Thursday, February 15, 2018

fouailler

fouailler v
definition image
translation:
to whip, lash; give a tongue-lashing to 

etymology:  from fouet — whip, which comes from Old French fou — beech, from which switches for beating were fashioned

synonyms: battre, cingler, cravacher, flageller, fouetter, fustiger

examples:

Du Camp, Le Nil: Égypte et Nubie (1852)
“Après le nuage de poussière vient une pluie de pierres imperceptibles violemment fouaillées par le vent.”

Huysmans, Marthe, histoire d’une fille (1877)
“Cette haine attendrie que l’on porte au mâle qui vous fouaille, les révoltes furieuses contre le servage, cette allégresse à frapper son dompteur.”

Cladel, N’a-q’un-œil (1882)
“Appréhendez ce braillard et, s’il persiste à m’assourdir, fouaillez-le d’importance !”
(d'importance — thoroughly)

Goncourt, Journal II (1887)
“Un petit bonhomme de cinq ans nous précède, au bord de la rivière, bégayant des jurements, et armé d’un grand fouet, dont il fouaille les poules sur le chemin.”

Zola, La Terre (1888)
“Ah ! race de serfs, toujours au maître qui la fouaille et la nourrit, aujourd’hui encore dans l’aplatissement et l’égoïsme héréditaires, ne voyant rien, ne sachant rien, au-delà du pain de la journée !”

Zola, La Débâcle (1892)
“Les chevaux fouaillés, poussés dans tous les sens, n’avaient plus la place pour avancer ou reculer.”

Mirbeau, Les mauvais Bergers (1897)
“Au lieu de rester la bête de somme que l’on fouaille, et la machine inconsciente que l'on fait tourner, pour les autres... je veux être un homme, enfin..”






Blog Archive

About Me

This site goes hand in hand with my reading widely in 19th century French lit. It is an attempt to facilitate retention of the daunting vocabulary of realist and naturalist writing through visualization. You can reach me at hannaford@comcast.net