Thursday, August 4, 2016

pensum

pensum nm
definition image
translation:
lines, a set amount of lines (of Latin or Greek) to be copied by a schoolboy as a punishment, task

etymology:  from Latin pensum — amount of wool a slave was allotted to spin each day

synonyms:  besogne, devoir, pénitence, punition, supplémentaire, tâche

examples:

Gautier, “Daniel Jouvard”, Les Jeunes-France (1833)
“il avait fait autant de pensums, donné et reçu autant de coups de poing qu’un autre.”

Dumas, Le Vicomte de Bragelonne  (1850)
“J’ai toujours rencontré quelque part un sot pour me vanter ce temps des pensums, des férules, des croûtes de pain sec …”
(férules —  sticks, canes (for punishment))

Daudet. Le petit Chose  (1868)
“J’espérais ainsi mater ces méchants drôles, et, pour la moindre incartade, je foudroyais toute l'étude de pensums et de retenues…” 
(mater  —  to dominate; retenues — detention)

Flaubert, L’Éducation sentimentale (1869)
“En sept ans de collège, il n'avait pas mérité de pensum, et, à l'Ecole de droit, il savait plaire aux professeurs.”

Vallès, L’Enfant (1879)
“Peut-être bien, mais mon voisin, le farceur, était fils d’une autorité. – L’accabler de pensums, lui tirer les oreilles, c’était se mettre mal avec la maman.”

France, Le Livre de mon ami (1885)
 “comme un professeur de troisième qui distribue des pensums, il jetait les esprits des élèves dans un trouble d'autant plus grand qu'il était impossible de savoir.”

Goncourt, Journal III (1897)

“On cause collège, et de la férocité des pensums d’autrefois.”






Blog Archive

About Me

This blog and its companion are based on my current project of reading Balzac, Zola, and other 19th century authors.