Friday, May 27, 2011

breloque


breloque nf
definition image
translation:

1. trinket, geegaw, charm (on a bracelet or watch chain)


2. military drum (sometimes berloque)

battre la breloque – to sound the all-clear, the dismissal, beat the drum; to talk or move at random

etymology: origin uncertain; the two senses of the word may or may not be related

synonyms: babiole, bagatelle, bibelot, bijou, bricole, colifichet

examples:

1.


Balzac, Eugénie Grandet (1834)
"Ainsi en peu de temps tu auras toutes ses breloques, ajouta-t-il en se frottant les mains, heureux de pouvoir spéculer sur le sentiment de sa fille."

Balzac, Le Père Goriot (1835)
"Habituellement vêtu d'un habit bleu-barbeau, il prenait chaque jour un gilet de piquet blanc, sous lequel fluctuait son ventre piriforme et proéminent, qui faisait rebondir une lourde chaîne d'or garnie de breloques."
(piquet – a textured cotton fabric ; piriforme – pear-shaped)

Balzac, “Pierre Grassou” (1839)
"Ce fruit surmontait une citrouille, vêtue de drap bleu, ornée d’un paquet de breloques tintinnabulant."

Flaubert, Madame Bovary (1857)
"Elle vit à Rouen des dames qui portaient à leur montre un paquet de breloques."

Verne, De la Terre à la lune (1865)
“tout un assortiment de bagues, d’épingles, de brillants, de chaînes, de boucles, de breloques, dont le haut prix égalait le mauvais goût. ”



Zola, Les Mystères de Marseille  (1867)
“La lourde chaîne et les breloques massives de sa montre s’étalaient avec complaisance. ”

Gaboriau, L’Argent des autres (1874)
"un ventre de parvenu que battait une double chaîne d'or chargée de breloques."

2.

Balzac, Le Médecin de campagne (1833)
“Bah ! ses généraux battent la breloque, car sans lui ce n'était plus ça. ”

Balzac, César Birotteau (1837)
“Diable ! prendre la femme d'un autre... - Tu bats la breloque, mon vieux, pensa du Tillet en se servant d'un mot de son premier métier.”

Sue, Mystères de Paris  (1842)
"Laisse-le donc, reprit brutalement Malicorne, est-ce que tu ne vois pas qu’il bat la breloque ?"

Zola, L’Assommoir (1879)
"Et le tremblement de ses mains redoublait, sa main droite surtout battait tellement la breloque, que, certains jours, il devait prendre son verre dans ses deux poings."

Blog Archive

About Me

This blog and its companion are based on my current project of reading Balzac, Zola, and other 19th century authors.