Saturday, June 7, 2014

lupanar

lupanar nm 
definition  image
translation:
(literary) whorehouse, brothel

etymology: from Latin lupa — she-wolf, colloquially prostitute

synonyms: bordel

examples:

Hugo,  “Claude Gueux” (1834)
“Ayez pitié du peuple, à qui le bagne prend ses fils, et le lupanar ses filles.”

Gautier, “Préface”, Mademoiselle de Maupin (1834)
“Après la littérature de sang, la littérature de fange ; après la Morgue et le bagne, l’alcôve et le lupanar.”


Sue, Mystères de Paris  (1843)
“Cette sinistre prédiction s’accomplit presque toujours : galères ou lupanar, chaque sexe a son avenir.”

Balzac, Les Illusions perdues (1843)
“Moi, je pénétrerai dans un de ces lupanar de la pensée, je serai journaliste pendant trois mois.”

Michelet, Histoire de France XVIII [1724-1759] (1867)
“le fameux salon où maritalement il figurait près de sa sœur; lupanar de l'agiotage, que tous avaient sali.”
(maritalement —  as husband and wife)





Rimbaud, “L’Orgie parisienne”, Poésies (1870-1872)
“Société, tout est rétabli : − les orgies
Pleurent leur ancien râle aux anciens lupanars.”

Goncourt, Journal I (1887)
Dans le quartier, ce lupanar est plutôt connu sous ce terrible nom: Les Parques.”
(Les Parques — the Fates)













Blog Archive

About Me

This blog and its companion are based on my current project of reading Balzac, Zola, and other 19th century authors.