Tuesday, May 29, 2012

prône

Tissot
prône  nm 
definition  image
translation:
sermon

 note: prôner means to extol, laud, mot deliver a sermon

etymology: from Latin praeconium   – laudation, from praeco  – public crier

synonyms:  discours, éloge, enseignement, homélie, prêche,  sermon

examples:

Balzac, Les Chouans (1829)
"Elle vit l’abbé Gudin, montant sur un quartier de granit qui lui servit de chaire, et il y commença son prône en ces termes : In nomine Patris et Filii, et Spiritus Sancti."

Sue. Kernok le pirate (1830)
"avec quel air de componction il fermait les yeux, feignant de prier et de se recueillir, alors que le prône du prédicant l’affectait de la plus agréable somnolence."

Sand, Valentine (1832)
"Quand le curé monta en chaire pour faire le prône, et que sa voix cassée et chevrotante rassembla toute sa force pour énoncer les noms de Louise-Valentine de Raimbault et de Norbert-Évariste de Lansa."

Balzac, La Femme de trente ans (1842)
"Elle eut un air aussi stupide que peut l'être celui d'un paysan breton écoutant le prône de son curé."

Zola, La Conquête de Plassans (1874)
"Ah ! monsieur le curé, ajouta Mme Rastoil, mes compliments pour votre prône de dimanche."

Maupassant,  Contes de la bécasse (1882)
"C’était un vieux homme à cheveux blancs qui administrait la paroisse depuis bientôt quarante ans, et le prône lui servait pour communiquer familièrement avec tout son monde."

Zola, Germinal (1886)
"il avait une éloquence qui tenait du prône, une façon religieuse de laisser tomber la fin des phrases."









Blog Archive

About Me

This blog and its companion are based on my current project of reading Balzac, Zola, and other 19th century authors.