons, des gravats tombés du toit.”

Dumas, Mes Mémoires (1856)
“Un enfant de douze ans était monté, comme un ramoneur, par un de ces tuyaux de bois qui, dressés contre la colonnade, servaient à la décharge des gravats.”

Gautier, Le Capitaine Fracasse (1863)
“Dans les angles de la cour, parmi les gravats tombés des corniches ébréchées, poussaient l’ortie, la folle avoine et la ciguë, et les pavés étaient encadrés d’herbe verte.”
(folle avoine — wild oats)

Daudet, Lettres de mon Moulin (1869)
“La pièce du bas avait le même air de misère et d’abandon : — un mauvais lit, quelques guenilles, un morceau de pain sur une marche d’escalier, et puis dans un coin trois ou quatre sacs crevés d’où coulaient des gravats et de la terre blanche.”

Zola, La Curée (1872)
“Mais le médecin, le cigare aux dents, s’était planté devant une maison démolie, et dont il ne restait que les pièces du rez-de-chaussée, emplies des gravats des autres étages.”

Zola, L’Assommoir (1879)
“les assistants, rangés autour des monticules de gravats, ne trouvaient pas drôle d’attendre par un froid pareil, embêtés aussi de regarder le trou.”














Zola, L’Œuvre (1886)
[la sculpture] “achevait de se pourrir là, pareille à un tas de gravats déchargés d’un tombereau,”

Blog Archive

About Me

This blog and its companion are based on my current project of reading Balzac, Zola, and other 19th century authors.