Friday, June 3, 2011

cognée


cognée nf
definition image
translation:
axe

etymology: related to French cogner – knock, from Latin cuneus – corner

synonyms: hache

examples:

Chateaubriand, Atala (1801)
"on entendait gronder des forges, et les coups de la cognée faisaient, pour la dernière fois, mugir des échos expirant eux-mêmes avec les arbres qui leur servaient d’asile."

Hugo, Bug-Jargal (1826)
"Je m'emparai lestement de la cognée et je la jetai dans le puits d'une noria, qui était voisine."
(noria – noria, machine for lifting water)

Hugo, “Préface de 1832”, Le Dernier Jour d’un condamné (1829)
"C'est avec joie qu'il vient à son tour, lui chétif, donner son coup de cognée."

Balzac, Le Médecin de campagne (1833)
"Malheur à qui méprise sa cognée ou la jette même avec insouciance!"

Zola, La Fortune des Rougon (1870)
"Sur un signe de leurs chefs, ces hommes iraient jusqu’à Paris, enfonçant les portes des villes à coups de cognée, comme ils abattent les vieux chênes lièges de la montagne."

Sand, “Le Chêne parlant”, Contes d'une grand'mère I (1873)
"Tu n'es pas assez fort pour manier la serpe et la cognée."

Alexis, Émile Zola: Notes d’un ami (1882)
"La logique, l'accent de conviction ardente avec lequel le nouveau critique d'art enfonçait la cognée, exaspérèrent."

Blog Archive

About Me

This blog and its companion are based on my current project of reading Balzac, Zola, and other 19th century authors.