Thursday, April 24, 2014

priser

priser v 
definition  image
translation:
to snuff tobacco, take snuff

prise nf a pinch of tobacco, snudd

note: priser also menas to prize, cherish

etymology: from pris — taken

synonyms: aspirer, humer, prendre, renifler

,examples:

Hugo, Bug-Jargal (1826)
“il ne connaissait pas pour priser de meilleur tabac d'Espagne que celui dont feu Boukmann lui avait envoyé deux barils.”

Balzac, Les Employés (1838)
“l’un fumait, l’autre prisait, et ils se disputaient sans cesse à qui pratiquait le meilleur mode d’absorber le tabac.”

Dumas, Les Compagnons de Jéhu (1857)
“Dès l'âge de vingt-quatre ans, Bonaparte avait contracté l'habitude de priser, mais juste ce qu'il fallait pour tenir son cerveau éveillé.”

Berlioz, Mémoires (1865)
“Habeneck baisse son bâton, tire tranquillement sa tabatière et se met à prendre une prise de tabac.”

Michelet, Histoire de France XVII  [1715-1723]  (1867)
“On prisait, mais on fumait peu.”

Maupassant, “Opinion publique”, Contes divers 1881 (1881)
“Le vieil expéditionnaire, le père Grappe, offrait à la ronde la prise traditionnelle.”

Zola, L’Œuvre (1886)
“un maigre garçon qui apportait en contrebande le tabac à priser de toute la classe !”








Blog Archive

About Me

This blog and its companion are based on my current project of reading Balzac, Zola, and other 19th century authors.