Thursday, November 10, 2011

grimer

grimer v
definition image
translation:
to make up (en – as )
 

se grimer  v to make oneself up

etymology: from Italian grimo –wrinkled, perhaps from the Germanic root grim – anger

synonyms: farder, maquiller, piendre


examples:

Stendhal, Le Rouge et Le Noir (1830)
"Me voilà constitué amant valet de chambre, pensa Julien, et il s’inclina en prenant plaisir à se grimer comme Arsène, le vieux valet de chambre du marquis."

Balzac, La Peau de chagrin (1831)
"La société ne daignait même plus se grimer pour lui, parce qu'il la devinait peut-être."


Balzac, Ferragus (1834)
"il gagne souvent, se déguise comme un acteur, se grime comme il veut, et vous a la vie la plus originale du monde."

Gautier, Mademoiselle de Maupin (1834)
"Une nuit d’orgie, quelques bouteilles de vin et deux ou trois filles suffisent pour se grimer très convenablement."

Balzac, L’Interdiction (1836)
"Enfermé dans des salles ridiculement étroites, sans majesté d'architecture et où l'air est promptement vicié, le juge parisien prend forcément un visage renfrogné, grimé par l'attention, attristé par l'ennui."


Balzac, Pierrette (1840)
"Depuis l’âge de quinze ans, Sylvie Rogron, habituée à se grimer pour la vente, avait deux masques."



Coppée, “Les Rédemption“ from Le Parnasse contemporain (1866)
"Ainsi que fait du fard brûlant dont il se grime
L'histrion, chanteur d'opéras."










Blog Archive

About Me

This blog and its companion are based on my current project of reading Balzac, Zola, and other 19th century authors.