Sunday, September 28, 2014

affalé



s’affaler v
definition image
translation:
 ro slump,  slouch, collapse, run aground
 

affalé adj slumped, slouching.  sunk, collapsed
affaler v to let fall

etymology: from Flemish afhalen — to pull down

synonyms:  chuter, crouler, s’afaisser, s’avachir, s’effondre, se laisser aller, se laisser tomber, tomber, vautrer,

e
xamples:

Chateaubriand, Itinéraire de Paris à Jérusalem (1811)
“au point du jour, nous nous trouvâmes affalés à la côte, presque en face de Césarée.”

Sue, Atar-Gull (1831)
“Et, bon gré, mal gré, l’honnête Benoît fut affalé par le panneau.”

Verne, Les Enfants du capitaine Grant (1868)
“John se précipita vers la machine et s’affala par l’échelle.”

Verne, Une Ville flottante (1871)
“notre pilote s'affala par le même chemin jusqu'à son canot, qui l'attendait.”

Goncourt, Journal I (1887)
“Dix femmes panachées, bleues, roses, blanches, jaunes, sont couchées, affalées, vautrées sur les divans.”

Goncourt, Journal II (1887)
“Et s'affalant sur le canapé à côté d'elle, elle ajoute: «Au fait je suis fichue!»”

Feydeau, La Dame de chez Maxim (1899)
“Petypon, s’affalant sur la chaise près du piano. — C’est la fin de tout !”








Blog Archive

About Me

This blog and its companion are based on my current project of reading Balzac, Zola, and other 19th century authors.