Friday, October 22, 2010

cuver


cuver v
definition image
translation:
to ferment; sleep off alcohol

etymology: from French cuve – vat ; derived from Latin cupa – barrel

synonyms: cuire, fermenter, mûrir; s'endormir

examples:

Mérimée, Tamango (1829)
"Pour Tamango, il se coucha sur l'herbe, à l'ombre, et dormit pour cuver son eau-de-vie."

Balzac, Eugénie Grandet (1834)
"Quand madame et mademoiselle Grandet étaient bien endormies, venait le vieux tonnelier choyer, caresser, couver, cuver, cercler son or."


Balzac, La Fille aux yeux d’or (1835)
"Heureusement, le mardi, ce peuple est engourdi, cuve son plaisir, n’a plus le sou, et retourne au travail, au pain sec."

Verne, Vingt mille lieues sous les mers (1870)
"Mais cela m'inquiéta peu, et je le laissai cuver ses muscades."
(muscades – nutmegs )

Zola, La Curée (1872)
"Quand ils rentraient furtivement à l’hôtel, brisés de fatigue, ils s’endormaient aux bras l’un de l’autre, cuvant l’ivresse du Paris ordurier, avec des lambeaux de couplets grivois chantant encore à leurs oreilles."


Zola, Le Ventre de Paris (1873)
"Elles lui semblaient la bête satisfaite et digérant, Paris entripaillé, cuvant sa graisse, appuyant sourdement l’Empire."
(entripaillé – big-bellied)

Zola, La Faute de l’abbé Mouret (1875)
"on se couchait en discutant son sacrilège, jusqu’à ce qu’on se fût creusé un trou de bête cuvant sa boue."

Blog Archive

About Me

This blog and its companion are based on my current project of reading Balzac, Zola, and other 19th century authors.