Monday, May 17, 2010

débraillé


débraillé adj
definition image
translation:
disheveled, sloppy, scruffy, slpvenly, bedraggled

etymology: - + brales (Gaulish breeches) , thus originally—  having one's breeches undone

synonyme: bohème, déboutonné, dépenaillé. hardi, laisser-aller, négligé

examples:

Balzac, "Une Fille d'Ève" (1838)
"après dix ans de cette vie débraillée, bohémienne, pleine de hauts et de bas, de fêtes et de saisies, de sobriétés et d’orgies, Raoul fût entraîné vers un amour chaste et pur."

Baudelaire, “La Fanfarlo” (1847)
"Il était toujours le doux, le fantasque, le paresseux, le terrible, le savant, l’ignorant, le débraillé, le coquet Samuel Cramer."

Dumas, Les trois Mousquetaires (1844)
"Débraillés, avinés, écorchés, les mousquetaires du roi, ou plutôt ceux de M. de Tréville, s’épandaient dans les cabarets, dans les promenades, dans les jeux publics."
(écorchés – stripped, skinned)

Zola, La Curée (1872)
"Que faisait-elle dans ce débraillé de fille qui se découvre jusqu’au ventre ?"

Zola, Le Ventre de Paris (1873)
"Muche n’était jamais allé qu’en blouse débraillée."

Zola, La Conquête de Plassans (1874)
"Et telle était la fascination, la terreur sourde de son grand corps débraillé, que, même lorsqu’il n’était pas là, personne n’osait risquer le moindre mot équivoque sur son compte."

Maupassant, "En Famille". La Maison Tellier (1881)
"[Il] causait avec un grand maigre d’aspect débraillé, vêtu de coutil blanc très sale et coiffé d’un vieux panama."






Blog Archive

About Me

This blog and its companion are based on my current project of reading Balzac, Zola, and other 19th century authors.