Thursday, October 6, 2016

affres

affres nf pl
definition image
translation:
pangs, tourment, agony

note: occasionally affre, singular

etymology:  from old Occitan affre — fright, from a Germanic root

synonyms:  agonie, angoisse, crainte, douleur, effroi, émoi, frayeur, horreur, supplice, tourment, transe

examples:

Balzac, Splendeurs et misères des courtisanes (1847)
“L’affe, pour la vie, est de la plus haute antiquité. Troubler l’affe a fait les affres, d’où vient le mot affreux.”
(affe — life (thieves' cant)

Vallès, L’Enfant (1879)
“jamais je n’ai eu devant l’amour, la défaite, la mort, des affres de douleur, comme au temps où l’on tua devant moi Louisette.”

Bonnetain, Charlot s’amuse (1883)
“Et dans l’affre d’un pressentiment cruel et confus, l’enfant sentit son cœur se dégonfler plus fort et ses larmes couler plus amères.”

Bourget, Mensonges (1887)
“Si Claude n’avait pas brusquement quitté l’hôtel Komof, en proie aux affres de l’amour trompé, les deux amis seraient revenus ensemble.”

France, Thaïs (1890)
“Thaïs, en les écoutant, sentait les voluptés de la vie et les affres de la mort couler à la fois dans ses sens renouvelés.”

Allais, Vive la vie ! (1892)
“En rentrant à l’hôtel, sur le coup de dix heures, je connus les affres de la solitude.”

Goncourt, Journal III (1897)

“Daudet me dit que les couches ont été affreuses, que la pauvre femme a été entourée des affres de la mort.”




Blog Archive

About Me

This blog and its companion are based on my current project of reading Balzac, Zola, and other 19th century authors.