Sunday, March 9, 2014

ouaille

ouaille nf 
definition  image
translation:
flock (of sheep, of religious followers)

etymology: brébis; croyants, fidèles, patoissiens

synonyms: from Latin ovicula — little sheep

examples:


Balzac, Une double Famille  (1830)
“En ressaisissant son ancien empire sur son ouaille, il frémit de la trouver déjà si changée par l’air de Paris et voulut la ramener dans son froid bercail.”

Stendhal, La Chartreuse de Parme (1839)
“ses connaissances en ce genre se bornaient à réciter, par cœur, les prières de son missel, dont il pouvait rendre à peu près le sens à ses ouailles.”

Balzac, Ursule Mirouët (1841)
“Ainsi vénéré de ses ouailles, estimé par la population, le curé faisait le bien sans s’enquérir des opinions religieuses des malheureux.”

Dumas, Mes Mémoires (1856)
“Saint-Roch, autant que je puis m'en souvenir, était desservi à cette époque par l'abbé Olivier, beau et spirituel prêtre adoré de ses ouailles.”
          
Maupassant,  Contes de la Bécasse (1882)
“Puis il se tut, ouvrit un livre et se mit, comme chaque semaine, à recommander à ses ouailles les petites affaires intimes de la commune.”

Villiers de l’Isle Adam, “L’Intersigne”, Contes cruels (1883)
“je dus me convaincre que le curé, - en parfait confesseur d'un Dieu de miséricorde, - s'était profondément acquis l'affection de ses ouailles.”

Zola, Lourdes (1893)
“Vous-même, s’ils étaient vos ouailles, vous aideriez à les tromper.”






Blog Archive

About Me

This blog and its companion are based on my current project of reading Balzac, Zola, and other 19th century authors.