Monday, July 22, 2013

étoupe

étoupe  nf   1. tow
                   2, oakum, packing

note: Two separate words in English, one on French. Tow is coarse broken flax or hemp fiber prepared for spinning. The term tow-headed refers to flaxen hair. Oakum was used for caulking ships, insulating plumbing,  filling cracks in walls, stuffing, and as makeshift torches.  It was  recycled from old tarry ropes and cordage, which were painstakingly unraveled and taken apart into fiber; this task of picking and preparation was a common penal occupation in prisons and workhouses.

étouper v to plug up holes


etymology: from Latin stuppa – tow

synonyms: chanvre, filasse, ploc


examples:


1.

Balzac, “Adieu” (1832)
"Cette femme portait sur la tête un mouchoir rouge d’où s’échappaient des mèches de cheveux blonds assez semblables à l’étoupe d’une quenouille."

Gautier, Le Roi Candaule (1844)
"Elle fit cependant un effort sur elle-même, ordonna d’apporter les corbeilles remplies de laines de différentes couleurs, les fuseaux garnis d’étoupe, et distribua le travail à ses femmes comme elle avait coutume de le faire
étoupe "

Dumas, Joseph Balsamo (1846)
"Balsamo étendit sur la dalle un lit d’étoupes blanches en guise de rempart."


Daudet, Sapho (1884)
"Cob toute mince, avec une taille jeunette qui faisait plus hideuse sa tête décharnée de clown malade sous une crinière d’étoupes jaunes."

2.

Sue. Kernok le pirate (1830)
"Puis le feu communiquant de l’étoupe aux cheveux, des cheveux aux plumes, l’acrobate improvisé, le malheureux Grain-de-Sel, absorba tant de calorique, que sa peau se fendit et craqua sous son enveloppe enflammée."

Hugo, Notre-Dame de Paris (1831)
"Pourtant une étoupe imbibée d’huile, qui brûlait dans une cage de fer aux pieds de la Sainte-Vierge du coin de la rue, permit à Gringoire de distinguer la bohémienne."



Verne, Voyage au centre de la terre (1864)
"Mon conseil fut suivi. Hans, au moyen d’éclats de granit et d’étoupe, essaya d’obstruer l’entaille faite à la paroi."

Zola, Son Excellence Eugène Rougon (1878)
"Chacun d’eux tenait une longue pique, au bout de laquelle flambaient des étoupes, dans des gobelets remplis d’esprit-de-vin."

Zola, Germinal (1886)
"Des filtrations abondantes ...  jaillissaient des joints, au travers du brandissage d’étoupes goudronnées."



















Blog Archive

About Me

This blog and its companion are based on my current project of reading Balzac, Zola, and other 19th century authors.