Monday, October 7, 2013

peinturluré

peinturluré  adj 
definition  image
translation:
daubed, garishly painted or made up

etymology: perjorative of peindre  – to paint

synonyms: barbouillé, bariolé, colorié, peint, peinturé

examples:

Gautier, Le Capitaine Fracasse (1863)
"Bellombre prêta aux comédiens deux robustes chevaux de labour harnachés fort proprement, avec colliers peinturlurés et clarinés de grelots."
(clarinés – belled)


Verne, L’Île mystérieuse (1874)
"une douzaine de « touracos-loris », sortes de grimpeurs de la grosseur d’un pigeon, tout peinturlurés de vert, avec une partie des ailes de couleur cramoisie et une huppe droite festonnée d’un liseré blanc."
(grimpeurs –  climbing birds)

Zola, Pot-Bouille (1882)
"on vernit l’escalier à trois couches.; on dore et on peinturlure les appartements."

Maupassant, “Mademoiselle Fifi”, Mademoiselle Fifi (1882)
"tous, renversés sur leurs chaises, absorbaient à petits coups répétés, en gardant au coin de la bouche le long tuyau courbé que terminait l’œuf de faïence, toujours peinturluré comme pour séduire des Hottentots."

Zola, “Les Coquillages de M. Chabre “, Naïs Micoulin (1883)
"Les petites maisons de planches et de plâtre, qui semblent entourer la baie des baraques violemment peinturlurées d’un champ de foire, se trouvaient déjà envahies par des Anglais et par les riches négociants de Nantes."

Zola, L’Œuvre (1886)
"Alors, voulant être poli, il entra, malgré son écœurement d’artiste pour tout ce zinc peinturluré en bronze, tout ce joli affreux et menteur de l’imitation."

Goncourt, Journal I (1887)
"toutes ces allégories dessinées par une main ignare du dessin, mais burlesquement fantastiques, mais bourgeoisement monstrueuses, et peinturlurées brutalement de noir et de vilain rouge."






Blog Archive

About Me

This blog and its companion are based on my current project of reading Balzac, Zola, and other 19th century authors.