Monday, November 30, 2015

dépenaillé

dépenaillé adj
definition image
translation:
scruffy, tatty

etymology:  dé- + penaille — rag(archaic) 

synonyms:   défait, déguenillé,  délabré, haillonneux, loqueteux

examples:

Sue, Mystères de Paris  (1842)
“S’il veut se figurer Mme Pipelet, d’évoquer dans son souvenir la plus laide, la plus ridée, la plus bourgeonnée, la plus sordide, la plus dépenaillée, la plus hargneuse, la plus venimeuse des portières immortalisées par cet éminent artiste.”

Gautier, Le Capitaine Fracasse (1863)
“notre pauvre Baron ne put s’empêcher de se trouver fort mal en point et dépenaillé d’une manière lamentable.”

Verne, Le Tour du monde en 80 jours (1873)
“une pauvre mendiante, tenant un enfant à la main, pieds nus dans la boue, coiffée d’un chapeau dépenaillé auquel pendait une plume lamentable,”

Huysmans, Le Drageoir des épices (1874)
“au lieu de ces visages dépenaillés et rongés par les onguents, …  je voyais de bonnes grosses figures rouges,”

Zola, Son Excellence Eugène Rougon (1878)
“À côté d’eux, à califourchon sur le bout du banc, un individu dépenaillé, sans linge, vêtu d’une ancienne veste de chasse lamentable, gesticulait, se rapprochait.”


Loti, Aziyadé (1879)
“Il était tout dépenaillé, pieds nus, jambes nues, la chemise en lambeaux, mais propre comme une chatte.”

Zola, Rome (1896)
“on dirait une tiède et douce petite place de province, avec ses femmes du voisinage qui tricotent, assises sous le portique, et ses bandes d'enfants dépenaillés.”










Blog Archive

About Me

This blog and its companion are based on my current project of reading Balzac, Zola, and other 19th century authors.