Sunday, May 1, 2016

pion

pion  nm
definition image
translation:
monitor, assistant teacher

note: pions were used primarily to drill pupils in math and Latin; pion means pawn, both in chess and figuratively

etymology:  from Latin pedonis  — foot soldier

synonyms:   maître d’étude, pisteur, répétiteur

examples:

Daudet. Le petit Chose  (1868)
“C’est vrai, messieurs. Vous lui avez fait de bonnes farces, et votre ancien pion ne les a pas encore oubliées.”

Flaubert, L’Éducation sentimentale (1869)
“Les autres, en manches de chemise, jouaient aux barres ou faisaient partir des cerfs-volants. Le pion les appelait.”
(barres —  a playground game, an English version is called prisoner’s base)

Zola., Nouveaux Contes à Ninon (1874)
“il voulait étrangler un pion qui nous enseignait que tous les républicains étaient des voleurs et des assassins.”

Zola, “Madame Sourdis”,  (1880)
“Ferdinand, qui arrivait de Lille, disait-on, et qui depuis un an était « pion » au collège, s’occupait de peinture avec passion.”

Allais,  À se tordre (1891)
“C’était une dominante préoccupation (J'en rougis encore), et une journée passée sans que j'eusse berné un pion ou un professeur me paraissait une journée perdue.”
(berné — fooled)

Feydeau. L’Hôtel du libre échange (1894)
“Oh ! ce n’est pas une dame, c’est un pion ! C’est Chervet, le pion suppléant au lycée Fontanes.”

Goncourt, Journal III (1897)

“il se sentait aux épaules, la délivrance, la liberté d’aller où il lui plaisait, de faire ce qu’il voulait, parce qu’il n’était plus pion.”








Blog Archive

About Me

This blog and its companion are based on my current project of reading Balzac, Zola, and other 19th century authors.