Saturday, May 8, 2010

minauderies


ninauderie nf (usually pl
definition image
translation:
affected manners, mincing, smirking, simpering

minauder v to smirk, simper, mince, make faces

etymology: derived apparently from French mine – face, appearance; perhaps from Breton min – beak. muzzle

snonyms: affectation, afféterie, coquetterie, grimace, mignardise, mine, momerie, simagrée, singerie, sourire affecté

examples:

Balzac, La Peau de chagrin (1831)
"Je rencontrai parmi les jeunes gens de mon âge une secte de fanfarons qui allaient tête levée, disant des riens, … mâchant le bout de leurs cannes, minaudant."


Gautier, “La Cafetière“ (1831)
"on la délace, on lui ôte ses colliers, son écharpe, et c’est une belle occasion de faire des minauderies."

Balzac, La Duchesse de Langeais (1834)
"elle eut, au fond. de l'âme, une sorte de peur vague en voyant que monsieur de Montriveau ne comprenait rien aux finesses de la coquetterie Faubourg-Saint-Germanesque, et prenait au sérieux les minauderies parisiennes."

Balzac, Eugénie Grandet (1834)
"Elle est très bien, cette femme, se dit en lui-même Charles Grandet en répondant aux minauderies de madame des Grassins. "

Girardin, La Canne de M. de Balzac (1836)
"Tancrède minaudait beaucoup, il faisait l’aimable,"

Zola, La Conquête de Plassans (1874)
"Olympe, malgré ses trente-sept ans, minaudait, et plus d’un collégien échappé la serra de fort près, ce qui lui donnait des rires de femme chatouillée et heureuse."

Huysmans, À Rebours (1884)
"on dégoût pour les grâces éléphantines d’Horace, pour le babillage de ce désespérant pataud qui minaude avec des gaudrioles plâtrées de vieux clown, était sans borne."
(pataud  –  clumsy)

Blog Archive

About Me

This blog and its companion are based on my current project of reading Balzac, Zola, and other 19th century authors.