Sunday, November 20, 2016

branler

branler v
definition image
translation:
to shake, wobble, nod, sway, be rickety

branle nm swaying, swinging
en branle — in motion

note: branle can also be a sailor's hammock

note: in older slang, to masturbate, wank

etymology:  from Old French brant — large sword, from Germanic root brand — ember

synonyms: agiter, balancer, chanceller, osciller, secouer

examples:

Goncourt, La Fille Élisa (1877)
“Et aussitôt entouré de tasses, de verres, et imbibé de café et de liqueurs et de bière, le glorieux tronc tout guilleret, tout branlant sur ses assises de poussah, racontait ses campagnes à la femme qui étaiT venue s’asseoir à côté de lui.”
(assises — foundation; poussah — fat man)

Maupassant, La Maison Tellier (1881)
Elles servaient, avec l’aide du garçon, nommé Frédéric, un petit blond imberbe et fort comme un bœuf, les chopines de vin et les canettes sur les tables de marbre branlantes.

Huysmans, En Ménage (1881)
le trottin, le petit trognon pâle, au nez un peu canaille, dont les seins branlent sur des hanches qui bougent !
(trottin —  errand girl)

Zola, Au Bonheur des Dames (1883)
“Dans la vibration vivante de la maison entière, les limons de fer avaient sous les pieds un branle sensible.”

Daudet, Tartarin dans les Alpes (1885)
Chaque mouvement met en branle un triangle, une grosse caisse, un chapeau chinois, des cymbales.
(chapeau chinois — Turkish crescent, a type of percussion used by military bands)

Goncourt, Journal I (1887)
“Puis tout cet immense mouvement de choses qui se déplacent sans bruit et comme d'elles-mêmes, a quelque chose de mystérieux, et qui fait penser à des rouages féeriques mettant ce monde de machines en branle.

Zola, L’Argent (1891)
“La lettre du banquier russe de Constantinople, que Sigismond avait traduite, était une réponse favorable, attendue pour mettre à Paris l’affaire en branle.”






Blog Archive

About Me

This blog and its companion are based on my current project of reading Balzac, Zola, and other 19th century authors.