Wednesday, May 23, 2018

spencer


spencer nm
definition image
translation:
spencer, short fitted jacket of the late 18th and 19th centuries

etymology: named after the second earl of Spencer 1758–1834 who first adopted it, getting rid of tails on his coat; soon adopted as woman’s fashion as well

synonyms: habit, veste

examples:

Sue, Les Mystères de Paris (1842)
“L’échancrure de son spencer permet de voir son cou élégant et potelé, d’une blancheur éblouissante, mais sans transparence.”

Balzac, Le Cousin Pons (1847)
“Ce vieillard, sec et maigre, portait un spencer couleur noisette sur un habit verdâtre à boutons de métal blanc !”

Chateaubriand, Mémoires d’outre-tombe (1848; pub. 1850)
“Oubliant qu'il était malade, coiffé d'un bonnet blanc, vêtu d'un spencer ouaté, il déclamait à tue-tête.”

Kock, La grande Ville (1867)
“Voilà deux grisettes qui veulent du mérinos pour se faire des spencers, et qui ne peuvent pas parvenir à se décider pour la couleur.”

Flaubert, L’Éducation sentimentale (1869)
“De l'autre côté une Polonaise, en spencer de velours nacarat, balançait son jupon de gaze sur ses bas de soie gris perle, pris dans des bottines roses cerclées de fourrure blanche.”
(nacarat — cherry-red)

Barbey d’Aurevilly,  “Le Rideau cramoisi”, Les Diaboliques (1874)
“Cette taille était prise (c’est le mot, tant elle était lacée !) dans le corselet luisant d’un spencer de soie verte à franges.”

Huysmans, Croquis parisiens (1880)
“Une seule fut intéressante, celle costumée en officier de spahis, avec un large pantalon bleu flottant, de mignonnes bottes rouges, le spencer à soutaches d’or.”





Blog Archive

About Me

This site goes hand in hand with my reading widely in 19th century French lit. It is an attempt to facilitate retention of the daunting vocabulary of realist and naturalist writing through visualization. You can reach me at hannaford@comcast.net