Monday, May 7, 2012

gober

gober v 
definition  image
translation:
to swallow whole; fall for (a trick)

etymology: of Celtic origin, as in Gaelic gab – mouth, Welsh gwp – beak ; English gob - mouth, comes from French

synonyms:  avaler, bouffer, croire, manger, super

examples:


Balzac,  “La Maison Nucingen” (1837)
"Si quelque actionnaire est gobé, il est venu de propos délibéré, on ne lui a pas vendu chat en poche."
(actionnaire – shareholder )

Balzac, Modeste Mignon (1844)
"Cet apprenti gobe-or (mot de Butscha) appartenait à cette nature de substances que la chimie appelle absorbantes."

Flaubert, Madame Bovary (1857)
"Quand je pense que voilà une robe à sept sous le mètre, et certifiée bon teint ! Ils gobent cela pourtant !"

Baudelaire, “La Frmme sauvage et la petite-maîtresee”, Petits Poèmes en prose (1869)
"Si vous méprisez le soliveau (ce que je suis maintenant, comme vous savez bien), gare la grue qui vous croquera, vous gobera et vous tuera à son plaisir !"
(soliveau –  joist )

Zola, L’Assommoir (1879)
"[Il] venait d’ouvrir un tiroir, dans lequel il prenait des morceaux de pâte de guimauve, qu’il gobait en gesticulant."

Zola, Nana (1881)
"Non, non, pas de cabotins. Le vieux Bosc était toujours gris ; Prullière se gobait trop."

Zola, La Joie de vivre (1884)
"On rappela combien madame Chanteau l’avait aimé, et les chiens qu’il étranglait, et ses tours de jeunesse, des côtelettes volées sur le gril, des œufs gobés tout chauds."










Blog Archive

About Me

This blog and its companion are based on my current project of reading Balzac, Zola, and other 19th century authors.