Tuesday, November 22, 2016

percaline

percaline nf
definition image
translation:
a colored, lustrous, inexpensive version of percale; a type of cotton cloth made in France

note: a 19th century creation, percaline is used for lining and for binding books, along with drapery and clothing; as with many types of cloth, the definition changes over time, so defined as either finer or coarser than percale

etymology:  diminutive of percale

synonyms: calicot, percale

examples:

Balzac, La Peau de chagrin (1831)
“Pauline était là modestement vêtue d'une robe de percaline.

Balzac, Pierrette (1840)
Au milieu du plafond pend un lustre soigneusement enveloppé dans un suaire de percaline verte.

Balzac, La Rabouilleuse (1842)
Les murs, tendus d’une percaline à bon marché, bien choisie, d’une couleur en harmonie avec le mobilier remis à neuf, rendirent cet intérieur élégant et propre.”

Féval, Les Habits noirs (1863)
“Ses pauvres rideaux de percaline, relevés à droite et à gauche, découvraient un de ces tableaux austères et touchant.”

Mérimée, “La Chambre bleue”  (1871)
Mais, depuis bien des années, ils étaient cachés sous des chemises de percaline grise à galons amaranthe.

Huysmans, Croquis parisiens (1880)
“toute une série de bustes de femmes, sans têtes et sans jambes, avec des patères de rideaux à la place des bras et une peau de percaline d’une couleur absolue, bis sec, rose cru, noir dru, s’aligne en rang d’oignons.”
(bis — gray-beige)

Zola, “Les Coquillages de M. Chabre “, Naïs Micoulin (1883)
Derrière eux, M. Chabre digérait ses coquillages, abrité sous la percaline verte de son ombrelle, qu’il ne quittait jamais.





Blog Archive

About Me

This blog and its companion are based on my current project of reading Balzac, Zola, and other 19th century authors.