Thursday, December 3, 2015

éventer

éventer v
definition image
translation:
1, to fan
2. to reveal, uncover, bring to light
3. to go stale, musty, flat
4. to air out, ventilate, aerate

s’éventer  v to fan oneself

etymology:  é- + vent  — wind


synonyms:   

1. raviver
2. ajourer, ébruiter, découvrir, deviner,  flairer 
3. dissiper, gâter
4. aérer,  exposer, rafrauchir, changer d'air, oxygéner

examples:

1. (fan)

Sue, Atar-Gull (1831)
“Pourvu, pensait le digne homme en s’éventant avec les vastes bords de son chapeau de paille.”

Balzac, La Paix du ménage (1830)
“La jeune coquette avait beau s’éventer gracieusement.”

Zola, Les Mystères de Marseille (1867)
“Celles qui étaient au premier rang, s’éventaient, se penchaient, laissaient traîner leurs mains gantées sur le velours rouge de la balustrade.”

Goncourt, Madame Gervaisais (1867)
“un chanteur, un ténor échauffé, animé des bravos et du succès de son air, gonflé, respirant à pleine poitrine, s’éventant de son mouchoir.”

Loti, Suleïma (1882)
“Et nous voilà, assis dans la rue, sous ces tentes, éventés par de grands souffles chauds qui nous apportent du sable.”

Loti, Pêcheur d’Islande (1885)
“l’infirmier, qui l’éventait tout le temps avec un éventail à fleurs chinoises, ne faisait que remuer sur lui des buées malsaines.”

Maupassant, “Madame Parisse”, La petite Roque (1886)
“le commandant allait souvent se promener sur le cap, sorte de parc ou de forêt de pins éventée par toutes les brises du large.”




2. (expose)

Balzac, Les Chouans (1829)
“la seule nouvelle d'un transport de munitions aurait suffi pour faire abandonner par Montauran cette entreprise qui, éventée, ne pouvait avoir qu'une mauvaise issue.”

Dumas, Le Vicomte de Bragelonne  (1850)
“Mais aussi, qu'était un tel secret à éventer pour celui dont l'astuce avait joué depuis vingt ans tous les diplomates européens?”


Verne, Les Aventures du Capitaine Hatteras (1866)
“ils ont gagné du côté de la baie, dans l'intention de surprendre quelques phoques, et alors ils nous auront éventés.”

Gaboriau, Monsieur Lecoq (1869)
“Trop fin pour ne pas éventer le piège, il eut dans la voiture cellulaire quelques minutes d'horrible indécision.”

Gaboriau, L’Argent des autres  (1874)
“Lui, qui venait d'éventer tant de choses qu'il ne soupçonnait même pas la veille, il ne pouvait découvrir où son fils puisait l'argent.“

Feydeau, Le Système Ribadier (1892)
“Ah ! bien, voilà ! J’ai mon système qui ne ressemble en rien aux trucs éventés de Robineau.”

3. (go stale)

Sand, Valentine (1832)
“La comtesse, malgré l'ennui qu'elle y trouvait, n'avait pu se détacher de cette vie creuse et éventée.”

Dumas, Les Compagnons de Jéhu (1857)
“Roland ne s'inquiéta pas de cette ruse déjà connue et éventée.”

Flaubert, Madame Bovary (1857)
"Enjouée jadis, expansive et tout aimante, elle était, en vieillissant, devenue (à la façon du vin éventé qui se tourne en vinaigre) d’humeur difficile, piaillarde, nerveuse."


Féval, Les Habits noirs (1863)
“Alors, procure-moi un foie gras, pas trop éventé, je l’aime !”

Maupassant, Bel-Ami (1885)
“sa voisine, au masque tragique, ridée, parée aussi d’une façon sévère, portait en elle ce quelque chose de fripé, d’artificiel qu’ont, en général, les anciennes actrices, une sorte de fausse jeunesse éventée, comme un parfum d’amour ranci.”

Huysmans, En Rade (1887)
“Enlevée de son milieu, la littérature capiteuse s’éventait.”

Goncourt, Journal I (1887)
“la vie me semble plate comme un vin éventé.”


4,. (air out)

Dumas, Mes Mémoires (1856)
“Les pistolets furent éventés, chargés et amorcés avec le plus grand soin.”
(amorcés — prime)

Verne, Mirifiques Aventures de maître Antifer (1894)
“Les voiles éventées, la route fut donnée à l’ouest de quart-nord.”














Blog Archive

About Me

This blog and its companion are based on my current project of reading Balzac, Zola, and other 19th century authors.