Thursday, April 15, 2010

débarbouiller


débarbouiller v 
definition image
translation:
to wash the face, clean up

etymology: from French barbouiller – to smear, daub; derived perhaps by analogy with barboter – to paddle, wade and ending -ouiller as in souiller, brouiller Note also la bouille– face (familiar)

synonyms: débourber, décrasser. laver, nettoyer, récurer, rincer

examples:

Balzac, Le Père Goriot (1835)
"sachez seulement vous bien débarbouiller : là est toute la morale de notre époque."


Sue, Les Mystères de Paris (1842)
"Il a commencé par se rogner le nez, qu’il avait long d’une aune ; par là-dessus il s’est débarbouillé avec du vitriol."

Hugo, Les Misérables (1862)
“Rien n'est admirable comme une verdure débarbouillée par la pluie et essuyée par le rayon.”

Zola, La Fortune des Rougon (1870)
"elle qui avait dans sa jeunesse oublié d’être mère pour être amante, éprouvait les voluptés divines d’une nouvelle accouchée, à le débarbouiller, à l’habiller, à veiller sans cesse."

Zola, Le Ventre de Paris (1873)
"Reste donc chez toi, grande bête, dors bien, mange bien, gagne de l’argent, aie la conscience tranquille, dis-toi que la France se débarbouillera toute seule, si l’Empire la tracasse."

Zola, La Conquête de Plassans (1874)
"ils affectaient une pruderie ridicule, à ce point que personne n’avait jamais vu un prêtre se débarbouiller."

Maupassant, La Maison Tellier (1881)
"On la débarbouilla, on la peigna, on la coiffa, on la vêtit."


Blog Archive

About Me

This blog and its companion are based on my current project of reading Balzac, Zola, and other 19th century authors.