Tuesday, January 17, 2012

grasseyer

grasseyer  v 
definition image
translation:
to have a guttural pronunciation, to pronounce Rs from the back of the throat

grassayement nm burr, guttural pronunciation, uvular R

note: a characteristic of Parisian pronunciation in the 19th century

etymology: from gras – fat, "speaking fat"

synonyms: bléser, parler gras

examples:

Balzac, “Une Conversation enttre onze heures et minuit”,  Contes bruns, (1832)
"Il grasseyait beaucoup; et sa voix, au moins aussi puissante que celle d'Oudet, jetait une incroyable richesse de son."

Gautier, “Omphale” (1834)
"Une petite voix flûtée et perlée résonna doucement à mon oreille, avec ce grasseyement mignard affecté sous la Régence par les marquises et les gens du bon ton."

Balzac,  “La Maison Nucingen” (1837)
"Godefroid ne grasseyait pas, ne gasconnait pas, ne normandisait pas."

Balzac, Autre Étude de femme (1842)
"Il grasseyait beaucoup. Sa voix … jetait une incroyable richesse de son dans la syllabe ou dans la consonne sur laquelle tombait ce grasseyement."

Sand, “Le Chêne parlant”, Contes d'une grand'mère I (1873)
"il entendait les ramiers le bercer de leurs grasseyements monotones et caressants."

Zola, Son Excellence Eugène Rougon (1878)
"Mon Dieu, répondit M. de Combelot en grasseyant, on dit bien des choses…"


Zola,  Une Page d’amour (1878)
"Crie pas, c’est comme je t’aime ! murmura-t-il en grasseyant."






Blog Archive

About Me

This site goes hand in hand with my reading widely in 19th century French lit. It is an attempt to facilitate retention of the daunting vocabulary of realist and naturalist writing through visualization. You can reach me at hannaford@comcast.net