Monday, April 19, 2010

éraillé


éraillé adj
definition image
translation:
frayed, wrinkled, unraveled; bloodshot (eyes); hoarse (voice)

érailler v to unravel, fray, chafe, scratch

etymology: from same root as French rouler – to roll ; from Late Latin rotulare – roll

synonyms: déchiré, élimé, éraflé, lézardé, râpé, rauque, usagé, usé

examples:

Balzac, Le Père Goriot (1835)
"de vieilles dentelles raccommodées, des gants glacés par l'usage, des collerettes toujours rousses et des fichus éraillés."

Dumas, La Reine Margot (1845)
"Une maison informe, bossue, éraillée, borgne et boiteuse."

Dumas, La Reine Margot (1845)
"Aussitôt de Mouy ... renversa un des gardes, repoussa l'autre, passa comme un éclair entre les sbires qui gardaient la porte extérieure, essuya deux coups de pistolet, dont les balles éraillèrent la muraille du corridor."

Flaubert, Madame Bovary (1857)
"La poussière des granges, la potasse des lessives et le suint des laines les avaient si bien encroûtées, éraillées, durcies."


Zola, La Fortune des Rougon (1870)
"elle reprisa le velours éraillé des fauteuils."

Zola, Le Ventre de Paris (1873)
'Cette salle fumeuse, aux banquettes de velours éraillé, aux tables de marbre jaunies par les bavures des glorias, était le lieu de réunion habituel de la belle jeunesse des Halles."
(bavures – smears ; glorias – coffee with liquor added)

 


Maupassant, La Maison Tellier (1881)
"Rosa la Rosse … chantait du matin au soir, d’une voix éraillée, des couplets alternativement grivois ou sentimentaux."

Blog Archive

About Me

This blog and its companion are based on my current project of reading Balzac, Zola, and other 19th century authors.