Sunday, February 13, 2011

boutade

boutade nf
definition image
translation:
witticism, joke

etymology: regional form of French boutée – push from Germanic root, as in Middle High German bôzen –to hit, push

synonyms: brocard, caprice, humeur, mot, paradoxe, plaisanterie, raillerie, repartie, saillie, trait d'esprit

examples:

Balzac, Le Bal de Sceaux (1829)
"Son vieil oncle fut le seul qui, en sa qualité d’ancien marin, osât courir des bordées avec elle et essuyer ses boutades, sans être jamais embarrassé de lui rendre feu pour feu."

Balzac, La Peau de chagrin (1831)
"fanfaron de cynisme et simple comme un enfant, il ne travaillait que par boutade ou par nécessité."

Balzac, Le Père Goriot (1835)
"Souvent une boutade digne Juvénal, et par laquelle il semblait se complaire à bafouer les lois, à fouetter la haute société … devait faire supposer qu'il gardait rancune à l'état social, et qu'il y avait au fond de sa vie un mystère."

Dumas, La Dame de Monsureau (1846)
"Remy ne parut aucunement désarçonné par cette boutade."

Flaubert, Madame Bovary (1857)
"[il] dénonçait des abus, lançait des boutades. C’était son mot."


 

Zola, Son Excellence Eugène Rougon (1878)
"Lorsqu’il allait chez Delestang, où Clorinde étalait par boutade un luxe extravagant, il témoignait son mépris."

Theuriet, Le Fils Maugars (1879)
“Vous me paraissez une personne trop sensée pour agir par boutades.”

Blog Archive

About Me

This site goes hand in hand with my reading widely in 19th century French lit. It is an attempt to facilitate retention of the daunting vocabulary of realist and naturalist writing through visualization. You can reach me at hannaford@comcast.net