Monday, November 30, 2009

grelotter


grelotter v 
definition image
translation:
to shiver, shake; (for a bell) jingle

etymology: from grelot – bell, in turn derived from either 1) French grêle – thin (sound); 2) from Latin crotalum – little bell; or 3) from Old French graal – grail, vase, bowl; which comes possibly from Latin crater – bowl

synonyms: claquer les dents, frémir, frissonner, geler, trembler, trembloter;
(bell) sonner, tinter, tintinabuler

examples:

Balzac, La Fille aux yeux d’or (1835)
"Il était suivi d’un homme que toutes les imaginations, depuis celles qui grelottent au Groënland jusqu’à celles qui suent à la Nouvelle-Angleterre, se peindront d’après cette phrase c’était un homme malheureux."
[as if New England is in the tropics]


Sue, Les Mystères de Paris  (1842)
"j’allais grelotter toute la nuit dans une paillasse étendue par terre."

Baudelaire, Fleurs du mal (1857-1861)
"L'aurore grelottante en robe rose et verte."

Daudet, Lettres de mon moulin (1869)
"je vis arriver chez moi…un vieil homme en habit râpé, cagneux, crotté, l’échine basse, grelottant sur ses longues jambes comme un échassier déplumé."
(échassier – wading bird )

Daudet, Lettres de mon moulin (1869)
"en plein hiver les malheureux passaient ainsi des journées entières, même des nuits, accroupis sur leurs bancs mouillés, à grelotter dans cette humidité malsaine."

Zola, La Fortune des Rougon (1870)
"Elle avait une haine raisonnée pour les petits messieurs de province, pour ce peuple efflanqué de clercs de notaire, de futurs avocats qui grelottent dans l’espérance."

France, La Rôtisserie de la reine Pédauque (1893)
“nous fûmes insensiblement entourés d’une troupe de mendiants qui, boitant, grelottantbavant, agitant des moignons.”



Blog Archive

About Me

This blog and its companion are based on my current project of reading Balzac, Zola, and other 19th century authors.