Sunday, February 19, 2017

muid

muid nm
definition image
translation:
muid, an old measure for liquids and some solids (around 8.75 liters); a barrel of that size


note: often used for wine, wheat, salt, coal, and other; exact capacity varied regionally

etymology:  from Latin modium — bushel

synonyms: baril, barrique, futaille

examples:

Hugo, Notre-Dame de Paris (1831)
[ils] “avaient battu le tavernier « avec bâtons offensifs », et joyeusement pillé la taverne jusqu’à effondrer les muids de vin dans la cave.”

Michelet, Histoire de France VI (1415 — 1440) (1841) 
“Dans un de leurs repas, le chroniqueur compte, outre les bœufs et les moutons, huit cents plats de menue viande; en une fois, ils burent quarante muids.”

Karr, Feu Bressier (1842)
“Pardon, je blâme le mot ombre appliqué à M. Lagache, qui est gros comme un muid.”

Gautier, Partie carrée (1848)
“Ah ça! ils sont donc enragés, ou le capitaine a bu un muid de punch.”

Gautier, “De l’obesité en littérature”  (1845), de Contes humoristiques (1872)
“Quant au plus fécond de nos romanciers, M. de Balzac, c’est un muid plutôt qu’un homme.”

Dumas, Vingt ans après (1845)
“— C’est cependant du vin du pays. 
— Vraiment ! 
— Oui, un petit versant au midi, là-bas sur ma montagne ; il fournit vingt muids.”

Banville, Camées parisiennes (1873)
 “cette grande Nourrice … rappelle à notre souvenir la bonne reine Gargamelle, qui d’une seule fois mangea tant de tripaille, à savoir seize muids, deux bussards et six tupin

(bussards — barrels; tupins — tin pots) 






Blog Archive

About Me

This blog and its companion are based on my current project of reading Balzac, Zola, and other 19th century authors.