Saturday, May 19, 2018

épater


épater  v
definition image
translation:
to astonish, surprise, stupefy, amaze

épate nf showing-off, swagger

etymology: from é- + patte — paw; perhaps from being knocked down with surprise, with four paws (quatre pattes) on the ground

synonyms: bluffer, éblouir, esbroufer, étonner, impressionner, stupéfier

examples:

Hugo. Les Misérables (1862)
“Thénardier était pétrifié. Il pensa ceci: Je suis épaté.”

Gaboriau, Les Esclaves de Paris (1868)
“Donc, Zora n’est pas très épatante ce soir, mais laissez faire. Je lui ai tantôt commandé six robes, chez Van Klopen.’

Gaboriau, L’Argent des autres  (1874)
“Se laissant choir sur un fauteuil et posant cavalièrement le pied sur une chaise, ce qui lui découvrait la jambe, qu'elle avait admirable:
Savez-vous que c'est épatant de vous voir ici, dit-elle à M. de Trégars. ”

Huysmans, Marthe, histoire d’une fille (1877)
“Et se penchant avec des airs de confidence à l’oreille de Léo, Romel susurra : dites donc, à propos, j’ai acheté ces jours-ci une glace Louis XVI épatante, je ne vous la vendrai pas cher.”

Zola, L’Assommoir (1879)
“C’étaient des parties gentilles, une friture à Saint-Ouen ou un lapin à Vincennes, mangés sans épate, sous le bosquet d’un traiteur.”

Maupassant, Bel-Ami (1885)
“Il murmura, ne trouvant point d'autre terme assez imagé pour exprimer son admiration: 
- Oh! oui, c'est épatant, ça !”

Mirbeau, Journal d’une femme de chambre (1900)
“Il est évident que Monsieur n'est pas habitué à des femmes de chambre comme moi, que je l'épate, que j'ai fait, sur lui, du premier coup, une grande impression.”






Blog Archive

About Me

This site goes hand in hand with my reading widely in 19th century French lit. It is an attempt to facilitate retention of the daunting vocabulary of realist and naturalist writing through visualization. You can reach me at hannaford@comcast.net